Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 06:55

Il a plu toute la nuit sans discontinuer, le bruit de l’averse sur la tôle du toit a fait passer des nuits blanches aux insomniaques… Eclairs, coups de tonnerre à l’aube ! Et encore de la pluie !  C’est le lot de ceux qui habitent sous les tropiques : ne sommes – nous pas en saison cyclonique ? Résultat : ce matin toutes les écoles du Tampon sont fermées, en raison de radiers submergés, nouvelle qu’on vient d’entendre sur RFO Réunion.

fossésLes fossés profonds devant notre maison  bouillonnent, de l’eau boueuse est charriée par ces torrents venus des hauts. Même la route était couverte d’eau fangeuse. Un spectacle peu habituel -pour nous-  !




Partager cet article
Repost0
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 11:04

 Voilà, ça fait trois jours qu’il pleut tous les après-midis. Et c’est une pluie battante, diluvienne parfois ! Hier plusieurs maisons ont subi des dégâts des eaux au Tampon. L’averse a raviné les chemins et envoyé des gravillons sur la rue Delisle ; dans la rue descendant vers l’université des ornières sont apparues.  Le responsable est peut-être EDZANI … C’est le nom de la  tempête tropicale qui se rapproche de nos côtes, dans trois jours,  elle devrait être à la même latitude que la Réunion, mais pas encore à la même longitude. Aujourd’hui, 8 janvier, cette tempête devenue « cyclone tropical » est située au Nord Est, à 2385 km de nos côtes et avance à la vitesse de 11 km/heure. Mais encore aucune alerte cyclonique en cours !

Ce matin, pas une goutte de pluie, et mon linge sèche. A tout hasard, j’ai fait provision d’eau, de lait… on ne sait jamais. On est déjà équipé en piles pour la radio, en bougies aussi en cas de coupure de courant. Pour les arbres plus aucune crainte qu’ils s’abattent sur la maison, François a élagué le pied de litchi, le pêcher et même le manguier. Actuellement aussi, en raison de l’arrosage naturel et de la chaleur, le gazon pousse à la vitesse grand V ! On tondra l’herbe quand elle aura séché…



Pour voir l'image satellite du cyclone se rapprochant de la Réunion...

http://www.meteo.fr/temps/domtom/La_Reunion/TGPR/saison/DerSat.html

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 19:47

 Le matin encore nous avons nagé au milieu des coraux à Saint Pierre, il faisait une chaleur d’enfer et voilà que depuis cet après-midi, 15 heures,  il pleut des cordes.
Cette nuit le vent avait encore fait tomber un bananier et ce matin les poubelles du voisin avaient été renversées. La mer était agitée. C'était inhabituel.Tous disaient ici que ces températures exceptionnelles étaient des signes avant-coureurs de cyclones.  Même les plantes connaissaient un dérèglement dans leur floraison…  Donc logiquement, tout est dans l’ordre naturel des choses.

Le Cyclone David qui avait épargné nos côtes continue à faire parler de lui : on parle d’une tempête tropicale baptisée « ex-David », ce soir elle se situait à 790 km des côtes réunionnaises. Notre île est complètement sous les nuages, comme le montre l'image satellite (voir lien)

 

http://www.meteo.fr/temps/domtom/La_Reunion/TGPR/saison/DerSat.html

Compte tenu de ces conditions, nous avons annulé notre réservation au gîte du Piton des Neiges. L’ascension est compromise. Nous n’avons pas le goût du risque : monter à 3071 mètres d’altitude sur des GR glissants, trop peu pour nous !

J’en connais  certains qui sont heureux d’avoir échappé à ce temps perturbé, en rentrant en métropole !

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 19:08

 Un premier cyclone,  eh oui ! C’est pour cela que son nom commence par A ! J’espère qu’on ne fera pas tout l’alphabet cette saison !

 Ce matin, il était à 1800 km des côtes réunionnaises, à 16h30 il était à 1495 km de l’île, mais il devrait se diriger vers le Sud et épargner les îles de l’Océan Indien. Il a fait beau toute l’après-midi, une chaleur humide.

 Mais voilà vers 18h le temps s’est dégradé subitement, de gros nuages sombres sont venus d’Est et ont crevé sur le Tampon. Peut-être une conséquence  du déplacement d’Anja ! On en saura plus dans les prochaines heures.

Lien :

http://www.meteo.fr/temps/domtom/La_Reunion/TGPR/actif/activite_en_cours.html

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 21:16

Après les pluies de samedi dernier, nous avions décidé de nous approcher du lit de la Rivière St Etienne situé à  l’entrée Saint Louis. C’est là que se rejoignent deux cours d’eau très tumultueux pendant les fortes pluies.

. 
             L'eau descend de la montagne, passe sous le radier dans des buses (ou au-dessus) pour rejoindre l'océan              

Le Bras de Cilaos et le Bras de la Plaine se jettent dans ce large déversoir. L’eau se fraye  un chemin entre les galets et les roches volcaniques ; ça et là on aperçoit du sable noir.  Avant 2007 cette ravine était enjambée  par deux ponts.
Mais le 25 février 2007, le cyclone Gamède  a eu raison de  l’un des ponts,  qui s’est disloqué comme un château de cartes. Ce  pont inférieur de 520 mètres et de 10 travées avait un tablier était en béton précontraint.. Cf photos de ce désastre au lien suivant :

http://www.mi-aime-a-ou.com/meteo_photos_gamede.php?id_img=3127


On ne l’a pas encore reconstruit, pour des raisons financières,  et une route à sens unique descend dans le lit de la rivière. Un passage à gué , toujours menacé par les eaux. En période  cyclonique , on condamne donc ce passage submergé par les flots et les voitures sont obligées de passer sur l’unique pont en double sens, ce qui paralyse complètement le Sud de l’île : ça bouchonne terriblement aux heures de pointe, car c’est le seul passage possible avec  le Ouaki (qui lui aussi est souvent inutilisable). 
  
Promenade dans le lit de la rivière
                  

Actuellement, ça roule sur le pont en direction du Nord (vers St Denis) et dans le radier en contrebas en direction du Sud (vers St Pierre)

Dans le lit de cette rivière, les tamouls se retrouvent souvent en janvier et février pour les rites de purification. Témoin, ce char qui sera fleuri pour la circonstance !

Les berges sont agréables car arborées et un petit sentier longe la rivière. Mais un panneau met en garde contre les montées d’eau subites. Ce qui n’empêche pas les artistes-tagueurs de laisser leur empreinte sur les piliers du pont restant.  Jace lui aussi a dessiné un gouzou dans cet espace sauvage, sur un rocher et sur une pile de pont.  Il reste aussi un morceau de l’ancien pont qui traversait la ravine, on peut  y déambuler pour rejoindre le lit de la rivière.


Encore deux ans à patienter…

Le nouveau pont est attendu impatiemment par les automobilistes du Sud. Le 4 août 2009, la première pierre a été posée par un élu et la livraison annoncée pour fin 2011.


au premier plan le pont rescapé de la RN1 et au fond la route qui passe à gué.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 18:10


 
Ce week-end pendant “l’Alerte Orage”, l’eau a bien décapé les routes, à certains endroits, les torrents ont arraché du macadam, parfois la boue s'était répandue sur la chaussée .

 
                gravillons                                                                     boue

Ici on devait éviter les gravillons, là il fallait prendre une déviation. Une fois de plus le Ouaki est fermé pour travaux : la route reconstruite en février a été arrachée une nouvelle fois. Pour les habitants de la Rivière Saint Louis qui avaient l’habitude de ce raccourci pour rejoindre le Tampon ou la Ravine des Cabris, c’est l’horreur : il leur faut repasser par Saint Louis où se tient actuellement une braderie. Alors, ça bouchonne… et il faut se lever plus tôt !

 
                                  La route du Ouaki encore fermée !

                      
                              la route emportée par les flots
La route de Cilaos a aussi été fermée en raison d’éboulements, et ce mercredi 11 novembre, c’est la route du littoral qui sera interdite à la circulation le matin.

Dans le Nord, un inconscient a emprunté un radier submergé et a payé de sa vie. Malgré les mises en garde, on essaye toujours de braver les éléments. Et voilà !

Le beau temps est revenu. Il fait 28 ° Le soleil a chassé les nuages. Et hier les 92 délégués du Collège de Trois Mares ont eu droit à une formation « en plein air » s’il vous plaît ! C’était sous les guétalis de Bourg- Murat dans une forêt, non loin de la route du volcan.                                                  Réunion des délégués dans la forêt de Bourg Murat

Les représentants de 46 classes de l’établissement et les accompagnateurs ont travaillé toute la journée sur la communication, le règlement du  collège et le rôle du délégué dans divers ateliers. Les jeux de rôle "à l’extérieur" Impensable, en métropole où le temps est bien plus capricieux ! Et quelle prouesse de réunir une centaine de jeunes pour les faire réfléchir et travailler dehors...

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 15:23

 Les  routes à la Réunion sont bordées de fossés terrifiant l’automobiliste fraîchement arrivé dans l’île. Ce sont des caniveaux profonds de plus de 60 cm et larges de 30  à 50 cm. Plus d’une fois, nous avons vu des conducteurs malchanceux qui avaient versé dans ces pièges, tout simplement parce qu’ils avaient mal négocié un croisement ou parce qu’un usager de la route n’était pas resté sur sa voie de circulation. De très rares fois ces fossés sont couverts.
On comprend l’intérêt de cet aménagement en période de pluie, comme c’est le cas aujourd’hui.  Ces fossés permettent de délester l’eau des chaussées vers les ravines. Et ces torrents passent sur les radiers bloquant souvent la circulation.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 15:10

 Ce matin, les nuages ont crevé sur nos épaules et sur nos collèges. L’escalier qui descendait vers la salle des professeurs du Collège Trois Mares était couvert de boue : les massifs de plantes bordant cet accès venaient d’être nettoyés et plus rien ne retenait la terre qui dégoulinait sur les marches.

Même le tonnerre grondait, la lumière s’éteignait, les enfants criaient. Ils étaient complètement déchaînés- comme le temps- ça résonnait sur les tôles et dans certaines salles, la mienne notamment,  l’eau dégoulinait sur la feuille de rédaction d’une élève de quatrième, désolée ! On déplaçait aussi les tables pour éviter la douche.

Peu prévoyant, tout ce petit monde avait oublié le parapluie et les vêtements de pluie. Pour se rendre d’une salle à l’autre les élèves pataugeaient dans de grandes flaques d’eau ;  par endroits, il y avait deux centimètres d’eau, les chaussures ont pris des bains forcés. Le temps de sortir du gymnase pour rejoindre le collège Trois Mares, les sportifs ont été littéralement « saucés ». Mais en l’espace d’une demi- heure, tous les habits étaient secs. C’est le miracle des Tropiques !

Deux heures plus tard, plus une goutte et tout revit ! C’est aussi le grand nettoyage, tout a l’air plus propre.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 20:34

 Le SOLEIL est le sujet  brûlant de l’île ! On ne dira jamais assez qu’il faut se méfier du soleil. A notre arrivée à la Réunion en août 2008, un médecin scolaire missionné par le Rectorat  a expliqué  aux entrants dans l’Académie que l’indice solaire était de 5 à Paris en été, de 10 à Nice et de 15, oui …de 15 à la Réunion !

Nous avons donc suivi ses conseils, avons mis des manches longues, porté des pantalons au début puis notre peau s’est habituée.  On trouvait aberrant  que les touristes osent lézarder sur les plages dès 13h pour devenir rouges comme des écrevisses, alors que les autochtones sensés ne venaient à la plage que vers 16 heures et pour cause… il paraît que les cancers de la peau sont de plus en plus nombreux dans ce département, faute de comportement raisonnable.  Alors qu’on se le dise… méfiance !

Nous en avons fait les  frais voilà deux semaines, lors de notre grimpette au cratère ! le vent soufflait, il faisait frais, alors nous avions gardé nos polaires sur le dos, mais  nous ne pensions pas que les rayons pouvaient être si forts. Et bien sûr, nous avions pensé à l’eau et au casse-croûte pour la marche mais n’avions pas emporté de crème de protection !
 

Manque la planche "enduisez-vous de crème protectrice !"

Résultat des courses, ou plutôt de « la course » : François avait le visage en feu pendant une semaine, un vrai PEAU– ROUGE ! la Biafine ne pouvait le calmer, il a aussi essayé le remède des Marocains (citron et huile d’olive). Rien n'y a fait. Même le cuir chevelu brûlait. Alors il a employé le "remède- péi", - info trouvée dans le journal -à savoir de la pommade à l’aloe vera, remède excellent et bien cher ! Aujourd’hui, tout cela n’est heureusement qu’un mauvais souvenir !

Partager cet article
Repost0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 18:11
Ce matin, vers 6 heures, heure locale, au petit déjeuner, sur KOI (Kanal Océan Indien) nous avons écouté la météo : les températures estivales relevées en métropole correspondaient pratiquement à celles que nous avons actuellement sur l'île. Comme l'a souligné le présentateur amusé " Chez eux c'est l'été... alors que chez nous c'est l'hiver...." Pas vraiment de différence !
Nous avons toujours de belles journées, un ciel bleu, du soleil et bientôt... les vacances d'hiver : elles commencent le 4 juillet.

Cependant nos journées sont plus courtes que les vôtres...
Le soleil ne se lève qu'à 6h30, il fait encore nuit quand François va chercher le pain, et le soir il est déjà couché vers 18 heures ( le soleil !)

  


Partager cet article
Repost0