Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 12:43

                  gousses de vanille

Il y a 3 ans on pouvait encore trouver de belles gousses de vanille à prix raisonnable : 12 euros les 10 par exemple au Jardins des Senteurs à St Philippe.

Mais pour le même type de gousses, on vous les facture désormais  50 euros les 25 à L’Escale Bleue  (Soit 2 euros) ou 25 euros les 10 au Jardin des Senteurs (2,50 euros). Le prix a quasiment doublé ! 

A ce prix-là les touristes hésitent, je trouve moi aussi que la somme demandée est prohibitive. Bien sûr, il faut payer le savoir-faire et la main-d’œuvre. Mauvais calcul car les voyageurs se rabattent sur les gousses de Madagascar qui certes sont plus sèches.

 

Finalement, ce jour-là, nous aurons parcouru pas mal de kilomètres de St Pierre jusqu’au Tremblet, pour ne rien acheter du tout ! Nous n’avons pas tout perdu parce que nous nous avons mangé dans un petit restaurant à tarifs abordables au "Puit des Anglais" (Puits sans s !) 

Petit bémol : la nouvelle bouteille d’eau vendue sur l’île, appelée « Volkanik » avait aussi un prix explosif : 3 euros ! 

 

Qu’est-ce qui justifie cette flambée de prix alors que la Réunion n’accueille pas la Coupe du Monde de Football ? 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 12:40

                                 consigne plage St Pierre

 

Nombreux sont les touristes ou locaux à avoir vu disparaître leurs effets pendant qu’ils se baignaient dans le lagon St Pierre. Il est pénible de devoir se rendre au poste de police en maillot de bain, il est rageant de ne plus retrouver ses lunettes ou ses clefs ou encore ses papiers parce qu’un boug ou une dame mal intentionné(e) a mis main basse sur votre joli sac de plage. Les vidéos de surveillance ne devaient pas être assez dissuasives. 

 

En longeant ce matin le poste de secours,  nous avons eu une agréable surprise : près des douches, sous les filaos, a été installé un kiosque à casiers faisant office de consignes. Bonne idée ! Pour 1 euro, on peut mettre ses affaires à l’abri. 

 

consignes plage St Pierre consignes plage

 

 

 

Tout lé bon,  sauf évidemment  les fautes de grammaire et d’orthographe dans les explications : la « clés », les 1 euros « reste »… Toujours l’éternel problème des accords fantaisistes à la Réunion.  

 

consignes plage explic
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 19:56

Des œuvres de Frédéric Dussoulier émergent çà et là dans le jardin du Conservatoire Botanique de Mascarin.

 

Un Dodo patriotique surgit du bassin, c’est une œuvre du même artiste auquel s’est associé Christophe Guenez, oeuvre réalisée en partie lors du Wonder Baz Art 2012. 

 

              dodo au CBNM

 

                                    dodo au CBNM de face

 

Là, dans la végétation, sur une corde fixée à deux arbres se balance une forme en fil de fer (en haut à droite), à ses pieds, à gauche,  une autre forme couverte de papier alu chevauche un mécanisme rouillé.

 

art au CBNM

 

On y remarque aussi un plongeur réalisé en 2013 avec des matériaux « pas naturels » : fer à béton, tôle rouillée, fil d’acier et fil de laiton.


Inviter les artistes à s’exprimer dans cet univers végétal est certainement une bonne idée. 

 

Mais le déplacement au Conservatoire de Saint Leu présente bien d’autres intérêts pour le visiteur. On ne se lasse pas de découvrir à chaque fois des plantes qu’on n’avait pas repérées la fois précédente. Il y en a tellement et selon la saison où on y vient, on peut voir l’arbre avec ses fleurs, ses graines ou ses fruits… C’est toujours un émerveillement. Il existe d’ailleurs maintenant une carte d’abonnement pour l’année !

 

Finalement, on se lassera plus rapidement de ces objets que de la Nature. Je suppose que les œuvres d’artistes présents sur le site varieront aussi…

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 17:39

Quel bonheur de retrouver ses amis randonneurs après 5 mois de séparation ! Chantal et Dédé ont invité ce samedi une quinzaine de connaissances et... le soleil pour arroser ce retour au « péi » et partager un repas en plein air.

Ils étaient là ceux avec qui nous avions sympathisé et avec qui nous avions coutume de marcher dans les paysages fantastiques de l’île : Jean-Paul et Hélène, Ti Yab et Ti Cafrine, Chantale, Jean Marie, Geneviève, Sylvie et Philippe, Elissen et Jean Jacques,  Marie-Pierre et Vincent et leurs enfants. 

 

                    retrouvailles.JPG

 

L’occasion de constater que « les Jolis Pas » sont toujours aussi dynamiques ! Et les sujets de conversation étaient toujours aussi variés : expériences de voyages, nouvelles de ceux qui ont quitté la Réunion, botanique, cuisine, projets …

Une vingtaine d’amoureux de la Réunion qui ont plaisir à se retrouver même hors des sentiers ! Merci à Chantal pour son initiative.

 

Demain, certains participent à la randonnée du Pic Adam. Pour le programme de ce club de randonnée voir le lien :

http://lesjolispas.over-blog.net/article-calendrier-2013-115334646.html

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 12:26

En quittant un hypermarché de la Zone Canabady, à Saint Pierre, on aperçoit un gros tube en métal savamment illustré par Jace.

 

Jace chez Diogène

 

Les choix opérés par JACE  ne sont jamais innocents. Le dessinateur a choisi de faire de ce cylindre la demeure d’un dénommé Diogène. 

 

Aucune allusion à un quelconque Réunionnais de ce nom, même si le dessin semble donner des attributs typiques au personnage. Ne tient-il pas dans ses mains deux bouteilles (allusion à la soif qu’il fait au pays) ? Le petit gouzou est aussi flanqué d’un chien. (allusion aux chiens errants du même pays ?)

 

Que sait-on de Diogène  grâce aux écrits ?

« Diogène, ce philosophe grec, vivait dehors dans le dénuement, vêtu d’un simple manteau, il était muni d’un bâton, d’une besace et d’une écuelle. » 

Jace a bien croqué certains aspects comme « la vie dehors, le dénuement… » Il a installé  notre personnage dehors, dans le dénuement (vêtu d’une simple couche), mais les autres accessoires ne sont pas là. 

 

Jace chez Diogène2

Les portraits qu’on fait de ce personnage de légende  le présentent soit comme un clochard débauché, soit comme un ascète sévère et cynique qui aurait vécu dans une grande jarre. On a coutume de dire qu’il vivait dans un « tonneau » d’où le choix de Jace de le dessiner sur ce gros cylindre.

 

Et pourquoi installer Diogène en face de ces temples de la consommation que sont les hypermarchés ? Peut-être pour souligner ce contraste criant qu’on voit à la Réunion des gens qui peuvent consommer et de ceux qui  le peuvent moins. 

Que dire de ces bulles : signifient-elles le rêve, l'étonnement devant le flux des consommateurs  ou encore la colère ?
Faut-il voir ce "gouzou" comme un disciple cynique de Diogène ou un "copain de la Bière" qui vous invite à le rejoindre ? Finie l'extrapolation : seul Jace peut répondre à ces questions.

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 09:51

En montant à Cilaos, nous nous sommes arrêtés à la sortie du tunnel. De là, on voit Ilet à Calebasse et les contreforts du cirque. C'est aussi ici que le bus venant de Palmiste Rouge dépose et prend les passagers. 

P1100804.JPG

Et là... on reste pantois, l'arrêt de bus n'indique plus "Palmiste Rouge" mais.... "Etang Salé les Hauts". Une farce ?  une erreur ? une économie de panneaux ? ou la preuve de l'illettrisme d'un employé de la compagnie ?

P1100803.JPG

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 21:34

                        P1130252

Ce matin, en allant à la boulangerie, je voulais vérifier les horaires de la médiathèque, dans les locaux de la mairie, et j'ai vu que l'édifice de "La Consécration du saint Esprit" était ouvert.  Je me suis donc engouffrée discrètement dans l'entrée, une entrée haute et étroite.

                              P1130253

Et j'ai découvert un endroit agréable où déjà une dizaine de paroissiens étaient assis, à genoux ou debout pour prier -alors qu'aucun office n'avait lieu- C'est dire la ferveur des Réunionnais.

                   P1130254

Malgré la haute voûte, qui donne à l'extérieur l'impression d'espace, on est surpris. Quelques rangées de bancs en bois, font un demi-cercle devant l'autel. Quelques rangées supplémentaires de bancs sont installés à l'étage auquel on accède par des marches confortables au fond du bâtiment.

P1130260-copie-1

Une dame confirme : "l'église -là peut accueillir moins de fidèles que l'ancienne. Mais cette dernière n'était plus aux normes." Cela explique la raison de sa démolition.

A main gauche en entrant, le baptistère de facture très contemporaine et la croix du christ qui veille. Cette place semble nue, mais elle peut contenir une grande famille. Et on sait que les baptêmes drainent toujours beaucoup de monde.

                       P1130256

On peut aussi être surpris par la modernité des équipements : ainsi un grand écran de télévision plat est accroché au mur.

                                         P1130257

On remarque en ressortant par la même porte, le traditionnel présentoir à bougies, dominé par la statue de la vierge, et un tableau de "la Cène", éclairé par le bas. 

 On peut aussi ressortir par la porte qui fait face au choeur.

 La chaleur du bois rend cette église accueillante, tout comme la disposition des bancs.

Reste à savoir si l'acoustique aussi a été pensée. Si c'était le cas, on pourrait peut-être un jour y écouter le Requiem de Campra ou celui de Fauré ... Clin d'oeil à nos amis de Villancico !!!



 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 09:56

Lors de notre sortie, la veille du 1er mai,  à Grand Coude, à l'entrée du "Labyrinthe en Champ Thé",  j'ai photographié une fleur à clochettes blanches. Et nos amis de Grands Bois m'ont expliqué qu'on l' appelait " le muguet péi", mais comme mes clichés étaient flous, je ne les ai pas mis en ligne.

Aujourd'hui un lecteur du blog m'envoie un commentaire pour me reparler de ce fameux muguet -pays qui fleurit toute l'année, qu'on appelle aussi "Muguet du Japon".

 

 

muguet péi 2

 

Et en fouillant dans mes photos d'archives ce matin, je retrouve des photos faites dans la rue Charles Baudelaire ( au pied des bougainvillées) et dans mon jardin (au pied du combava) voilà deux ans, et sans le savoir j'avais en ma possession des images de cette fameuse fleur pour alimenter un texte sur le sujet.

 

muguet péi 3

 

Comme le muguet porte bonheur, les créoles ont en de la chance, parce qu'il fleurit toutemuguet péi 1 l'année sur l'île. On se demande bien pourquoi on achète des brins coûteux, élevés en serre, qui ne durent qu'une petite semaine...

Mais il est vrai que les clochettes du muguet péi, très petites, savent se faire oublier : elles sont discrètes, car souvent cachées par les longues feuilles vertes qui les protègent. Celles qui poussent dans mon jardin ont des feuilles panachées alors que celles qui poussaient au pied de bougainvillées étaient vert uni. C'est un couvre-sol très décoratif.

Son nom latin est "ophiopogon"

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 18:19

Dans les rues du Tampon, quand on flâne par 34° de chaleur,  on entend dans les haut-parleurs des voix d’enfants chanter : «  … mais avant de partir, il faudra bien te couvrir, dehors tu vas avoir si froid…. ». C’est cocasse ! père noël

Et puis, un petit marché de Noël s’est installé devant l’hôtel de ville, dans certaines boutiques on peut acheter des tenues rouge et blanc et des bonnets bordés de fourrure blanche. Les illuminations décorent les rues. Des Pères-Noël grimpent le long des murs des hypermarchés, ou des cases… tout comme en Lorraine !

Cet après-midi, à Trois Mares, la circulation était ralentie, non pas par un chasse-neige, NON ! mais par… la calèche attelée de deux chevaux, conduite par un gentil Père Noël, qui faisait faire des tours aux marmailles dans le quartier. Heureux qu’ils étaient tous ces  gamins  qui s’étaient rassemblés devant la mairie annexe ! Il leur manque seulement un peu de … neige, pour faire plus VRAI !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 10:10

Même si à table, dans notre département d’adoption,  on mange un plat typiquement réunionnais le soir de la St Nicolas ( bouchons, carri-poulet), on n’oublie pas pour autant ses racines.

Jeannette, Claire et Pierre en visite chez Anne-Laure et Pierre , ont partagé notre repas au Tampon et le ti Robin a posé son assiette vide  sur le pas de la porte, à la nuit tombée, comme on le fait chez nous, dans le Bassin Houiller de Lorraine,  la veille de la St Nicolas.

Et quelques minutes plus tard, ô surprise, le bon saint était passé discrètement et avait garni l’assiette de gâteaux de Noël, agrumes, dattes séchées, et d’un St Nicolas en chocolat…  (il manquait les pains d’épices et les noix) Le choix était vite fait pour le "ptiot", qui n’avait d’yeux que pour ses friandises. Plus de place pour le bon carri. Petite entorse aux habitudes, mais c'est tout à fait exceptionnel... Le Saint Nicolas, c'est la fête des enfants !

Saint Nicolas 1 Saint Nicolas 1 (2)

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Surprise !
commenter cet article