Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 07:19

Le gabier ? Tout le monde sait ce qu’est le gabier à la Réunion. C’est ce nous appellerions en métropole « le distributeur de billets ». Ici, il fonctionne de la même façon et distribue évidemment des euros comme en métropole. 

Depuis peu, une « Banque de la Réunion » a été construite dans le quartier. L’originalité de son gabier est que vous pouvez y lire les consignes en créole.

 


- Mette out carte dans l’appareil

- Patiente un ti peu si ou plaît

- Compose out code en misouk

- Après tape sur valide

- Est-ce que ou veut un ticket ?

- Retrape out carte

- Trape out l’argent

 

Si vous ne comprenez pas vous pouvez toujours lire les consignes en français qui accompagnent ces messages en créole.

Jolie l’expression « en misouk » pour dire « en cachette ».

 

A propos de gabier, le sens que nous lui connaissons est : « matelot chargé de manœuvrer les  voiles d’un navire , gabie signifiant demi-hune ».

 

En créole un gabier est aussi  « un gars costaud et futé ».

 

Quel est donc le rapport avec l’automate qui vous offre des billets de banque ?P1130981

 

Un jeu de mots «  gabe – billets » ?« gaber » signifie en ancien français « se moquer ». Se moquer des billets ? Non, ça ne doit pas être ça …

Et voilà, en poursuivant mes investigations,   ce matin, j’ai trouvé la clé de l’énigme : GAB signifie « Guichet Automatique de Billets » Donc GAB + Billets = GABIER.  Fallait le trouver…

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

X

moi aussi j'ai été surprise en arrivant (j'ai cru que c'était anglais) mais j'ai tout de suite adopté le terme car c'est plus rapide que distributeur de billets il faut le reconnaître
J


Ce que je trouve amusant c'est que la langue créole est imagée, et que les mots recopiés sont parfois phonétiques, et pas toujours fidèles phonétiquement : ça n'a parfois rien à voir : "paille à
terre" pour pariétaire, "bassin dix huit" pour bassin des huitres, "percer" pour presser. Les mots emprunts au langage des marins sont très fréquents : larguer, amarrer ... Je pensais au
début que "gabier" avait un lien avec "le gabier du navire."