Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 00:18

 

La « batay-coq »  est en principe interdite par la loi, mais elle est tolérée sur l’île comme exception culturelle. Le samedi après-midi ou le dimanche matin, on se retrouve aux « ronds » de Saint Louis, du Tampon … (ce sont des arènes de 8m de côté)pour miser sur des volatiles qu’on a élevé spécialement pour ces combats. Un de mes collègues qui en fait l’élevage m’a confié que le coq combattant devait être âge de 1 à 2 an, qu’il lui avait donné des ti noms : l’un d’entre eux s’appelle « Mac Tyson », du nom d’un boxeur célèbre. Pour leur donner de l’énergie avant le combat, il leur fait avaler de la Vitamine C. Pas de « zamal », car le cannabis affaiblit l’animal, qui s’avachit . Le maître du coq est aussi son soigneur. Pendant le combat, il l’éponge, le masse, le caresse, l’encourage.


coq au marché de St Pierre


Actuellement on croise les coqs iraniens (puissants) avec des coqs cambodgiens (très rapides)Le coqs égyptiens sont aussi très prisés pour les croisements. Les sommes misées par les parieurs sont considérables. . Ce qui rend les coqs hargneux est de se trouver bec à bec avec une autre espèce. Le match dure deux heures au maximum.  Le combat est remporté par l’animal qui réussit à mettre la crête de son adversaire à terre. Quand le coq n’est plus en mesure de combattre, il passe à la casserole et il lui faut 8 heures de cuisson pour être tendre.

                          Coq dans une basse - cour des Trois Mares

Partager cet article
Repost0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 21:16

La ville du Tampon est dynamique sur le plan culturel. A côté de la superbe  médiathèque s'élève le grand bâtiment blanc du Théâtre Luc Donat*.

Celui-ci attire une foule de spectateurs :  par exemple actuellement à l'affiche des concerts de qualité comme celui de Villancico, des opéras tels que la Créole d'Offenbach, des danses arabo-berbères, une pièce de théâtre contemporaine. Des artistes isolés ou groupes locaux et internationaux s'y produisent. On vient des quatre coins de l'île pour assister aux diverses représentations. Chaque semaine un spectacle de qualité.


 
Deux vues du théâtre

Luc Donat* est un violoniste de jazz (1925 - 1989) adepte du sega (danse de la Réunion)

Partager cet article
Repost0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 16:54

Nous avons fait une halte ce matin, au bord de la Ravine de la Souris Chaude, pour bavarder avec un habitant de l’île qui vendait, au bord de la RN,  une guirlande de nids de guêpes. Les deux guirlandes, il les proposait pour 100 €, un prix modique par rapport à ce qui se pratique ici d’habitude pour ce genre de mets. 
Il nous a dit qu’on grillait les larves, et comme accompagnement on faisait un rougail (tomates, oignons et piments coupés et cuits).Très aimablement ce cueilleur de nids a accepté de poser pour nous… bien que nous n’ayons pas acheté les fuits de sa cueillette.

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 15:06

 Un soir, alors qu’il faisait déjà très sombre,  en entrant dans la maison, j’ai sursauté… Un rat ? J’ai poursuivi la bête qui cherchait une issue, et je me suis rendu compte qu’elle ressemblait à un hérisson. « T’affoles pas, c’est un tangue ! » a crié François. Je l’ai observé de plus près, l’animal,  et j’ai vu qu’il avait un museau plus long, un corps bien plus effilé que le hérisson, qu’il ne se roulait pas en boule. Et même s’il a des poils dressés, paraît qu’ils ne piquent pas…

Eh oui, c’était un tangue inoffensif qui se déplaçait somme toute assez vite, et que je n’ai pas eu le temps de photographier. Il devait gîter dans le jardin. Car voilà qu’il y a deux semaines, en descendant au collège, j’ai vu deux de ces charmants animaux, très utiles d’ailleurs parce qu’ils sont insectivores, deux tangues écrasés dans notre rue …

Le tangue est un rongeur nocturne, mais il arrive qu’en période d’allaitement, il sorte le jour pour chercher à se nourrir. Il lui faut nourrir 12 à 16 petits.


Actuellement, c’est une période propice pour les chasser. De février à avril, c’est autorisé, mais la chasse est très règlementée, et les infractions sont lourdement pénalisées, car les tangues sont  menacés de disparition. On se sert de chiens pour les localiser, comme le montre ce dessin de Roussin datant de 1881.

« Le cari de tangue » est un plat réunionnais : pour le cuisiner voilà un lien intéressant.

http://www.mi-aime-a-ou.com/cari_tangue_ile_reunion.htm

Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 15:10



Nous avons découvert ce matin un joli nid de guêpes dans notre pêcher. C’est un petit nid rond d’une dizaine de centimètres.

Les guêpes viennent nourrir les larves, larves que les Réunionnais mangent : c’est, dit-on, un mets très fin, apprécié…
Nous,nous avons préféré manger du thon rouge cru et des samoussas pour midi !

Partager cet article
Repost0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 20:00

Cette expression n'a rien à voir ici avec la céréale, mais elle désigne celle ou celui qui nourrit  celui ou celle qui  le parasite. A la Réunion, si on a un pied de riz, il s'agit d'une compagne, ou d'un compagnon qui a "les moyens" de subvenir aux besoins de l'autre. Les gens s'en amusent ici, et n'ont aucun complexe à dire : "nana un pied riz" (j'ai un pied de riz !) En fait, le pied riz est "la vache à lait".
Il existe une chanson créole pleine d'humour qui raconte la manière dont on dépouille la victime (souvent consentante d'ailleurs)


Pied  riz  (Michel Adelaïde)

Marmaille mi sa va marier

Avec un tit fille que l’est calé

Plus que jamais mi sera triste

Moins la trouve un institutrice

Avec lu pas l’argent y manque

Li na un bon p’tit compte en banque

Mi aime bien son joli ptit corps

Mais mi préfère son loto esport

Moins la saute dessus l’occasion

Avec li moin la fait un fion

Aster moin l’est pépère

Moin l’est sauvé d’ la misère

 

Moin la trouvé, moin la trouvé

Moin la trouv un pied de riz

Moin l’est sauvé, moin l’est sauvé,

Comme ça mi comprend la vie

Moin l’a largué, moin l’a largué

Mon place chauffeur taxi

Mi sa rouler, mi sa rouler

Dans tit l’auto fantaisie

 

Ma aide à li découper

Bande tit papier pou colle dans ‘ cahiers

Et quand y arrive le soir

Ma aide à li corrige bande devoir

Mais quand toute une grande journée

Dans son classe li sa travailler

Moin mi pourra faire le dragueur

Jusqu’à tant qu’y arrive 4 heures

Alors m’attende mon idole

Devant l’ barreau l’école

Ma dis a leu deux trois doux paroles

Bande tits paroles y cajole

 

Pou plus de facilité

Su son compte na mette deux chéquiers

Moin mi aime pas déranger

Chaque fois la besoin la monnaie

Lu l’est si tellement occupée

Qu’lu n’a point le temps de dépenser

Comme moin n’a point  rien pou fait

Tous les deux ni peux arranger

Avec un tit peu la chance

Ma rentre son ministre des finances

Moin l’aura pou moin fait bombance

Tous les jours mi s’ra en vacances

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 19:58

Ce soir, je vais vous  proposer un texte que m’a rédigé une petite collégienne de 11 ans pendant l’heure de rédaction. J' avais suggéré à mes élèves de 6e d’imaginer une saynète comique opposant deux personnages- après avoir étudié la scène de dispute dans une pièce de Molière. Voilà ce que la petite Farah m’a remis au bout d’une demi-heure. Un sketch en « créole » ! Je lui ai demandé gentiment de me réécrire cette même scène en français, c’est ce qu’elle a bien fait la demi-heure suivante !

Voilà sa première mouture, je vous la livre telle quelle… J’espère que vous comprendrez ...et que ça vous amusera.   

 

Fanny : Tinan, ou peut acheter un coca pou moin ?

Tinan : Fanny ou connais que moin la point l’argent

Fanny : Y reste a ou trois euros !

Tinan : Non Fanny moins la pu l’argent.

Fanny : Ou foute a ou de moin !

Tinan : Non !

Fanny : Ou sa la passé tous oute l’argent ?

Tinan : Y regarde pas ou.

Fany : Tinan !!!

Tinan : Moin la flambe toute bataille coq.

 

Pour info : La bataille coq, batay coq, ou « combat de coqs », est ici une tradition, on mise énormément sur ces volatiles  lors de combats « clandestins », dont la pratique est très répandue ici !

Partager cet article
Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 17:48

Vous voyez de la fumée au bord de la route, chaque dimanche, aux mêmes  endroits, pas de panique, ce n’est pas forcément une voiture qui donne  des signes prémonitoires de panne – ce qui est courant ici – NON ! C’est le poulet grillé qu’on prépare en grande quantité pour les pique-niqueurs. C’est une tradition de partir en famille dans la nature, alors on achète pour 6 euros  un poulet tout prêt, ou des cuisses de poulet.  Ils ont vraiment le sens pratique, nos Réunionnais…

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 15:55

 On ne s’étonne plus de voir se promener depuis quelques jours,  dans les allées du collège, des élèves coiffés du bonnet de Père Noël en feutrine rouge. Parfois ce bonnet  est assorti à un t-shirt rouge. Il manque les bottes fourrées et la neige !

La semaine dernière,mes élèves de 4e ont lancé de la farine sur un de leurs camarades dans la cour de récréation. Rien à voir avec la neige ! (bien qu’ils en soient très frustrés) il s’agit d’une tradition très vivace qui consiste à fêter les anniversaires. On jette de la farine sur le récipiendaire et parfois même des œufs ! C’est vraiment pas de la tarte… 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 18:32

Ce samedi, l’Amicale des Ravines –collège où travaille François,- a organisé un pique-nique sur la plage d’Etang Salé, pour fêter la fin de l’année. Il faisait très chaud, et le sable noir était brûlant ! La quiche d’Annabelle, ainsi que  les salades des autres collègues, et surtout  la bouteille de champagne très fraîche de M.Douçot ont eu du succès !

Partager cet article
Repost0