Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2016 1 26 /12 /décembre /2016 15:31

En revenant de l'aéroport Roland Garros, je me suis arrêtée à Saint Leu pour faire découvrir un petit snack au bord du lagon  à Germain, mon beau-frère, et à Mélanie. Je compte y acheter quelques bouchons pour notre apéritif.  J'aime c'est arrêt. 

Et là, le gérant de ce petit snack nous apprend, nostalgique et dépité,  que ce sont les derniers bouchons… qu'il vend. Son contrat prend fin ce soir : il ne peut plus continuer son activité, une activité qu'il exerce depuis des décennies… La municipalité lui réclame 2500 euros de loyer mensuel pour son snack. IL ne peut renouveler son contrat, et va devoir trouver un autre travail… Triste fin d'année pour ce sympathique boug  ! 

 

Les derniers bouchons de Patrick à Saint Leu
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 23:18

Ce gîte nous avait  été recommandé par une amie du Tampon. Nous avons donc réservé cet été une nuitée pour échapper aux grandes chaleurs du littoral. Nous avons passé là un bon moment. 

 

Pour nous y rendre, nous sommes montés en car (ligne 60) à Cilaos et avons pris un autre bus (ligne Gueule Rouge) et là , nous avons demandé au chauffeur de bien vouloir nous signaler l’arrêt pour « le Cryptoméria ».  Le car a donc pris la direction de Trois Mares, puis de l’hôpital, du camping  et a bifurqué vers la droite sur la route de Bras Sec … là je vois le gîte qui s’éloigne… Notre chauffeur avait confondu l’arrêt de la Forêt des Cryptomérias avec la location meublée du même nom. Quand il réalise sa méprise, il s’arrête immédiatement. Ouf ! 

P1030003

 

P1030004

 

La location est située à la croisée de la route de Bras Sec et de la rue du Matarum. Une salle commune équipée d’un réfrigérateur, d’une télévision, d’une cafetière… est à disposition de la clientèle..

 

P1030041 P1030042

 

Chaque chambre de cette location meublée a une entrée indépendante et des sanitaires privés. Notre chambre située au rez-de-chaussée côté cour était spartiate, mais proprette ; le matelas était confortable. D’ailleurs, notre objectif n’était pas de passer notre journée ici, mais de marcher dans le cirque. 

 

De ce gîte,  on accède au Plateau des Chênes et on a le choix de nombreuses promenades, soit vers la Roche Merveilleuse, soit vers le Bassin Bleu. Le Cryptoméria est situé à deux pas de la piste VTT et du parcours de santé. Quelques atouts non négligeables. Il est aussi à une dizaine minutes à pied de l’établissement thermal de Cilaos.

 

Pour le repas du soir, on nous a proposé  deux formules : soit manger au snack de la maison (caris, sandwichs…) soit choisir la formule « table d’hôte » : nous avons préféré la deuxième solution.

 

P1030044.JPG

 

Nous n’avons pas regretté la dépense : le cari boucané- bringelles était délicieux.

 

P1030049 P1030047

P1030051 P1030052.JPG

 

Nous avons bu le punch maison avec notre hôtesse, et bavardé avec elle entre les plats et à la fin du repas. Le boucané, qui avait été fait par des membres de la famille de puis préparé par Mme Turpin était très bon. Un repas créole, du terroir,  comme on les aime avec un rhum arrangé pour terminer.

 

Ce soir-là nous étions les seuls à manger dans la petite salle, une aubaine pour accaparer longuement la propriétaire, une dame très aimable. Il existe encore des lieux à la Réunion où on prend le temps de faire la conversation et de partager ! C'est pour cela que nous préférons la formule "chambres d'hôtes".

 

Le Cryptoméria

21, route du Matarum

 tel 0262319103

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 18:29

Non loin de la Gare Routière de Saint Pierre, un couple a ouvert voilà 7 mois un restaurant situé à deux pas du Lavoir de Casabona, classé monument historique.

 

C’est dans ce quartier relativement préservé où des cases en tôle et en pierre résistent à l’assaut des immeubles que les propriétaires de ce restaurant ont trouvé un terrain et installé leur affaire : ils aiment l’endroit et les gens qui y vivent.  Je les comprends, c’est la Réunion lontan avec ces braves lavandières attachées à leur terroir. Combien de temps encore pourront-elles vivre dans les cases qui les ont vu naître avant qu’un bulldozer de promoteur avide ne les rase ?


P1020752

 

Le « Restaurant du Lavoir » est bien situé aussi pour la simple raison que tous les Cars Jaunes stationnent déversent leur passagers un peu en amont. Il est aussi proche de la Sécurité Sociale, des zones de loisirs (stades, piscine) des lycées, de la rue Lorion…

 

Une petite rue perpendiculaire à la rue du Presbytère y mène. On y mange en terrasse dans un cadre sympathique, sous des ventilateurs discrets, près d’un jardin arboré. Antoine est au fourneau, Laetitia sert en salle.

 

P1020741 P1020742

Il vaut mieux réserver pour être sûr d’avoir une table. Tel 06 92 91 33 17

 

Les prix sont très corrects. Par exemple, le plat du jour suivi du café gourmand revient à 12 euros. Sur la carte très riche et régulièrement renouvelée on trouve des plats créoles  (cari zourites, rougail z’andouilles,  poulet gros piment …) et métros (brochette d’onglet , gigolette d’agneau, poulet à la vanille…)En plat du jour, nous avions droit à une aile de raie ! Un délice ! 

 

P1020743

Horaires : 

Ouvert du lundi au vendredi midi, le jeudi et vendredi soir 

Fermé le samedi et le dimanche

 

Adresse : 46 rue du Lavoir

P1020739 café gourmand amélioré...
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 17:47

...en pleine mutation, sans que cela n'affecte la qualité des plats...

 

                           P1020630.JPG

Nous sommes retournés dans ce local qui prépare des plats créoles à emporter ou à consommer sur place : rougail saucisse, rougail boucané, boucané bringelle, cari poisson, cari crevette, cari poulet , pintade au combava, civet de canard, cabri massalé…

 

P1020627---Version-2.jpg

 

Les propriétaires, très dynamiques, ont agrandi leur carte (des salades, des entrées chaudes, des plats chinois, des pâtes, des desserts ...)

 

Ils ont également transformé la terrasse. Les arbres ont disparu, mais le sol est carrelé, et on mange à l’ombre.

 

                   P1020629.JPG


Puis une aile supplémentaire  à gauche de la terrasse, a été aménagée en salle de réception d’une capacité de 150 personnes, avec un service « traiteur ». Ils proposent des formules à partir de 5 euros par personne. La salle est destinée à de particuliers ou des professionnels pour  réceptions diverses, séminaires…

                                   P1020633.JPG

 

Malgré tout, les prix restent raisonnables. On trouve aussi « des plats métro » dans une fourchette de 6 à 15 euros. Aujourd’hui lundi, toutes les tables étaient occupées.

La patronne, très affairée mais professionnelle, toujours à l’écoute de ses clients,  sert en salle et en terrasse pendant que son conjoint s’occupe de la cuisine. 

 

Nous avons déjà fait appel à eux à deux reprises à l’occasion de fêtes de famille, pour nous préparer un cabri massalé. Pas déçus !

 

Tel fax 02 62 22 11 90 

GSM 06 93 900 367

 

Adresse : 90, rue Recherchant

 

Horaires :

Il est ouvert du lundi au samedi de 11h à 14h et de 18h à 20 h

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 18:59

Une adresse intéressante quand on décide de traverser la Réunion par la Route des Plaines. En venant de Saint Benoît, à main gauche  à la sortie de la Plaine des Palmistes est un endroit sympa où on mange créole pour des prix tout à fait abordables.

sanck-restaurant-les-Calumets.JPG

Max et Sabine, les propriétaires originaires de St André ont décidé de s'établir là avec leurs trois enfants. Au début,ils n'avaient que la guitoune et proposaient déjà une variété de plats d'ici ( à emporter).

                           snack-restaurant-les-Calumets-2.JPG

Puis ils ont agrandi : une salle peut accueillir des bus. Ils servent en salle.  Enfin, ils ont choisi  d'ajouter une véranda, parce qu'ici on aime manger en terrasse. Et c'est une affaire qui marche. On y proposait ce 21 février les menus du jour suivants : du riz cantonnais avec côte de porc, des bols renversés, du shop-sue poulet, du poisson sauce grand-mère avec des gros piments, le ti jacque boucané, du civet poitrine fumée, du poulet sauce d'huître, du dindonneau... Le plat que je préfère est le shop sue, car plus riche en légumes croquants.

On peut choisir d'emporter sa barquette de repas pour la consommer sous un kiosque, ou on choisit d'être servi à table...

snack-restaurant-les-Calumets-patrons.JPG

Max et Sabine, les sympathiques propriétaires du restaurant.

 

Pourquoi "Restaurant des Calumets" ? tout simplement parce que le quartier s'appelle "les Calumets", toponymie liée à la présence de ces bambous typiques qu'on appelle ici "calumets"...

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 16:48

Nous sommes retournés dans cet endroit agréable découvert l’an passé grâce à Guillaume. 


la Cour Grenad'Inn

 

Au milieu du local trône un énorme grenadier dont le tronc commence déjà à soulever les lattes du plancher. Le plafond est palissé pour que les branches de cet arbre puissent s’étaler.Quelques grosses grenades pendent çà et là.

Nous aurions pu choisir le « Menu Découverte » proposé à un prix abordable (17 euros) mais nous avons choisi le menu concocté pour la circonstance.  En entrée, foie gras au vin de Cilaos et salade de palmiste ou saumon grenadine et salade de palmiste, plat de résistance : turbot, purée de citrouille et riz ou pavé de biche fond d'artichaut purée de citrouille…Dessert : crème au chocolat blanc, et chouquette, et des grains de grenades. 


La Cour Grenad'Inn dessert

Sur le site des Pages Jaunes, j’ai lu un commentaire très négatif sur ce restaurant : la personne regrettait d’avoir payé 30 euros pour un carry et déplorait le prix du vin. Si je veux manger un carry ou un rougail saucisse, je vais ailleurs,  où les prix sont moindres… ou j’achète un carry en barquette pour 8 euros et je bois une dodo.

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 11:11

Situé dans la rue Bertaud au Tampon, entre la clinique vétérinaire et la librairie, ce restaurant nous a séduits par son décor, sa table  et son accueil.

Long Board déco

Franck et Lauriane, les jeunes propriétaires de cet établissement sont très professionnels, le service en salle est suivi et le client se sent très vite à l’aise. 

 

Long-Board-Franck-et-Lauriane-01.jpg

Nous avons pu manger en terrasse, à 9 heures du soir malgré la fraîcheur : nous avons eu droit à un endroit chauffé, s’il-vous-plaît, rigueur du climat oblige….  Nous allons vers l’hiver austral et la température chute pour atteindre 17 degrés le soir au Tampon. Cela peut faire sourire nos amis lorrains… qui au seuil de l’été n’ont toujours pas chaud…

La carte est variée : pizzas à tous les prix et plats de poissons, salades, viandes… Beaucoup d’affluence ce samedi soir, mais la disposition des lieux et les paravents préservent l’intimité des clients. 

Nos jeunes restaurateurs et leur équipe accueillent aussi des familles pour les communions et mariages, des associations pour des apéritifs dînatoires… Une affaire qui marche… 

Contact : "Longboard Franck" ou "Longboard" 0262271027

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 07:40

Le 28 mars, nous avons fait un circuit dans le Sud de l’île en passant par Ste Rose. Dans l’Est, le soleil était de la partie alors que, chose rare, il pleuvait à St Pierre.

 

Vers midi, avant d’aller faire un tour à la Marine de Ste Rose, nous nous sommes arrêtés en face de l’église pour déjeuner. 

 

Au lieu d’emporter notre repas pour le manger sous un kiosque ou à l’ombre d’un pied de bois comme c’est l’usage ici, nous avons préféré manger sur la terrasse de ce snack, le snack 168. Pourquoi 168 ? Tout simplement parce qu’il est situé au n°168 de la Nationale 2. 


Ste Rose le 168

     Ce jour-là, nous avions le choix entre poisson-maïs- légumes ou shop suey poulet. Prix du plat (non emporté) : 7 euros par personne

 

Nous avons commandé un shop suey. Il était très bien préparé. Les légumes (carottes, brèdes) étaient croquants à souhait.  Le grain (pois du cap), le poulet et la sauce, le riz à la créole,  le rougail, tout était à notre goût.  Même la Dodo !


Ste Rose le 168b

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 08:34

 …était une bonne idée. Ce petit restaurant de Saint Leu, où on peut déjeuner, les pieds dans le sable, propose des plats copieux à prix abordable. Il faut arriver tôt ou réserver parce que les places sont vite occupées. Le personnel, très professionnel,  est sympathique et les produits sont frais.

Zat 4

  Nous n’avons pas été déçus d’avoir choisi cette table. Les salades composées sont délicieuses… J’ai bien apprécié la salade de zourites, ma belle-fille  et sa maman avaient jeté leur dévolu sur un tartare de thon…

Zat 0 Zat 3

De cette terrasse abritée, on a une vue dégagée sur l’océan : quand les marmailles ont fini de manger, ils peuvent jouer sur la plage…

Zat 1 Zat 5Le Zat est situé à main gauche du petit port, juste après  le pont qui enjambe un bras de mer. « Zat » est une allusion au fruit typique de St Leu : les zattes, ou attes (fruits de l’attier)

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 08:56

 

Chez Sully

 Ce lundi, avant de rejoindre l’aéroport Roland Garros, avec Monique et Pierre, nous avons essayé de tuer le temps. Nous sommes donc partis vers 11h à Saint Paul. Là, nous avons flâné sur le front de mer, le long de plages désertées de sable noir. Faut dire que l’absence de barrière de corail doit dissuader les baigneurs de faire trempette là. Au loin on voit se profiler les installations du Port.

St-Paul-plage-et-pecheurs.JPG

Nous avons fait un crochet par le débarcadère, puis par la place de l’Hôtel de Ville, et en revenant vers notre parking, nous avons cherché un établissement où manger.

                 rue-de-St-Paul.JPG

Là, dans une rue débouchant sur l’océan, nous avons remarqué un attroupement important devant des plats à emporter. Et les salles de ce restaurant se remplissaient rapidement. Nous avons donc décidé de nous arrêter là : la foule était un critère…

Chez-Sully-2.JPG

C’était chez Sully, un self, où les plats sont variés, copieux et recommandés par le Guide du Routard. On y mange des caris, du riz cantonnais (sauf ce jour-là), mais aussi des plats « métro ». Monique et moi avons opté pour le rougail morue. Carafes d’eau à disposition. Des prix tout à fait abordables. Une adresse à recommander.

                       Chez-Sully.JPG

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article