Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 18:15

 

 

Nous sommes partis aujourd’hui à la Fête des Lentilles avec Tine, Hartmut et leurs deux filles à Cilaos  . Du Tampon nous avons rejoint la Rivière St Louis par le Ouaki et pris la N5 en direction de Cilaos. Le temps était splendide, le ciel bleu et le panorama toujours grandiose.  Nous desncedons vers le lit  du Bras de Cilaos, laissons le petit îlet de Furcy sur notre droite, poussons jusqu’au Petit Serré, et poursuivons tranquillement sur cette route aux 400 virages. Nous sommes toujours admiratifs devant le rocher de Peter Both qui se découpe dans ce paysage sauvage.

 Nous traversons trois tunnels  très étroits ne livrant le passage qu’à un seul véhicule, avant d’atteindre Mare Sèche. Ce qui surprend est que les gens puissent vivre dans ces endroits retirés.  Bientôt, nous apercevons sur notre gauche, les vignes qui produisent le vin de Cilaos, un vin réputé pour « rendre fou ». Ce vin est fait avec du raisin « Isabella », un fruit très sucré et parfumé. Nous espérons arriver pour 10 heures pour pouvoir assister au battage des lentilles. Finalement nous aurons mis 1h45 depuis le Tampon.

Nous trouvons une place pour garer nos deux voitures et descendons vers la place des festivités. Des stands de produits locaux sont déjà pris d’assaut : là, on vend du miel, des essences, des parfums, du savon, du vin, les petites lentilles à 12 euros le kilo, des fruits, des gâteaux- maison,  des produits artisanaux…

Deux membres de l’association AR…. Nous donnent des informations sur la lentille, ses variétés, sa culture, sa récolte. Puis nous nous approchons de la place réservée au battage. Deux hommes saisissent une perche de filaos d’environ 3 mètres et frappent en alternance sur un tas de plantes sèches. Normalement c’étaient 4 personnes qui effectuaient cette tâche, me confie un promeneur. Les deux hommes travaillent en cadence, la poussière vole. Cela nous rappelle la fenaison, l’ odeur d’herbe séchée. Janick, un des batteurs, nous expliquent qu’il  fait dans la demi-heure qui suit une visite guidée d’un champ de lentilles  à un kilomètre de là, sur la Route de Bras Sec. Nous décidons d’y aller (à suivre)

Partager cet article

Repost0

commentaires