Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 18:12

Avec mamy et quatre amis, nous sommes allés manger à une table d’hôtes juste à côté du Jardin des Senteurs à Saint Philippe, et là dans un cadre arboré superbe, nous avons apprécié une cuisine locale délicieuse : en apéritif punch au lait de coco,punch de mûrier,punch de papaye, punch de mangue, punch citron – gingembre, en entrée du cœur de palmiste, en plat de résistance un carry de volaille à la vanille et un carry de bœuf au safran, en dessert du gâteau. 
  En repartant, nous nous sommes arrêtés au pied d’un pistachier pour en trouver des graines. Jacqueline (l’autre Jacqueline) a ouvert une cabosse en deux… Ce pistachier est aussi appelé noisetier de Cayenne. Fraîches les graines ont la saveur de la cacahuète. Elles peuvent aussi être bouillies ou grillées. Dans ce cas le goût se rapproche de la châtaigne d’Europe.

Photos : Vérène et François en train d’admirer l’arbre à pistaches


Une cabosse de pistache ouverte dans les mains de Jacqueline

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 20:26

Ce matin, avant d’aller piquer une tête dans l’Océan à Saint Pierre,  nous avons fait une petite promenade dans les allées d’une entreprise du Tampon, située chemin de  Kerveguen, la Caheb, Coopérative Agricole des Huiles Essentielles de Bourbon .
Pas de visite guidée aujourd’hui mais les jardins étaient accessibles. Ici on distille le géranium, le vétivier et les baies roses. Vente d’essences, de parfums.  Dans l’allée on voit un camphrier, un cannelier, un naouli, des combavas, un giroflier et plein de fleurs odorantes. Au bout un alambic et quelques pas plus loin une énorme ravine.

 

un lien pour comprendre : http://www.geranium-bourbon.com/

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 18:10

 

Ces gousses, plus grosses que des arachides se trouvent actuellement sur les étals. -Mais il paraît qu’on peut les trouver toute l’année - Ce sont des gousses de tamarin ! La pulpe de ce fruit est douce et acidulée. Elle est riche en calcium (0,11 %, ce qui est énorme pour un fruit) en phosphore, en sucres, et en vitamine C. On en fait des boissons, des sirops ou des pâtes de fruit. En médecine, c’est un laxatif doux. Le fruit du tamarin faciliterait la digestion et serait efficace contre le mal de gorge !

Cette gousse pousse sur le tamarinier ou tamarin ( de « tamar », datte et « hindi » indien). L’arbre peut atteindre 20 mètres de haut, on l’utilise pour le reboisement, l’ébénisterie, le bois de chauffage et le fourrage. En allant vers le Maïdo, nous avons traversé des bois de tamariniers superbes et sur le sentier de rando en revenant de l’îlet Alcide nous nous sommes arrêtés au pied d’un tamarinier bicentenaire impressionnant…

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 19:18

Nous avons deux pieds de papayes au jardin (ici tout arbre s’appelle « pied ») Ils produisent deux espèces de fruits, les uns sont allongés (les colombo), les autres oblongs et plus courts.

Les papayes ressemblent à maturité à des  courgettes orange .
On en fait de la confiture quand elles sont vertes mais le plus souvent on les coupe mûres, on enlève les grosses graines noires au milieu – elles sont paraît-il vermifuges - et on  mange les fruits après les avoir arrosés de citron, le plus souvent en entrée. La papaye est bonne pour les entrailles !  

La cueillette.
Le plus délicat est de faire descendre la papaye de l’arbre, qui est très haut. Il faut se munir d’une longue perche et faire bigrement attention que cette grosse courge ne vous tombe sur la tête, ou sur les pieds, car elle fait son poids !

J’aime beaucoup la forme de l’arbre, et de ses feuilles. Je me suis déjà aventurée  à en faire une aquarelle ! (photo n°1)

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 10:13

Souvent le dimanche, nous nous levons tôt pour photographier les paysages qui ne sont pas encore écrasés par la lumière.
Aujourd’hui, vers 6h 30,alors que le thermomètre affichait déjà 26 °,  nous sommes descendus par la 4 voies qui mène à Saint Pierre pour immortaliser les FLAMBOYANTS. Leur floraison est  spectaculaire : les grappes de fleurs rouge orangé se découpent sur le bleu du ciel et le bleu de l’Océan Indien –qu’on distingue au loin)- Cet arbre originaire de Madagascar peut atteindre 15 mètres de haut.

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 17:57

Edmond Grangaud, professeur de biologie (SVT) retraité, résidant à la Réunion, s'est spécialisé dans l'étude des fougères des Mascareignes (Réunion, Maurice, Rodrigue...)
Toujours à l'affût,ce féru de botanique, passionné, observe la nature, prélève les espèces qu'il trouve, note avec précision - avec l'aide d'un GPS  - la localisation de la plante sur le support papier qu'il emporte dans son sac de rando. Il possède déjà une collection de 250 fougères environ et a réalisé un ouvrage scientifique illustré et documenté sur le sujet , ouvrage qui attend toujours d'être édité. Quand il participe à des randonnées, il fait profiter les marcheurs de son savoir. Ainsi j'ai appris qu'il existait une fougère -laine (appelée ainsi en raison du velouté de son feuillage) la fougère tortue...















Mais il nous a aussi expliqué que les feuilles de tamarin n'étaient en réalité que les pétioles, que certaines fougères produisaient des bébés à partir de la feuille, quel le gui parasitait aussi des arbres ici à la Réunion. Le nom des fleurs n'avait pas non plus de secret pour lui...


Partager cet article
Repost0
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 09:48

C'est vraiment le printemps ! Ou plutôt le début de l'été.
Toujours 28° au Tampon et 30° sur le littoral ! Quand on dit ici "fait chaud" on nous répond "ça commence !" Ca promet...
Fabuleuse la floraison des jacarandas le long des routes. Et là-dessus le chant des oiseaux .

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 11:15

Chaque matin, c'est "le plaisir des yeux" ! Les jaracandas sont en fleurs (ce sont d'énormes arbres qui deviennent violets), les tulipiers du gabon ont de grandes fleurs orange, les flamboyants commencent à avoir des teintes rouges, partout fleurissent les bougainvilliers, les ixoras, le liseron bleu, le francisea (un arbrisseau très parfumé aux fleurs bleues et blanches, ici c'est la fleur bleue qui devient blanche en vieillissant) la liane aurore orange vif, les daturas à l'odeur de savon... Je vous envoie quelques photos de mon diaporama...A bientôt !

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 19:04
En route vers le Sud de l'île.... Le temps se couvre dès qu'on arrive à Saint Joseph, une ondée et la route est bien lavée. Peut-être que nous serons saucés sur notre parcours - découverte dans la Forêt de Mare-Longue. Eh oui ! Mais on sèche tout de suite. La visite commence un peu plus tard que prévu car il  faut attendre un bus coincé dans un "bouchon" toujours ce fameux bouchon à Grand Bois où ils sont en train de faire la voie de contournement qui doit relier Saint Pierre à Saint Joseph.
Nous voilà donc dans ce jardin tropical accompagnés par Patrick Fontaine, un guide très compétent, qui nous explique l'usage de la cardamone (les feuilles très douces servaient de PQ), il nous fait sentir le basilic endémique, nous explique que la rose de porcelaine peut parfumer longtemps la maison, les fleurs des bégonias en arbustes peuvent être consommées en salades (à ne pas vinaigrer car elles sont déjà acides), il nous a montré comment polliniser artificiellement des fleurs de vanille (ici il n'existe par l'abeille mellipone du Mexique).  Dans une espèce d'héliconia il a prélevé une substance poudreuse qui servait à talquer les mains pour mieux pouvoir travailler. Arrêt aussi au pied d'un arbre bicentenaire, le letchi. On n'ose pas imagine ici à la Réunion une fête de Noël sans ce fruit qui rougit le paysage en décembre. Présentation du bringellier dont on consomme tout :les fruits, les feuilles.Arrêt devant l'herbe prisée par certains "le z'amal" Et  notre hôte d'expliquer que ce n'est jamais la plante qui pose problème, c'est l'homme qui pose problème, selon l'usage qu'il en fait. Découverte de quelques espèces de palmiers dont le palmiste rouge qui donne un plat local et le palmier pied d'éléphant, le palmier parapluie, le palmier feuilles découpées. C'était chouette ! Nombreuses photos qu'il va falloir classer. Au retour dans un magasin avons acheté un livre sur les Fleurs Tropicales de la Réunion, ainsi qu'un bouquin sur les Poissons...
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 21:17

Derrière notre "case" un énorme pêcher, deux papayers, des papyrus,un letchier, plusieurs bananiers, des choucoux, de la goyave, du piment, un avocatier mort sur lequel des oiseaux nichent, et un manguier...

Partager cet article
Repost0