Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 23:39

 

 

…c’est ce que je n’arrête pas de faire depuis plusieurs jours !  Faut croire que les papillons de Montdidier sont apprivoisés ! J’ai revu une dizaine de vulcains, une trentaine d’amaryllis, six belles dames, six paons du jour, deux robert le diable, quatre tircis, deux tabacs d’Espagne… Ca y est ! Pour le comptage, c' est reparti . Je transmets mes données sur internet à Noéconservation ( antenne du Muséum d’Histoire Naturelle).

  amaryllis - robert du diable- paon du jour
                  
 


A la Réunion, c’est un vrai supplice, les papillons me narguent, rares sont ceux que j’ai pu photographier. Ils se posent très vite sur l'oranger du jardin et redécollent aussitôt, raison pour laquelle je n’ai que quelques rares spécimens dans  mes fichiers. Mais je ne désespère pas… 

     
Pour les amateurs de papillons, vous pouvez vous inscrire à l'Observatoire et transmettre vous aussi vos données pour participer à la préservation des espèces.. Site à consulter : noeconservation.org ou
http://opj.mnhn.fr/AddSurvey1.do

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 23:08

 

Les vacances scolaires à la Réunion ne sont pas celles de la métropole. Ainsi en juillet, les petits Réunionnais partent en vacances pour 1 mois et demi. Cette année, ils n’ont pas cours du 4 juillet au 18 août. Sur l’île, c’est la période hivernale ! il fait nuit plus tôt pendant l’hiver austral ( vers 18 heures) et le temps se rafraîchit. On se demande pourquoi ils n’ont pas un calendrier scolaire « tropical ». Il aurait été plus logique de commencer l’année scolaire en janvier pour être en vacances en novembre, pendant les grandes chaleurs. D’autant plus qu’à cette période, les élèves et les personnels  souffrent de la température ( pas de climatisation dans les établissements scolaires !) Seule la salle informatique est climatisée dans mon collège. François a droit aux ventilateurs dans sa salle de cours. Faut dire qu’à la Ravine, il fait bien plus chaud qu’aux Trois Mares.

Dans nos collèges, les architectes ont aussi prévu des couloirs extérieurs pour accéder aux salles, quand  à la fin du cours, ils  franchissent la porte de la salle, les collégiens sont immédiatement au grand air, heureusement ! Des couloirs fermés auraient été un non-sens …

    
Les couloirs desservant les salles de classe

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 00:59

Ils sont innombrables sur l'île. Ils sont hauts en couleurs et riches en statues. Ils peuvent être de dimension très modeste, mais aussi avoir des proportions importantes. Chaque sanctuaire mériterait un article. Voilà quelques temples photographiés à St Pierre, à St André, à Piton St Leu,  et à Trois Mares...

                                 
                                                              Temple Karli  à Saint Pierre

   
Le Colosse à Saint André                                                   Autre temple à Saint André

  
 Temple de Piton St Leu                                                               Petit temple à Trois Mares

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 00:14

 

On l’appelle aussi «  Lam’sim » ou gâteau de farine de maïs.

  

Achetez 500G de semoule de maïs, 500 g de beurre, 300g de sucre, 8 œufs, 2 yaourts nature, un verre de liqueur d’anisette, un sachet de levure vanille. Mélangez et vous obtenez  la pâte d’un gâteau typique de la Réunion, le gâteau au ti-son (ti – son = maïs). Après une heure de cuisson au four, voilà le résultat. Cette pâtisserie est riche, il faut en couper de petites parts pour ne pas être rassasié trop vite. On peut aussi accompagner ce biscuit d’une crème pâtissière à la vanille.

 

Le maïs était la céréale la plus consommée à la Réunion avant l'introduction du riz. D'ailleurs on ne mangeait du riz qu'une fois par semaine au début du siècle, tant il était cher. Le maïs fournisssait également la matière pour fabriquer des brosses ti-son (brosses pour frotter le linge). Ici on ne prononce pas le "S" de maïs, on mange du "maï"

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 00:18

 

La « batay-coq »  est en principe interdite par la loi, mais elle est tolérée sur l’île comme exception culturelle. Le samedi après-midi ou le dimanche matin, on se retrouve aux « ronds » de Saint Louis, du Tampon … (ce sont des arènes de 8m de côté)pour miser sur des volatiles qu’on a élevé spécialement pour ces combats. Un de mes collègues qui en fait l’élevage m’a confié que le coq combattant devait être âge de 1 à 2 an, qu’il lui avait donné des ti noms : l’un d’entre eux s’appelle « Mac Tyson », du nom d’un boxeur célèbre. Pour leur donner de l’énergie avant le combat, il leur fait avaler de la Vitamine C. Pas de « zamal », car le cannabis affaiblit l’animal, qui s’avachit . Le maître du coq est aussi son soigneur. Pendant le combat, il l’éponge, le masse, le caresse, l’encourage.


coq au marché de St Pierre


Actuellement on croise les coqs iraniens (puissants) avec des coqs cambodgiens (très rapides)Le coqs égyptiens sont aussi très prisés pour les croisements. Les sommes misées par les parieurs sont considérables. . Ce qui rend les coqs hargneux est de se trouver bec à bec avec une autre espèce. Le match dure deux heures au maximum.  Le combat est remporté par l’animal qui réussit à mettre la crête de son adversaire à terre. Quand le coq n’est plus en mesure de combattre, il passe à la casserole et il lui faut 8 heures de cuisson pour être tendre.

                          Coq dans une basse - cour des Trois Mares

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 19:59

Retour sur le lieu de naissance de « Piter »
Ce matin, pendant que la voiture était au garage pour le changement du jeu de pneus et l'équilibrage, j’ai déambulé  deux heures durant dans un quartier de Stiring Wendel, qui a vu naître mon grand-père paternel,  Pierre Reb. Sur son acte de naissance de 1906, on lit qu’il a vu le jour au lieu-dit   « Neue Glasshütte »,c'est à dire "Nouvelle Verrerie" j’en ai déduit qu’il s’agissait peut-être de la « Verrerie Sophie ». Un baron suédois, qui est également à l’origine du Château Barabino de Forbach aurait donné le prénom Sophie, prénom de sa femme à ce quartier ouvrier.


   
église du quartier                     

C’est aussi ici que la maman de mon grand-père, Marie Mayer, une tuilière de 25 ans,  devait décéder 5 ans plus tard en laissant 4 enfants. Aujourd’hui on  voit encore de jolies maisons ouvrières des Houillères de Lorraine que les mineurs ont restaurées. Partout des retraités… grâce au congé charbonnier ! Et on distingue au dessus des toits,  le chevalement caractéristique de ces paysages miniers. Celui-ci aura peut-être la chance de rester debout pour le plus grand plaisir des nostalgiques de ces années riches où les rues étaient encore pleines de monde !

    "survivance du passé"

     Les soupiraux typiques  : on y pelletait le coke destiné à chauffer la maison

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 18:12
Premières photos de l'installation des capteurs pour le chauffe-eau solaire à Montdidier.
  

 



Partager cet article
Repost0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 16:18

 

 

Cette agave est utilisée comme plante ornementale et délimite parfois  les jardins réunionnais : le franchissement de cette limite est dissuasive car les feuilles en fer de lance sont dures et piquantes. C’est une peste végétale aussi, elle colonise les friches.

Au village de l’Entre - Deux, ses feuilles sont utilisées pour leur intérêt artisanal : les fibres sont tressées pour réaliser des pantoufles, des sacs, des chapeaux, des objets décoratifs...

 

 

Cette plante aussi appelée Chanvre de Maurice ou aloès vert, servait autrefois à fabriquer des cordages. Elle a été   introduite sur l’île au 19e siècle.

 

 Dans un restaurant de cette commune, on sert les chocas comme accompagnements de carris.On utilise alors le cœur de la fleur ou « chou » qu’on coupe en lanières. Cela ressemble un peu aux navets salés.

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 10:43

De la Réunion à Paris, il faut compter 11 heures de voyage, en prenant un vol au départ de Saint Denis. Mais ils sont de plus en plus nombreux les Réunionnais du Sud de l’île à choisir les départs de Pierrefonds (aéroport de Saint Pierre). Sinon de Saint Pierre à l’aéroport Roland Garros, il faut compter 1h30 par la montagne ou 1h 30 par la route du littoral. Le problème est que de rares compagnies desservent le sud de l’île :  Air Austral, Air Mauritius, Air Madagascar. Air France part de Saint Denis.

Les voyages peuvent être très longs, il faut compter sur les départs différés lié au retard de passagers : ainsi nous avons mis plus de19 h pour rejoindre Strasbourg. Partis en retard de Pierrefonds ,à  7h30(au lieu de 6h20), nous avons mis 35 minutes pour rejoindre l’île Maurice,

1. Survol de l'île Maurice
De là nous avons rejoint Paris vers 8h40 et sommes arrivés à Roissy Charles de Gaulle 10 heures 30 plus tard. Après 3 heures d’attente dans une salle d’embarquement très agréable, nous avons embarqué sur le vol Paris - Strasbourg. Nous étions à l’aéroport d’Enzheim vers 22 heures (il était déjà  minuit à la Réunion)

Le vol de jour est bien plus pénible que le vol de nuit. On s’ennuie.Surtout quand les nuages cachent les reliefs. Les seuls paysages visibles étaient pour ce vol ceux de l’île Maurice (1), le désert de Lybie(2-3), la Sicile et l’Etna,(4) la Sardaigne.

  
2 . nuages sur le désert                                                              3. ;piste dans le désert

4.L'Etna
En général les avions survolent l’Océan Indien,le Soudan, l’Egypte,  la Lybie, la Méditerranée et remontent par les Alpes puis survolent Dijon avant de se poser soit à Orly soit à Roissy.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 19:08

 

Il est la plupart du temps planté en bord de route. Dans la rue Delisle, au Tampon, près de l’église,devant la gendarmerie, on en voit quelques -uns et ils sont magnifiques. Cet arbre originaire des forêts ougandaises ou kenyanes a de grosses fleurs orange très décoratives. Cet arbre qui peut  atteindre 12 mètres de haut fleurit toute l'année.

Partager cet article
Repost0