Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2022 5 08 /04 /avril /2022 14:05

Bien que les universitaires préconisent la fécondation naturelle des plantes dans leur milieu naturel, il est des passionnés de Nature qui aiment intervenir dans ce processus pour perpétuer l’espèce…avec un cure-dent et ils contribuent ainsi à leur manière à la protection de la flore.

Il en va ainsi de Nicole et d’une bande qu’elle a initiée à la fécondation du "cryptopus élagus"  : plusieurs déjà comme Sylvain s’essayent à cette technique à laquelle elle les a initiés, technique où il faut faire montre de doigté et de patience.

Régulièrement, les fécondeurs suivent l’évolution de leur travail, et ça marche !

 

A gauche fécondation de Sylvain mi-décembre, à droite 3 janvier.

Pour ceux qui fécondent régulièrement et artificiellement les orchidées de la vanille, - car aucun insecte pollinisateur ne réussit à le faire à la Réunion- on les appelle « les marieurs ».

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 17:42

On la trouve dans les forêts semi-sèches du sud-ouest de l’île, dans les Bas. C’est dans la forêt de Montvert que je l’ai vue pour la première fois. Elle dépasse les végétaux, mais ne s’appuie pas sur un tronc.

https://blog.laneb.re/la-jolivave-une-jolie-liane/

Nicole Crestey qui nous avait fait la liste guidée m'a envoyé ce zoom sur la liane Jolival

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 11:51

(vepris lanceolata )

La feuille de cette liane a la forme d’une patte de poule d’où son appellation. L’arbre pousse rapidement. Comme son bois est dense et élastique on en faisant autrefois de manches à outils ou d’ustensiles de jardin

Cette plante aurait de nombreuses vertus. Ses feuilles contiennent une huile essentielle et des alcaloïdes. Dans « le livre des tisaneurs et plantes médicinales de la Réunion » de Lavergne Roger on y trouve le détail.

Elle favorise la sudation et combat état grippaux et rhumatismes. Accompagnée de Plantain elle soulagerait les règles douloureuses. La teinture de patte poule aurait les mêmes propriétés que l’arnica (pour soulager les douleurs dorsales, entorses, soigner les hématomes… Le patte poule favoriserait également la cicatrisation…


 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2022 3 23 /03 /mars /2022 11:59

Ce surnom la rend sympathique et ça fait très local à la Réunion !

Cette fougère de la famille des Polypodiaceae. Le phymatosorus scolopendria pousse dans les basses altitudes, il est indigène à la Réunion. « On peut la trouver dans des situations variées, en terre ou épiphyte, en sous-bois forestier ou en zones exposées, en milieux humides et relativement secs. » explique Edmond Grangaud qui a répertorié toutes les fougères des Mascaraignes en fait une description très précise dans son Guide des Fougères (p.334)

Voilà sa description du limbe : « Limbe vert, uniforme, entier sur les jeunes individus devenant ensuite profondément découpé en grands lobes pennés… »

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2022 2 18 /01 /janvier /2022 07:37

Le Piton Monvert est un formidable terrain d’exploration pour les amateurs de botanique. Nicole a proposé ce dimanche à une bande d’amis de découvrir l’endroit géré par l’Omdar.

Que de changements depuis que le site a été reconnu d’intérêt public !

Les plantes endémiques ont prospéré grâce aux semis ; les plantes invasives comme les goyaviers ont été coupées, les vues sur le littoral sont désormais imprenables grâce à l’éclaircissement de la futaie, et les endroits pour s’asseoir en bois de goyavier jalonnent le parcours. Les trois chemins qui y montent sont bien entretenus.

 

Nicole nous a fait goûter des fleurs de zépis bleus, découvrir les vertus médicinales de l’avocat marron, observer les feuilles composées du bois de gaulette, les fruits du natte que nous avons redonnés à la nature.

Elle nous a expliqué la nature de trois lianes, fait identifier les troncs du bois de judas, du bois de rempart, du change-écorce… et surtout repérer l’orchidée Camaron qui pousse à l’abri des regards et que malheureusement des individus braconnent…

Elle en a profité pour nous montrer comment on aide à la fécondation de la fleur.

Une belle sortie ! Merci à cette passionnée qui sait faire partager son amour de la Nature !

 

Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Sortie botanique avec Nicole Crestey à Montvert
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2020 2 08 /12 /décembre /2020 10:33

Cette profusion de graines sur l’arbre argenté (sophora denutada Bory)  est du plus bel effet.  Cela  fait plaisir de voir que l’arbre est encore là, et a résisté à la déforestation liée au développement des pâturages.

Ce sont aussi les boisements de cryptomérias qui ont participé à la disparition de nombreux arbres endémiques.

On peut toujours rêver et se dire que certains agriculteurs des Hauts auront à cœur de planter des haies de tamarins autour de leurs plantations ou leurs prés…


La prise de conscience est bien là et le CIRAD publie un document intéressant sur la culture du petit tamarin des hauts, notamment sur la multiplication de ses gousses… Les graines se récoltent en juin juillet, les gousses doivent être décortiquées pour libérer les graines.

Un lien intéressant pour qui souhaite participer à la sauvegarde de cet arbre endémique.

https://arbres-reunion.cirad.fr/especes/fabaceae/sophora_denudata_bory.html

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 16:20

Kossa il lé ? C’est tout simplement le bourgeon terminal de la branche de cerisier. Et pas n’importe quel cerisier. « Le cerisier la Réunion », c’est celui qui donne les petits fruits côtelés. On l’appelle aussi « cerisier du Brésil ».

Aussi étrange que cela puisse paraître, on a laissé pousser des fruitiers dans le parc, les botanistes ont leurs raisons. Ce serait encore un sujet à développer sur ce blog.

Un couple qui se promène au Parc des Palmiers m’explique qu’on peut prélever ces « petits cœurs » ou « feuilles tendres de l’extrémité » pour faire des infusions contre la fièvre !

J’en aurai la confirmation plus tard. De nombreux créoles connaissent l’usage de ces feuilles et tous disent que c’est un remède efficace contre les états fébriles...

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 09:21

Je découvrais hier la partie supérieure de cet endroit privilégié où les feuillus côtoient les palmiers. Actuellement de grands arbres majestueux situés pour la plupart en limite de parc ont une floraison remarquable : de petites fleurs mauves garnissent leur couronne.

Un promeneur m’explique que l’arbre, on l’appelle ici « lilas ». Après avoir consulté un ouvrage intitulé :  « La Réunion faune et flore, guide naturaliste » (Editions Austral Editions )  je retrouve une photo explicite représentant « le margosier » encore appelé « lilas de Perse » (melia azedarach).


Il serait originaire d’Asie et aurait été introduit à la Réunion comme arbre d’ornement et pour la qualité de son bois. Sa croissance est extrêmement rapide et ses feuilles toxiques sont utilisées comme insecticide naturel. Pourquoi lui avoir donné le nom de «lilas » ? Tout simplement parce que ses fleurs diffusent un doux parfum de lilas.

 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2020 3 14 /10 /octobre /2020 18:23

À la Réunion tout bois prend facilement racine : les conditions de repiquage sont idéales. Il n’empêche qu’on utilise aussi le bouturage pour multiplier les plants.

Yoland m’explique qu’on peut bouturer avec du curcuma et du miel, Zaza quant à elle privilégie le bouturage avec l’aloès vera.


En fait, tous ces ingrédients sont antifongiques, à savoir empêchent le développement de champignons. Il est vrai qu’utiliser du miel à cet effet peut paraître sacrilège.

En métropole, j’ai utilisé des racines de ronces séchées et broyées mais aussi de l’eau de saule… Chacun sa méthode ! L’essentiel est de jardiner de façon raisonnée…

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2020 2 13 /10 /octobre /2020 13:36

 

C’est le printemps à la Réunion ! D'aucuns diront même qu'avec les températures actuelles on sent l'été très proche. 

Les journées se réchauffent et les arbres fleurissent ! Mais cette floraison est colorée : mauve pour les jacarandas, orange pour les grévilléas, rose pour les bauhinias, jaune pour les thévétias…

Hier matin, jolie promenade de la rue Verlaine jusqu’ à la boulangerie de la Ravine des Cabris…retour par le rond-point de l'église. C’est un feu d’artifice, un régal pour les yeux !

 

Partager cet article
Repost0