Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 21:45

 Au milieu de l’île, dans la réserve forestière de Songoro M'bili, à une vingtaine de minutes  - en voiture - de Mamoudzou, un gîte au calme et au frais (ce qui est un luxe, compte - tenu des températures élevées qu’il fait sous ces latitudes.)Inutiles sont ici les clims et les ventilateurs bruyants !

rl0

Après Kawéni, il faut être vigilant pour ne pas manquer l’embranchement à gauche dans la montée. Un panneau de dimension modeste annonce « Mont Combani » c’est là qu’il faut se hasarder. Le chemin est une piste étroite qu’il convient  d’emprunter lentement. Le sentier grimpe vers un monte-charge et il faut continuer, dépasser le gîte Combani et pousser une centaine de mètres  plus loin, nous voilà arrivés dans un écrin de verdure en pente, au milieu des bois avec vue sur la côte Est.

 

 Franck Vivier, le propriétaire de l’endroit (6 hectares) est un passionné de la nature : autour des bungalows en dur, très confortables, qu’il a construits lui-même avec bon goût, notre homme a planté une foule d’arbres d’ornement et d'arbres fruitiers (arbres à pain, avocatiers, bananiers,orangers, citronniers…)

rl2bC’est un lieu reposant que survolent les roussettes, ces énormes chauves-souris qui se rl5disputent parfois les fruits avec les Makis (des  singes),  autres locataires de ce domaine. Ils vivent dans des clans d'une dizaine d'individus : leur pelage est brun, la queue est longue et leurs yeux sont jaunes !  Ils aiment fixer les gens... Il paraît que ces lémuriens couvrent leur congénère défunt de feuilles. Leur cri - "gronk" - permet de les localiser.

Chants d’oiseaux au réveil, vue panoramique, air frais, lumières de Mamoudzou au loin le soir…

Ne pas manquer d’assister au coucher du soleil sur la crête. Il suffit de monter jusqu’au dernier bungalow, et on est sur le GR, on le remonte sur la gauche et on domine bientôt les villages  de la côte Ouest. Promenade agréable à l’ombre, égayée par le chant des oiseaux indigènes.

    rl 3 rl 4a

 On voit les baies du Nord –Ouest se découper, un spectacle qui laisse rêveur ! On peut aussi faire la boucle vers le GMC (Gîte Mont Combani) depuis cette crête, mais alors comme le suggère Corinne, une amie, ne pas oublier la torche car la nuit tombe très vite.

rl6

Parfois, un petit margouillat vert, sans-gêne,  s’invite à la table du petit déjeuner…s’approche du  verre pour y prélever  une goutte d’eau avec sa langue, ou se permet delécher  la confiture ou le sucre…

Quand il n’y a pas foule, le propriétaire prépare le petit déjeuner, mais en règle générale les vacanciers vont se restaurer au Gîte Combani, 100 m plus haut.

rl8 rl9

 Ce margouillat appelé aussi" gecko poussière d'or" a des taches rouges et bleues très vives sur le dos.S'il apprécie les moustiques - ce qui n'est pas pour nous déplaire- il semble aussi apprécier la confiture du gîte, chose plus difficile à accepter...

 

Le choix de cet hébergement est un bon plan pour qui apprécie le calme et veut rayonner dans toute l'île.

 

liens avec le Relais Forestier :

http://relaisforestier.malango.fr

lerelaisforestier@hotmail.com

 

Partager cet article

Repost0

commentaires