Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 20:54

Ce soir, avec Zaza, je pars assister au coucher de soleil au port de Saint Pierre.  Le vent souffle sur la digue.

De nombreux touristes sont là pour attendre le rougeoiement du ciel si fréquent ces derniers jours et qui serait lié à l'éruption des îles Tonga. 

Le flamboiement des cieux n'est pas au rendez-vous. Le spectacle est malgré tout fabuleux : les éléments sont déchaînés et les vagues écumantes déferlent sur la plage ! 

Les bateaux sont ballotés dans le port et on entend siffler dans les haubans...

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 10:23

Au cours de la randonnée avec « les Jolis Pas », Chantal et René nous ont fait découvrir des goûts que les marmailles lontan connaissaient bien.

Ainsi, dans la Forêt des Bois de Nèfles au-dessus des Canots, Chantal a cueilli un épi de longose et a prélevé des fleurs pour en sucer la sève. Elle a proposé à tous les randonneurs de l’imiter et effectivement, c’est très sucré. Cela me fait un peu penser à ce qu’on faisait en Lorraine avec la primevère…

Plus loin, René qui nous attendait a ouvert une boîte pour en sortir des morceaux de canne-bonbon et les partager… Encore un goût juteux et sucré qui plaît !

Dans ces randonnées avec les Jolis Pas, les Créoles ont toujours à cœur de nous faire découvrir leurs « madeleines de Proust ». Merci à eux !

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 16:43

        Un soir, alors que nous nous promenons, nous apercevons non loin de la route un boug du Tampon et son fils en train de "casser" (cueillir) des mangues vertes avec un cueille-fruit. Comme les grappes sont haut perchées la récupération semble difficile.
      Aussitôt notre ami Yoland grimpe comme un singe sur le manguier. Pieds nus, il progresse avec agilité. Je crains le pire quand il s’approche de branches plus fines. Mais il est à l’aise et compte bien participer à la cueillette.

Il récupère le cueille-fruit et attrape les mangues les moins accessibles. Tous sont ravis ! et le butin sera partagé. Du beau travail !

Emmanuel, le Tamponnais, va pouvoir en faire profiter 3 familles et Yoland lui aussi rêve déjà aux bons rougails qu’il va pouvoir préparer. Comme quoi, on sait encore partager et avoir du plaisir à grimper dans les arbres à la Réunion.

Casser la mangue sauvage, un plaisir partagé !
Casser la mangue sauvage, un plaisir partagé !
Casser la mangue sauvage, un plaisir partagé !
Casser la mangue sauvage, un plaisir partagé !
Casser la mangue sauvage, un plaisir partagé !
Casser la mangue sauvage, un plaisir partagé !
Casser la mangue sauvage, un plaisir partagé !
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2022 6 22 /01 /janvier /2022 09:18

Le long de l’ancienne Nationale qui remonte vers le Tampon, travaille toujours un « capitonneur ». Il doit être un des derniers de l’île à s’être spécialisé dans ce savoir-faire.

 

Christian HUET a été initié à ce métier par son père. Cela fait 40 ans qu’il exerce cette profession.

On fait appel à lui de toutes parts : les concessionnaires automobiles, pour remettre des sièges à neuf, des praticiens hospitaliers pour faire la réfection de tables de consultation, des kinésithérapeutes pour réparer leur mobilier, mais aussi des particuliers pour couvrir des divans, des fauteuils… Ces derniers clients plus souvent lui apportent la matière dont ils souhaitent voir couverts leurs sièges…

Son atelier est un fouillis de chutes de cuir, de mousse… Il travaille sur deux machines à coudre avec une dextérité peu commune.

L’homme est important, car même l’arrêt des cars qui a été installé un peu plus haut s’appelle « Arrêt Capitonneur ». Souhaitons à M. Huet de travailler encore de longues années sinon il faudra débaptiser l’arrêt de bus et surtout se passer d’un artisan habile.

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2022 5 21 /01 /janvier /2022 10:00

Tout le monde connaît cet endroit non loin de l’ancien Jumbo Score à Saint Pierre où on avait coutume de se procurer des fruits et des légumes de saison, même la nuit venue…

Aujourd’hui ces stands ont fait place à des kiosques blancs. L’ensemble est joli, mais perd en visibilité car on ne voit plus les promotions des fruits depuis la route. Et les possibilités de se garer à proximité ont diminué comme peau de chagrin. La clientèle s’est fortement réduite…

Ce qui n’a pas changé en revanche, c’est le présence permanente d’embouteillages… Un problème récurrent et qui s’amplifie de jour en jour à St Pierre ! et sur l’île !

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2022 5 21 /01 /janvier /2022 09:09

Les Réunionnais catholiques font traditionnellement la tournée des 9 crèches au mois de janvier. Or, ce n’est pas forcément dans les églises qu’on trouve les plus belles. La preuve :   à Montvert chez Nathalie, on tombe en arrêt devant une surface de 6 mètres carrés aménagée dans son salon.
                Au fil des années sa crèche n’a cessé de s’agrandir et de se perfectionner. Désormais l’étable où est né l’enfant Jésus est entourée d’autres abris où se côtoient de superbes santons. Elle a aménagé des escaliers, créé un puits, un lavoir, un bassin et même une rivière où coule de l’eau en continu. Le sol est tapissé de mousses ; fougères et lianes y croissent… Jardinière, bricoleuse très adroite, Nathalie a les pouces verts. Rien ne la rebute et elle relève souvent des défis incroyables pour construire, réparer… Elle a aussi le souci du détail. Bernard, son mari, consent à déplacer chaque année les meubles pour pouvoir installer ou démonter la crèche et lui prête main-forte. Dommage que cette œuvre ne soit vue que par les proches de l’artiste ! Elle mériterait  qu’on la diffuse largement.

 

La crèche de Nathalie
La crèche de Nathalie
La crèche de Nathalie
La crèche de Nathalie
La crèche de Nathalie
La crèche de Nathalie
La crèche de Nathalie
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 07:31

Dans la forêt de Piton Monvert pousse un arbrisseau aux propriété étonnantes.

Cet arbre aux feuilles vert foncé brillantes que le Créole appelle « bois de rongue ». Une déformation de l’expression « bois de ronde » !  On l’utilisait pour fabriquer les torches qui servaient à éclairer le chemin de ronde…

Les veilleurs pour faire leur ronde de nuit et surveiller les rues se munissaient de torches qui brûlaient bien : le bois est huileux ce qui explique son utilisation comme objet d’éclairage.
Ce bois porte le nom de « flambeau » à Maurice.

Son nom latin est « erythroxylum laurifolium ». Il aurait des vertus diurétiques, antispasmodiques ( lutte contre coliques néphrétiques, calculs urinaires) et son fruit serait purgatif.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 07:47

Il est à parier que les maisons créoles détruites feront bientôt place à des immeubles à étages, comme c’est le cas le plus fréquent sur le front de mer à Saint Pierre.  L’authenticité, la couleur locale disparaît au profit d’établissements impersonnels, comme ceux qu’on trouverait dans n’importe quelle ville… Dommage !

En quelques années, les « cases péi » caractéristiques ont été rasées. Saint Pierre-de-la-Réunion n’est plus ce qu’elle était !

 

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2022 2 18 /01 /janvier /2022 07:37

Le Piton Monvert est un formidable terrain d’exploration pour les amateurs de botanique. Nicole a proposé ce dimanche à une bande d’amis de découvrir l’endroit géré par l’Omdar.

Que de changements depuis que le site a été reconnu d’intérêt public !

Les plantes endémiques ont prospéré grâce aux semis ; les plantes invasives comme les goyaviers ont été coupées, les vues sur le littoral sont désormais imprenables grâce à l’éclaircissement de la futaie, et les endroits pour s’asseoir en bois de goyavier jalonnent le parcours. Les trois chemins qui y montent sont bien entretenus.

 

Nicole nous a fait goûter des fleurs de zépis bleus, découvrir les vertus médicinales de l’avocat marron, observer les feuilles composées du bois de gaulette, les fruits du natte que nous avons redonnés à la nature.

Elle nous a expliqué la nature de trois lianes, fait identifier les troncs du bois de judas, du bois de rempart, du change-écorce… et surtout repérer l’orchidée Camaron qui pousse à l’abri des regards et que malheureusement des individus braconnent…

Elle en a profité pour nous montrer comment on aide à la fécondation de la fleur.

Une belle sortie ! Merci à cette passionnée qui sait faire partager son amour de la Nature !

 

Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 08:53

Nathalie me montre sur le muret un lézard assez particulier en train de prendre un bain de soleil : il a le cou rouge ! Elle me dit : « Viens voir le  caméléon ! » En fait il s’agit d’un lézard, plus précisément d’un agame.

Il faut savoir que les Réunionnais appellent le caméléon « l’endormi » et tous les autres lézards « caméléons » !

Je m’approche discrètementdu mur pour observer le reptile. Ce saurien d’origine africaine qui répond au nom scientifique de « agama agama » appartient à la famille des agamidae ; on l’appelle aussi « ziguane » du fait de sa ressemblance frappante avec les iguanes.

Il aurait été introduit récemment - vers 1995- en France par un bateau arrivé au Port.

L’agame agama ou margouillat des Colons représente une menace pour la biodiversité réunionnaise. Omnivore opportuniste, il est connu pour s’attaquer aux geckos endémiques de la Réunion ainsi qu’à de petits oiseaux et mammifères !

 

Partager cet article
Repost0