Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 09:21

 peche enfants

                                Dara et Fadina, fiers de leur prise

Pêche à la gaulette

Au village, tous savent pêcher. Avec un fil et un hameçon, on s’installe sur un rocher et on attend que ça morde. Les plus petits savent déjà y faire. Et quand l’hameçon reste accroché, on plonge et on décroche : cette petite pièce de métal est précieuse, pas question de la perdre !

 

A la pêche aux Crabes

peche crabes

pêche crabes 3Un soir, j’ai suivi Girnot et Flavine dans les vagues au coucher du soleil : ils étaient armés de grandes tiges de fer et sautaient de rocher en rocher pour piquer de cette arme les crabes imprudents. Girnot fouillait le sable sous les pierres pour déloger les proies. J’ai délesté Flavine de son panier en joncs pour qu’elle puisse mieux chasser les bébêtes. Dans le panier, ça grouillait déjà de monde, et il fallait veiller à ce que ça ne s’échappe pas.

Les deux adolescents ont ensuite rejoint l’autre rivage en contournant la « roche sacrée » et au milieu de gros rochers, le garçon a eu une belle prise qu’il a agitée avec fierté ! 

pêche crabes 2

                                                           Girnot et Flavine, spécialistes de la pêche aux crabes

La pêche des femmes

Un soir, un cri et toutes les femmes et jeunes filles qui sont dans le secteur  suivent dans peche femmes 2les vagues  Esperance, qu’on surnomme ici « Perrache » et  qui agite un filet : c’est une grande moustiquaire !  Toutes se mettent en cercle. Pendant que  certaines maintiennent le tissu, les autres rabattent les petits poissons en frappant dans l’eau. On remorque le filet sur la plage et les « anchois » sont jetés dans un gros panier. Les femmes repèrent depuis la plage les zones d’ombre qui se déplacent dans la mer et savent à quel moment il s’agit de se préparer à pêcher. peche femmes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 peche femmes 3

 Elles savent aussi que d’autres bancs de poissons ont investi l’océan, un eu plus loin,  et là elles n’hésitent pas à monter dans la pirogue et rament ensemble pour poursuivre leur quête. Elles écaillent ensuite ces petits poissons avec une tige sèche, et les font cuire sur leur « fataper »

 

Partager cet article

Repost0

commentaires