Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 15:06

 Un soir, alors qu’il faisait déjà très sombre,  en entrant dans la maison, j’ai sursauté… Un rat ? J’ai poursuivi la bête qui cherchait une issue, et je me suis rendu compte qu’elle ressemblait à un hérisson. « T’affoles pas, c’est un tangue ! » a crié François. Je l’ai observé de plus près, l’animal,  et j’ai vu qu’il avait un museau plus long, un corps bien plus effilé que le hérisson, qu’il ne se roulait pas en boule. Et même s’il a des poils dressés, paraît qu’ils ne piquent pas…

Eh oui, c’était un tangue inoffensif qui se déplaçait somme toute assez vite, et que je n’ai pas eu le temps de photographier. Il devait gîter dans le jardin. Car voilà qu’il y a deux semaines, en descendant au collège, j’ai vu deux de ces charmants animaux, très utiles d’ailleurs parce qu’ils sont insectivores, deux tangues écrasés dans notre rue …

Le tangue est un rongeur nocturne, mais il arrive qu’en période d’allaitement, il sorte le jour pour chercher à se nourrir. Il lui faut nourrir 12 à 16 petits.


Actuellement, c’est une période propice pour les chasser. De février à avril, c’est autorisé, mais la chasse est très règlementée, et les infractions sont lourdement pénalisées, car les tangues sont  menacés de disparition. On se sert de chiens pour les localiser, comme le montre ce dessin de Roussin datant de 1881.

« Le cari de tangue » est un plat réunionnais : pour le cuisiner voilà un lien intéressant.

http://www.mi-aime-a-ou.com/cari_tangue_ile_reunion.htm

Partager cet article

Repost0

commentaires