Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2022 5 08 /04 /avril /2022 14:05

Bien que les universitaires préconisent la fécondation naturelle des plantes dans leur milieu naturel, il est des passionnés de Nature qui aiment intervenir dans ce processus pour perpétuer l’espèce…avec un cure-dent et ils contribuent ainsi à leur manière à la protection de la flore.

Il en va ainsi de Nicole et d’une bande qu’elle a initiée à la fécondation du "cryptopus élagus"  : plusieurs déjà comme Sylvain s’essayent à cette technique à laquelle elle les a initiés, technique où il faut faire montre de doigté et de patience.

Régulièrement, les fécondeurs suivent l’évolution de leur travail, et ça marche !

 

A gauche fécondation de Sylvain mi-décembre, à droite 3 janvier.

Pour ceux qui fécondent régulièrement et artificiellement les orchidées de la vanille, - car aucun insecte pollinisateur ne réussit à le faire à la Réunion- on les appelle « les marieurs ».

Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 16:20

... dans son ouvrage intitulé "Sirocco et Alizes". Passionnée comme beaucoup d'entre nous par l'île, elle y a posé ses valises avec son époux aujourd'hui disparu. Chantal a marqué de nombreux habitants de la Réunion par son investissement dans l'association qu'elle a créée à Saint Pierre, sa curiosité et son dynamisme. Avec nostalgie, elle retrace ces années de bonheur mais aussi celles qu'elle a partagées avant d'arriver à la Réunion.
Je fais un copié -collé du message qu'elle a adressé à ceux qui l'ont côtoyée pendant ces riches années pour expliquer le sujet de son ouvrage.

"Enfin, la nouvelle fournée de livres est arrivée par bateau. Vous pourrez les trouver, notamment le dernier dans vos librairies habituelles. Après la librairie "la Colombe" au Tampon, et à Saint Gilles, à la librairie des Roches noires, ma prochaine dédicace aura lieu le 13 avril au matin à "Livre ouvert" au Tampon. Puis le 7 mai à  la Librairie "autrement" à Saint Pierre ... Une autre à la Fnac, sans doute en avril.

Mon deuxième livre : "Sirocco et alizés" entrecroise des extraits des mémoires inédites de mon époux Philippe, officier au combat au Tchad, en responsabilité à l'ambassade de France en Haïti (lors du coup d'état pour renverser le président élu Aristide). Enfin, sous-préfet à Saint-Pierre-de-la Réunion (cyclone, éruption volcanique, manifs, rien n'y manque !)

Mes écrits ont trait à des épisodes de ma vie personnelle. Ils évoquent des  rencontres, des personnages hors du commun et des souvenirs des années que nous avons passées sous les Tropiques. Une partie est romancée, une partie autobiographique.

Et bien sûr des chapitres relatent l'aventure de l'UPTS. Cette association compta 800 adhérents  et proposait une cinquantaine d'activités culturelles, artistiques, sportives, de formations,  dans le sud de l'île... Grâce à une équipe de qualité exceptionnelle, à l'enthousiasme de la création, elle fonctionna sans subvention et même laissa 25 000 euros en caisse en partant à l'équipe qui suivit.

    Rappelez-vous les bons moments, les sorties, les repas à la Caz, l'aquagym dans le lagon, les cours des 7 langues vivantes alors dispensées, les expos, les vide-greniers, les expéditions à Saint-Denis ! J'en passe tant ce fut riche en émotions."

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2022 2 05 /04 /avril /2022 19:04

On connaît André Roussin pour les innombrables gravures qu’il nous a laissées de la Réunion : gravure des cirques, des écarts, des habitations, des édifices religieux, des gens…

Mais on ne connaît pas forcément les belles représentations qu’il a faites des fruits de l’île.

Parmi celles-ci, il en est une que je trouve superbe : celle de l’ananas (découverte dans l’Album de Salazie, litho. de 1842)

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 17:42

On la trouve dans les forêts semi-sèches du sud-ouest de l’île, dans les Bas. C’est dans la forêt de Montvert que je l’ai vue pour la première fois. Elle dépasse les végétaux, mais ne s’appuie pas sur un tronc.

https://blog.laneb.re/la-jolivave-une-jolie-liane/

Nicole Crestey qui nous avait fait la liste guidée m'a envoyé ce zoom sur la liane Jolival

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 17:44

Depuis la RN3 qui traverse l’île, on peut s’arrêter à un belvédère d’où on a une vue sur la Plaine des Palmistes.
Mais récemment en randonnant sur le circuit du Nez de Bœuf en remontant un peu et avant de plonger vers l’Argamasse. Véro m’a proposée de me faire découvrir un endroit depuis lequel on domine la Plaine des Palmistes. Nous avons posé notre sac à dos près du pylone situé à 2341 mètres aux points suivants : 21°11’14 S 55°38°07 E

 

Une belle découverte ! Au loin la forêt de Bébour, le piton des Neiges, Grand Etang, la Cascade Biberon... 

J’imaginais dans la vallée mes amis Alain, Marie Noëlle…nés et vivant dans ce site assez exceptionnel et me rappelais Julia Robert qui nous avait toujours réservé un bel accueil de son vivant.

Comme nous étions parties tôt, la vue était entièrement dégagée. Les nuages commençaient à peine de monter de l’océan vers les crêtes.

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 12:19

Lors de notre rando au Nez de Bœuf, Véro m’a proposée de rejoindre l’argamasse par le Piton Textor. Une jolie boucle à travers les branles, cette végétation basse typique des pentes de la Fournaise.

Nous avons quitté le sentier pour rejoindre à droite un endroit pittoresque où les organisateurs de sorties équestres ont coutume de faire une halte avec les chevaux.

C’est une étendue d’eau retenue par des scories. Ce sont les pluies qui la remplissent. Pour y accéder, on marche sur des scories grises qui craquent sous nos pas. De là, on a une vue sur le Piton des Neiges et d’autres sommets de l’île. Et toujours ce silence impressionnant qui invite à la méditation 

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 10:39

A cinq minutes à pied du Nez de Bœuf, à 2040 mètres d’altitude, sur la route du volcan de la Fournaise, a été aménagé un belvédère très accessible même aux handicapés.

Depuis cet endroit on a une vue plongeante sur la Rivière des Remparts et on distingue au loin le village de Grand Coude.

Un panneau installé là évoque les habitants qui ont peuplé ou peuplent encore la Rivière des Remparts.

« Dès le 18e siècle, des marrons trouvent refuge dans la Rivière des Remparts. Rejoints par les Petits Blancs des Hauts au 19e, ils s’installant alors à Roche Plate ( à ne pas confondre avec le Roche Plate de Mafate) Au 20e siècle le village compte jusqu’à 600 habitants . Il est déserté après l’effondrement du rempart de Mahavel en 1965.

Le peuple de GRAND COUDE est beaucoup plus récent. En 1920, la forêt y est d défrichée pour la culture du géranium, puis pour celle du thé dans les années 1950, complétée aujourd’hui par celle du café.

Un lien intéressant de « Randopitons » pour décrire le circuit pour visiteurs à mobilité réduite :

https://randopitons.re/randonnee/1709-point-vue-nez-uf-piste-pour-personnes-mobilite-reduite

Partager cet article
Repost0
31 mars 2022 4 31 /03 /mars /2022 11:50

De nombreuses cases de la Réunion mériteraient une restauration. Or, seules quelques-unes sont les heureuses élues.


Ainsi à l’Entre-Deux, une case qui se situe dans le quartier de la Mare, et appartenait à l’ancienne institutrice du village, Mme Mooland, est en restauration grâce à des subventions notables notamment des fonds publics. Le bénéficiaire annoncé de cette case est la Commune de l’Entre Deux. Sur la première année le montant de l’opération devait s’élever à 249 922 euros. (cf le détail ci-dessous)

Ce chantier serait une chance pour les jeunes en insertion et permettrait de se familiariser avec les métiers du bois, comme le signale le maire. Dans une vidéo publiée lors des Journées du Patrimoine.

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 11:51

(vepris lanceolata )

La feuille de cette liane a la forme d’une patte de poule d’où son appellation. L’arbre pousse rapidement. Comme son bois est dense et élastique on en faisant autrefois de manches à outils ou d’ustensiles de jardin

Cette plante aurait de nombreuses vertus. Ses feuilles contiennent une huile essentielle et des alcaloïdes. Dans « le livre des tisaneurs et plantes médicinales de la Réunion » de Lavergne Roger on y trouve le détail.

Elle favorise la sudation et combat état grippaux et rhumatismes. Accompagnée de Plantain elle soulagerait les règles douloureuses. La teinture de patte poule aurait les mêmes propriétés que l’arnica (pour soulager les douleurs dorsales, entorses, soigner les hématomes… Le patte poule favoriserait également la cicatrisation…


 

Partager cet article
Repost0
28 mars 2022 1 28 /03 /mars /2022 16:01

C’est vers 1920 qu’on a appelé cette croix « Croix des Pêcheurs ». Elle se situe à Terre Sainte dans un angle de la Rue Langlois, qui autrefois était appelée « Rue des Pêcheurs (en 1840) puis « Rue de la Croix » (1860)

En 1840 les habitants installent ici une croix en bois, en 1860 celle-ci fait place à une croix en béton.

C’est en 1953 qu’on lui adjoint un oratoire où on vient prier pour conjurer la malédiction à l’occasion de l’éruption de la Fournaise.


La croix aurait servi de repère aux navigateurs. 

Le 3e dimanche d’octobre a lieu ici une bénédiction à l’occasion de la messe des pêcheurs

Le mercredi à 16 heures l’endroit devient lieu de recueillement et de prière.

 

Partager cet article
Repost0