Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 21:41

Demain, les écoles et collèges du Tampon seront fermés… Responsable, le cyclone Jade qui sévit le long des côtes malgaches et dont les effets se font sentir à la Réunion. Pour des histoires d’eau dues à la tempête tropicale, le maire de la ville a décidé de fermer les établissements scolaires.

L’eau torrentielle des pluies générées par ce cyclone forme de grosses rivières qui quittent leur lit et les ravines débordent. Ainsi , la nuit dernière, à Saint Joseph plus de 40 personnes ont dû être relogées, des coulées d’eau et  de boue ayant sinistré leurs habitations. La Rivière d’Abord déborde elle aussi. De nombreux radiers sont infranchissables et les gens préfèrent rebrousser chemin plutôt que de courir un risque en se rendant au travail.

Et la pluie continue cette nuit de chanter sur nos toits de tôle…

Partager cet article
Repost0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 21:13

 A Trois Mares, il suffit de faire quelques dizaines de mètres pour trouver une boucherie, un snack, un magasin d’artisanat malgache, une auto-école puis une cinquantaine de pas pour dénicher une librairie, un autre snack , un médecin, des infirmiers, une épicerie, un kiné, une pharmacie, un fleuriste, un distributeur de billets (ici appelé « gabier »), la poste, la mairie, une bibliothèque, une église, un petit supermarché, une boulangerie, un magasin de légumes, un laboratoire d’analyses médicales…  Tout est concentré autour de la rue Charles Baudelaire.


Une découverte surprenante...

Il y a quelques jours en allant au pain, en face du Score,  j’ai constaté avec horreur qu’un superbe jardin aux arbres centenaires était la proie des bulldozers. J’étais scandalisée.
Là, sur un muret, désormais disparu, s’asseyaient des SDF qui allaient acheter leur dodo à la boulangerie à l’ouverture. Ces hommes faisaient eux aussi partie du paysage… Il leur a fallu déloger. Que de déracinements !

Et à ma grande surprise, j’ai entrevu derrière ce chantier des habitations très anciennes aux murs couverts de ces lamelles de bois qu’on appelle dans le Jura « des tavaillons ». Je me suis aventurée dans le chantier boueux et clos, pour photographier ces petites maisons, vestiges encore habités, de la Réunion profonde, vestiges qui j’espère ne disparaîtront pas du quartier eux aussi….

Partager cet article
Repost0
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 21:39

Nous sommes descendus vers Saint Louis ce matin pour fuir les nuages venant des montagnes et faire une petite randonnée sur le littoral, avec Paul, Vérène et Eddie.
Nous avons découvert là, un endroit sauvage, protégé, entre la Nationale et l’océan. Autour d’un étang d’eau douce, l’Etang du Gol, au milieu de poivriers, et de badamiers, de filaos,  paissaient des vaches  brunes et noires attachées à un piquet, on les appelle ici les « vaches piquets ». Un endroit idyllique où quelques pêcheurs viennent se reposer le dimanche en famille. De là, on aperçoit l’usine sucrière du Gol, les montagnes – même les hauteurs du Tampon-



L'étang du Gol et vue sur le Tampon

Ce sont plusieurs petits plans d’eau plus ou moins limpides. A certains endroits la laitue d’eau et la jacinthe d’eau  en tapissent  la surface  si bien qu’on croit se diriger  un pré verdoyant d’où émergent des fleurs violettes. Ces plantes aquatiques qui prolifèrent sont arrachées et forment des talus bordant le rivage. C’est le territoire des poules d’eau et du « butor »

une jacinthe d'eau                                               le butor



A l’endroit où l’étang rejoint l’océan, une zone de sable noir et  les deux piliers, vestiges d’in pont de chemin de fer. 
Là, doit passer la piste cyclable qui relie Saint Pierre à Saint Leu, mais la planche qui  faisait la jonction a été enlevée et les cyclistes n’hésitent pas à se mouiller et à traverser à pied ce canal étroit, peu  profond.                                                  


Comme nous ne voulions pas traverser, nous avons repris la voiture pour aller près du golf de l’étang où nous nous sommes garés, puis nous avons rejoint le chemin du littoral, un chemin de sable noir bordé d’énormes galets, et nous sommes revenus par la piste cyclable. Chaleur et moiteur, et un sable où on s’enfonçait avec les godasses de rando, une promenade à faire plutôt en soirée ou très tôt le matin.

Ce soir il pleut à torrents, une tempête tropicale est en train de naître. Jade,  un cyclone se prépare entre Madagascar et la Réunion.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 22:01



Même vide, la Dodo intéresse…

La Dodo vide,  nous avons décidé de ne plus la mettre dans les conteneurs prévus à cet effet, à partir d’aujourd’hui. Vous vous demandez si on a changé nos pratiques… Non, nous avons simplement appris pendant une visite guidée du Vieux Saint Pierre, que les consignes rapportaient 3 cts à ceux qui les ramassaient.

Ce matin, nous avons croisé un retraité tenant deux sachets et qui récoltait les cadavres de Dodos près de la Rivière D’abord. Il nous a confié que cela arrondissait ses fins de mois. Nous qui nous offusquions de voir traîner autant de bouteilles sur le front de mer, ou de voir des gens faire les poubelles, nous en connaissons maintenant les raisons…. "Semaine du Développement Durable..."

Une arme anti-gastéropodes

Pour  dissuader les escargots de dévorer les plants de tomates, nous avons mis à leur pied un bol rempli d’eau parfumée de dodo, attirée par la bière elles tombent dans le bol et se noient…Méthode écolo !


Partager cet article
Repost0
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 07:14

 Pas de surprise pour François, j’ai cassé l’aquarium en voulant l’installer… Décidément je suis vraiment cloche….comme tous ceux qui ont cru à cette histoire de ..........................................

Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 16:53
Pour faire une surprise à François, je lui ai acheté un superbe aquarium. Et j'ai aussi trouvé  des poissons sensationnels...Il sera ravi à son retour d'Allemagne... J'y ai mis quelques petits poissons pêchés dans l'océan à Saint Pierre, comme l'idole des Maures qu'il aime bien et un petit baliste picasso, J'espère qu'ils pourront cohabiter.
Peut-être ai-je fait une bêtise, comme le jour où j'ai acheté des poussins au marché... et qu'ils se sont bagarrés.
Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 16:32

 

 Les Réunionnais achètent le plus souvent leur quotidien régional : soit le JIR, soit Le Quotidien.

Ce sont essentiellement des journaux locaux car les pages nationales ou internationales sont réduites à la portion congrue. Seuls les événements des îles proches comme Madagascar ou Mayotte les intéressent. Ce qui frappe à la lecture de ces publications, c’est la quantité d’articles « de faits divers », concernant les violences conjugales, ou/et violences liées à l’ivresse, les accidents de la route. Ici on aime ça, si on achète le JIR ou le Quotidien c’est pour savoir ce qui se passe sur le caillou. En général, on achète son journal à la boulangerie.

Par exemple voilà les titres des  pages 4  et 5 du Quotidien du 31 mars «  Reconstitution : B.Bedache tué en juillet 2008 devant son bar / viol sur ses nièces, dix ans de prison pour le tonton/deux  desperados dans le box/Saint Leu cambriolage résolu :amateurs de petites bécanes…/, Il blesse un vigile au sabre/ Chauds, les camions-bars / un cabinet médical incendié/ Secours en montagne : deux randonneurs rapatriés… »

Le week-end on trouve le programme des manifestations, qui sont très nombreuses dans la plupart des villes. Le seul jour où j’achète le JIR, c’est le dimanche car on y parle du Patrimoine. Daniel Vaxelaire, un Lorrain établi ici depuis plus de trente ans, et passionné par cette île,  publie un documentaire très riche qu’il a intitulé « C’était hier »avec des photos anciennes, des textes d’archives.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 17:07
                ...de faire le grand saut.

               Comme on lui avait mis à la bouche, notre jeune maman n'a pas voulu être en reste. Alors le jeudi 26 mars, elle a survolé le lagon en parapente  pendant que bébé était sous la surveillance de son papa.
Pierre s'est approché de l'eau en attendant qu'Anne  Laure atterrisse sur la plage quand une lame a mouillé le chérubin et son père.Pas moyen de les laisser seuls ces hommes...

L'après midi, repos bien mérité dans un hamac de l'Hermitage après une visite du Conservatoire des Mascarins au pas de course - trop chaud !-
Partager cet article
Repost0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 17:02

La matinée à la Rivière Langevin était un régal. Il vaut mieux y aller en semaine car le week-end, c’est le rendez-vous prisé des habitants de Saint Joseph et des environs, là impossible de trouver une place d’herbe sur les berges, chacun y rapporte son pique-nique et ses marmailles.

Nos jeunes et leurs amis, sur les conseils éclairés de Vinz,  ont profité de cette escapade pour entrer dans le bassin « frisquet » de la Cascade, et ont osé improviser un canyoning  d’enfer !

Partager cet article
Repost0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 15:09

Avec Anne Laure, j’ai visité samedi un temple hindou, l’un des plus beaux de l ’île, le  Shri Badra Karli à la Ravine Blanche  à Saint Pierre. Ce temple construit en 1972 et restauré en 1988, dédié à la déesse Karli se situe non loin du front de mer. Grâce à une conférencière des Portes du Sud, nous avons été initiés à une culture que nous ignorions complètement .  Nous avons par exemple appris que l’architecture du temple représentait la déesse,  la porte étant les pieds. Dans cette religion, le Brahman est l’élément le plus puissant, puis viennent  Brahma, le créateur, Vishnu  le préservateur et Shiva le destructeur. Les quatre piliers de l’hindouisme  sont le profit, le plaisir, le devoir et la libération de l’âme.

 

En entrant dans ce sanctuaire on nous a rappelé la nécessité de ne pas avoir de cuir sur soi, puis , il nous a fallu nous déchausser, nous laver les pieds. Puis notre guide nous a présenté le temple, son architecture, les fresques et leur signification. Nous avons appris, par exemple, que Ganesh a eu une tête d’éléphant parce que son père l’avait giflé trop fort de sorte que la tête s’était arrachée et qu’il a fallu la remplacer, ce qu’on fit en prenant la tête d’un pachyderme qui passait par là. On nous a demandé de ne pas photographier si on voyait un croyant en prière. La discrétion était de rigueur.

 

Karli ou Kali est une représentation de la déesse mère Shakti. On la voit dominant la porte de l’entrée, avec six bras, et une main levée qui signifie la mise en garde « Attention, vous entrez dans un sanctuaire ! »Sur cette même porte plusieurs strates : l’ego, le passé et les illusions. L’édifice qui suit cette porte représente le nombril de la déesse. On y voit un tigre – lion.


Partager cet article
Repost0