Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 14:03

1ère étape : De Sainte Anne à Sainte Rose.

Avec Les Jolis Pas, nous sommes partis en bus à 6 heures pour  Ste Anne. Ciel bleu et vue panoramique dégagée sur la Plaine des Palmistes. Tous ont pris le petit déjeuner préparé par l’association, au lieu dit « Bassin bleu », qui correspond à la Source du Petit Saint Pierre. Là, Ti Yab, le président nous a expliqué l’itinéraire et la bande de 36 randonneurs s’est mise en marche.   

  

Nous avons longé le bassin où se baignait déjà quelqu’un, et un chemin agréable bordé au départ de palmiers royaux nous a conduits le long de jolies petites cases, puis le chemin s’est dégradé pour longer une parcelle plantée d’ananas et de maïs. Devant nous la mer, et là plus  de chemin, mais des galets. Nous grimpons un petit dénivelé et nous atteignons un chemin goudronné.


A notre droite les montagnes, des litchis aux fruits déjà rouges, le Nez Cassé.  Bientôt, nous  devons nous  regrouper pour traverser une propriété privée – un grand domaine arboré aux grandes allées où ont lieu des mariages... - 





Nous revoilà à quelques dizaines de mètres de l‘océan et il faut continuer sur des galets, traverser la Ravine des Orangers, -qui est à sec-  en essayant de nous repérer aux cairns (monticules de pierres) balisant le chemin. Nous progressons dans le sable noir qui vole et avançons sur des galets inégaux. Une randonneuse – qui faisait sa première marche avec les Jolis Pas - chute et il faut la soigner.



Puis nous nous enfonçons dans un étroit sentier, un tunnel de verdure où la mouche bleue s’en donne à cœur joie sur la vigne marronne, où des papillons orange volètent. Un des randonneurs s'est arrêté près d'une liane de vanille pour expliquer la pollinisation de la fleur.
 

Nous repartons, traversons à gué la Rivière de l’Est, large de 750 mètres, Nous voyons  maintenant au loin la Pointe de Bonne Espérance et progressons toujours sur des galets ! Dans ce désert de pierres, Jolaine me fait remarquer la présence d’une noix de coco qui germe, plus loin la végétation reprend ses droits et on voit des couvre-sols colorés.

Encore des galets puis la montée assez raide vers Ste Rose au milieu d’une propriété arborée pleine de litchis, lataniers, héliconias, bananiers… Après un bout de chemin sur la RN, nous descendons  vers la Marine de Ste Rose, où commençait le Sentier des Pêcheurs.





Quelque quatre heures d'une marche fastidieuse en raison des numéros d’équilibristes qu’il fallait faire pour retomber sur ses pieds. Le spectacle en valait  la chandelle : côte sauvage, vagues bleues écumantes se jetant contre la roche volcanique ou les galets, champs et montagne verdoyante au loin, quelques petits sentiers ombragés bien agréables et des dénivelés peu éprouvants, cadre paradisiaque dans la montée vers Ste Rose… Dans la  deuxième partie du parcours, on ferait l’économie des galets ( à suivre
)

Partager cet article

Repost0

commentaires