Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2022 5 18 /03 /mars /2022 14:49

Quand on parle de plages, on imagine toujours une mer qui se jette sur du sable blanc ou du sable doré. On oublie que les îles ont également, comme c’est le cas à la Réunion, des criques de galets ou des plages de sable issues du basalte.

Des plages noires ! Oui ça existe… et quand la chaleur s’y installe, il faut se chausser de bonnes semelles pour ne pas avoir la plante des pieds brûlée. Les locaux en savent quelque chose et ce n’est pas avant 17 heures qu’on y fait du beach-volley ! On attend que la température baisse…

À Etang Salé, c’est la roche volcanique qui s’est transformée en sable… Les enfants ont plaisir à jouer et à patauger dans le sable noir… Sur la côte Ouest, bien d’autres plages sont en sable basaltique…

Partager cet article
Repost0
8 mars 2022 2 08 /03 /mars /2022 15:16

C’est ainsi qu’on appelle ces deux poissons qu’on retrouve régulièrement sur les étals des poissonniers réunionnais.

Quand la mer est démontée les pêcheurs ne partent pas en mer mais quand ils le peuvent, ils reviennent avec de belles prises.

Le ti jaune est le nom local du vivaneau à raies bleues (ou perche à raies bleues). Le ti rouge est un poisson qu’on cuisine aussi fréquemment en cari. Mais à la poêle, il est également excellent !

Quoi de meilleur qu’un poisson frais préparé très simplement, salé poivré, et fariné puis poêlé dans du beurre !

 

Ti jaune et Ti rouge
Ti jaune et Ti rouge
Partager cet article
Repost0
1 mars 2022 2 01 /03 /mars /2022 12:55

L’exposition temporaire sur les Pirates au Musée Stella Matutina est riche en découvertes. On y apprend tout sur les six pirates qui ont marqué l’île de leur passage.

 

Et ce qui m’a particulièrement intéressée, c’est le travail effectué par les généalogistes. Ces derniers ont répertorié les noms des passagers de ces bateaux-pirates, et il est à parier que de nombreux Réunionnais ignorent qu’un de leurs ancêtres avait peut-être été un malfrat…

Le premier pirate, un dénommé Henry AVERY arrivé en 1695 était accompagné de marins nommés HUET, TURPIN, BOUCHER… Ils ont pris femme sur l’île et certaines épouses portaient les patronymes de MAILLOT, HOAREAU, COLLIN, LEBEAU… Des noms très familiers à la Réunion…

Et voilà précisément l’équipage de Thomas WHITE en 1706. On y trouve entre autres un BOYER, un DUCHEMAN, un FONTAINE …

La même liste a été dressée pour l’équipage de Christopher CONDENT en 1721, CLAYTON débarqué en 1724, La BUSE en 1730..

Pour qui aimerait en savoir plus, il est encore temps de faire un tour à Stella Matutina le temps de l’exposition !

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 10:03

De retour au Port de Saint Leu juste avant le cyclone Batsiraï, je constate que beaucoup de barques ont été mises à l’abri : le port semble vide !

Ce qui a changé depuis l’an passé ? Déjà on a installé des poubelles pour inciter au tri sélectif.

Puis la balise d’entrée au port a vu son socle relooké : escaliers et base du sémaphore…

Le mur longeant le quai a été repeint ! 

Un bâtiment à proximité a également été graffé.

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 08:16

J’ai souvent fait un tour du côté du gouffre à Etang Salé pour admirer les vagues se fracassant contre la roche noire, mais jamais je n’avais réalisé qu’à proximité, dans des bassins naturels, des gens venaient faire trempette !

Je pensais que l’océan était trop capricieux et que nager ici c’était s’exposer à un danger. Or, vu le nombre de baigneurs, je dois être dans l’erreur…

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 08:01

Un pétrolier mauricien, victime d'une panne de moteur, aurait été surpris par le cyclone et jeté sur la côte réunionnaise. Les pompiers du Sud ont sauvé les 11 membres d’équipage… et l’armateur devrait prendre des nouvelles  des marins...

Cet incident, j’aimerais en parler pour plusieurs raisons.

D’abord, le reportage sur l’événement me laisse perplexe.

Sur Réunion 1ere, au journal du soir du 4 février, nous avons eu droit au même moment à trois reportages juxtaposés, avec des redites, des reprises de vidéos, des vues du maire de St Philippe à divers moments de la journée, au sec, sous la pluie, avec les mêmes commentaires. Les journalistes seraient-ils incapables de faire une bonne synthèse avec un montage judicieux ?

Puis des questions n’ont pas trouvé de réponse : que faisait donc ce pétrolier dans les eaux tumultueuses alors que les marins avaient eu vent (c’est le cas de le dire) des prévisions météo ? Et combien de pétrole y avait-il réellement dans la soute ? On nous rassure sans nous donner de vrais chiffres…

Enfin, il reste le problème du remorquage ou du démantèlement éventuel de ce cargo. Gros point d’interrogation ! Il y aura de quoi écrire sur le sujet, mais s’il vous plaît, messieurs et mesdames les professionnel(le)s, préparez-nous cette fois-ci un montage explicite et non redondant !

                                captures d'écran à partir des vidéos diffusées

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 20:54

Ce soir, avec Zaza, je pars assister au coucher de soleil au port de Saint Pierre.  Le vent souffle sur la digue.

De nombreux touristes sont là pour attendre le rougeoiement du ciel si fréquent ces derniers jours et qui serait lié à l'éruption des îles Tonga. 

Le flamboiement des cieux n'est pas au rendez-vous. Le spectacle est malgré tout fabuleux : les éléments sont déchaînés et les vagues écumantes déferlent sur la plage ! 

Les bateaux sont ballotés dans le port et on entend siffler dans les haubans...

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2021 7 02 /05 /mai /2021 10:38

Alors que la météo nous annonçait un samedi maussade, le soleil et le ciel bleu sont au rendez-vous le 1ermai.

Deux choix s’offrent à moi : aller au volcan ou faire une balade dans L’ouest. La Fournaise est tentante mais rien qu’à l’idée que des milliers de Réunionnais auraient cette même pensée me dissuade d’y monter. Il vaut mieux réserver cette expédition à un jour de la semaine et éviter le week-end.

Nous prenons la route direction Saint Leu. A la Pointe au Sel où nous garons la voiture  il y a déjà foule : des plongeurs, des familles… L’endroit est propice à la plongée mais aussi à la baignade.

Nous nous arrêtons au bord des salines. Mais l’endroit est déserté à cause du covid, le musée est fermé. Quel dommage !

Nous nous promenons quelques instants sur le basalte noir pour regarder les poissons dans  les petits bassins naturels où l’eau est restée une fois la mer retirée.

Puis nous entamons notre petite randonnée jusqu’à Saint Leu en passant dans les criques. Il fait bien chaud, l’endroit est sauvage. Parfois nous nous déchaussons pour marcher dans le sable issu de la décomposition des coraux ou dans l’eau, et nous reposons à l’ombre d’un grand filao, regardons les nombreux pêcheurs à l’œuvre.

Une centaine de mètres devra se faire sur la route, - le long de la route un stand de fleurs déjà vide de muguets s’est installé - puis nous nous prenons place sous un kiosque, à l’ombre de palmiers.

Véro va nous acheter des sandwichs et deux dodos à un camion bar. Un jeune homme nous prête son décapsuleur. Ici pas de pique-nique. Pas de caris, pas de feux de bois… Les gens sont frustrés par cette interdiction mais respectent la consigne. Les familles se déplacent en  nombre et évitent malgré tout de s’installer à la même table…

Nous pourrions prendre à l’arrêt de la gendarmerie les bus des lignes S3 S4 ou ZO. Comme le ciel se couvre un peu et que le soleil est moins torride nous reprenons le même chemin par la plage, non sans nous arrêter pour nous baigner dans une eau claire.

 

Randonnée : "De la Pointe au Sel à Saint Leu par la plage."
Randonnée : "De la Pointe au Sel à Saint Leu par la plage."
Randonnée : "De la Pointe au Sel à Saint Leu par la plage."
Randonnée : "De la Pointe au Sel à Saint Leu par la plage."
Randonnée : "De la Pointe au Sel à Saint Leu par la plage."
Randonnée : "De la Pointe au Sel à Saint Leu par la plage."
Partager cet article
Repost0
23 avril 2021 5 23 /04 /avril /2021 08:03

J’ai un petit coup de cœur pour ce bassin sauvage où j’emmenais patauger un marmaille.

Son côté sauvage et pittoresque invite à s’asseoir tout près ou à y tremper ses pieds. Autrefois des pontons en bois l’entouraient.

Des travaux d’aménagement avaient été plus ou moins projetés par la municipalité mais pour un prix prohibitif et heureusement les associations des lieux ont rejeté ce plan peu heureux.

Le bassin a gardé son aspect sauvage et c’est tant mieux : des crabes gravissent les rochers, de petits poissons nagent dans ses eaux peu profondes et les vagues viennent se fracasser sur le basalte...

Le petit bassin de la plage de Grand Bois
Le petit bassin de la plage de Grand Bois
Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 10:00

Les Réunionnais l’appellent le « ti jaune ». On  trouve ce poisson tropical  de 30 cm sur les étals des poissonniers. Il s’agit du vivaneau à raies bleues ou de la perche à raies bleues.

« Lutjanus kasmira » est son nom latin.

On peut l’accommoder de nombreuses façons : frit, cuit, bouilli et même en ceviche (cru)

 

Partager cet article
Repost0