Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 09:48

 Florilèges 0Quand on habite le Tampon, on ne peut faire l’impasse de cette manifestation qui attire toute la population de l’île(et qui perturbe terriblement le trafic pendant une semaine...au point que certains Tamponnais préfèrent s’exiler le temps des festivités - ça tombe bien, c'est les vacances !)

Florilèges 1Nous avons laissé la voiture dans la Rue Delisle et avons flâné dans cette rue où se tient une grande braderie, avant de remonter une rue perpendiculaire, le long de l’église pour rejoindre le parc. A 17h30 il y avait encore foule ! Je plains les mamans qui ont eu l'idée de prendre la poussette... Il vaut mieux éviter !

 De 9h à 18h, ce jardin situé entre l’église et la Médiathèque ouvre ses portes. ( 1 euro l’entrée). Nous y avons fait un tour hier soir. Nous  sommes toujours ébahis par la variété des plantes, notamment des orchidées, on en trouve pour tous les goûts et tous les prix. On y trouve aussi des plants d'ylang-ylang, des anthuriums, des roses du désert, des cactus... des jardinières et de l'outillage, des essences de plantes (à deux pas des WC, bien vu !), des cages pour piéger le merle maurice, cet oiseau dévastateur...

                                               Orchidées

Florilèges 2

Florilèges 3 Florilèges 4

                              anthuriums                                             roses du désert

On peut y manger sur le pouce ou assis à une terrasse. C’est aussi l’occasion pour les classes à projet de vendre des produits –péi. J’ai donc fait un geste et acheté trois parts de gâteau -banane et un pot de confiture ananas-vanille confectionnés par une des mamans, dont l’enfant partait en voyage linguistique en Afrique du Sud.

La municipalité a mis en place des navettes de bus gratuites qui tous les quarts d’heure emmènentFlorilèges 5 les visiteurs depuis la Place Hoareau (un grand parking) à l’entrée du site pendant toute la durée de la fête, sauf le vendredi où cette place devient place du marché. Les navettes stationnent non loin du jardin dans la rue Victor Hugo.

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 14:40

La musique en famille...

Hier soir, nous sommes partis assister au Concert d’ouverture des Florilèges . Avant d’écouter les chanteurs, nous avons fait un tour sur la place où une multitude de manèges plus fous les uns que les autres étaient installés. Il faisait très doux, des enfants de tous âges et des ados déambulaient ou couraient partout.

Pour  trois heures de spectacle, 1 euro d’entrée (parce que nous sommes arrivés à la caisse avant 19 heures ( 10 minutes plus tard on aurait dû  régler 2 euros !)  : au programme d’abord Max Lauret, puis Dominique Barret. Le timing est rarement respecté à la Réunion, toujours une demi-heure ou plus de décalage. Il faut savoir prendre le temps de vivre ici et de patienter. On s'y fait très vite...

Max Lauret danseuses

Nous avons été agréablement surpris par la qualité de ce spectacle : Max Lauret fêtait ses 30 années de scène. Grand défenseur du sega,  il chantait des airs en créole, accompagné d’une guitare : une musique entraînante qui donnait envie de danser !

 

Quatre jeunes danseuses  et deux choristes de talent  l’accompagnaient. L’orchestratioMax Lauret et sa fillen était remarquable : nous avons reconnu sur la scène des musiciens déjà de la partie au spectacle « Bal lontan » qui avait eu lieu voilà quelques mois au Luc Donat. Si le public était essentiellement composé de jeunes de notre âge, des teenagers  s’étaient aussi rapprochés progressivement du podium, subjugués par les rythmes entraînants. Deux filles de Max étaient à ses côtés : l'une était choriste et la deuxième dansait.

Max Lauret et son frère

 

 

Max Lauret a été rejoint pendant un quart d’heure par son Max Lauret le frère Jofrère Jo Lauret, dont le répertoire était plus dans la veine « fleur bleue » : des cris d’hystérie ont accueilli Jo qui a chanté trois airs et qui s’est retiré  pour ne pas voler la vedette à son frère.

 

 Dominique Barret

Après 1h45 de concert, Lauret a cédé la place à Dominique Barret, (avec une heure de retard évidemment). Ce dernier ambassadeur de l’île qui venait chanter les airs de son nouveau CD dont « Mi aime encore ».

Si  l’orchestration nous a conquis, les paroles nous ont moins convaincus. Nous ne sommes pas restés jusqu’à la fin. Il nous fallait remonter la côte à pied pour rejoindre la voitre à la ligne des 600 !

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 15:24

...à la recherche du parcours de santé

Nous avons laissé la voiture à l’entrée du Golf de l’Etang Salé pour « aller bat  carré » jusqu’à un parking découvert en bordure de route.

balade étang salé2 balade étang salé3

 

balade étang salé 4b balade étang salé 4

La promenade sur cette sente de sable noir tassé, le long du terrain de golf,  était agréable mais trop courte, et débouchait sur un vaste espace découvert.

Nous sommes donc retournés  sur nos pas pour récupérer la voiture. Il faisait déjà chaud. Puis, nous avons pris la direction du Croc Parc et avons laissé notre véhicule là pour nous aventurer dans les sentiers ombragés des lieux. Il y avait au-delà de l’entrée du parc, un panneau avec la mention de deux circuits : un circuit jaune (circuit équestre) et un circuit vert (circuit pédestre).

balade étang salé

 Nous avons bien vu des ronds verts sur les troncs, mais bientôt, plus de signe, alors place à l’improvisation.

Cadre pastoral, chants d’oiseaux à tout-va ! non loin du parking, un arbre était  colonisé par des nids de belliers, une tourterelle-péi cherchait des graines, des martins volaient de branche en branche, des cardinaux poussaient leur trille strident, des oiseaux blancs s’accrochaient à l’envers aux branches.

balade étang salé 6b balade étang salé 9

 le bellier ou tisserin                                        le cardinal ou foudi de madagascar

Déjà vers 7h30 des joggers et des promeneurs investissent les lieux. Nous avons suivi quelque temps un tronçon de la piste verte, avant de prendre des chemins de traverse. La végétation est essentiellement composée d’eucalyptus, de filaos, de bois noir, de tamarins. Des lianes de la famille des passiflores tapissent le sous-bois à plusieurs endroits.

balade étang salé 5 balade étang salé 6

                       une liane passiflore : grenadille ? grenadelle ? grenadine ? 

Et ça et là des petites fleurs violettes, des solanacées, des galaberts.

balade étang salé 5b balade étang salé 7

l'asystasia gangetica  ou "herbe le rail"

balade étang salé 8 balade étang salé9

le lantana camara ou galabert                            une ipomée

De nombreuses parcelles  de plantation : L’Europe et l’Etat ont fait appel à l’ONF  pour réintroduire des espèces endémiques, comme le latanier rouge ; on voit de temps à autre affleurer les tuyaux noirs de l’arrosage souterrain. Sur 1,8 ha sont replantées des espèces endémiques , indigènes  et exotiques à croissance rapide, l’objectif étant de  « reboiser les emprises de ligne moyenne tension démantelées en 2006 ».  balade étang salé7b

                                                   plantations de l'ONF

Nous avançons soit sur des scories rouges soit sur du sable noir. Parfois un lézard fait bruire les feuilles sèches, un grand papillon blanc se pose sur les galaberts… Certains chemins sont bien ravinés par les dernières pluies. Nous avons déjà marché plus d'une heure. Nous revoilà au parking du Croc Parc et c'est là que nous découvrons enfin la signalétique pour le début du parcours de santé : nous y reviendrons...

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 15:07

 Ce mercredi , alors que je m’appliquais à tresser mes feuilles de vacoa dans le calbanon de Grand Bois avec Renée, Ginette, M. Claire et Jacqueline, une animatrice est venue nous faire un brin de causette et nous a proposé de goûter le « collé coco » qu’elle avait rapporté : une masse blanche cristallisée.

J’ai goûté, puis repris.  C’est très bon ! Rien à voir avec la colle… comme vous pouvez vous en douter. C’est un heureux mélange de laitage et de noix de coco qui a durci pour devenir une friandise.
Encore une fois ma curiosité et ma gourmandise m’ont poussée à faire de plus amples recherches. Alors qu’en est-il ? En fait, c’est pas sorcier du tout !

Il faut faire cuire à feu moyen 100g de sucre blanc et 3 cuillères à soupe de lait concentré sucré, et avant la coloration ajouter 250g de noix de coco râpée. Et quand le mélange se détache de la casserole, on fait de petits tas et on laisse sécher… Diabétiques s’abstenir !

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 18:53

  Le cardinal et sa belle préparent actuellement leur nid !

 Ce matin, un cardinal et sa femelle faisaient un ballet incessant au-dessus de notre oranger. La femelle dont le dessus est brun- vert strié de noir s’est envolée vers l’arbre avec dans le bec un brin d’herbe, matériel de construction. Elle était en train de bâtir un nid à la trame très lâche, et  ressemblant à une boule. Ce nid avait une ouverture sur le côté. Peu de temps après le mâle, un oiseau rouge vermillon,  était aussi près de leur construction. 

cardinal rouge nid

 cardinal femelle cardinal antenne

                      la femelle du cardinal                                                 le guetteur

En période prénuptiale les deux oiseaux sont brun vert cuivrés, leur ventre est blanc-gris, mais de septembre à mai le mâle se métamorphose : sa livrée nuptiale devient d’un rouge éclatant. Il se perche toujours très haut, comme un guetteur, au sommet d’une hampe florale, d’un bananier, d’une antenne – télé… Son trille est aigu.

 cardinal nid lâche cardinal

      le nid encore très lâche dans notre oranger         le nid fini et occupé dans le manguier de Pierre

Comme le nid m’intriguait et me rappelait un peu celui de l’oiseau tisserin, j’ai voulu en savoir plus : voilà ce que j’ai appris en consultant le Grand Livre des Oiseaux de la Réunion : « le mâle construit plusieurs ébauches et la femelle choisit le nid définitif. Ces oiseaux nichent de 1 à 3 mètres du sol, dans un arbuste, un buisson, une touffe de vétiver,  parfois plus haut dans les filaos. » Pour ce que j’en ai vu, la femelle participe aussi à la construction, à moins qu’elle n’y ait apporté sa touche finale, pour marquer son dévolu sur ce nid-là !

Cet oiseau appelé aussi « foudi de Madagascar » aurait déjà été aperçu à la Réunion en 1672. Il serait donc endémique ?

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 13:50

Billet d’humeur

 A mon grand étonnement, il me faut payer 80 euros ( et 80 euros en espèces, s’il vous plaît !) pour un visa pour l’Inde, alors que certains de mes10-1a amis ne payent que 50 euros.Nous sommes une douzaine de participants à un voyage et sommes tous de nationalité française, résidant tous à la Réunion, mais ce qui nous distingue est que le passeport de ces amis a été délivré à la Réunion et non en métropole !

Alors voilà, tu payes les impôts à la Réunion, tu y vis, mais on te demande 30 euros de plus par visa, tout simplement parce que ton passeport n’a pas été établi ici. N’allez pas me faire croire qu’envoyer un paquet de formulaires en métropole justifie ce prix : 30 euros de plus par "zoreille", ça en fait un pactole...

De plus, on te garde ton passeport jusqu’à l’arrivée des visas, comme si on ne pouvait pas le photocopier. On accepte bien les photocopies quand on fait la demande en ligne depuis la métropole, alors pourquoi ça ne marcherait pas ici ? Idem, impossible de faire la demande en ligne à la Réunion, département français. On nous oblige à faire le déplacement au consulat de Saint Denis, pour y remplir les formulaires. Encore une "spécificité locale" ?

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 10:31

 Itinéraire : Sentier de la Chapelle- Camp Marron- Point de vue – sentier Bayonne
Dénivelé positif environ 1100 m, dénivelé négatif 1670 m

Départ du Portail. Durée : Plus de 8 heures-

17 marcheurs des Jolis Pas, dont François, se sont levés aux aurores ce dimanche 3 octobre, pour ne pas rater le bus qui les emmenait  vers 6 heures à l’Entre-Deux pour une course mémorable en Dimitile 1montagne ! Le soleil était au rendez-vous, les sommets  étaient dégagés toute la journée ( chose rare !) Se lancer à l’assaut du Dimitile n’est pas une mince affaire, il faut être bien entraîné, bien équipé et ne pas surestimer ses forces. D’ailleurs, tous les participants étaient prévenus ! Le dénivelé est très important… Dès 7h30, après un petit déjeuner rapporté par Jean -Jacques,  et partagé au kiosque de la Ravine des Citrons, ils ont pris la direction du  Portail, en bus, puis de là ils ont entamé une marche sportive vers les sommets. Terrain sec !

Dimitile 2Heureusement ! Ce genre de randonnée est à éviter en cas de pluie, car elle devient périlleuse même pour les bons marcheurs. Le sentier escarpé qui rejoint le Camp Marron croise de temps à autre la route forestière où circulent des véhicules Tout Terrain (4X4 et quads) On peut emprunter cette piste inégale avec un engin motorisé.

Dimitile 3 

Dimitile 4X4

Arrêt à la Chapelle. De là, la vue est fantastique sur la Plaine des Cafres et le rempart   longeant le Bras de La Plaine.. On aperçoit à main gauche le belvédère de Bois-Court, et devant, au loin la tour des Azalées du Tampon, plus loin le Piton Mont-Vert.

D’une piste dirigée plein Sud, s’envolent des parapentistes. Aujourd’hui  pas de vent favorable.

Dimitile 4 

Après un arrêt au Camp Marron, qu’on ne visite pas aujourd’hui, une courte pause pour boire un rafraîchissement.

Dimitile 5 Dimitile dod

                                                                     "A ta santé, André !"

C'est l'occasion de faire connaissance avec « les toilettes sèches ».

Nos randonneurs s’extasient devant un vélo en  carbone d’une valeur de 5000 euros qui est monté ici au Camp Marron avec son propriétaire. Faut le faire ! Un tel dénivelé, tout ça à la force du mollet, c’est une prouesse.

Dimitile 6 dimitile vélo

Puis c’est reparti. La petite troupe arrive au Point de Vue (1834 mètres) Grandiose ! Avec netteté, on distingue la route qui serpente dans le cirque de Cilaos, le Bonnet de Prêtre, les villages de Palmiste Rouge, Cilaos, Ilet à Cordes… Au fond se profilent le Grand Bénard, le Taïbit, les Trois Salazes, un paysage de rêve qui  deviendra mon fond d’écran."On croirait que la photo est prise d'avion"

Dimitile 8

                          Vue sur Palmiste Rouge, au fond à gauche le Grand Bénard, au fond Cilaos...

Sur le trajet des bouquets d'arums. Les marcheurs téméraires rejoignent le Bayonne, sentier étroit, bordé de branles verts couverts de barbe de St Antoine.

Dimitile arums  Dimitile branles

                            bouquets d'arums                                        sentier bordé de branles verts

Il faudra compter de 6 heures à 6 h 30 depuis le point de vue pour rejoindre l'Entre-Deux. Cette fois-ci, le rempart longe le Bras de Cilaos. A pic vertigineux ! On ne fait pas que descendre, on remonte,on redescend constamment pour faire ce dénivelé technique qui n'est pas conseillé à ceux qui seraient sujets au vertige. Les bâtons de marche sont en continuel mouvement.Dimitile 9

                                                               Vue en plongée vers l'Entre-Deux et l'Océan

Dimitile pique nique

  Assis en ligne dans cette sente, les 17 marcheurs s'accordent une demi-heure pour pique-niquer et reprendre des forces. Il leur faut être à 17h  à Entre – Deux, où les attend le bus.  Plus le temps de prendre des photos...De l’avis de Bernard, prof d’EPS, et de François, la rando c’était 80% de plaisir et 20% de souffrance liée à l’épuisement en fin de parcours. Pour Ti Yab et d’autres vétérans, c’était une rando classique... Un coup de Chapeau à Yvan, 73 ans, qui est toujours dans la course ! Comme la secrétaire, Hélène, tous les participants pensent qu'effectivement "Le Bayonne mérité sa réputation : c'est l'un des sentiers les plus beaux et les plus techniques de l'île !" et Aude d'ajouter :"Le Dimitile, je le respecte." 

Fourbus, les Jolis Pas, étaient de retour à l’heure prévue au pied du Bayonne au lieu-dit Grand Fond. Il est rare que le Dimitile soit dégagé comme il l’était ce 3 octobre ! Les photos sont éloquentes.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 10:36

 Rien à voir avec les caprices du temps,  ni avec un certain trouble psychique, « le grain »grain est ... de tous les repas à la Réunion. Il s’agit d’un bouillon de légumes secs avec lequel on arrose le riz du carry. On dit ici qu’on mouille le riz avec le grain !

Le grain, c’est les lentilles, les pois verts du Cap, les fèves, les haricots rouges, les haricots blancs, les zambrevates, les petits pois et j’en passe…

Parfois au marché on voit encore des dames écosser ces légumes : un travail de patience ! Un travail pour retraitée… me direz-vous !

  grain2

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 08:55

ali salem2Eh oui, il existe bien un drapeau lorrain avec le chardon, la croix de Lorraine, les trois alérions et la devise « Qui s’y frotte s’y pique », alors la région Réunion peut aussi avoir le sien, sans que cela ait forcément une connotation indépendantiste.

  

Quelle est donc la genèse de mon interrogation ?

En regardant la couverture du livre d’Ali Salem, (cf mon article du 30 septembre 2010) je me suis interrogée sur le choix des couleurs et du dessin : voilà ce qu’il m’a répondu :

 « Par rapport à la couverture, à la base, je me suis inspiré du drapeau "officieux" de la Réunion sans y adhérer. Je suis contre l’indépendance du pays et je veux rester français. Le choix des couleurs ?  le vert : l’île de la Réunion ; le jaune : toutes les communautés éthniques qui sont venues de partout et se sont installées ; la colombe représente la paix ( le résultat du travail main dans la main), le rouge de la pyramide inversée : l’unification du peuple. Voilà le descriptif de cette couverture. C’est vrai que les couleurs font penser aux couleurs flamboyantes du rastafarisme, culture qui domine aujourd’hui chez les jeunes de l’île. Façon à moi de leur adresser un message… » Cordialement,M. Ali Salem

 

 

J’ai donc poursuivi mes investigations et voilà ce que j’ai découvert quant « aux » drapeaux de la Réunion. Il en existe 4 !

  

drapeau de la réunion 1L’Association de vexillologie avait proposé en 2003 le drapeau qu’on voit parfois comme autocollant sur les voitures pour souligner  l’appartenance à l’île : il s’agit d’un triangle rouge symbolisant le volcan, du fond bleu représentant le ciel et de cinq rayons convergeant vers la montagne, rayons désignant les cinq éthnies qui se sont retrouvées sur l’île.

 

 

drapeau reunionnais 2Le deuxième drapeau date de 1997, c’est le drapeau culturel  du Mouvman Lantant Koudmain (le MLK) à savoir : Mouvement Entente et Coup de Main. Encore une fois le rouge pour désigner le volcan, le jaune le soleil, le bleu pour le ciel et l’océan indien, le vert pour la nature et le noir pour la période de l’esclavage.

 

 

 

drapeau réunionnais 3 Et bien sûr, il existe aussi un drapeau « nationaliste », « indépendantiste » qu’a  créé L’organization Popiler po Libèr nout Péi (LPLP) Et là, le rouge ne représente plus le volcan, mais l’esclavage et l’engagisme ; le vert symbolise le « marronnage » ou fuite des esclaves dans la nature et le jaune, la classe ouvrière.

 

  

drapeau reunionnais 4Le 4e drapeau a été proposé par l’APDR (Association Pour le Drapeau de la Réunion) une association non politique. A noter le rappel du drapeau français à gauche .Le bleu symbolise les européens, la religion chrétienne et la mer. Le jaune symbolise les indiens, l’hindouisme et le soleil.Le rouge, les chinois, leurs traditions et le volcan.Le vert, les Africains, l’islam et  la nature. Et le cercle fait référence à tous les Réunionnais vivant en harmonie, en paix dans un esprit de tolérance.

 

J'ai une nette préférence pour le 2e drapeau.

Mais, si je pouvais proposer un drapeau réunionnais, je choisirais sans hésiter le VERT pour la NATURE luxuriante, le BLEU pour l'Océan et le Ciel, le JAUNE pour le soleil, le BLANC pour la paix et la concorde qui existe entre les différentes cultures de ce pays paradisiaque, puis le ROUGE et le NOIR pour le Volcan ! Et vous ?

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 18:23

Ce week-end a lieu la Fête de la Fraise à Montvert, pas à Montvert- les -Bas, "Nana un bout plus en l'air... " nous explique un monsieur qui est en train de récupérer les bouteilles de Dodo consignées dans un conteneur, faut monter à Montvert-les-Hauts .... ça grimpe, nous voilà au Domaine Vidot, lieu des festivités.

C'est la fête pour les enfants : attractions en tous genres ! Robin a vécu là son premier tour de manège.fraise 2010h

Un orchestre  joue des airs "lontan" et on danse. Des couples élégants dansent le séga, la polka... La 1ère Dauphine Mamie Fraise, vêtue d'une jolie robe rose, danse avec un monsieur coiffé d'un beau chapeau blanc. Assise, près de l'orchestre, une dame bien aimable, venue de St Pierre garde mon sac à dos pendant que François et moi faisons quelques tours de piste.

fraise 2010k 

 

            fraise 2010a fraise 2010g

 Nous croisons la 2e Dauphine Mamie- Fraise qui accepte de se laisser photographier. Puis, nous regardons  des danses country présentées par deux associations (St Pierre et Trois Mares) Une dame âgée qui a accompagné là sa fille, animatrice du groupe, s'assoit à côté de moi sur un banc et me "koz créol" , je fais semblant de comprendre et elle a l'air ravie. J'ai quand même saisi quelques bribes...Elle était très fière de son enfant !

 

fraise 2010c Fraise 2010i

 

fraise 2010b

 

Comme il fait chaud, nous goûtons à un milk-shake à la fraise bien frais, fait sur place.

Puis tant que nous y sommes, nous achetons trois barquettes  (2 euros la barquette), un petit pot de confiture -maison... de fraises évidemment  dont l'auteur, une dame des hauts, me donne gentiment la recette.

Deux superbes stands de  pâtisserie sont pris d'assaut : même le vendeur a mis son tablier rouge pour l'occasion. Mousses à la fraise, tartelettes à la fraise,bûches à la fraise, meringues à la fraise... alléchant ! Il nous confie qu'il vaut mieux venir le matin, le choix est encore plus grand "grand matin"!

 

 fraise 2010d

                              La fraise dans tous ses états  

 

 fraise 2010f fraise 2010j

Partager cet article
Repost0