Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2020 2 03 /11 /novembre /2020 15:56

Je me balade ce matin au front de mer à St Pierre. Et j’emprunte le chemin qui borde la plage. Je remarque des fleurs en acier, et me dis qu’il s’agit peut-être de sculptures futuristes.

Un ouvrier m’explique que ces ferrailles marquent l’emplacement de futurs bancs de pierre – ou plutôt de « béton ». Dans la travée perpendiculaire il en existe déjà…

S'asseoir sur de la pierre...un bon plan ? L'assise attirera le soleil et sera chaude...voire brûlante ! 

La critique est aisée mais il est vrai que le bois est périssable et se détériore vite sous ces climats... Il suffit de voir l'état délabré des planches sur les chemins d'accès à la mer... Et la ferraille rouille...

Finalement il suffira de penser à poser un drap de bain sous son séant ! 

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 15:53

Il est un endroit dans le Sud Sauvage où il fait bon s’arrêter pour regarder les vagues se jeter contre les blocs de basalte noir : c’est le lieu dit « La Mer Cassée ».

Le long de cette côte très découpée, souvent bien éventée poussent le vacoa et le filao.

Noir, bleu, vert ! le sud de l’île mériterait qu’on lui dessine un drapeau avec ces trois couleurs : le noir de la roche, le bleu de la mer et du ciel, le vert des feuillages…

On peut rester des heures assis là à admirer l’océan. Un coin sauvage, une Nature encore préservée... tout près de la route ...

 

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 15:28

Encore un dessin cocasse de Jace, croqué sur un mur de l’ancienne poste de Grand Bois. Mur certainement voué à une destruction prochaine, comme tout le complexe de logements sociaux situés à proximité.

Quel est donc le message qui se cache derrière cette illustration d’un gouzou masqué muni d’une épuisette trop petite pour contenir un énorme poisson aux mille facettes ?

 Est-ce à dire qu’ici aussi les petites gens ont du mal à saisir ou à cerner les personnages influents ? Expression peut-être  de la Naïveté du petit pêcheur ? Concurrence déloyale pêche au gros- pêcheur gaulette ? À chacun son interprétation…

 

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2020 7 18 /10 /octobre /2020 18:32

Encore appelé « Phare de Bel Air », ce sémaphore situé sur la côte Est de la Réunion devait empêcher les navires de s’échouer sur les écueils « La Marianne » et « Le Cousin ». Sa construction projetée dès 1840 a eu lieu de 1845 à 1846.

Avant 1846 la Côte Est avait connu 9 naufrages : le Petit Sloop de pirates (1667) Une grande chaloupe (1707) L’Hyppolite (1805) Le David et le Mercure Galant (1807) Le Belonie (1820), Le Cécile (1821), La Chaloupe de M Montrose (1825), La Nouvelle Marie Thérèse et le Romilly (1829) puis l’Augustine et le Jacques Cartier (en 1944).

Les appareils (lentille, lanterne, accessoires) sont commandés à l’horloger Henry- Lepaute lequel travaille avec Augustin Fresnel pour la conception des mécanismes assurant la rotation des lanternes de phares. La lumière du phare avait une portée de 18 milles (soit 33 km)

Le phare situé à 45,82  mètres au –dessus du niveau de la mer, a une hauteur de 20,25 mètres. La lumière émise se situe donc à 66 m au dessus du niveau de l’océan.

Aujourd’hui, il émet toujours de la lumière mais n’a plus vocation de guider les navires qui disposent d’instruments de guidage plus sophistiqués. Le phare est en cours de restauration, et seule la salle sous la tour, où une artiste expose peut parfois se visiter…

C’est à la faveur d’une sortie organisée le  samedi  17 octobre avec « les Amis de l’Université » que j’ai revu ce monument du patrimoine réunionnais, et Enis Rockel, conférencier érudit et passionné,  était présent pour donner une foule d’explications et raconter des anecdotes sur sa construction, ses gardiens, son fonctionnement, ses transformations… De quoi alimenter d’ autres articles sur ce blog…

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 17:37

La baignade-hors bassin aménagé- est interdite en raison du risque requin, ce que certains (locaux, ou touristes) semblent ignorer.

L’emplacement central des panneaux  est judicieux mais beaucoup de touristes se dirigent souvent vers la crique à droite sans passer par cette allée… Pourquoi ne pas installer de mises en garde plus nombreuses, notamment aux extrémités de l’anse ?

                           Surfeurs imprudents : 

 

Partager cet article

Repost0
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 17:18

C’est l’hiver austral. Et ces deux dernières années, l'hiver est particulièrement doux : les températures hivernales de l'île sont souvent plus élevées que les températures estivales en métropole. Et cependant le soleil « poique » toujours. Oui, vrai, le soleil « brûle » bien le dimanche 5 août grand matin, et l’eau du lagon est déjà à 24° C.


lagon de St Pierre

Si les Réunionnais hésitent à se baigner dans cette eau « fraîche », il n’en est pas de même pour nous autres, qui apprécions cette baignoire tous les jours de l’année, sauf par grand vent.

 

Il est agréable de nager avec masque et tuba au milieu des poissons et des coraux, puis de se sécher au soleil avant de retourner dans les hauts où la température est plus fraîche.

C’est un plaisir toujours renouvelé de photographier les poissons du lagon. Je reviens avec une provision d’images : 

Le canthigaster à selle (canthigster valentini) ,

canthigaster valentini

le poisson trompette,

poisson trompette

le poisson perroquet,

perroquet

le canthigaster solandri,

canthigaster solandri

la demoiselle à trois bandes noires (dascyllus aruanus),

demoiselle à Trois bandes

le chirurgien bagnard (acanthurus triostegus),

chirurgien bagnard

 

les poissons" papillons cochers" (chaetodon auriga) et le baliste picasso (rhinecanthus aculeatus),

P8050047 papillons cochers et baliste picasso

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 15:15

...ou plutôt « sur le port » qu’il faudrait dire. 

 

En quittant le voilier de Roby, la semaine dernière, alors que le muezzin de la mosquée Attayab ul Massadjjid appelait à la prière la nuit commençait à tomber sur la ville, j’ai assisté à une scène peu commune.

 

Sur le sol, se tortillait  un gros serpent, ç’avait l’air d’une grosse anguille sombre. Un pêcheur de m’expliquer : « C’est une murène… »

 murène pêchée

J’étais sur le point de la photographier, quand  un homme a saisi un bâton pour mettre fin à ses jours, il a dû s’y reprendre à plusieurs fois… Le combat inégal a duré une minute qui m’a paru une éternité.

 murène condamnée murène et pêcheur combat inégal

 J’ignorais qu’on pêchait ces poissons-là pour les consommer. Je préfère voir la murène dans l’océan au milieu des coraux. 

On peut aussi comprendre qu’on la pêche vu sa taille et son poids : il paraît qu’on peut la découper en tronçons, le faire mariner douze heures dans le citron , l’huile et la faire griller. Il faut bien que les pêcheurs gagnent leur vie…

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 08:24

 

…. de « la Fureur de Vivre », le voilier de Roby Reinhard.

 

Comme promis, j’ai rendu visite à ce marin au courage exceptionnel.  C’’était mardi vers 17 heures.

Je lui avais annoncé la présence de mon petit-fils, mais Jeannette, sa deuxième mamie était aussi du nombre. Cette dernière, en vacances sur l’île, était ravie à l’idée de rencontrer ce compatriote, qui avait grandi dans le même quartier qu’elle, près de Mulhouse. C’est tout à fait par hasard que je lui avais parlé de mon projet d’aller, avec Robin, voir un certain Roby Reinhardt... et comme le nom lui était familier, elle voulait en avoir le cœur net… C’était effectivement lui…

 Roby 1

Notre homme nous attendait sur le la troisième ponton, devant son embarcation. Il nous a  accueillis à bord du voilier, et nous a fait découvrir son sweet home...

Roby 2

... puis il nous a servi de la bière rapportée d’Afrique du Sud  (de la Kronenbourg, figurez-vous !), il avait aussi préparé de la menthe à l’eau.

Installés à sa table dans la cambuse, nous avons bavardé plus d’une heure. Il nous a raconté sa panne de moteur de la veille, son voyage d’onze mois d'Istres à la Réunion en passant par l'Espagne, les Canaries, le Brésil... Il nous a confié ses projets,  et avec Jeannette, ils ont évoqué  leur enfance dans la région d’Illzach, des souvenirs communs. Tous deux ont le même âge !

Roby 3

Roby 5

Comme le soleil allait se coucher, nous avons pris congé de notre hôte, heureux d’avoir passé un bon moment avec lui…

 Roby 4


Partager cet article

Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 10:55

Toujours le 21 juin, avec Monique et Pierre, après la baignade à l’Ermitage et le café au Port de Saint Leu, nous avons pris la direction de Saint Pierre par la route du littoral.

En empruntant cette route, j’ai pu constater avec ravissement que la piste cyclable avait été rallongée et que la voie était très confortable pour les cyclistes… mais j’ai aussi vu avec écoeurement que le béton devenait envahissant à la sortie de St Leu et que les travaux défiguraient le littoral : la Nature disparaît au profit de logements impersonnels, et de considérations financières.

Nous nous sommes arrêtés au Souffleur. Et là, le spectacle était grandiose. Ce jour-là,  la houle a amplifié le pouvoir de ce « geyser ». Nous sommes restés là une demi-heure à admirer la force et la beauté de l’Océan.

 P1100548-copie-1.JPG

P1100553.JPG P1100554.JPG 

P1100556.JPG

Et les remous du gouffre à L’Etang Salé, comparés à ce que nous avions vu plus tôt, semblaient dérisoires…

Partager cet article

Repost0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 22:27

On connaît bien la Rivière Langevin, lieu prisé par les Réunionnais le dimanche pour se retrouver et pique-niquer en famille. Mais on connaît mois bien la petite marine de Langevin. 

 
 Quelques barques de pêcheurs sont amarrées là, au pied d'un monument.

P1140123

P1140125

P1140146

 

Une pente bétonnée mène à l'océan.

P1140135

Un modeste bâtiment, à l'ombre de filaos et de vacoas, doit abriter le matériel des pêcheurs

P1140150 P1140187

L'endroit est sauvage, désert. Parfois, quand la houle frappe la roche, ce petit port est le théâtre de noyades : des touristes inconscients s'aventurent là, méconnaissant les dangers de l'océan.

P1140130

P1140138-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost0