Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 13:25

En ouvrant le site zinfos974, je suis tombée sur une vidéo remarquable réalisée par M. Dupuy. Comme je pense qu'on est dans le Domaine public, j'aimerais vous la faire partager. Un drone a filmé l'éruption de jour et de nuit, du beau spectacle ! Cela mettra aux frustrés qui n'ont eu l'occasion de l'approcher, de prendre du plaisir sans se fatiguer...

Même le fond musical invite à la rêverie...Bravo !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Volcan
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 20:44

Eh oui, on ne dit plus "Maison du Volcan" mais " Cité du Volcan". Après les travaux d'aménagement qui ont duré un bon moment, le lieu pédagogique accueille comme auparavant des visiteurs isolés, des groupes... Comme Germain et Mélanie avaient fait l'ascension de la Fournaise quelques jours avant, je leur ai conseillé de faire un tour dans ce musée situé à Bourg Murat...

Les salles retracent l'histoire du Volcan à La Réunion et dans le monde. On y explique les phénomènes  volcaniques, la naissance de l'île, les effets des éruptions sur le biotope terrestre et marin . Des simulations de panaches de fumée, des jeux interactifs pour tous... et partout des quizz pour enfants et pour adultes pour tester ce qui a été retenu. Pour tout assimiler une visite ne suffit pas.. La vitrine des trésors géologiques est un passage obligé. Intéressantes sont aussi les histoires de Grand Mère Kalle, de la Vierge au Parasol...
On retrace aussi les expéditions au Volcan avec des panneaux et  quelques objets.
À ce sujet, on peut regretter la disparition d'instruments de mesure qui intriguaient les enfants et les rendaient acteurs...

Trois films dont un en 4D sont projetés. Payer les deux euros supplémentaires pour voir le film en 4D de 15 minutes vaut le coup. Sièges mobiles, sensations garanties... les horaires sont à respecter, faute de quoi on ne vous accepte pas dans la salle le film lancé.

Comme beaucoup de Réunionnais reviennent régulièrement à la Cité du Volcan pour y emmener leurs invités et que le coût est non négligeable, on oserait espérer que les administrateurs mettent en place un abonnement annuel, comme cela se pratique dans de nombreux musées ou zoos en metropole. Etre ambassadeur de l'île devrait être récompensé...et encouragé.

A la Cité du Volcan
A la Cité du Volcan
A la Cité du Volcan
A la Cité du Volcan
A la Cité du Volcan
A la Cité du Volcan
A la Cité du Volcan
A la Cité du Volcan
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans musée Patrimoine de l'île Volcan
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 20:45

 

Oté, marmailles ! Vlà que grand'mère Kalle recommence à se manifester... ça remue dans les Hauts. Peut-être que les sorcières qui se sont multipliées à l'occasion d'Halloween, ont mis son statut privilégié de "sorcière du volcan" en péril ?

La Réunion est avertie...

 

En raison d'une sismicité croissante enregistrée au cours des dernières 24 heures au Piton de la Fournaise et aux relevés effectués par l'Observatoire, la préfecture a décidé du passage en "vigilance volcanique". 


             piton-de-la-Fournaise.JPG

 

La fréquence des séismes s'est accrue depuis le 1er novembre à 3h00. 13 séismes de faible intensité ont été enregistrés. L'Observatoire volcanique du Piton de la Fournaise a également noté une accentuation des déformations. 

 

"Cette reprise d’activité peut entraîner une éruption dans les jours ou semaines à venir", précise la préfecture. Le niveau de vigilance du dispositif ORSEC spécifique "volcan Piton de la Fournaise" a donc été déclenché  ce samedi à 9h15 (heure de la Réunion). 

 

Le préfet demande par ailleurs aux randonneurs accédant à la partie haute de l’enclos du Piton de la Fournaise de rester sur les sentiers balisés

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Volcan
commenter cet article
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 22:15

C’est possible grâce à une conférence qui se déroulera à  la Médiathèque Barquisseau de St Pierre le samedi 25 octobre à 18h15.

 

                          volcan-en-1865.JPG

 

Le Pôle Valorisation du Patrimoine du Service Culturel en collaboration avec l’Académie de l’ïle de la Réunion  organise le samedi 25 octobre une conférence sur le Volcan de la Fournaise.

Le conférencier, M. Christian Germanaz (professeur de géographie à l’Université de la Réunion) y évoquera les différentes expéditions qui se sont lancées à l’assaut du volcan (de 1742 à 1791) : celles de Mauzac,  Fréri, Dugain, De Crémont, Commerson, Bert , Petit Thouars… On y abordera aussi l’écriture de la géographie du Volcan.

 

Contact : pascal.laude@saintpierre.re

                         06 92 91 01 48

 

http://www.culture-st-pierre.fr 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Volcan
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 00:01

 

... il est vivement conseillé de regarder les webcams du site de « la Fournaise » et d'écouter la météo. Cela évite de mauvaises surprises. 

Nous voulons quand même tenter notre chance ce matin-là alors que la météo n’annonce qu’une embellie l’après-midi. Le temps est capricieux au pas de Bellecombe, peut-être que le brouillard sera levé à notre arrrivée...


Une petite balade d’une heure "aller" vers l’Oratoire Ste Thérèse depuis le Pas des Sables… nous plairait bien, mais le ciel bleu est à droite vers St Jo et la brume vient de l’Est et commence à envahir toute la Plaine des Sables.


P1020501

 

P1020502

 

P1020504

 

14°, de la bruine, du vent… Nous hasardons quelques pas entre les branles et les ambavilles sur ledit sentier pour le montrer à notre amie Micheline…


P1020503

 

P1020505

 

P1020506

Les oiseaux blancs et les tecs-tecs chantent, mais le soleil n’est pas de la partie, alors nous changeons nos projets,  nous ferons le sentier Marmailles de Notre Dame de la Paix, là-bas le ciel est bleu, sans nuage !

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Volcan
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 15:33

Quand le ciel est bleu, nous avons toujours plaisir à emprunter la RN3 (une nationale qui coupe l'île) pour nous diriger vers les Hauts Nous levons l’ancre de bon matin, au moment où les élèves partent pour l’école. Au fur et à mesure que la voiture grimpe vers les sommets, le point de vue sur le littoral s’élargit, le panorama subjugue... On aurait envie de s'arrêter à chaque virage.

Après la Plaine des Cafres, nous voilà à  l’entrée de Bourg Murat, et avons l’impression que le Piton des Neiges nous suit. Un petit coup d’œil vers la Maison du Volcan… Elle n’est toujours pas opérationnelle et les engins de chantier creusent toujours devant l’ancien bâtiment. Plusieurs pyramides de différentes tailles sont déjà sorties de terre… Au bord des routes, l’agapanthe fleurit déjà.

 

Un arrêt s’impose à la sortie de Bourg Murat à un endroit stratégique :  l’arrêt des Cars Jaunes "GR Piton des Neiges".

 

                                      P1210057

 

De là, la vue sur le Piton (qui culmine à 3070 mètres) est superbe. Aujourd’hui il est souligné par une écharpe de nuages. 

 

       P1210048

 

                                P1210050

 

Derrière nous, des massifs de tiboutchines mauves, de forêts sombres et de pâturages éclairés par la soleil matinal, sur des pentes qui précédent le massif de la Fournaise. 

P1210045

 

                           P1210046

A cet arrêt, plusieurs départs de randonnée pédestres sont affichés : 

Vers Piton Textor route du volcan 8,5 km 2heures

Gite de Basse Vallée 32 km : 11 heures

Mare Longue RN2  44 km : 15 heures

Jacques Payer 32 km : 11 heures

Tremblet RN2 36 km : 13 heures

                           P1210044

Le GR traverse la RN et permet d'accèder à Cilaos et au Piton des Neiges ou encore à Grand Bassin.

Mais il est toujours conseillé de se renseigner auprès de l’ONF et de Météo Réunion pour savoir si les sentiers sont praticables.

 

A cet arrêt de bus, une autre montée digne d’intérêt : plusieurs marches mènent à une statue représentant un saint portant une croix , il s’agit de St Expedit. Un couple de Réunionnais vient justement déposer un bouquet à ses pieds.

 

                                       P1210053

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Volcan
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 22:23

 … qu’on se le dise.

 

Lundi 23 avril, à 8 heures du matin, nous avons déjà couvert les cinq kilomètres cahotants qui  relient le Pas des Sables au Pas de Bellecombe, en slalomant entre les ornières et les nids de poule, une piste qui sied davantage à des engins tout terrain qu’à notre petite 206.

Et voilà que 500 mètres avant d’arriver,  nous avons l’agréable surprise de voir une niveleuse devant nous, un gros engin de chantier avec une griffe et une lame qui racle la piste pour l’égaliser.

P1160318

Au retour de la randonnée, j’assiste aux travaux de ce même engin qui oeuvre de compagnie avec un rouleau compacteur monocylindre (caterpillar CS563C)

P1160339

Il paraît que ces travaux de nivellement sont effectués « avant chaque saison ». Ce qu’on appelle ici « saison » c’est tout simplement la période de congés scolaires. Effectivement en mai, les petits Réunionnais ont quelques jours de vacances, et souvent ces congés coïncident avec la visite d’amis pou de familles venues du continent. Il faut donc préparer le terrain.

 

P1160322 P1160330

On a arrêté ce jour du 23 avril pour commencer le nivellement de la piste, or c’était sans compter sans l’affluence incroyable d’une foule frustrée qui pouvait enfin profiter d’une embellie, la seule depuis une semaine,  pour voir le Piton de la Fournaise. Il s ’agissait essentiellement des touristes de métropole qui terminaient leurs congés d’avril. Nos conducteurs d’engins avaient toutes le peines du monde à travailler : leurs manœuvres étaient constamment interrompues par l’arrivée massive des véhicules.

P1160331 P1160334

P1160339  P1160340

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Volcan
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 16:00

Ce matin, nous avons profité de la première embellie sur les Hauts, pour prendre avec nos invitées la direction du volcan. Partis de bonne heure (avant 7 heures du matin au Tampon) pour arriver au pas de Bellecombe vers 8 heures, nous avons commencé par jouir d’un spectacle fabuleux sur le Piton des Neiges (ti coucou à Pierre ! Oté marmaille ! c’est aujourd’hui qu’il aurait fallu y aller au lieu de faire une marche éprouvante sous la pluie…).

                         P1160206

                                 P1160207       

La rivière des Remparts était encore dans l’ombre, mais on distinguait nettement le cratère Commerson. Sur la route forestière du volcan, un panneau "attention randonneurs" Pas de randonneur à l'horizon, mais nous avons rencontré une belle… vache qui semblait heureuse de divaguer là, sur la chaussée,  au milieu des branles verts et des branles blancs. 

P1160212

La Plaine des Sables  était magique sous le soleil matinal. 

 P1160214

Mais la piste était toujours bien défoncée : nombreux nids de poule qu’il fallait éviter.Au Pas de Bellecombe, nous n’étions pas les premiers. Après avoir garé la voiture et mis nos chaussures de marche, nous avons longé le rempart, en suivant le sentier du volcan. La vue sur le gîte du volcan était parfaitement dégagée.Il nous fallait  descendre les  530 marches qui conduisent dans l’enclos.

                  P1160249

Nous nous sommes tous retrouvés au pied du rempart pour nous diriger vers le Formica Léo, pour prendre d'assaut cette petite colline de scories, un cratère datant de 1753.

P1160259

Dans le ciel, c'était le ballet incessant et bruyant des hélicoptères qui profitaient de la limpidité de l'air pour faire le survol du site avec les touristes. Quand ils s'éloignaient, on entendait avec ravissement le chant des tec-tecs, ces oiseaux familiers qui s'installent à côté de vous...

P1160278

 

Loin de nous l'idée de monter au Piton de la Fournaise : à cette heure-ci les nuages montent déjà à l'assaut des versants. Ce défi appartient aux lève-tôt : partir à cette heure signifie qu'il faut faire la rando au pas de course pour être de retour avant que le brouillard ait investi tout l'enclos : il faut compter 5 heures de marche, sous un soleil ardent et des nuées menaçantes.

 P1160273.JPG

 Myriame et François ont rejoint la Chapelle Rosemont en 20 minutes, pendant qu’Angèle et moi amorcions la remontée des marches, une ascension qui peut mettre hors d’haleine les moins expérimentés. Heureusement que le mur était encore dans l’ombre sinon cette remontée aurait été bien plus pénible.

Vers 10 heures, c’était le boulevard, on croisait essentiellement des métros, sûrement de la région parisienne (encore en vacances), nombreux étaient ceux qui étaient venus en famille. En attendant le reste de la troupe, j’ai photographié les plantes du site, et assisté au va et vient des machines qui aplanissaient la route, près du parking.

                                   P1160339

Angèle et moi avons bu un café et un chocolat chaud au relais de Bellecombe, toujours aussi peu chaleureux et  impersonnel : on a l’impression de déranger les jeunes qui tiennent le bar, et faut voir les casseroles cabossées utilisées pour préparer le chocolat…  des images numérisées dans des pochettes plastifiées garnissent une corniche, plutôt pitoyable !) Heureusement que trois panneaux « subventionnés » sur les randonnées égayent un peu l’endroit.

Avant midi, nous étions de retour au Tampon, pour manger notre cari pattes cochon, ainsi que des chips de songe, des bringelles frites et des zattes mûres. Les légumes et fruits frais, nous les avions achetés la sortie de Bourg Murat.

P1160271.JPG

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Volcan
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 19:57

 Le bus laisse les 23 randonneurs des « Jolis Pas » ce dimanche 10 avril dans la Plaine des Sables. Chacun met sa polaire, son coupe-vent certains ont même prévu les gants, le ciel est brumeux, le vent souffle. Hélène, la secrétaire, fait « un ti kozeman » pour présenter le doyen des marcheurs et les nouveaux venus, et expliquer le parcours de la journée.

 

P1080085 P1080086

P1080075

 

LE PITON CHISNY

 

Après avoir pris quelques forces et du café chaud, tous s’apprêtent à gravir le premier piton de la journée : le piton Chisny, dont l’éruption est récente (1000 ans). Peu à peu le ciel se dégage, on voit nettement devant nous l’énorme tas de scories rouges qu’il va falloir escalader. Nous contournons le piton par la droite.

 

P1080092 P1080109

                                          En contournant le Piton par la droite

 

 P1080103Devant nous des blocs qu’un géant doit avoir jeté ici ! Nous quittons bientôt le balisage de pierres marquées d’un trait blanc (très pratique en cas de brume) que nous suivions jusque là pour nous élancer à l’assaut de cet ancien volcan ( car chaque piton est un reliquat de volcan déjà entré en éruption). Montée très escarpée, au milieu de quelques touffes de branles. Parfois on aperçoit à nos pieds des touffes de flouves odorantes, de petit bois de rempart...

 

 

P1080109 P1080130

                                 vue sur la Plaine des Sables, ses remparts et le littoral

 

Nous nous retournons pour admirer la Plaine des Sables et les remparts qui l’entourent. La Plaine lunaire est tachée à certains endroits de scories rouges, signe que les scories ont refroidi à l’air libre. La vue est complètement dégagée. Mais le vent souffle toujours. Les remparts plongent à gauche vers le littoral . Nous voilà arrivés.

 

La vue change constamment : d’abord voilé par des nuages le Piton de la Fournaise progressivement se dessine parfaitement à notre droite.

P1080134

 

A notre gauche, un autre paysage se déroule à nos yeux : le Piton des Neiges dans toute sa splendeur se découpe à l’horizon.

 

P1080127

 

Nous continuons à avancer prudemment en admirant en contrebas les « Cratères Aubert de la Rue », cuvettes au contour inégal. Les B.F ( Brevets Fédéraux)titulaires sortent de leur poches leur altimètre : Ti Yab annonce « 2460 » et Jean Paul déplie sa carte iGN pour nous préciser « 2439 mètres ». Quant à elle, Claire, la stagiaire annonce « 2450 mètres ». Puis c’est la descente sur l’autre versant.

 

P1080137 

Cratères Aubert de la Rue devant le Piton de la Fournaise

 

 P1080149

Qui a la bonne altitude ?

 

Devant nous se profilent les deux autres pitons qu’il va falloir escalader : le Demi Piton et le Piton Hauy.

P1080153

 

                               Descente vers les deux pitons suivants

 

Le DEMI PITON

 

 Nous traversons la route du Volcan puis nous retournons que le Piton Chisny.

 

P1080157 P1080160

 

Puis nous faisons un petit arrêt au pied de ce nouveau « monticule » haut de 2315 mètres qu’il va falloir franchir derechef ! Là, l’air se charge de volutes blanches, ça y est nous sommes dans le brouillard, mais restons disciplinés et suivons la tête (Ti Yab) en file indienne.

P1080170 P1080173

                                                      Deux ascensions non balisées à ne pas tenter sans guide ...

 

 Il nous recommande de bien rester en ligne pour traverser la crête très étroite, une crête battue par les vents. Ce piton âgé de plus de 4700 ans a une forme de croissant. Dommage que nous ne puissions profiter du paysage ! Mais le chemin à lui seul vaut le coup : on a l’impression qu’on marche sur l’arête d’un gâteau pointu dont la croûte se serait soulevée et aurait éclaté : à notre gauche des murs de lave se dressent obliquement.

Puis nous descendons dans des scories, ça glisse, et là, les bâtons de marche ne sont pas inutiles. Au pied de ce piton, on y voit davantage, le décor est plus tourmenté, de gros blocs bordent notre chemin, et bientôt nous distinguons une formation rocheuse à notre droite : c’est la « Griffe du Diable ». Nous parcourons une courte distance sur le Sentier Josémont, un GR, avant de reprendre une direction non matérialisée, en nous fiant à nos guides, parfaitement renseignés sur la topo des lieux.

 

Le PITON HAUY ( anciennement nommé « PITON DU CIRQUE)

P1080176

 

Et nous voilà maintenant à la conquête du sommet du Piton Hauy. Tous suivent aveuglément les spécialistes qui auraient aimé nous faire apprécier les points de vue fabuleux sur les rampes et le dénivelé de la Rivière de l’Est mais la brume n’est pas décidée à se lever. De temps à autre le voile de lève et la vallée se découvre : vertigineux ! L’éruption de cet ancien cratère s’est déroulée en tre 1000 et 4700 ans. Il est égueulé vers le fond de la Rivière de l’Est. Je serais bien incapable de refaire cette ascension seule, parce que le piton avait une configuration plus complexe que les précédents. Je pense qu’il faudrait aussi le refaire par temps clair !

 

 

Sur ce piton, nous avons remarqué un emplacement où poussaient de petites orchidées rose pâle, il s’agit de « satyrions gracieux » (satyrium amoenum)

P1080178 satyrion gracieux

 A SUIVRE !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Volcan
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 15:20

 

Quelques photos prises hier soir , mardi 26 octobre 2010, à la tombée du jour et la nuit, depuis le Piton de Bert après une promenade sportive le long de l’enclos.

 

  eruption1

eruption2  eruption3

eruption4

 

Films réalisés avec les objectifs peu performants de nos appareils numériques sans pied stabilisateur : 2,5 km nous séparent du lieu de l’éruption. Nous avons zoomé. Désolés de ne pas pouvoir vous envoyer des enregistrements de pros !

 

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Volcan
commenter cet article