Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 14:08

… mais profitent aux malins qui s’arment de détecteurs de métaux pour faire fortune. On est un peu naïf quand on a hâte de piquer une tête dans le lagon. Trop pressé de barboter dans l’eau chaude, on oublie d’ôter ses boucles d’oreilles, ou sa chaînette, sa gourmette… et voilà que tout ces gages d’amour se retrouvent sous le sable. La plage de l’Ermitage par exemple est un filon, vu le nombre de touristes qu’elle attire.

 P1130035

Ainsi, quand on met un masque de plongée (pour faire du snorkeling), ou qu’on le retire, on oublie parfois que ce geste peut arracher les boucles d’oreilles en filigrane en forme de papillon qu’on vous a offert pour votre anniversaire.

 P1130036

P1130037

La plage n’est pas le seul endroit qui soit une manne pour ces chercheurs de trésors, qui ne prospectent pas par philanthropie- essayez toujours de leur demander s’ils n’ont pas trouvé par hasard tel ou tel bijou- On peut aussi perdre son alliance ou son bracelet dans les eaux fraîches de la Rivière Langevin ou dans les bassins du Cirque de Cilaos en faisant du canyoning… 

Un baigneur averti en vaut deux ! 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 17:49

P1130053  P1130042

Ce jeudi 22 septembre, le drapeau orange flottait devant le poste de secours de la Plage de l'Ermitage. A notre grand étonnement, la mer était calme, rien ne laissait imaginer un quelconque danger pour le baigneur.

Je vais donc m’enquérir de  la raison de ce signal. Très avenant, un responsable explique que c’est pour « marquer le décès de Matthieu » ce moniteur de surf, qui a succombé à une attaque de requin en début de semaine. C’est un peu la façon de l’équipe de signifier leur deuil, mais aussi de susciter la curiosité des baigneurs afin d’entamer un dialogue avec eux.

 

Mon interlocuteur, sans animosité aucune, m’explique qu’il faut trouver une solution rapide face à ces attaques de plus en plus nombreuses dans ce secteur. Quatre ans de réflexion, c’est de trop ! Mais là aussi il admet qu’on ne peut pas faire une chasse systématique  du requin, et qu’une analyse des causes est urgente de manière à trouver des solutions. Il regrette aussi qu’on ternisse l’image des surfeurs et qu’on les traite d’inconscients.

 

Plusieurs pistes ont été évoquées au cours de cet entretien : la prolifération des requins, la pose de balises… la présence d’une pisciculture... Eh oui, et si c'était ça ?

 P1130044

« Ne doit-on pas incriminer la ferme aquacole de Saint Paul ? On sait bien que les requins sont friands de poissons et leur mettre cette assiette sous le nez, c’est bien les narguer. Paraît même que des requins ont établi leurs quartiers dans cette zone. Ils s’y sont aussi reproduits.

Si vous laissez traîner des miettes, on ne peut pas interdire aux fourmis de se servir … Ôter les miettes est la solution la plus raisonnable. »

 

Et qui aura le courage de mettre le holà à cette pêche industrielle dans la baie de Saint Paul ? Hélas, trop souvent le profit passe avant le bon sens. 

Quand on sait aussi que ce type d’élevage nécessite une alimentation ( dont la part la plus importante provient de la pêche en mer) on prélève bien sûr sur le  vivier des gros poissons qui ne retrouvent plus de quoi se nourrir et s’approchent donc des lieux où ils peuvent faire bombance.Ces propos n’engagent que moi, et je pense que la piste n’est pas négligeable.

Quand les requins commencent à s’en prendre aux hommes, on a de quoi s’inquiéter et s’ils trouvent là de quoi se sustenter, l’heure est grave…

Il faut espérer que la réunion des spécialistes à Saint Denis débouchera sur des solutions concrètes.

P1130029

Partager cet article
Repost0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 11:25

Sorties avec l’Observatoire Marin de la Réunion

Mickaël Rard, président de l’OMAR, envoie régulièrement aux adhérents que nous sommes le programme des sorties en mer. C’est pour moi l’occasion d’en faire profiter aussi les lecteurs du blog.

Ces excursions, en petit comité (6 personnes), au départ de Saint Gilles,   permettent des observations riches en enseignements, vu que le spécialiste est là pour expliquer la charte de technique d’approche, le comportement individuel et collectif des baleines, et les critères d’identification des cétacés ou des oiseaux marins croisés pendant la navigation. C’est aussi l’occasion de faire de superbes photos des bonds spectaculaires des baleines ou des dauphins. (Ci-dessous quelques photos de M.Rard)

Sortie13h-18hAmphitrite07.08.11MichaelRard_193.jpg Sortie13h-18hAmphitrite07.08.11MichaelRard_210.jpg

Sortie07h45-12hFishloc3-09.08.11MichaelRard_067.jpg

Jeudi 11 Août 2011 de 12h à 18h => 1 place libre

 Samedi 13 Août 2011 de 06h30 à 12h => 6 places

 Lundi 15 Août 2011 de 06h30 à 12h => 6 places libres

 

Tarifs OMAR :

- Membre OMAR 2011 : 30€ / pers

- non membre OMAR : 30 € / pers + adhésion 2011 à cotiser (à partir de 10€ pour un enfant)

 

Il est impératif que toute personne qui se décommande  le fasse plus de 24h avant la sortie, sans quoi, elle paie sa place (puisque les frais sont partagés), à moins qu'elle ne trouve une autre personne pour la remplacer.

 

Contacter

Michaël Rard, Président de l'Observatoire Marin de La Réunion

Tel : 02-62-29-89-81 / GSM : 06-92-24-92-28 / Site  : www.omar.fr / michael

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 14:43

Qui donc se promène « grand matin* » à 8 heures dans les rochers  et sur la plage, derrière le terrain Paddock de Grands Bois ?  « Demoune* » qui aiment l’eau et les poissons !

Des pêcheurs ...

P1090568 P1090614

P1090617

Un héron strié ...

héron strié à la plage ti sable

Et même un marmaille…

 P1090560 Ti Bassin

 Et quand l’eau se retire, quand "la mer lé plat*"le plaisir est encore plus grand, on voit alors une faune aquatique bien plus vulnérable !

P1090592 P1090559

demoune : les gens

la mer lé plat /la mer lé sek : à marée basse

grand matin : tôt

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 18:52

Très longtemps, je pensais que les plages de sable blanc  de la Réunion s'arrêtaient  dans le sud à St Pierre. Que nenni ! Jean Paul Abriel, natif de Grands Bois et son épouse Nicole m'ont fait découvrir un endroit qu'on appelle ici "La PLage Ti Sable".

 plage ti sable (4)

C'est une bande étroite qui court sur 1km jusqu'à la crique Salembert. Elle commence derrière le Terrain Paddock, qui fait face à l'ancienne usine de Grands Bois. L'eau y est limpide, et quand la mer se retire des rochers affleurent. Cette Plage est aussi le règne de la Patate à Durand, une liane verte à fleurs mauve que les anciens utilisaient en pharmacopée,  la présence de cette liane preuve que le site est encore relativement protégé. Il ne manque que le veloutier et le manioc sauvage...

plage ti sable (2) plage ti sable

La rue qui longe cette petite plage est jalonnée de quelques kiosques où on peut s'installer pour voir les vagues se fracasser sur la barrière de corail, ou pour manger une barquette de carri, achetée dans les parages.

plage

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 16:41

P1090187En revenant d’une réunion du CUCS de Grands Bois la semaine dernière, j’ai croisé sur mon chemin deux charmants bougs (hommes) qui tenaient à la main d’énormes perches en bambou.

Ils allaient traverser l’ancienne RN pour se rendre à la crique Salembert ou sur la Plage Ti Sable.

C’était la première fois que je voyais ces fameuses gaulettes : elles mesurent bien 5 mètres ! Avec cette longue gaulette, ils vont taquiner le macabit.

Pour les prises, il paraît que c’est impeccables, mais pour les prises de vue , c’est un peu plus compliqué : vu la taille de ces perches que j’ai eu du mal à cadrer, les pêcheurs ont croisé leur gaule. Un de ces jours, je répondrai à leur invitation et irai les voir pêcher. Merci à ces "pêcheurs golet" de Grands Bois qui ont bien voulu prendre la pose !

P1090184 P1090186

P1090185

Partager cet article
Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 16:40

Ce matin, vers 9h30, nous sommes arrivés à St Pierre pour nager dans le lagon et… la surprise était de taille. Jamais encore, nous n’avions vu le lagon sous cet angle ! La mer s’était retirée et les coraux affleuraient.

marée basse

                               les coraux qui affleurent devant la barrière

Les balistes picasso cherchaient toujours leur subsistance très près de la plage , et bien d’autres poissons faisaient des va-et-vient entre les coraux. Nous nagions au milieu d’eux dans une eau chaude et limpide, et tâchions de ne pas marcher dans cet espace fragile de peur de détruire ces organismes vivants.

marée basse coraux

                                           un spectacle époustouflant pour le "snorkeler"


On pouvait voir nettement la chaudière et d’autres parties métalliques rouillées du Bruxelles, bateau échoué ici voilà plus de cent ans.

marée basse épave

                                                       épave du Bruxelles

Vers 10h, les maîtres-nageurs faisaient retentir leur sirène, je pensais que c’était pour rappeler à l’ordre des gens – vraisemblablement des touristes peu avertis - qui se marchaient sans gêne sur les coraux. Renseignement pris, il s’agissait simplement pour l'équipe des surveillants de mettre en garde les gens qui s’approchaient trop de la barrière de corail où se fracassaient les vagues et non de les dissuader de se promener là.

coraux promenade interdite pecheur sur coraux

                         ATTENTION : se promener sur le récif corallien, c'est le détruire !

Il paraît que c’est le Parc Marin (et non le staff des responsables de la baignade) qui s’occupe des comportements mettant en péril le milieu marin.

Ici aussi le pêcheur peut se promener allègrement sur les coraux : faut bien qu’il vive, nous expliquera-t-on ! Ce genre de remarque laisse perplexe...Et si ce merveilleux biotope venait à disparaître ? le pêcheur en serait bien marri lui aussi !

marée basse St Pierre

                                     les joies du snorkeling à St Pierre

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 21:02

En nageant avec masque et tuba dans le lagon de l’Ermitage aujourd’hui, j'ai pu ajouter trois photos de poissons à mon album.

Celui qui a attiré mon attention en premier - et vous n'aurez droit qu'à celui-ci aujourd'hui !-  était une espèce de ballon de baudruche gris clair tacheté de noir, qui fouillait les algues et se cachait dans les coraux. Il s’agit de l’arothon nigropunctatus, de la famille des Tetraodontidae.

poisson ballon  poisson ballon 2

Ce poisson qui atteint 35 cm au maximum se nourrit de coraux, d’éponges, de tuniciers*, d’algues, de coquillages et de crabes. Son corps est dépourvu d’écailles, mais est constitué de cartilage. Quand il se sent menacé, il avale une bonne rasade d’eau pour se gonfler. C'est d'ailleurs ce qu'il a fait en essayant de se dissimuler sous les coraux...

poisson ballon à taches noires

Si je lui avais ajouté une bulle, à toutes celles qu'il faisait déjà,  j'y aurais écrit cette phrase de circonstance : " Vous me gonflez !"

 

tunicier * : Pour la définition, je vous renvoie à ce lien très riche et très complet !

http://www.aquaportail.com/definition-1055-tunicier.html

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 06:42

 

poisson d'avril lagon

Ce 1er avril 2011 dans le lagon, si  les poissons tropicaux sont encore nombreux dans le lagon, ils sont cependant fortement concurrencés par des espèces importées, qu’on appellerait exotiques ici !

  Parmi ces espèces, citons celles qui loin d’être muettes, remplissent l’espace de leurs mouvements et de leurs cris (photo subaquatique n°1)

 Puis les espèces calmes, palmées,  qui font des va-et-vient pépères entre les coraux pour observer leurs congénères ( photo subaquatique n°2)

poisson Robin poisson François 

                                                            photo 1                                                                          photo 2

Il y a aussi celles qui ne s’éloignent guère de la plage et préfèrent batifoler près des balistes picasso. On peut aussi y trouver celles qui maternent et surveillent leur progéniture… sans s'éloigner de la côte, ou celles qui disparaissent dans les profondeurs pour sonder les tombants.

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 20:07

sur la côte Ouest entre le Port et Saint Gilles.

 

Lors de notre sortie en mer avec l'Omar, nous avons pu contempler un coucher de soleil, comme il n'en existe qu'à la Réunion. C'est un moment magique où le ciel, toujours si vaste, se teinte de couleurs chaudes et que les nuages -quand il y en a - prennent des formes incroyables  et se parent de coloris étonnants. Des images qui se passent de commentaires...

 

crepuscule en mer (3) crepuscule en mer (2)

 

crepuscule en mer (4) crepuscule en mer (5)

 

crepuscule en mer (6) crepuscule en mer (7)

 

crepuscule en mer (8) crepuscule en mer (9)

 

crepuscule en mer (10) crepuscule en mer (12)

 

Partager cet article
Repost0