Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 00:18

 

La « batay-coq »  est en principe interdite par la loi, mais elle est tolérée sur l’île comme exception culturelle. Le samedi après-midi ou le dimanche matin, on se retrouve aux « ronds » de Saint Louis, du Tampon … (ce sont des arènes de 8m de côté)pour miser sur des volatiles qu’on a élevé spécialement pour ces combats. Un de mes collègues qui en fait l’élevage m’a confié que le coq combattant devait être âge de 1 à 2 an, qu’il lui avait donné des ti noms : l’un d’entre eux s’appelle « Mac Tyson », du nom d’un boxeur célèbre. Pour leur donner de l’énergie avant le combat, il leur fait avaler de la Vitamine C. Pas de « zamal », car le cannabis affaiblit l’animal, qui s’avachit . Le maître du coq est aussi son soigneur. Pendant le combat, il l’éponge, le masse, le caresse, l’encourage.


coq au marché de St Pierre


Actuellement on croise les coqs iraniens (puissants) avec des coqs cambodgiens (très rapides)Le coqs égyptiens sont aussi très prisés pour les croisements. Les sommes misées par les parieurs sont considérables. . Ce qui rend les coqs hargneux est de se trouver bec à bec avec une autre espèce. Le match dure deux heures au maximum.  Le combat est remporté par l’animal qui réussit à mettre la crête de son adversaire à terre. Quand le coq n’est plus en mesure de combattre, il passe à la casserole et il lui faut 8 heures de cuisson pour être tendre.

                          Coq dans une basse - cour des Trois Mares

Partager cet article
Repost0

commentaires

Feno mada 22/07/2015 17:59

Jaime