Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2020 5 20 /11 /novembre /2020 08:33

Ce gîte familial géré par Gilbert, Grégory et Jacqueline se situe dans le Bras de la Plaine. C'est une étape réservée par les organisateurs de randonnées des Jolis Pas, étape prévue sur le chemin reliant Grand Bassin à Dassy. On peut y dormir et s’y restaurer.

A la fin de notre marche éprouvante depuis Grand Bassin, nous avons apprécié de pouvoir nous installer dans nos chambres.

Sécher nos chaussures et éventuellement les habits mouillés c’est possible, à condition de ne pas oublier les pinces à linge. Des fils sont tendus au-dessus d’un campement.

On peut aussi loger dans des tentes installées sur des palettes. Il paraît que c’est très confortable.

Les hôtes sont accueillants et disponibles. Pendant que certains d’entre nous boivent une dodo bien méritée, d’autres prennent déjà leur douche.La propriétaire me propose de poser le portable mouillé – car tombé dans l’eau avec mon paquetage- dans du riz pour la nuit, en espérant que celui ci absorbera l’humidité.

Nous dînerons dans la grande salle. Choux râpé en entrée, deux caris délicieux comme plat de résistance et un gâteau à la banane en dessert. Ambiance festive !

Fourbus, nous nous coucherons tôt pour être d’attaque le lendemain. Certains feront un petit plongeon dans le bassin avant le petit déjeuner (très copieux).

Avant de repartir, Sylviane, la présidente du Club de randonnée nous regroupe.

Elle annonce l’itinéraire, les haltes destinées à regrouper les marcheurs, et demande à tous d’attendre le groupe pour la traversée du cours d’eau. Sur  notre chemin, des arrêts sont prévus pour visiter l’Îlot paradisiaque, l’îlet Tata et l’îlet Cannelle. C’est parti !

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2020 2 17 /11 /novembre /2020 12:05

Le samedi 7 novembre, avec le club de randonnée "les Jolis Pas", j’ai fait cette découverte.

En  quittant Grand Bassin par le lit de la rivière, direction le Dassy , – une rando très technique, où il faut constamment regarder où on met les pieds, et enjamber des galets de toutes tailles -  nous avons malgré tout profité de haltes sympas. Dont celle de «  l’îlot paradisiaque ». Le gîte ouvre à 14h30 et ferme à 10h30 !

Sur la rive gauche une pancarte annonce l’endroit : un petit Eden caché dans la verdure, accessible par un grand escalier.

Quelques bâtiments occupent les lieux, et le jardin créole qui les entoure est magnifique : des anthuriums à perte de vue !  

Un joli espace a été aménagé pour camper avec vue sur les remparts…

On accède à l’accueil par un autre escalier. Nous faisons une visite de courtoisie à la propriétaire, qui nous explique que la clientèle n’est plus ce qu’elle était, qu’elle devenait de plus en plus exigeante.  

Rien d’étonnant à ça, les gîtes ont aussi perd de leur simplicité, et je dirais de leur authenticité. Chacun y va de sa piscine, de son bassin… 

On se fait une concurrence sévère pour appâter le touriste qui parfois se pose…. en hélicoptère ! Alors forcément, comme il a payé, le client en veut pour son argent ! Non loin de là Ravatte – un richissime entrepreneur- a construit une case. Il se pose avec son hélicoptère sur la rive droite de la rivière alors pourquoi  les jaloux n’en feraient-ils pas autant… sur la rive gauche. Dommage ! C’était mieux avant diront « les vrais randonneurs ».

Nous découvrirons près des hébergements, deux plateformes, des terrasses équipées de piscines. Joli, luxueux, de belles photos à faire…

Retour vers le groupe des Jolis Pas qui nous attend pour continuer la progression vers Ilet Boulon où nous dormirons.

 

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 08:17

 fos a

Nous avons été hébergés par l’établissement FOS-PTT (Fédération des Oeuvres Sociales), samedi, la nuit où nous avons visité l’Observatoire des Makes avec 27 randonneurs des Jolis Pas. (39 euros par personne  pour la nuit, le repas du soir et le petit déj) Surtout des dortoirs, mais il existe aussi des studios…

fos b

Nous nous étions donné rendez-vous en fin de journée. Hélène, secrétaire du club était déjà à l'accueil.

Le centre est idéalement situé, au pied des montagnes, et le dîner est très bien préparé. Au menu ce soir- là : punch, gratin de chouchous, rougail morue et carry poulet, raisin.

Comme l’endroit est très fréquenté – capacité d’une centaine de lits, - la salle de repas est un peu bruyante. Nous avions même droit à une animation musicale le soir-là.

 

fos 6a fos 9

fos 8  fos 7

Le cadre est joli, surtout quand le temps est clément. Les enfants et les adultes peuvent s’y adonner à des activités multiples (ping-pong,  piscine, mini-golf, volley, foot…). On peut s’installer dans le kiosque du parc pour lire son journal, rester sur un banc et boire une dodo, taper dans le ballon sur le stade de foot, jouer à la pétanque…)

fos 4

                                                                          en attendant de souper

 

fos 2 fos5

                          lingerie                                                                                         vers les cuisines

fos 1 fos 3

          vue du balcon du bâtiment central                               dortoirs

Partager cet article

Repost0