Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 17:46

Le samedi et le dimanche, aller à la boulangerie  de notre quartier, à pied, est un pur bonheur !
Nous descendons par la rue Bernardin de Saint Pierre, rejoignons la rue Baudelaire et passons devant la place de l’église.
On ne se lasse pas de la vue plongeante sur l’Océan, qui semble être à portée de main, alors que plusieurs kilomètres nous en séparent. Nous sommes toujours médusés par  la variété des fleurs  et par le spectacle grandiose de la montagne : les contreforts du cirque de Cilaos, et le Dimitile. Un émerveillement perpétuel !


Partager cet article
Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 17:28

Sur l’île on ne peut vivre sans cette radio ! Impensable en métropole. Cette station fait ici le travail du curé, du travailleur social, du policier, du garde-champêtre, du notaire, de l’avocat. ..

C’est une radio à multiples facettes qui est  contactée toute la journée pour des problèmes de tous ordres.  Quand le grand-père a disparu et erre dans les champs de canne parce qu’il a perdu la tête, un coup de fil à cette radio et dans le quart d’heure qui suit, on le retrouve. On peut aussi téléphoner pour se plaindre qu’un oiseau mort a été trouvé dans un gros sac de riz, ou pour dire qu’on n’est pas d’accord que la fille d’un homme politique se fasse payer pour un travail qu’elle ne fait pas, pour dire que son  mari rentre ivre et se montre violent,  pour dire qu’à la cantine son enfant ne mange pas assez parce qu’il est rationné, pour dire qu’une voiture volée traîne devant la case… Ces petits potins parfois sont un régal  et parfois énervent. Ainsi, moi, ça m’amuse, mais François, ça l’agace !

N’empêche qu’on est prévenu bien avant quiconque qu’à  tel endroit  un camion bloque la route, qu’un radier est infranchissable à telle heure,  que l’école de Saint … sera fermée pour telle raison.
Ce qui est succulent aussi, c’est que l’auditeur s’exprime  indifféremment en créole ou en français, ou en mélangeant les deux, qu’il pousse des coups de gueule, pleure, parle posément ou se moque gentiment : tous les états d’âme se succèdent…

On sait aussi que dans le voisinage, telle personne vient de décéder et à quelle heure le cortège funèbre partira vers l’église. Si on fait l’impasse, on passe évidemment à côté de la vie réunionnaise…. Une collègue m’a aussi confié que son mari z’oreilles avait appris le créole en écoutant Radio Freedom !

Partager cet article
Repost0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 15:00

Se passer de voiture, c’est impensable pour un Réunionnais. Pas de train... et un engouement incroyable pour les véhicules dernier cri. Certaines familles ont quatre voitures, on achète à crédit… D’ailleurs ce lobby « voitures neuves » est bien entretenu par les politiques (il paraît qu'une poignée de familles bien placées se partagent ce monopole juteux ! donc pas question de favoriser le retour à la voie ferrée…)
Prendre  un transport en commun est une vraie galère, Guillaume et Marion en savent quelque chose, eux qui ont cherché hier soir un car pour la ligne des Bambous au départ de Saint Pierre. De plus les cars  sont rarement à l’heure et les gens n’aiment pas « s’abaisser » à utiliser ce moyen de locomotion, surtout emprunté par « les gens du peuple ». Il existe aussi  de grands taxis qui font la navette, mais leur prix est plus élevé.

Un trajet en car jaune Saint Pierre – Saint Denis revient à 4 €, mais le car-jaune « éclair » pour cette destination (sans arrêts) vaut plus de 7 euros. Amusant ! « Un car – jaune éclair ! » Il sait donc survoler les bouchons de Saint Leu et de Saint Paul ?

Le marché de l’occasion va très fort sur l’île, le marché du neuf aussi : il paraît qu’on vend 91 voitures neuves par jour à la Réunion ! Pour faire venir un véhicule de métropole à l’occasion d’une mutation  on paye de 1200 à 2400 € selon la compagnie. Nombreux sont les  z’oreilles qui achètent leur voiture d’occasion sur l’île, le prix des véhicules neufs étant prohibitif, voire scandaleux !

Nos jeunes ont racheté la voiture d’un ami - qui repart bientôt sur le continent-. Une bonne affaire !
La peinture verte a blanchi sous l’effet du soleil. Si on a le choix, il est plus judicieux d’acheter une voiture blanche…

Partager cet article
Repost0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 22:01



Même vide, la Dodo intéresse…

La Dodo vide,  nous avons décidé de ne plus la mettre dans les conteneurs prévus à cet effet, à partir d’aujourd’hui. Vous vous demandez si on a changé nos pratiques… Non, nous avons simplement appris pendant une visite guidée du Vieux Saint Pierre, que les consignes rapportaient 3 cts à ceux qui les ramassaient.

Ce matin, nous avons croisé un retraité tenant deux sachets et qui récoltait les cadavres de Dodos près de la Rivière D’abord. Il nous a confié que cela arrondissait ses fins de mois. Nous qui nous offusquions de voir traîner autant de bouteilles sur le front de mer, ou de voir des gens faire les poubelles, nous en connaissons maintenant les raisons…. "Semaine du Développement Durable..."

Une arme anti-gastéropodes

Pour  dissuader les escargots de dévorer les plants de tomates, nous avons mis à leur pied un bol rempli d’eau parfumée de dodo, attirée par la bière elles tombent dans le bol et se noient…Méthode écolo !


Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 16:32

 

 Les Réunionnais achètent le plus souvent leur quotidien régional : soit le JIR, soit Le Quotidien.

Ce sont essentiellement des journaux locaux car les pages nationales ou internationales sont réduites à la portion congrue. Seuls les événements des îles proches comme Madagascar ou Mayotte les intéressent. Ce qui frappe à la lecture de ces publications, c’est la quantité d’articles « de faits divers », concernant les violences conjugales, ou/et violences liées à l’ivresse, les accidents de la route. Ici on aime ça, si on achète le JIR ou le Quotidien c’est pour savoir ce qui se passe sur le caillou. En général, on achète son journal à la boulangerie.

Par exemple voilà les titres des  pages 4  et 5 du Quotidien du 31 mars «  Reconstitution : B.Bedache tué en juillet 2008 devant son bar / viol sur ses nièces, dix ans de prison pour le tonton/deux  desperados dans le box/Saint Leu cambriolage résolu :amateurs de petites bécanes…/, Il blesse un vigile au sabre/ Chauds, les camions-bars / un cabinet médical incendié/ Secours en montagne : deux randonneurs rapatriés… »

Le week-end on trouve le programme des manifestations, qui sont très nombreuses dans la plupart des villes. Le seul jour où j’achète le JIR, c’est le dimanche car on y parle du Patrimoine. Daniel Vaxelaire, un Lorrain établi ici depuis plus de trente ans, et passionné par cette île,  publie un documentaire très riche qu’il a intitulé « C’était hier »avec des photos anciennes, des textes d’archives.

Partager cet article
Repost0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 20:52


Nous sommes en vacances depuis vendredi soir pour deux semaines et le temps est … beau ! Ce matin, sommes partis à la boulangerie à pied vers 6 heures, avons pris le petit déjeuner sur la terrasse et vers 7h15 nous étions déjà à Saint Pierre dans une eau à 26° avec masque palmes et tubas. C’est un moment privilégié, les fêtards de la veille dorment encore et la plage appartient aux lève-tôt. Chaque jour nous découvrons d’autres poissons dans les coraux. Et si on ne prend pas garde on a le dos brûlé. On n’est pas méfiant alors que le soleil tape déjà bien sur l’eau qui est comme un miroir…

Avons essuyé une bonne averse rafraîchissante au Tampon vers 11 heures, et c’est avec le parapluie que je suis allée acheter un poulet grillé et des légumes. Un quart d’heure après, il faisait de nouveau grand soleil. Voilà pourquoi l’herbe et la haie poussent vite.

Cette semaine il a fallu  retailler la haie et passer la tondeuse….

Partager cet article
Repost0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 18:53

A l’appel de notre syndicat, nous avons décidé de soutenir les Réunionnais qui se plaignent de la cherté de la vie sur l’île. Aujourd'hui,  de nombreuses grandes surfaces étaient fermées, les parkings d’habitude remplis étaient quasiment tous vides !  Dans les magasins qui avaient osé ouvrir, des gendarmes étaient en faction, pour prévenir les échauffourées.

Il est vrai qu’ils ont raison de se plaindre, du producteur au client les prix grimpent de façon inconsidérée, les intermédiaires ont des marges honteuses. Dire qu’on paye le Mixa Bébé plus de 5 euros, le jus de fruit Tropicana dépasse aussi les 5 euros et les couches bébé sont un luxe-  ils appellent ça une promo 11,60 euros pour 30 couches… même les fromages fabriqués sur l’île sont au même prix que ceux qui ont parcouru 10.000 km- Les salariés qui touchent le smic serrent la ceinture. Pour la téléphonie, c’est scandaleux, on paye ici deux fois plus qu’en métropole. Pour une connexion internet avec  le même opérateur qu’en métropole, nous payons le double ! Evidemment que nous, les métros sommes avantagés avec nos salaires, mais cela ne nous empêche pas de compatir avec la population locale. Pas d’organisme « Que Choisir » sur l’île qui ferait un peu le ménage… C’est un gros manque !

Une caissière  nous expliquait  que malgré les 2000 m2 de serres qu’elle exploitait avec son époux, elle était  obligée de travailler dans l’hypermarché car ils n’arrivaient pas à joindre les deux bouts, le prix des produits phytosanitaires revenant trop cher…

Partager cet article
Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 20:22

Les poules, ici elles caquètent n’importe quand, et les coqs on les entend déjà à quatre heures du matin,parfois à une heure du matin quand ils confondent le soleil et la pleine lune. Des coqs, il y en a ici à foison.- certainement en raison de la tradition du "combat de coqs" Dans notre quartier, on se croirait parfois  en rase campagne, au milieu d'une ferme.
Elles ont une drôle de tête ces poules-là, un long cou, une tête toute fine et de longues pattes. Au marché, elles sont attachées à la cage par une ficelle, et les clients emportent les volatiles en les tenant par les pattes…Parfois leur tête sert aux jeteurs de sort ( qui posent leur tête décapitée à la croisée des chemins.) Tout ce qu’on peut pas faire avec une poule !!! Incroyable.

Partager cet article
Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 17:15

Avec les grosses chaleurs et l’humidité, les moustiques reviennent… surtout à proximité des ravines. Mais la commune du Tampon a déjà envoyé voilà trois semaines un « démoustiqueur » qui a fait le tour de notre jardin avec son pulvérisateur. Il nous a conseillé de retourner régulièrement les pots de cactus, car ces plantes retiennent beaucoup d’eau, et qui dit « eau stagnante », dit « mare à moustiques ». C’est ce que nous faisons régulièrement. Le répulsif acheté en pharmacie n’est pas un luxe.

Quand on visite des parcs et des jardins, une tenue adéquate s’impose. Porter des pantalons ou des chemises à manches longues, de couleur blanche,  est tout indiqué, le blanc est dissusasif.

Partager cet article
Repost0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 14:56

Le riz, à la base de l’alimentation réunionnaise. Autrefois, - au début du siècle - le maïs, était la base de l’alimentation, car on le plantait dans l’île. Le matin, avant d’aller travailler ou encore d’aller à l’école, on mangeait du « sosso maïs », accompagné parfois de rougail tomate. A midi, il accompagnait le carry. On mélangeait parfois le maïs à du riz quand il y en avait, mais celui-ci était cher, on le réservait pour le dimanche. Aujourd’hui, ce riz blanc, cuit à l’étuvée dans des casseroles spéciales est de tous les plats : « rougail, carry… » on vous en sert de grandes quantités partout, et on le mouille de grain (lentilles, petits pois, fèves…)
Dans les magasins on peut l’acheter par paquets de 5 kilos… Intéressant en période cyclonique ! Chacun doit en avoir des paquets dans sa réserve, comme nous !


Ce n'est pas "notre" réserve, évidemment...

Partager cet article
Repost0