Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 07:58

Il fleurit actuellement, cet arbre aux fleurs particulières en forme de "rince-bouteilles". D'ailleurs le "callistemon citrinus", on l'appelle aussi à la Réunion "Rince-bouteille". Parfois on lui donne le nom d'"arbre brosse bouteille" ou "arbre écouvillon", toujours pour la même raison.

Il est très décoratif et dans les jardins créoles, les inflorescences d'environ 4 à 7 cm de large, mettent une jolie touche rouge vif ! Le callistemon se complaît dans les climats chauds. On peut le bouturer u semer ses graines pour le multiplier.

Une pensée particulière aujourd'hui pour mon grand Robin qui fête son anniversaire. 9 ans déjà ! Pour lui ces belles grappes de fleurs.

  Callistemons en fleurs
  Callistemons en fleurs
  Callistemons en fleurs
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 13:43

Les arbres ont souvent des noms très  expressifs à la Réunion et on se pose la question de savoir à quoi correspond cette appellation.

Ce « cossignia pinnata » communément appelé « Bois de Judas » à la Réunion peut atteindre 10 à 15 mètres.

Son écorce jaunâtre – orangée est tachée comme celui du platane.

Ce tronc-ci a des cavités habitées par des fourmis qui ne  lui nuisent en rien.

Pourquoi « JUDAS » ?  C’est une allusion à la traîtrise. En effet, autrefois on réussissait à duper les acheteurs sur la nature de ce bois en leur faisant croire qu’ils achetaient « du bois de fer » très prisé dans les constructions et bien plus coûteux que le bois de Judas. Les nervures centrales des feuilles sont oranges comme les tiges.

La tisanière Jeannette Bègue en aurait fait usage contre le refroidissement ou l'"oppression" (athée)

Cf. Le Grand Livre des Tisaneurs et Plantes médicinales de la Réunion

 

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 13:13

Cet arbrisseau de 8 à 10 m de haut que nous avons découvert et appris à identifier à Piton Montvert est de la famille des Olacaceae.

Son nom scientifique est « fissilia psittacorum » Si on l’appelle « bois d’effort à la Réunion, à Maurice on lui donne le nom de « bois de perroquet ».

Ses feuilles ont un pétiole rouge orangé. Son fruit rougeâtre a la taille d’une olive.

Les feuilles préparées en tisanes soigneraient les maux liés à un « effort », comme le tour de reins. La tisaneuse Elio Vitry la conseille aussi en cas de douleurs au coccyx.

Les dessins sur sa feuille sont très particulières. Un bon moyen de reconnaître l’arbre.

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 17:48

La balade dans ce milieu boisé protégé est très intéressante quand on a les explications de personnes qualifiées. 

Pendant une petite heure, à l’occasion de la Fête de la Nature,  ce 10 octobre, notre groupe a suivi un jeune guide sur un étroit sentier qui grimpait très raide. 

Tous les 20 mètres, les marcheurs s’arrêtaient pour écouter les commentaires sur le bois de gaulette, de grand natte, de petit natte, celui du bois dur, du bois de balai, du bois de lait, du bois de judas, du rat-prune, du change –écorce, du Joli Cœur, du « Zambaville », du bois d’effort,  du bois de patte-poule, du bois de cabri rouge, du bois d’olive gris, du bois d’osto, du tan georges… mais aussi sur les lianes dont la liane Mafate… 

L’animateur attirait notre attention sur la forme des feuilles, l’aspect des troncs, le caractère juvénile ou adulte des plantes, nous faisait observer les plantules, les fleurs… expliquait l’origine de certaines appellations imagées. 

De la crête, nous avions une vue plongeante sur le littoral, Petite Ile et Saint Pierre. 

 
 
 
 
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Repost 0
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 17:18

L’OMDAR (Office Municipal de Développement Agricole et Rural) y œuvre pour protéger le site.

La base du Piton est situé à 536 m d’altitude et la crête à 636 m. Un dénivelé de 100 m a nécessité la mise en place de marches.

Celles-ci ont été réalisées avec le bois des arbres invasifs, non souhaités dans cette zone comme le goyavier, le poivrier et le jambrosade.

Pour éliminer ces espèces, sur la crête a été aménagé un compost : les végétaux non souhaités y sont emprisonnés dans des sacs et destinés à se dégrader.

On travaille aussi ici avec des services de dératisation : les rats sont un fléau pour les oiseaux, ils détruisent les œufs. C’est aussi la raison pour laquelle on élimine les néfliers sur le site, car leurs fruits attirent les rongeurs. Ici nichent deux couples de papangues.  Les oiseaux-la vierge, les merles péi, les oiseaux blancs et oiseaux verts ont également élu domicile ici.

Les personnes responsables du site ont aussi des contacts avec les habitants résidant à proximité et avec les gardes : tout est mis en œuvre pour protéger l’environnement et rendre ce site attractif.

 Le Piton Montvert : un aménagement rationnel
 Le Piton Montvert : un aménagement rationnel
 Le Piton Montvert : un aménagement rationnel
Repost 0
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 16:27

En me promenant sur la  route cannière en lacets qui descend de Petite Ile vers Grand Anse, je tombe en arrêt devant de jolies fleurs jaune et rouge ayant la forme de fleurs de pois de senteur.  Les champs de canne alternent ici avec les plantations maraîchères.

Je réalise plus tard en voyant le même pied plus en aval, que l’arbre porte des gousses et ces mêmes fleurs.

 Et là je reconnais la gousse de ces pois qu’on appelle ici les « zembrevates ». J’en profite pour prendre les graines sèches afin d’en faire cadeau à des amis qui jardinent. C’est un légume très apprécié sur l’île.

Un jour, dans un reportage, j’ai entendu que certains coureurs de la Diagonale des Fous prenaient des bains de pied de zembrevates pour soulager leurs douleurs. C'était un bon remède de grand- mère !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 18:07

Quand on parle de pistaches â La Réunion, la plupart du temps il s'agit de "cacahouètes" mais on connaît aussi ici un arbre venu d'Amerique qu'on appelle "pistache arbuste"

On l'appelle pistache arbuste ou noisetier de Cayenne. Son nom latin est "pachira glabra". C'est un arbre qui donne de grosses coques vertes, semblables à des cabosses de cacaoyer. Son tronc est vert et l'user.  L'arbre peut atteindre 5 à 15 mètres... l'appellation "arbuste" à de quoi étonner. On le trouve parfois dans les jardins créoles dont les propriétaires aiment les fruitiers.
Quand le fruit tombe à terre, il éclate et on recueille ses graines, de jolies graines rondes marbrées de blanc qu'on peut consommer crues, grillées ou cuites... Leur goût ? Il se rapproche de la noisette.

 

Pistache arbuste !
Pistache arbuste !
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans fruits de la Réunion végétation
commenter cet article
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 21:01

Sur les tables de la journée créole, le jour de la réception de l'association "Trois Mares  en l'air" les animatrices  de "Pêcheurs Golet" avaient disposé des fleurs comme les clerodendrons,mais  aussi des fleurs d'un rouge vif ressemblant à des œillets. 


"Ce sont des fleurs du grenadier" explique tante Denise. Ces jolies fleurs une fois fanées font place au fruit : la grenade. 
Je comprends maintenant pourquoi on parle de "rouge grenat"... la couleur de la fleur de grenade serait une explication étymologique...

La fleur de grenade...
La fleur de grenade...
La fleur de grenade...
La fleur de grenade...
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 09:39

"Gouttes de sang", c'est le nom qu'on donne à La Réunion à un arbuste ornemental dont les fleurs rouge vif, très fines, semblent tomber d'un bouquet de tiges frêles. Fontaine de gouttes de sang, ou arbre pleureur... il a la faveur des créoles qui lui accordent toujours une belle place dans leur allée. C'est le cas chez mes amies Marie Pierre et Françoise.
On l'appelle aussi le plante corail ou fontaine de corail. Il s'agit de la russélie fausse prêle, et elle serait originaire du Mexique. 
Comme ses rameaux ressemblent à des joncs, on peut la trouver sous le nom de " Russelia  juncea".

Gouttes de sang
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 18:23

Quand ce cactus de 4 mètres de haut fleurit,  le spectacle est un ravissement. Les grosses fleurs jaunes ouvertes à l'aube dépérissent très  vite. Mais elles laissent le temps aux abeilles de les butiner...

la magie n'a duré qu'une dizaine de jours. Aujourd'hui le cactus semble nu...

 

Succulentes en fleurs
Succulentes en fleurs
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article