Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2021 2 04 /05 /mai /2021 17:38

Rencontre inévitable que celle de Léon, quand on visite ce cimetière situé à une encablure de l’usine du Gol à Saint Louis.
L’homme originaire de Saint Louis, fils de père mauricien et mère Saint louisienne, s’occupe de veiller sur le cimetière depuis 2006. Pour ce retraité,  cette activité est bénévole. Ce sont les employés communaux de St Louis qui entretiennent les espaces verts de la nécropole.

Quand on aborde l’homme, il est communicatif. Je pense qu’il voit très peu de gens, le cimetière étant bien caché derrière la piste de kart et le panneau de direction, explique-t-il, a été emporté par le mauvais temps…

Il nous raconte le jour où la chapelle a failli prendre feu à cause d’une bougie placée à mauvais escient près du drap qui recouvrait la tombe.

Le plan du cimetière aurait été dessiné par des enfants de l’école. Selon lui 200 croix sont présentes au cimetière. Il le ferme actuellement tous les soirs à 17h30. 

J’ignore si c’est lui qui est à l’origine de tous les écrits placardés au mur, dont des interdictions de faire ses besoins dans cet endroit… Ecriture naïve et surprenante !

Nous lui demandons aussi la nature des fruits ronds et verts vus sur un arbre près de l’allée centrale à quoi il nous répond qu’il s’agit de « vavangues ». Il en trouve un très mûr tombé à terre et nous l’ouvre.

Le moustique se plaît ici. Nous demandons à M. Bundi pourquoi il ne vide pas les récipients où l’eau stagne… Mais il affirme que les moustiques sont là de toute façon à cause d’une mare située à proximité… Nous ne resterons qu’une dizaine de minutes avant de reprendre la piste rejoignant la route de Bel Air.

Leon Bundi, gardien du Cimetière du Père Lafosse
Leon Bundi, gardien du Cimetière du Père Lafosse
Leon Bundi, gardien du Cimetière du Père Lafosse
Partager cet article
Repost0
24 avril 2021 6 24 /04 /avril /2021 16:31

Il existe des centaines de ravines à la Réunion. Rien que la Route des Tamarins en traverse 120. Il en existe bien d’autres au Nord, à l’Est… Parmi celles-ci, il en est une qui porte le nom d’un Saint, très honoré sur l’île.

Beaucoup de Réunionnais portent aussi son prénom :  « Expédit ».

L’oratoire de ce saint très particulier se distingue des autels consacrés à la vierge par sa couleur rouge-sang ! Eh oui, on se recommande à ce « saint » non seulement pour améliorer son quotidien mais aussi pour lui demander de régler ses comptes avec l’ennemi…

L’église aurait longtemps hésité avant de lui reconnaître la qualité de Saint Romain.

Saint Expédit est d’ailleurs représenté avec une armure romaine. Il serait aussi vénéré par l’hindouisme populaire… On lui offre des fleurs, des bougies, mais aussi des pièces de tissu rouge…

 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 08:11

Autrefois, on scellait dans le perron de la case une pièce de monnaie. Elle avait le but de conjurer le mauvais sort.

Quand les enfants voulaient s’asseoir sur le pas de la porte, ils en étaient vite chassés. Il ne fallait pas couvrir cet objet protecteur.

Dans d’autres cases, par exemple, dans les Calbanons de la Cafrine, on jetait du sel dans les coins pour éloigner le mauvais œil.

La superstition était légion autrefois, peut-être introduite par les Malgaches. Mais aussi plus tard par les tamouls… N’empêche qu’aujourd’hui encore bion nombre de Réunionnais croient aux sortilèges… notamment au sort malbar !  La religion catholique véhicule aussi des croyances surprenantes et n’essayez surtout pas de les convaincre qu’ils ont tort ou qu’ils sont crédules… On vous regardera de travers !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2021 3 14 /04 /avril /2021 10:10

En passant dans la Rue du Moulin à Café de la Ravine des Cabris, je reviens des courses et remarque un petit attroupement aux portes du temple indien, fermé en raison du confinement et de l’interdiction de se rendre dans les temples pour honorer les divinités.

 

Sur la route, devant une petite table remplie de fruits et de pétales de fleurs, un prêtre officie… devant quelques fidèles venus déposer des offrandes. L’un d’eux est en train de couper une noix de coco.

Discrètement je m’informe du pourquoi de cette célébration.

« C’est le Nouvel An Tamoul » m’explique un homme assistant à la cérémonie.

 

Partout dans le monde les tamouls entrent dans l’ère 5121...  le Nouvel An appelé  « Le Puthandu », célèbre la création de l’univers par le dieu Brahma et symbolise également le jour du renouveau pour la communauté tamoule. A l’occasion de cette  fête religieuse et familiale on remercie les divinités en faisant des offrandes et des bains de purification . Généralement, on reçoit au temple les prévisions du Pandjangam (le calendrier tamoul) pour l’année à venir.

 

Les Tamouls de la Réunion célèbrent actuellement la nouvelle année « Sârvari » la 5121ème année, la 34ème d’un cycle de 60 ans de l’ère du Kâliyougam comptant elle-même 432 000 années !

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2020 4 26 /11 /novembre /2020 10:52

Les règles de fréquentation des lieux de culte sont bien annoncées dans les chapelles et églises le long de la route Hubert Delisle.

Ainsi à Montvert –les-Hauts, on annonce dès l’entrée : 7O personnes maximum.

Certaines rangées de bancs sont condamnées.

Des flèches sur le sol indiquent le sens de circulation…

 

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 17:01

Déjà au portail, on annonce la couleur : nous entrons dans un « cimetière paysager ».

Cette nécropole très fleurie est située dans un décor fabuleux : les pitons l’encerclent et semblent la dominer.


Tout ici est simplicité : de petites allées sans prétention et quasiment aucune tombe ne semble sortir du lot ! Pas de marbre ou de plaques ostentatoires, seulement des tombes de terre bordées de petits murets de pierre blanchis à la chaux. Une palette de couleurs couvre chacune d’entre elles : c’est une explosion de fleurs bleues, jaunes, rouges, mauves…

Parfois on ose des gerbes de fleurs en forme de cœur, mais tout est naturel !

Seule la stèle en marbre d’Auguste Lacaussade (1815-1897), au fond de cet endroit à main droite, se distingue des croix discrètes des autres défunts.

C’est un personnage, alors il faut bien faire l’inventaire de ses mérites : chevalier de la légion d’honneur, officier de l’instruction publique, chevalier de l’ordre de Saint Maurice et Saint Lazare. La plaque a été érigée par ses « frères réunionnais reconnaissants ».

Ici chaque défunt est honoré, le langage des fleurs suffit pour exprimer l’attachement aux ancêtres ! Ce qui m’émeut dans ces lieux, c’est la sobriété et le sentiment d’unité.  Un retour à la Nature comme on l’aime !

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 14:44

Un habitant du Sud de l’île, a eu une mauvaise surprise le mois dernier en se rendant à son parc-poules, situé rue des Thyms.  Une quinzaine de beaux poulets qu’il avait installés dans cet endroit la veille, il les a retrouvés morts sans qu’il y ait trace de plumes arrachées…

Quelle déception ! L’homme avait mis les œufs fécondés en couveuse et avait bichonné et nourri au grain ses poussins devenus de beaux poulets.  Un travail de plusieurs mois anéanti en une nuit !
Il se résout donc à porter plainte mais comme il n’a pas fait de photo, ni gardé aucun volatile pour le faire expertiser, les gendarmes ne peuvent rien faire pour l’aider à retrouver le coupable…

Ce n’est pas la première fois qu’il est la victime d’un individu malavisé : on lui a déjà cassé un cadenas, déplanté des anthuriums et fait disparaître  des pots de fleurs…

Il songe désormais à mettre son poulailler sous surveillance, mais en attendant, il a installé dans un arbuste de la cour "une vierge contenant de l’eau bénite".

Et sur une palette, il a écrit une mise en garde à l’attention du malfaiteur… Un moyen dissuasif ? du moins il l'espère !

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 16:18

Sur le sentier du Dassy, il est un ti bon dieu (comprenez une grotte dédiée au bon dieu, à la vierge…) où les promeneurs déposent souvent des fleurs.

Mais voilà, comme les sportifs qui passent par là sont plus nombreux que les flâneurs, ils pensent devoir manifester leur reconnaissance à leur façon à pour les succès remportés. 

Une foule de médailles est désormais accrochée à la roche, et pas des moindres, même des « troisièmes places... », On peut  y lire : «  La boucle du Bassin Vital 2006 » « Finisher Semi 974 »...

Le sentier Dassy est un terrain d’entraînement très prisé par les trailers, intéressant pour sa difficulté, l'inégalité de son sol, ses dénivelés, son ombre … Le rendez-vous incontournable des champions de la Réunion !

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 08:56

L’église Ste Rose de Lima de Sainte Rose a fière allure : restaurée, remise en peinture, elle attire les regards. Même des espaces arborés y ont été aménagés.

On ne peut la manquer depuis la route principale.

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 17:20

Les Réunionnais partent en pèlerinage en mai. 

Les billets d’avion pour la métropole sont très chers. Pourtant, nombreux sont les insulaires qui économisent pour partir en pèlerinage à Lourdes pendant le « Mois de Marie ». Certains font même un combiné Lourdes- Croatie sur 12 jours. Faut dire que la somme versée par la Région pour la « continuité territoriale » réduit le coût du voyage de 300 euros environ.

Mes voisins de droite et ceux de gauche sont partis à la même époque avec des organismes différents pour effectuer ce périple.

Cela peut nous paraître surprenant à nous qui n’avons pas les mêmes destinations de voyage.

J’ignore si les Guadeloupéens ou les Martiniquais prisent aussi ces destinations, mais à la Réunion, c’est une tradition chère aux catholiques. -Les musulmans font bien un voyage à la Mecque-. N’empêche qu’ils ont bien du mérite ceux qui font tous ces kilomètres en quelques jours. 

Partager cet article
Repost0