Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2020 4 26 /11 /novembre /2020 10:52

Les règles de fréquentation des lieux de culte sont bien annoncées dans les chapelles et églises le long de la route Hubert Delisle.

Ainsi à Montvert –les-Hauts, on annonce dès l’entrée : 7O personnes maximum.

Certaines rangées de bancs sont condamnées.

Des flèches sur le sol indiquent le sens de circulation…

 

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 17:01

Déjà au portail, on annonce la couleur : nous entrons dans un « cimetière paysager ».

Cette nécropole très fleurie est située dans un décor fabuleux : les pitons l’encerclent et semblent la dominer.


Tout ici est simplicité : de petites allées sans prétention et quasiment aucune tombe ne semble sortir du lot ! Pas de marbre ou de plaques ostentatoires, seulement des tombes de terre bordées de petits murets de pierre blanchis à la chaux. Une palette de couleurs couvre chacune d’entre elles : c’est une explosion de fleurs bleues, jaunes, rouges, mauves…

Parfois on ose des gerbes de fleurs en forme de cœur, mais tout est naturel !

Seule la stèle en marbre d’Auguste Lacaussade (1815-1897), au fond de cet endroit à main droite, se distingue des croix discrètes des autres défunts.

C’est un personnage, alors il faut bien faire l’inventaire de ses mérites : chevalier de la légion d’honneur, officier de l’instruction publique, chevalier de l’ordre de Saint Maurice et Saint Lazare. La plaque a été érigée par ses « frères réunionnais reconnaissants ».

Ici chaque défunt est honoré, le langage des fleurs suffit pour exprimer l’attachement aux ancêtres ! Ce qui m’émeut dans ces lieux, c’est la sobriété et le sentiment d’unité.  Un retour à la Nature comme on l’aime !

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 14:44

Un habitant du Sud de l’île, a eu une mauvaise surprise le mois dernier en se rendant à son parc-poules, situé rue des Thyms.  Une quinzaine de beaux poulets qu’il avait installés dans cet endroit la veille, il les a retrouvés morts sans qu’il y ait trace de plumes arrachées…

Quelle déception ! L’homme avait mis les œufs fécondés en couveuse et avait bichonné et nourri au grain ses poussins devenus de beaux poulets.  Un travail de plusieurs mois anéanti en une nuit !
Il se résout donc à porter plainte mais comme il n’a pas fait de photo, ni gardé aucun volatile pour le faire expertiser, les gendarmes ne peuvent rien faire pour l’aider à retrouver le coupable…

Ce n’est pas la première fois qu’il est la victime d’un individu malavisé : on lui a déjà cassé un cadenas, déplanté des anthuriums et fait disparaître  des pots de fleurs…

Il songe désormais à mettre son poulailler sous surveillance, mais en attendant, il a installé dans un arbuste de la cour "une vierge contenant de l’eau bénite".

Et sur une palette, il a écrit une mise en garde à l’attention du malfaiteur… Un moyen dissuasif ? du moins il l'espère !

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 16:18

Sur le sentier du Dassy, il est un ti bon dieu (comprenez une grotte dédiée au bon dieu, à la vierge…) où les promeneurs déposent souvent des fleurs.

Mais voilà, comme les sportifs qui passent par là sont plus nombreux que les flâneurs, ils pensent devoir manifester leur reconnaissance à leur façon à pour les succès remportés. 

Une foule de médailles est désormais accrochée à la roche, et pas des moindres, même des « troisièmes places... », On peut  y lire : «  La boucle du Bassin Vital 2006 » « Finisher Semi 974 »...

Le sentier Dassy est un terrain d’entraînement très prisé par les trailers, intéressant pour sa difficulté, l'inégalité de son sol, ses dénivelés, son ombre … Le rendez-vous incontournable des champions de la Réunion !

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 08:56

L’église Ste Rose de Lima de Sainte Rose a fière allure : restaurée, remise en peinture, elle attire les regards. Même des espaces arborés y ont été aménagés.

On ne peut la manquer depuis la route principale.

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 17:20

Les Réunionnais partent en pèlerinage en mai. 

Les billets d’avion pour la métropole sont très chers. Pourtant, nombreux sont les insulaires qui économisent pour partir en pèlerinage à Lourdes pendant le « Mois de Marie ». Certains font même un combiné Lourdes- Croatie sur 12 jours. Faut dire que la somme versée par la Région pour la « continuité territoriale » réduit le coût du voyage de 300 euros environ.

Mes voisins de droite et ceux de gauche sont partis à la même époque avec des organismes différents pour effectuer ce périple.

Cela peut nous paraître surprenant à nous qui n’avons pas les mêmes destinations de voyage.

J’ignore si les Guadeloupéens ou les Martiniquais prisent aussi ces destinations, mais à la Réunion, c’est une tradition chère aux catholiques. -Les musulmans font bien un voyage à la Mecque-. N’empêche qu’ils ont bien du mérite ceux qui font tous ces kilomètres en quelques jours. 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 11:22


                            Sitarane.jpg

Comme les pirates et les corsaires, les bandits de grand chemin sont aussi des « figures de légende » à la Réunion.

Sitarane est de ces derniers et son culte est encore très vivace : témoin cette tombe où se tiennent régulièrement à la tombée de la nuit, dans le « fénoir » des séances d’occultisme, où on vient demander au malfrat de jeter un mauvais sort à son ennemi, à sa concubine… On récompense Sitarane  en déposant sur sa tombe du rhum, des cigarettes, des fleurs, des fruits…

                         Tombe-de-Sitarane-2.JPG

Le samedi 26 mai à 9 heures, le Pôle Valorisation du Patrimoine de St Pierre propose une visite  guidée d’une trentaine de minutes . Le sujet en est  « Sitarane, mythe ou réalité ? »

                             tombe-de-Sitarane.JPG

Enis Rockel, conférencier régional, donne rendez-vous aux personnes intéressées devant le cimetière de St Pierre. Le tarif est de 3 à 5 euros par personne.

Réservation obligatoire au 0262962910

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 11:46

La célébration de Mariemen bat son plein ce mois-ci, et Gérard, un fidèle lecteur du  blog, a trouvé quelques inexactitudes dans mes propos du 26 avril 2012, et il m’envoie des précisions fort intéressantes sur cet amalgame que fait la population entre la divinité de culte hindou et la Vierge des catholiques. Voilà les observations de notre ami.

                char mariemen Front de mer St Pierre-copie-1 Vierge au Parasol-copie-1

« Il y a un risque de confusion concernant le mois de Marie et le culte hindou (et non tamoul) de la déesse Mariémène ( ou Marliémène) L’orthographe romaine ne permet pas de retranscrire le « r » roulant de son nom. Cette déesse n’a originellement rien à voir avec Marie. Elle est une divinité protectrice des foyers, et une divinité guerrière invoquée pour lutter contre les esprits malfaisants ( proche de l’Athena grecque)

Néanmoins cette confusion n’est pas un syncrétisme. Tout simplement la sonorité du nom de la déesse, son mois de célébration ainsi que ses fonctions protectrices ont amené une grande partie des tamouls hindous de la Réunion à « superposer » son culte à celui de Marie, la mère de dieu, chez les chrétiens. IL est notable que les missionnaires ne sont pour rien (directement du moins) dans cette construction psycho-religieuse. Elle s’explique par la double pratique hindo-catholique des Réunionnais d’origine tamoule. »

 

Photo 1 prise fin avril 2010 sur le front de mer à St Pierre, Mariemen sur le char)
Photo 2 ( prise qd la Vierge était encore sur son socle à Piton Ste Rose à côté de l'église de Notre Dame des Laves) 

Une autre analogie est visible sur ces photos. Vous devinez laquelle ?

Un indice : "Rapport au soleil..."

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 14:49

 Myriame, notre hôte a bien connu ce Mosellan, un ami de son père, qui venait parfois dans sa famille à Wittring. Enfant, elle l’entendait  raconter sa vie à Cilaos. Parfois, le Père Hauck, nostalgique, se faisait envoyer un sapin de Noël de Lorraine.

Elle ne pouvait par conséquent quitter la Réunion, sans avoir fait un chemin sur les traces de cet homme, un père spiritain,  décédé à la Réunion en 1990.

 Alors, ce matin, je l’ai déposée à la gare routière de Saint Louis avec Angèle, et elles ont pris le car (ligne régulière) qui partait à 9h05 pour Cilaos, un voyage qui dure environ 1h15. Les Hauts étaient déjà couverts à cette heure, s’annonçait une journée certainement contrariée par la pluie et le brouillard. Emprunter cette route sans voir les paysages est certainement inédit, mais l’expérience des lacets et des tunnels doit aussi être unique pour nos deux amies.

 Le père Jean Baptiste Hauck , né en 1918 était fils de cultivateur, à Dieding, non loin de Sarralbe et de Sarreguemines. Je n’avais pas noté en 2009, lors de ma première visite à l’église "Notre Dame des Neiges" l’origine lorraine de cet homme qui a marqué les Hauts de son passage.

 Eglise de Cilaos 2

A Cilaos, il était professeur et économe avant d’officier à la Plaine des Cafres. Il siégeait également à la CDER vers 1950, une commission de l’émigration qui validait les candidatures à l’installation à Madagascar à une époque où le travail se raréfiait à la Réunion. Le Père Th. Rey en parle dans un article (cf lien suivant) 

http://www.spiritains.org/qui/figures/defunts/hauckjb.htm

Eglise de Cilaos

Partager cet article
Repost0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 16:27

A la Réunion, dans la rue, au supermarché, ou encore au téléphone, on vous souhaite une “Bonne Fête” le jour de la Fête des Mères.

Et le Jour de Pâques, il est aussi de bon ton de se souhaiter de Joyeuses Fêtes  dans l’île.

Ce matin, par exemple,  en allant au Géant Casino de la Châtoire ( eh oui, les grands magasins sont ouverts le matin de Pâques à la Réunion) François a rencontré Mme Hoareau , une parente d’élève, qui lui a demandé de me souhaiter une belle fête pascale, et j‘ai eu un mail de randonneurs sympas, les Fontaine, qui également m’ont souhaité de Joyeuses Pâques.

Très vivace cette tradition pascale ! Cela me rappelle ce dimanche où nous avions coutume d’aller chez les grands-parents pour leur dire "Joyeuses Pâques" de vive voix .A cette époque, on faisait ses Pâques : pas question de rater la messe. Et tout le monde était endimanché. On taillait de nouveaux vêtements aux enfants, un air de printemps flottait partout. Si les temps ont bien changé sur le continent, sur la petite île, ça continue.

Même qu’on fait dans certaines localités un chemin de croix le Vendredi Saint  avec un Christ en chair et en os. Les journaux  sont pleins de cet événement.

Ce que je trouve dommage est que  certaines mères de familles ne puissent même pas faire la chasse aux oeufs avec leurs marmailles, le dimanche de  Pâques n’étant pas “Jour de Repos” pour elle. C’est le Jour du Seigneur ! me direz-vous, pas celui des petites gens…

C’est bien pratique de trouver un magasin ouvert, prétendront d’aucuns. Hum !

"Joyeuses Pâques azot tout"

Une fleur pour toi

Partager cet article
Repost0