Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 20:11
 
Quand on parle aux Réunionnais de leur enfance et de Noël, ils associent cette fête aux flamboyants, à la messe de minuit, à la dinde, et aux letchis - nom local des "litchis"- ! Début décembre ces fruits commencent à rougir sur les arbres. On les trouve aujourd’hui à 4 euros le kilo, mais les prix baissent très vite à l’approche du réveillon. Les gens s’installent au bord de la route avec leurs gros sacs en vacoa remplis de fruits et attendent le chaland. Sur le pied qui pousse dans notre jardin, ils sont encore verts (cf photo ci-dessus)


Dans quelques semaines, nous pourrons les déguster.

Ce fruit, originaire de Chine a été introduit sur l'île en 1764 par un dénommé Cossigny. L'arbre peut atteindre 10 m de hauteur, le feuillage abondant est persistant. Les abeilles apprécient le nectar des fleurs de litchis. Les grappes pendantes portent de 2 à 20 fruits.
C'est l'une des toutes premières productions fruitières de la Réunion. On estime cette année que la production ne sera que de  3500 tonnes. Les litchis sont riches en vitamine C et en glucides.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Grondin Paul 13/12/2009 04:37


Le sac en vacoas est nommé "balot" par les réunionnais. "nou di un balot letchis".


Apprenti Webmaster Junior (Gérard) 08/12/2009 19:22


En effet les letchis sont synonymes de Noël et Jour de l'An. Après la messe de Noël et le repas qui suit, c'est un vrai régal de finir avec un plateau de letchis. Une petite info, les derniers
letchis de l'Ile sont ceux de la commune de l'Entre-Deux.
 Autrefois, on faisait des toupies avec le grain coupé en deux et dans lequel était fiché un bâton d'allumette. Les plus habiles les faisaient tourner successivement au creux de la
paume et sur le dos de la main. Quant aux plus taquins, ils faisaient sentir la peau des letchis aux plus jeunes....


Jacqueline Dallem 09/12/2009 05:06


Merci pour toutes ces informations ! Quand c'est un homme du terroir qui parle c'est authentique !
Jacqueline