Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 17:44
Après le Jardin de Saint Philippe, nous avons poussé vers l'Est pour admirer les coulées de lave. La plus impressionnante reste celle d'avril 2007 qui a recouvert  le village du Tremblet. La t empérature y est encore élevée, et quand l'air a été rafraîchi par la pluie, les vapeurs d'eau sont spectaculaires : toute l'étendue fume...



Partager cet article
Repost0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 20:20

 Malgré la pluie, Pierre et Anne Laure ont décidé de se joindre à Matthieu, Paul et Kinga  pour visiter le Jardin des Parfums et des Senteurs de Mare Longue, près de Saint Philippe. De 10h30 à 12h ils ont parcouru les allées de ce jardin tropical  avec une guide experte en botanique qui leur a montré le cannellier, le giroflier, le cacaoyer. Ils ont appris que certaines fleurs, comme la Rose de porcelaine pouvaient se manger, que la banane n’était pas « un fruit », que la banane -fleur qui est rose pouvait aussi être dégustée, qu’on pouvait accommoder  la chair de l’avocat avec du miel. On leur a fait identifier la plante quatre épices …. Pendant ce temps les gramouns se sont occupés du marmaille sous la varangue de l’accueil. Même la varangue située au cœur du jardin était un espace de « découvertes » pour le ptiot.



La rose de porcelaine

Partager cet article
Repost0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 16:31

Vol au dessus du lagon

Nous sommes allés à Saint Leu ce matin . D'abord, nous avons regardé les atterrissages des parapentistes plus matinaux que nous sur la plage, -des enfants de 6 ans , des personnes âgées sautent en tandem, un ado de 15 ans arrive en solo et se pose comme sur du velours.- Puis nous avons rejoint notre lieu de rendez-vous dans la case de Parapente Réunion vers 9 heures 15 où nous avons attendu nos  5 moniteurs.  Puis avec une navette, nous (François, Pierre, Vérène,Eddy et moi) sommes montés à 800 m d’altitude, par la route des Colimaçons. La plateforme d’envol était remarquablement bien aménagée. Le ciel était dégagé, les vents étaient favorables pour les 4 premiers envols, mais non pour le cinquième, celui de François qu’il faudra remettre à plus tard !

Pierre équipé pour la descente

On nous a mis notre harnais, appelé « sellette » pour le baptême. L’aile a été étalée sur le sol et le moniteur a expliqué qu’il fallait courir devant lui et ne pas cesser de courir malgré la descente dans l’herbe. Pendant ce temps, lui tenait et dirigeait la voile, en regardant derrière lui.

 Le survol des champs de cannes, du Conservatoire Botanique, des plantations maraîchères, de la Route des Tamarins et de Saint Leu, puis du lagon était un ravissement pour les yeux. On voyait aussi des gens dans leur piscine, les voitures sur les lacets des Colimaçons… On s’est posé en douceur sur la plage. Seul Eddy et son moniteur ont "chuté" après un atterrissage pourtant réussi , on dirait ici qu'ils ont « chappé »,  emportés par l’aile que gonflait le vent.



  Survol du lagon par Bibi,photographié par un moniteur

Partager cet article
Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 17:22
Nous nous sommes levés très tôt pour monter à la Fenêtre des Makes. Comme le ouaki est toujours impraticable, nous sommes passés par le pont de la Rivière Saint Etienne, Saint Louis, et après une bonne grimpette (en voiture) au milieu de champs de cannes, de pâturages, nous avons traversé le village des Makes, et après 4 km de lacets dans une forêt de cryptomérias, avons atteint le point de vue qui était superbe. Une vue splendide sur le cirque de Cilaos .Petits hameaux disséminés dans le cirque : à gauche îlet à Cordes, au milieu Cilaos, et à droite Palmiste Rouge, au fond le Piton des Neiges.
Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 15:10



Nous avons découvert ce matin un joli nid de guêpes dans notre pêcher. C’est un petit nid rond d’une dizaine de centimètres.

Les guêpes viennent nourrir les larves, larves que les Réunionnais mangent : c’est, dit-on, un mets très fin, apprécié…
Nous,nous avons préféré manger du thon rouge cru et des samoussas pour midi !

Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 14:45

Ce matin, nous avons traversé St Joseph puis avons bifurqué après le Baril, en direction de la montagne en passant par un chemin en lacets, étroit, au revêtement inégal plein de nids de poules, pour atteindre la Réserve Naturelle et faire une petite randonnée : boucle rouge-bleu.

Avant de chausser nos godillots, et de nous élancer sur le sentier rouge, avons mis de l’anti-moustique. Vaut mieux prévoir ! Là dans un kiosque une famille était déjà installée avec le pique-nique et une gamine de 9 mois se déplaçait sur la route en youpala, tenue en laisse par un gentil gramoun.

Nous avons  fait une boucle d’une heure environ à travers une forêt aux arbres endémiques, signalés par des pancartes : le corce blanc, le bois de papaye, le tan, le bois de pomme rouge, le bois de cabri rouge, le bois de fer, le natte, le palmiste cochon…

 Les racines se frayent des passages entre les roches volcaniques noires, rendues glissantes par les pluies de la nuit, tapis de fougères éclairées par le soleil dans ce sous-bois sombre , dentelles de mousses vertes. Certains troncs ont des formes biscornues, fantastiques...Chants d’oiseaux. Deux tersiphones se chamaillent. Il fait déjà 27° et il n’est que 9h30 .

En redescendant avec la voiture entre les champs de canne, nous suivons des yeux le déplacement de petites cailles cachées dans les cannes, d’un papangue survolant l’étendue et d’un magnifique papillon qui refuse de (se) poser…

Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 14:14

 Nous sommes arrivés à St Joseph à l’heure où les ouailles sortaient de l’office dominical… à 8 heures du matin ! Ceux qui habitaient de l’autre côté de la Ravine Langevin regagnaient leur maison par une superbe passerelle en bois. C’est tout à fait par hasard que nous avons découvert ce pont…

La messe est le moment des retrouvailles. Les hommes mettent leur chemise blanche et leur chapeau, les femmes sont très élégantes. Et après l’office « on cass un blag » sur le parvis.

L'église, très vaste, aux peintures intérieures blanches et bleues, est d'une grande sobriété. Au retour de notre expédition à Longue Mare, nous nous sommes arrêtés à la Marine de St Joseph, là une créole se recueillait aux pieds de la statue de la vierge, dressée au milieu des vacoas. La religion catholique est très vivace sur l’île.


Partager cet article
Repost0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 20:52


Nous sommes en vacances depuis vendredi soir pour deux semaines et le temps est … beau ! Ce matin, sommes partis à la boulangerie à pied vers 6 heures, avons pris le petit déjeuner sur la terrasse et vers 7h15 nous étions déjà à Saint Pierre dans une eau à 26° avec masque palmes et tubas. C’est un moment privilégié, les fêtards de la veille dorment encore et la plage appartient aux lève-tôt. Chaque jour nous découvrons d’autres poissons dans les coraux. Et si on ne prend pas garde on a le dos brûlé. On n’est pas méfiant alors que le soleil tape déjà bien sur l’eau qui est comme un miroir…

Avons essuyé une bonne averse rafraîchissante au Tampon vers 11 heures, et c’est avec le parapluie que je suis allée acheter un poulet grillé et des légumes. Un quart d’heure après, il faisait de nouveau grand soleil. Voilà pourquoi l’herbe et la haie poussent vite.

Cette semaine il a fallu  retailler la haie et passer la tondeuse….

Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 22:16

Il existe une foule d’espèces de palmiers à la Réunion. Devant notre maison, sur le trottoir,  nous avons un palmier endémique de l’île : l’hyophorbe indica. C’est un palmier qui supporte bien le vent et les embruns.

 Actuellement son inflorescence - qui est composée de tiges entremêlées blanches et de fleurs monoïques minuscules très nectarifères - attire une ballet incessant d’abeilles qui viennent y chercher le pollen.


 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 20:41

 


 Parmi les nombreuses actions mises en place par la Ville du Tampon, figure cette année l’exposition du collectif Arts et Elles
« Il était une fois la femme »
 

Ce soir, nous sommes allés avec Vérène et Eddy à son vernissage à la médiathèque.
22 artistes exposaient chacune 5 œuvres.
Comme toujours, je m’arrête devant les tableaux de Rose May ( passionnée de bambous) et de Marie Jo (portraits au crayon).
          Quelle foule ! Ce genre de vernissage permet de retrouver
des randonneurs, des collègues, des gens de la chorale, de faire des connaissances , de nous entretenir avec les artistes...

Partager cet article
Repost0