Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 15:47





              

Le jour de la Fête de la Lentille, à Cilaos, Jannick, un membre de l’APLC -Association  des Producteurs de Lentilles de Cilaos - nous a invités à venir découvrir son exploitation située sur la Route de Bras Sec. Sous un soleil de plomb, nous sommes montés sur la route qui part à droite derrière l’église. Nous avons croisé quelques coureurs qui participaient au Cross des Lentilles et redescendaient sur Cilaos. Notre guide qui était monté en voiture nous attendait déjà : pendant plus d’une heure, il nous a expliqué la culture de ce légume qui fait la renommée du lieu.

                            

Cette légumineuse craint l’humidité et a besoin de chaleur pour croître. Les producteurs sont tributaires du temps et les saisons ne se ressemblent pas : une année,  la moitié des plants avaient pourri à cause de la pluie. Dans les endroits très pentus on sème les graines  à la main, mais dans les zones planes, on utilise un semoir à quatre godets.

                           

Une poignée d’une dizaine de petites lentilles par trou suffit. Notre guide nous a expliqué qu’autrefois on cultivait des pieds rouges et des pieds blancs : la tige du premier pied  est rouge, celle des seconds est verte. Aujourd’hui, on cultive 11 espèces de lentilles à Cilaos. Le désherbage s’impose, après un traitement phytosanitaire, on doit arracher les mauvaises herbes à la main. Actuellement la production est menacée par un petit insecte – le thrips- et on étudie la manière biologique de l’éradiquer. Le thrips est si petit qu’on a peine à l’apercevoir, il mesure à peine un quart de millimètre.


Pour récolter la lentille, on arrache le plant quand il est sec  - parfois sur le même plant, on observe des lentilles de couleur différente, certaines sont encore vertes, mais sècheront bientôt- et on pose  quatre bouquets de cette plante en éventail part terre, ces paquets qui se succèdent sont ensuite ramassés, puis les grains sont extraits et triés mécaniquement. Les déchets sont réutilisés et servent de fourrage.

                  
La particularité des lentilles de Cilaos : elles sont très petites. Coût 12 euros le kilo.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Léa Wooki 25/11/2015 16:36

Super article que j'aime beaucoup ! Belles photos.

Super article. Est ce que tu met du safran (curcuma) dans les lentilles de Cilaos ?

Et lors de sa venu à l’Ile de la Réunion en 2007, Jean Pierre Coffe, le critique gastronome, a déclaré que les lentilles de Cilaos étaient les meilleures au monde. En savoir plus http://goo.gl/jUL56o

Jacqueline Dallem 25/11/2015 21:07

Merci. Pour le safran dans les lentilles, non, je n'en mets pas... Je mettrais plutôt dans la viande .