Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 21:23

 Bravo les Granbwasiens ! Elles sont formidables, ces associations de Grands Bois qui ont mis sur les rails un défilé superbe pour célébrer la Fête de la Liberté. Epaulés par la municipalité et la région, et d’autres associations comme celle de Terre Sainte, et les Mahorais du Sud, ils ont travaillé d’arrache-pied ces dernières semaines pour nous faire vivre un bon moment ce dimanche 19 décembre.

La reconstitution historique

L’arrivée des esclaves

arrivée esclaves 1

Dès 17h20 des barques amenant des esclaves s’approchent de la côte, à l’embouchure de la Rivière d’Abord : deux chaloupes symboliques, l’une portant deux hommes aux mains liées, l’autre trois représentantes de la gente féminine  (une dame et deux enfants, également prisonnières)

arrivée esclaves 3 arrivée esclaves 2

Rudoyés, les esclaves arrivent sur la terre ferme, dans la foule on entend des voix qui réclament « le chabouk ! »

arrivée esclaves 4

Sur la place,  ils sont exposés à la foule, prêts à être vendus. Des propriétaires et leurs bourgeoises, tous richement vêtus- en costumes d’époque -  sont là pour faire leur choix. Les vendeurs sont durs en affaire.

Comme des bestiaux, on  tâte les prisonniers, on les fait sauter,  courir, on met en doute leurs aptitudes, les acheteurs sont difficiles. Les vendeurs font monter les enchères…  

arrivée esclaves 5

 

arrivée esclaves 6 arrivée esclaves 7

Quelques petits ratés pour cette mise en scène : les voix étaient enregistrées, (les acteurs se contentaient de mimer), trois photographes ont gâché la scène en allant dans le décor (au lieu de zoomer  depuis le quai); anachroniques étaient le gilet de sécurité fluorescent de l’officier accueillant les chaloupes, les barques immatriculée Ru et le pilote au béret.

La critique est aisée, faut avouer que pour une première, ce n'était pas si mal que ça !

(à suivre)

 

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 20:45

 L’Association de Grands Bois prépare activement la Fête de la Liberté .

Ce mercredi, devant les calbanons de la Cafrine, j’ai surpris une équipe au travail : les couturières taillaient et cousaient des costumes pour le défilé historique qui aura lieu à St Pierre le week-end prochain. 

Fete Liberté GB

Fete Liberté GB 4 Fete Liberté GB (2)

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 10:49

 balade St Pierre (10)Nous avons fait découvrir à nos invités le berceau de la ville de St Pierre, car nous aimons y flâner depuis qu’Enis Rockel nous y a guidés à l’occasion de ses conférences. Après avoir laissé nos véhicules près de l’hôtel de ville, nous sommes descendus vers l’entrepôt Kerveguen,  situé au bord de la Rivière D’Abord. Des entrepôts avaient été construits là et servaient de magasins de vivres et de café et également de bâtiments d’administration à la Compagnie des Indes.  De ces entrepôts, datant du milieu du XVIIIe siècle,  il ne subsiste que cette bâtisse massive, aujourd’hui siège des Taaf(Terres Australes et Antarctiques Françaises) Pour en savoir plus voir le lien : http://www.mi-aime-a-ou.com/saint_pierre_entrepot_kerveguen.php.

Nous avons logé la grotte où de nombreux habitants viennent prier la Vierge ou Sbalade St Pierre (11)t Expédit, et sommes descendus par les escaliers qui mènent en contrebas de l’entrepôt. L'arrêt des Cars Jaunes porte d'ailleurs le nom de "Lourdes".

Nous avons fait le tour du fond de la rivière pour remonter  sur la rive Est. Comme nous ne sommespas dans la saison des Pluies, nous pouvons risquer la promenade à cet endroit, pendant la période cyclonique ce sont des chutes de Niagara qui descendent ici  - l’eau de la Ravine se déverse là de façon torrentielle  -

balade St Pierre (12)

Sur un mur une plaque dédiée à une esclave affranchie. Pas de pêcheurs aujourd’hui  de ce côté de la rivière et pour cause… des compétitions de canoë-kayak ont lieu.

  balade St Pierre (13)

Nous passons devant des songes géants, des bougainvillées éclatants, des corossols…

balade St Pierre (5) balade St Pierre

Balade agréable à l’ombre des énormes banians. Nous passons près du kiosque et prenons balade St Pierre (4)la petite ruelle sur notre gauche, tournons à droite, longeons l’Office du Tourisme – fermé le dimanche !- et continuons en direction de Terre Sainte. Les deux poissonneries, quant à elles sont ouvertes ! Encore des noms de poissons originaux que nous ne connaissions pas : les coins-coins et les pintades. On y vend même un poisson papillon….

On navigue aussi à Terre Sainte, de nombreux canoë-kayaks sont passés sous le pont de la Rivière D'Abord et se sont rejoints sur la plage, et au loin une armada de voiliers profite d’un vent favorable. Près de la jetée a lieu la fête créole : "Village zot Arts" 

balade St Pierre (9)

balade St Pierre (6)Sur le podium se produit un groupe local, et tout autour des artisans proposent des produits du terroir .

Plusieurs groupes se sont succédé sur le plateau ce jour - là : Lindigo, Eric Faconnier et Kaliko, Oussanoussava... nous n'en verrons qu'un !

 

 

 balade St Pierre (2) 

« Tress’ ek nous » et « Peins ek nous », de l’association « les Pêcheurs Golet » de Grands Bois  vendent des tableaux de sable, des tissus peints, des objets en vacoa. 

balade St Pierre (7) balade St Pierre (8)

  

 

 

 Nous rencontrons Antoine Mellado et ses tableaux et galets très colorés… D’autres ateliers encore sont à découvrir.

 

balade St Pierre (3)Nous n’avons pas encore l’intention de manger, mais nous nous attardons près du stand « Risofé » où deux dames, qui ont beaucoup d'humour,  expliquent à nos amis les différents risofés qu’elles ont préparés (rougail morue, rougail saucisse….)

L'air est chaud et humide, on va vers l'été.

 

 

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 19:17

 

P1030034Hier soir, nous sommes partis à Saint André avec Carmen, Sylvie, Albert et Patrice, nos amis lorrains, pour assister au défilé du Dipavali « fête de la Lumière ».Nous avons déposé nos voitures au parking de la maison Valiamé. Les organisateurs avaient retenu trois lieux pour que les visiteurs puissent y emprunter des navettes. Un bon plan, car nous n’avions pas à redouter la circulation et le bus n°38 a attendu d’être plein et  nous a déposés devant le parc du Colosse où se déroulait la fête. Nous l’avons repris à l’issue de la fête.

Nous  avons été séduits pas l’organisation de cette manifestation. La chaussée était jalonnée parP1020965  de petites lampes à huile en argile qui ont été allumées à la tombée de la nuit au fur et à mesure que le cortège progressait. En attendant le défilé, l’ambiance derrière les barrières était bon enfant. Des hôtesses passaient le long de la route passaient avec des plateaux  et, avec le sourire, proposaient aux visiteurs  des beignets bananes, des bonbons semoule… (gratuits !) Albert et Patrice étaient ravis de pouvoir nous approvisionner avec ces gâteries, mais aussi d’approcher ces charmantes dames.

 

Les gens n’avaient pas l’air stressés, certains s’étaient hissés sur des talus de pierre, protégés, aménagés  pour l’occasion. D’autres comme nous attendaient derrière les barrières. Le vent s’était levé et on aurait pu craindre que les lumières s’éteignent.

 Un service huilé : des organisateurs ont ramassé tous les débris qui traînaient sur la chaussée (petits cailloux…) pour éviter que les danseuses et danseurs ne blessent leurs pieds nus. Le service de sécurité est passé pour demander aux enfants de retourner derrière les barrières. Finalement le vent s’est couché et vers 8h, on pouvait entendre les premiers battements de tambour. Il faisait nuit noire, des guirlandes lumineuses  et une demi-lune éclairaient la voûte céleste.

P1020977 P1020980

Bien que l’attente nous ait semblé longue, nous n’avons pas regretté d’être venus. Rien à voir avec le pitoyable défilé de St Pierre ! C’était grandiose à Saint André. Les 3500 participants étaient à la hauteur ! Les tambours sacrés de la Réunion ouvraient le cortège avec une prestation de qualité, puis venaient des danseuses, des chars plus superbes les uns que les autres, tout dans une alternance parfaite, sans se gêner…  Difficile d’applaudir et de filmer en même temps… Fabuleux, magique, émouvant, impressionnant. Deux heures de fête inoubliables.

P1020983 P1020989

P1020993 P1020996

 

P1030040 P1030028

P1030049 

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 20:23

Foire indienne à Saint Louis cette semaine !

Pour ceux qui ignorent où se trouve le Parc du Gol, prendre à Saint Louis la direction Zone Artisanale de Bel Air, puis dans cette zone bifurquer vers l’étang . Il est  vrai que le fléchage laisse à désirer pour celui qui n’est pas du coin !

foire indienne saint louis (4)

Nous y avons fait un tour cet après-midi . Ce qui révolte d’entrée, ce sont les tas de papiers déchirés et les cartons qui sont jetés en tas derrière d’énormes conteneurs : bravo l’organisation ! 

Il faut repenser l’image de la Réunion et l’accueil du visiteur, ça jure avec les photos qu’on met en avant depuis que l’île a été classée au Patrimoine de L’Unesco. Les deux agents de sécurité qui surveillent le parking quant à eux nous ont fait très bonne impression.

foire indienne saint louis (2)

Le podium joliment décoré était vide à cette heure, mais la fête battra certainement son plein bientôt avec la célébration du Dipavali, fête de la Lumière.

Autour de ce  podium, quelques stands de meubles, objets en bois, bijoux, saris, tentures, miroirs…Deux des vendeurs rencontrés, originaires de New Dehli, ne parlaient pas notre langue, nous avons donc bavardé en anglais. Petit coin restauration pas très indien : nous avons regretté l’absence du « massala tea ».

foire indienne saint louis (3)

Le positif dans tout ça est qu’il n’y avait pas foule et qu’on pouvait "causer", et qu’on afoire indienne saint louis appris à plier un sari.

Nous avons même acheté trois saris pour un prix modique, quelques bijoux et des sandalettes fantaisie assorties aux saris. J’avais hâte de plier le tissu à mon retour. Grâce aux explications du commerçant et d’internet, je m'y suis hasardée...( difficile de tout retenir à mon âge !)  Avouez que le résultat n’est pas si mauvais …Concluant, non ?

 

                              foire indienne sari foire indienne sari 2

 

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 09:48

 Florilèges 0Quand on habite le Tampon, on ne peut faire l’impasse de cette manifestation qui attire toute la population de l’île(et qui perturbe terriblement le trafic pendant une semaine...au point que certains Tamponnais préfèrent s’exiler le temps des festivités - ça tombe bien, c'est les vacances !)

Florilèges 1Nous avons laissé la voiture dans la Rue Delisle et avons flâné dans cette rue où se tient une grande braderie, avant de remonter une rue perpendiculaire, le long de l’église pour rejoindre le parc. A 17h30 il y avait encore foule ! Je plains les mamans qui ont eu l'idée de prendre la poussette... Il vaut mieux éviter !

 De 9h à 18h, ce jardin situé entre l’église et la Médiathèque ouvre ses portes. ( 1 euro l’entrée). Nous y avons fait un tour hier soir. Nous  sommes toujours ébahis par la variété des plantes, notamment des orchidées, on en trouve pour tous les goûts et tous les prix. On y trouve aussi des plants d'ylang-ylang, des anthuriums, des roses du désert, des cactus... des jardinières et de l'outillage, des essences de plantes (à deux pas des WC, bien vu !), des cages pour piéger le merle maurice, cet oiseau dévastateur...

                                               Orchidées

Florilèges 2

Florilèges 3 Florilèges 4

                              anthuriums                                             roses du désert

On peut y manger sur le pouce ou assis à une terrasse. C’est aussi l’occasion pour les classes à projet de vendre des produits –péi. J’ai donc fait un geste et acheté trois parts de gâteau -banane et un pot de confiture ananas-vanille confectionnés par une des mamans, dont l’enfant partait en voyage linguistique en Afrique du Sud.

La municipalité a mis en place des navettes de bus gratuites qui tous les quarts d’heure emmènentFlorilèges 5 les visiteurs depuis la Place Hoareau (un grand parking) à l’entrée du site pendant toute la durée de la fête, sauf le vendredi où cette place devient place du marché. Les navettes stationnent non loin du jardin dans la rue Victor Hugo.

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 18:23

Ce week-end a lieu la Fête de la Fraise à Montvert, pas à Montvert- les -Bas, "Nana un bout plus en l'air... " nous explique un monsieur qui est en train de récupérer les bouteilles de Dodo consignées dans un conteneur, faut monter à Montvert-les-Hauts .... ça grimpe, nous voilà au Domaine Vidot, lieu des festivités.

C'est la fête pour les enfants : attractions en tous genres ! Robin a vécu là son premier tour de manège.fraise 2010h

Un orchestre  joue des airs "lontan" et on danse. Des couples élégants dansent le séga, la polka... La 1ère Dauphine Mamie Fraise, vêtue d'une jolie robe rose, danse avec un monsieur coiffé d'un beau chapeau blanc. Assise, près de l'orchestre, une dame bien aimable, venue de St Pierre garde mon sac à dos pendant que François et moi faisons quelques tours de piste.

fraise 2010k 

 

            fraise 2010a fraise 2010g

 Nous croisons la 2e Dauphine Mamie- Fraise qui accepte de se laisser photographier. Puis, nous regardons  des danses country présentées par deux associations (St Pierre et Trois Mares) Une dame âgée qui a accompagné là sa fille, animatrice du groupe, s'assoit à côté de moi sur un banc et me "koz créol" , je fais semblant de comprendre et elle a l'air ravie. J'ai quand même saisi quelques bribes...Elle était très fière de son enfant !

 

fraise 2010c Fraise 2010i

 

fraise 2010b

 

Comme il fait chaud, nous goûtons à un milk-shake à la fraise bien frais, fait sur place.

Puis tant que nous y sommes, nous achetons trois barquettes  (2 euros la barquette), un petit pot de confiture -maison... de fraises évidemment  dont l'auteur, une dame des hauts, me donne gentiment la recette.

Deux superbes stands de  pâtisserie sont pris d'assaut : même le vendeur a mis son tablier rouge pour l'occasion. Mousses à la fraise, tartelettes à la fraise,bûches à la fraise, meringues à la fraise... alléchant ! Il nous confie qu'il vaut mieux venir le matin, le choix est encore plus grand "grand matin"!

 

 fraise 2010d

                              La fraise dans tous ses états  

 

 fraise 2010f fraise 2010j

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 15:24

Ils ont quitté le front de mer, pour installer leurs tréteaux près de l’Office du Tourisme, en face de l'entrepôt Kerveguen.

 peintres 1

Le dimanche 5 septembre, nous avons flâné sur les berges de la Rivière D’Abord à Saint peintres 7Pierre. Sous le kiosque, un groupe instrumental jouait des airs d’autrefois.

 

Sous les banians, les bougainvillées, dans un cadre très accueillant une douzaine d’artistes – peintres et sculpteurs, exposaient leurs œuvres. C’est un retour aux sources – aux deux sens du terme, car vous n’êtes certainement pas sans ignorer que plusieurs sources coulent dans ce bras de mer – Autrefois, c’était sur ces mêmes berges  que les peintres avaient coutume de faire leur exposition.

 

peintres 2 

 

peintres 3 peintres 6

 

Malgré la publicité, et un temps radieux, peu de promeneurs avaient dirigé leurs pas vers cet espace… Le temps que les Saint-Pierrois changent leurs habitudes et je gage que cette manifestation aura le succès qu’elle mérite.

 

peintres 4  peintres 8

 

peintres 5

 

 

Partager cet article

Repost0
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 18:51

« Ri-sofé » ou « « Riz Chauffé », faut zézayer et pas chuinter ! D’ailleurs les vrais créoles disent « manzer » au lieu de « manger »

 

Alors de quoi s’agit-il ? C’est tout simplement le petit déjeuner d’autrefois. On réchauffait le riz (ou le repas à base de riz) de la veille  pour tenir pendant la journée de labeur. Avant d’aller couper la canne, ou de faire des kilomètres à pied pour rejoindre l’école, fallait pas partir l’estomac vide !

Et par analozie, le nom du repas est devenu aussi le moment de ce repas !

risofé0 risofé2

Nous avons assisté à un « Risofé » à St Pierre ce week-end : à 9 heures du matin, un orchestre animait un rassemblement au port de Terre Sainte.

 

Pendant que René Lacaille et ses acolytes jouaient des airs d’autrefois et plus modernes, les risofé4enfants de tous âges ( pas les nourrissons bien sûr !), ceux de 4 à 88 ans achetaient des barquettes de « risofé » préparées par les femmes des pêcheurs de Terre Sainte et mangeaient sur place :riz et rougail. Certaines barquettes contenaient aussi de la saucisse.

risofe1

Sur la route menant au port une famille réunionnaise proposait aussi son « risofé » ! Des festivaliers de passage ( c'était la fin du Sakifo) s'amusaient à dessiner des inscriptions en créole sur un drap tendu devant la maison.

risofé3

Partager cet article

Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 07:50

Plusieurs groupes de "Villancico" se sont répartis le travail et répètent avec zèle différentes partitions pour la fête de la Musique.

Ainsi le groupe dirigé par Eric se retrouve chaque jeudi soir à Trois Mares chez l'un des choristes, avec ténors, barytons, basses et sopranes. Avec sérieux et dans la bonne humeur, les voix ont suivi le rythme donné par Nicole et Bernard qui les accompagnaient au piano.  Ils seront fin prêts pour la Fête de la Musique.

 

P1000671zip

 

P1000674zip P1000677zip

 

Partager cet article

Repost0