Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 10:40

 

L'idée de délocaliser l'université dans le Sud est géniale, mais on néglige l'accès à ce campus. Tout est à repenser ! Pour y accéder, en venant de St Pierre,  il suffit d'emprunter la Rue Delisle au niveau du rond-point des Chandelles et de suivre le fléchage. Mais là, il faut être perspicace  : au rond-point de la Chatoire,  le panneau indiquant la direction est illisible en raison de graffitis, et cela depuis belle lurette. A se demander si les élus n'empruntent jamais ce chemin.

Ce qui peut surprendre aussi c'est la route d'accès à l'université : c'est un chemin bosselé, inégal, en mauvais état. Et comme les places de parking font défaut, on s'y gare n'importe comment et c'est une route qu'il vaut mieux ne pas emprunter quand on n'est pas tenu d'aller en fac.L'image de l'université est ternie par cet environnement.

 

Une fois dans le campus, on est agréablement surpris par le cadre, les grands arbres les allées bien entretenues.

Quelques photos.

fac 1 fac 4

fac 2 fac 10

fac 8 fac 9

fac 5 fac 6

fac 7 faculté olympe

 Pour en savoir plus, allez sur le site web de l’université Sud –Réunion

http://www.univ-reunion.fr/universite/composantes/tampon.html

 

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 18:07

 

Que faire si ce n’est s’armer de patience et attendre les bus. Mamy en a fait l’expérience hier. Comme nous étions au travail, elle a décidé de faire une escapade seule en ville, et la ville est à 40 minutes à pied de notre quartier. Le bus tardait… Alors elle a pris un des taxis publics qui passent dans la rue Baudelaire pour un montant de 1,50 euro. Déposée à la gare routière, elle est remontée à pied vers le Centre Ville. Shopping dans les magasins de vêtements. Tentative d’entrer dans l’église qui était hélas fermée.

                                Tampon rue delisle

                                            La Rue Hubert - Delisle ( rue commerçante du Tampon)

Assise à l’intérieur du  Restaurant  « le  Bongo »,  - pas sous le store, car il faisait trop chaud- elle a bu son jus de tomates en attendant de manger.  Elle a été séduite par la gentillesse du patron et elle a pu  assister à la préparation des cuisiniers qui s’activaient là, devant elle.

Encore quelques achats puis elle a tenté devant la mairie de prendre le bus de 14h qui n’est jamais venu.

               Tampon hotel de ville

                                                    L'hôtel de ville

Elle a  donc essayé de prendre un taxi, mais là les prix étaient prohibitifs ( 30 euros la course !)Retour à la gare rouière.Patiente, elle guettait le départ du bus de 15  heures 30 – à destination du Bras de Pontho- qui était là sans chauffeur et sans passagers,  et qui tout à coup, vers 15 heures,  s’est mis en route. Au bruit du moteur, mamy a foncé et a réussi à le prendre. 1, 30 euros le trajet ! Elle aurait dû avoir la carte « gramouns » pour ne pas payer le transport et prendre le « Car Jaune » – mais les cars jaunes ne desservent pas les arrêts de Trois Mares. Sur l’île, les gens âgés de plus de 60 ans ne payent pas le déplacement en Car Jaune !

Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 19:02
...C'est-à-dire qu’on n’avance pas…

"Circulation" ; l'étymologie prend tout son sens ici , "circulation" vient du mot "cercle", ( On tourne effectivement en rond..)

Malgré la Route des Tamarins,inaugurée en juillet 2009, l’automobiliste a toujours des craintes quand il doit se rendre à l’aéroport Roland Garros par la Route du Littoral. Ainsi mardi soir, nous sommes partis à 18h45 du Tampon pour arriver vers 21 heures à Sainte Marie ! Comme en raison des fortes pluies de la veille et de la journée, une chaussée –celle longeant la falaise- avait été condamnée, on ne roulait que sur une voie ! Les menaces d’éboulement sont très fréquentes et malgré les filets métalliques qui retiennent la roche, on n’est pas à l’abri d’une catastrophe.

RN1 cascades RN1 cascades 2

RN1  Les trombes d'eau génèrent des cascades fragilisant la roche

RN1 cascades 3 RN1 cascades 0


Pour comble de malchance vers 19h un accident s’est produit sur cette voie ! Conséquence : : de la Possession à Saint Denis nous avons dû rouler « au pas » Au lieu de couvrir la distance Le Tampon- aéroport en 1h15, nous en avions pour 2h15… Alors à quoi bon faire des routes ?

Quand se décidera-t-on enfin à mettre un train sur des rails à la Réunion ? Si tous ces personnages politiques, qui refusent aujourd’hui le projet tram-train étaient moins bornés et allaient voir ce qui se passe ailleurs (en Alsace, notamment) ils comprendraient le bien-fondé d’une voie ferrée. Mais ici le lobby de la voiture est très fort, à croire que les gouvernants ont tous des actions dans l’automobile ! Et que l’île soit asphyxiée leur est bien égal… Acheter une voiture à la Réunion, c’est « avoir réussi », même si le crédit court toujours… Et plus la voiture est puissante, plus on croit être considéré. Que d’argent aussi dépensé pour les gadgets qu’on rajoute au véhicule…

RN 1 bouchon

Un bouchon côté falaise en allant vers Sant Denis , pendant qu'on roule côté océan vers le Sud 
Tant pis pour le Nord...
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 22:17

 Si les panneaux routiers indiquent toujours l’aéroport « Gillot » au lieu de « Roland Garros », il y a quand même eu du changement à l’airport réunionnais depuis la mi- décembre 2009 : les caisses automatiques –souvent en panne -pour le péage du parking ont été remplacées par des caisses flambant neuves. Désormais on peut aussi payer son parking aux caisses extérieures. Il y a du progrès. Et pour sortir, ça y est c’est la double barrière, une espèce de sas qui n’autorise plus deux voitures à se suivre de près pour ne payer qu’un ticket.
aeroport 2010-01  aeroport 2010 1c

Pour arriver à l’heure à l’aéroport, il faut partir très tôt pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Ainsi, nous avons été bloqués plus de 20 minutes à l’entrée de saint Denis parce que la route du Barachois est fermée le week-end. Le passage de St Denis est déjà assez délicat en temps normal et voilà que le dimanche la municipalité n’a aucun scrupule à dévier les véhicules par le centre - ville : et le fléchage est très mal fait. Un vacancier bloqué, et mal orienté a toutes les chances d’arriver en retard à l’ enregistrement s’il ne part pas avec une amplitude de plusieurs heures…

Partis vers 18 heures du Tampon, nous avons pu arriver vers 19 heures  30 au parking de l’aéroport : 1 heure de Trois Mares à St Denis par la Route des Tamarins, puis 30 minutes pour traverser le chef-lieu…
aeroport 2010 1 b aeroport 2010 1 c

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 17:49

Crions « haro sur le baudet » Pardon, « haro sur le dos d’âne ! »

Faut croire qu’ils sont friands de gymkhana ici ! Dans la Rue Stéphane qui descend très raide sur 4 kilomètres vers la Ravine des Cabris, on compte pas moins de 7 ralentisseurs. Il en est de même pour la route qui part de l'ancienne usine sucrière à Mahavel vers Pierrefonds. Ca fait le bonheur des garagistes qui changent les pots d’échappement ou les amortisseurs. François en a fait les frais le dernier jour de classe  : un pot d’échappement tout neuf ! On devient philosophe et on apprend à les aborder car ils n’ont pas tous la même hauteur !
Quand on voit les jeunes qui foncent dans les descentes sans protection avec leur vélo ou leur scooter, on se demande pourquoi il n’y a pas plus d’accidents – qui sont d’ailleurs déjà très nombreux – Si on a installé autant de dos d’âne, c’était pour freiner les Fangio, car il y en a pléthore sur l’île, tous des frustrés qui n’ont pas assez d’autoroutes pour faire de « la pousse » (course de voitures) Alors forcément on met les gaz quand la maréchaussée dort et on fait vrombir le moteur dans la rue Baudelaire au Tampon, par exemple, à la tombée de la nuit.

Quand la plupart des voitures ont boudé la route du Littoral pour la Route des Tamarins, dans les petites localités du bord de mer comme Saint Leu , on a aménagé des ralentisseurs pour dissuader les fêlés d’accélérer sur ces portions de voie devenues un terrain de prédilection. Vrai qu’on n’aime pas être limité à la Réunion, déjà que le bouchons ça vous empêche d’être rapide… Quelle excitation aussi dans la presse à cause d’un radar de la Route des Tamarins ! On l’accuse de trop flasher les contrevenants…
Tiens, je pense qu’il faudrait porter plainte contre les ralentisseurs, contre les radars et contre les bouchons, "ces empêcheurs d’aller plus vite" ! (petit trait d’humour, vous l’avez bien compris !)

  Je viens de trouver sur internet un article fort intéressant sur l’illégalité des « dos d’âne » à la Réunion : dimension, espacement, localisation… non respectés. http://reunion.exprimanoo.com/versionpdf/1408.pdf
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 10:35

La Route Nationale à 4 voies située au Sud -Ouest de Saint Denis  et qui permet de rejoindre la Route des Tamarins à St Paul et l’ancienne route du littoral, est souvent en chantier. Ainsi, les blocs de la falaise continuent à s’effriter et à tomber sur la chaussée. De gros filets métalliques ont bien sûr été installés tout le long de cette corniche et régulièrement on est obligé de surveiller les blocs érodés par l’eau. On  veut éviter les catastrophes qui ont eu lieu suite aux chutes de pierres et qui ont déjà coûté la vie à de nombreux conducteurs.

  
                                                                     les filets de protection

Suite à un éboulement qui a eu lieu le 27 août, des travaux ont été entrepris et certains dimanches (matin) on ferme tout simplement cette route, ce qui oblige les habitants de St Denis, désireux de se rendre dans le sud , à contourner l’île par l’Est  , ou encore à emprunter les lacets de la route RD41 « La Montagne » -localité des Hauts – route débouchant sur le Port. Ces situations ne réjouissent personne et on atermoie le projet tram-train… C’est à n’y rien comprendre !

 

Photos prises le 6.9.2009 au lazaret de la Grande Chaloupe

Des hélicoptères font un ballet incessant entre leur aire d’atterrissage à la Grande Chaloupe et les falaises.

 

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 19:13

 

Eh oui ! l’écume on peut la voir tous les jours sur la barrière de corail. Rien de plus naturel !

Mais, ici quand les agriculteurs vous parlent d’écume, c’est bien autre chose ! Il leur arrive aussi d’écumer (de rage) quand on leur refuse les subventions, mais il ne s’agit pas non plus de cela.Alors voilà ...
Le résidu fibreux de la canne à sucre peut servir de combustible, on appelle ce produit recyclable « la bagasse ». Cette bagasse mélangée à la bagasse plus fine issue du dernier moulin  porte le nom d’ « écume ». Elle sert d’engrais.



C’est la raison pour laquelle on voit actuellement  sur les routes– comme c’est  la saison de la coupe des cannes -  des camions revenant de la sucrerie du Gol, chargés d’une masse brune ressemblant à de la terre, à de la tourbe : ce sont des chargements d’écume !

"A noter que le tracteur circule sur une quatre-voies elors qu'il est limité à 25 km/heure"

 

Mathieu, un lecteur du blog me signale le 10 juin 2010 une erreur concernant ma définition de l'écume. merci à lui !


"Pour corriger votre définition des écumes :
Les écumes de sucrerie sont des boues issues de la clarification du jus de canne par chaulage puis centrifugation"

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 10:43

De la Réunion à Paris, il faut compter 11 heures de voyage, en prenant un vol au départ de Saint Denis. Mais ils sont de plus en plus nombreux les Réunionnais du Sud de l’île à choisir les départs de Pierrefonds (aéroport de Saint Pierre). Sinon de Saint Pierre à l’aéroport Roland Garros, il faut compter 1h30 par la montagne ou 1h 30 par la route du littoral. Le problème est que de rares compagnies desservent le sud de l’île :  Air Austral, Air Mauritius, Air Madagascar. Air France part de Saint Denis.

Les voyages peuvent être très longs, il faut compter sur les départs différés lié au retard de passagers : ainsi nous avons mis plus de19 h pour rejoindre Strasbourg. Partis en retard de Pierrefonds ,à  7h30(au lieu de 6h20), nous avons mis 35 minutes pour rejoindre l’île Maurice,

1. Survol de l'île Maurice
De là nous avons rejoint Paris vers 8h40 et sommes arrivés à Roissy Charles de Gaulle 10 heures 30 plus tard. Après 3 heures d’attente dans une salle d’embarquement très agréable, nous avons embarqué sur le vol Paris - Strasbourg. Nous étions à l’aéroport d’Enzheim vers 22 heures (il était déjà  minuit à la Réunion)

Le vol de jour est bien plus pénible que le vol de nuit. On s’ennuie.Surtout quand les nuages cachent les reliefs. Les seuls paysages visibles étaient pour ce vol ceux de l’île Maurice (1), le désert de Lybie(2-3), la Sicile et l’Etna,(4) la Sardaigne.

  
2 . nuages sur le désert                                                              3. ;piste dans le désert

4.L'Etna
En général les avions survolent l’Océan Indien,le Soudan, l’Egypte,  la Lybie, la Méditerranée et remontent par les Alpes puis survolent Dijon avant de se poser soit à Orly soit à Roissy.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 16:21

 Empruntez la quatre-voies qui relie Etang Salé au Tampon et vous resterez pantois ! Sur cette route à grande circulation (la RN1), circulent, hormis les véhicules autorisés, des vélos, des scooters, des piétons… Parfois, à la tombée de la nuit, - nuit qui tombe assez vite à cette époque de l’année-, il faut faire un écart pour ne pas heurter un vélo non éclairé ou esquiver  un piéton qui rentre du travail, ou fait son jogging. Plutôt que d’emprunter les axes parallèles, comme la voie cannière ou la route de Pierrefonds, de nombreux Réunionnais choisissent de se mettre en danger ou de mettre en danger les autres usagers, au mépris du code de la Route.

Et dire qu’on pensait que la nouvelle « autoroute », celle des Tamarins, serait épargnée grâce aux moyens performants de télésurveillance. Des caméras devaient être dissuasives !!!  Voilà que cette nuit a eu lieu le premier accident mortel : un scooter non éclairé a été heurté par une camionnette et le conducteur inconscient a payé de sa vie…

Partager cet article
Repost0
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 12:39

 

 

 

Depuis 5 jours, on circule sur la Route des Tamarins. Ce matin, nous n’avons pu résister à l’envie de l’emprunter avec notre petite Peugeot.

 Une vraie prouesse cette route ! Ces 34 km de voies qui traversent 120 ravines s’inscrivent bien dans le paysage et ont bien respecté l’environnement. On voit rarement des habitations. Peut-être que la construction de cette liaison Saint Paul – Etang Salé va voir se développer l’immobilier, et là le site sera sûrement dénaturé. Pour l’instant, on se régale des paysages de savanes, des friches, des champs de cannes, et autres cultures. Pour ce qui est des arbres, on attend qu'ils grandissent.

                                                           Sur le viaduc de Saint Paul

Pour ce que nous avons pu constater, les automobilistes roulent à une allure très convenable, le dépassement de vitesse autorosée est quasiment impossible : de nombreuses caméras jalonnent la route ! Et tous les usagers des routes réunionnaises sont agréablement surpris par la réduction du temps des trajets.

On voit davantage de véhicules le samedi matin sur la voie venant du Nord que celle qui y va ! Forcément, Saint Denis prend la route du Sud pour le week-end plage. Dans le chef-lieu, on est en train de gérer tant bien que mal l’afflux des voitures.

Un autre rythme de vie sur la Côte.

 Nous avons quitté la route à Saint Paul, où nous nous sommes arrêtés au cimetière marin, et sommes rentrés par la route du littoral. Plus de bouchons à Saint Paul, ni  à Saint Leu. Pour la population de ces petites villes situées au bord de l’Océan, c’est un changement radical. Les piétons sont heureux !  les cyclistes aussi !

Partager cet article
Repost0