Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 10:47

 

Comme la Poste de Petite Ile n’est pas ouverte avant 9h30, je me dis que vais partir à la découverte de chemins de balade.

Je descends la rue Mahé de Labourdonnais puis bifurque dans la rue Félix Hoarau. Je pourrais remonter par le chemin Calvaire, mais il fait chaud et l’endroit est escarpé et exposé au soleil. Je continue donc en photographiant les jolies cases qui n’ont pas encore cédé leur place à de grands bâtiments.

De là, on a des fenêtres sur l’Océan. De rares jardins potagers et des plantations de maïs ont encore droit de cité.

Bientôt je vois une pancarte « Atelier7 » qui ne doit plus être d’actualité et remonte cette impasse. Je croise un sportif souriant en pleine action qui doit préparer la Course de l’Ail de Petite Ile, il m ‘assure qu’on peut continuer et par là et arriver en  ville.

Le chemin de terre est agréable. Il est ombragé et de là on a des vues exceptionnelles sur le littoral, de Grand Anse à Saint Pierre en passant par Grand Bois, et sur le Piton Montvert. La forêt, à main droite est préservée.

A gauche, s’étendent des plantations de manioc et de canne à sucre. On s’active toujours dans les champs de canne. Un coupeur de cannes manie le sabre avec dextérité. Il prend le temps de me faire un signe de la main. Soudain, je ressens des picotements dans mes sandales et me souviens que les coupeurs mettaient des bottes pour ne pas être embêté par les fourmis…

Une dame de Petite Ile qui va rendre visite à sa sœur fait un bout de chemin avec moi. Elle apprécie aussi cette balade facile. Je continue seule jusqu’à la caserne des pompiers, en continuant cette fois de photographier les fleurs. Je n’aurais mis qu’une petite demi-heure pour faire ce circuit qui me ramène chez moi.

 

Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Petite Ile : balade matinale sur un sentier au pied du Piton Calvaire
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans promenade
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 17:48

La balade dans ce milieu boisé protégé est très intéressante quand on a les explications de personnes qualifiées. 

Pendant une petite heure, à l’occasion de la Fête de la Nature,  ce 10 octobre, notre groupe a suivi un jeune guide sur un étroit sentier qui grimpait très raide. 

Tous les 20 mètres, les marcheurs s’arrêtaient pour écouter les commentaires sur le bois de gaulette, de grand natte, de petit natte, celui du bois dur, du bois de balai, du bois de lait, du bois de judas, du rat-prune, du change –écorce, du Joli Cœur, du « Zambaville », du bois d’effort,  du bois de patte-poule, du bois de cabri rouge, du bois d’olive gris, du bois d’osto, du tan georges… mais aussi sur les lianes dont la liane Mafate… 

L’animateur attirait notre attention sur la forme des feuilles, l’aspect des troncs, le caractère juvénile ou adulte des plantes, nous faisait observer les plantules, les fleurs… expliquait l’origine de certaines appellations imagées. 

De la crête, nous avions une vue plongeante sur le littoral, Petite Ile et Saint Pierre. 

 
 
 
 
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Randonnée au Piton Montvert.
Repost 0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 12:50

 Nous traversons le pont, continuons sur une piste très carrossable pour rejoindre la route du front de mer. Quelle découverte surprenante ! Saint Paul a valorisé le littoral. On a mis les bouchées doubles pour rendre la côte attrayante.

Nous aboutissons à l’endroit où se tient le marché hebdomadaire. Jolis graphismes sur une poissonnerie.

Nous voilà à longer le littoral dans une zone récemment aménagée. Je suis bluffée. Ici,  in endroit où les enfants peuvent s’asperger d’eau, là,  une aire de jeux,  puis un chemin en planches, des tables de pique-nique, des plantes et de l’ombre.  Que veut le peuple ? Beaucoup de locaux sont installés là pour pique-niquer et se reposer.

La promenade se poursuit au-delà de la jetée. Arrêt devant les statues édifiées à la mémoire des premières femmes malgaches. Nous nous hasardons sur la jetée, le vent marin souffle !

Nous continuons vers le cimetière marin - mais pas de voie cyclable jusque là- et nous arrêtons au restaurant Grand Baie  pour manger un tartare de thon. Nous enfourchons nous vélos pour revenir à l’aire des Grottes des Premiers Français.

Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Le front de mer de Saint Paul
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans promenade sport
commenter cet article
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 12:46

Après être passées  par la zone commerciale Savannah à vélo, nous avons pris la direction de l’Etang Saint Paul, non sans nous être arrêtées en bord de mer, dans une zone où les reliquats des pique niqueurs du dimanche restent éparpillés – Comme si on ne pouvait pas rapporter un sac poubelle et remporter les déchets chez soi ! -

Des panneaux mettent en garde contre le risque "requin". Personne dans l'eau à Saint Paul, mais l'endroit est bucolique.

De là, on a une belle  vue sur la baie de Saint Paul. Au loin on distingue la jetée.

Nous voilà maintenant à la passerelle de l’Etang Saint Paul, qui est l’ancien pont de chemin de fer.  

Passerelle de l'ancien chemin de fer à Etang Saint Paul
Passerelle de l'ancien chemin de fer à Etang Saint Paul
Passerelle de l'ancien chemin de fer à Etang Saint Paul
Passerelle de l'ancien chemin de fer à Etang Saint Paul
Passerelle de l'ancien chemin de fer à Etang Saint Paul
Passerelle de l'ancien chemin de fer à Etang Saint Paul
Passerelle de l'ancien chemin de fer à Etang Saint Paul
Passerelle de l'ancien chemin de fer à Etang Saint Paul
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans promenade sport
commenter cet article
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 19:12

 

Du moulin de l’Etang Saint Paul à Savannah

L’eau traverse la route, nous aussi !

 

Nous voilà au moulin dont la roue à aube rappelle le passé. Ici l’eau est limpide et fraîche. Le bassin est ombragé. Des couples aiment  s’y attarder et les cyclistes de passage y plongent carrément.

Plus loin, petit arrêt à l’entrée du sentier de randonnée vers le « Bassin Vital. » Une pancarte met en garde contre la Dengue qui sévit dans la région et donne des conseils pour s’en prémunir.

Sommes agréablement surprises de découvrir qu’au départ de ce sentier a été installé une pompe (eau fraîche garantie) Un panneau indicateur invitant à se rendre à « Monmanzé » comprenez « Mon manger ». Ecriture très locale à tous points de vue.

Néanmoins, nous sommes atterrées par les dégradations (les panneaux ont été vandalisés).

La route devient moins intéressante, l’ombre fait défaut et l’eau semble loin.

Bifurquons dans un chemin de terre caillouteux, le chemin Pavane, devant nous des panneaux touristique eux aussi détruits, heureusement que ma copine connaît la direction : nous prenons à droite une allée de palmiers.

Nous arrivons dans le quartier de Savannah (où il existait autrefois une usine de rhum). De là, on a une vue sur toutes les roches qui dominent l’étang Saint Paul.

Un grand bâtiment se dresse non loin de là : c’est le bâtiment administratif de l’entreprise Savannah. Les fenêtres sont murées.  Dommage que l’édifice ne soit pas restauré. Il rappelle les bâtiments de la mairie de Saint Leu.

Nous quittons cette zone pour rejoindre la zone commerciale Savannah que nous devons traverser.

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans promenade sport
commenter cet article
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 16:03

 Du pont des Tamarins au moulin. (1/2 heure, arrêts compris)

Nous quittons l’aire superbe de la Grotte des Premiers Français et empruntons une piste cyclable, mais il nous faudra partager la route avec les voitures, un passage un peu délicat, ensuite retour sur une voie cyclable et très vite nous sommes sous la rampe de la Route des Tamarins.

Un bâtiment ancien est en train d’être restauré : une longère ? une église ?

Un chemin cyclable bordé de fleurs exotiques de toute beauté nous emmène vers Grande Fontaine. Encore un petit passage délicat de route et nous voilà dans le lieudit « Grande Fontaine », cet endroit était autrefois habitée par les passagers des premiers bateaux arrivés sur l’île. Mais comme la zone des marais était insalubre, la population se serait déplacée vers l’océan, où se situe l’actuel centre ville.

Zaza me fait remarquer la présence d’un lavoir à main gauche. C’est le lieu de rendez-vous de nombreux habitants, peut-être aussi l’arrêt de bus…  Le lavoir est à sec et les songes ont tout envahi.

La route traverse le village, longe les roches, et le parcours est agréable : de hauts palmiers puis des manguiers gigantesques très vieux ombragent la route … Un verger de manguiers géants !

A gauche des papyrus, des feuilles de songe, de hauts mouffias (arbres à raphia).

A droite toujours des arbres, des « ti bon dieux », ou des cases  et toujours un petit ruisseau d’eau limpide.

A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
A vélo à Saint Paul : le tour des Roches (1ère partie)
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans à vélo promenade
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 18:49

Promenade vers le Cap Jaune.
1 heure ou 1h30  aller-retour (prévoir couvre-chef et eau)

Monter au Piton de la Fournaise hier ne me disait rien : voir l'éruption sous la pluie, trop peu pour moi ! Les nuages couvraient tous les sommets. Comme j'avais déjà assisté à deux éruptions, j'ai opté pour une balade sympa en solo dans le sud de l'île. Craignant ne plus pouvoir faire cette petite rando avant les grosses pluies annoncées en raison d'une tempête tropicale qui s'approche actuellement des côtes, j'ai pris cette décision sans sourciller.

À VIncendo, derrière St Joseph, j'ai pris le chemin de la marine, ai garé ma voiture sous les vacoas et ai cherché le départ de la balade. Le sentier démarre près d'un panneau à l'entrée de la marine à droite.
Le sentier longe l'océan, s'en approche, s'en éloigne, passe dans des zones sablonneuses, parfois sur du basalte. Il est assez exposé au soleil, et parfois on est ravi de passer sous des vacoas, des filaos. Quand il s'approche des falaises, on peut assister au vol d'un paille en queue ou regarder les vagues se fracasser contre la roche noire. On aurait aussi envie de marcher pied nus sur l'herbe douce qui tapisse par endroit la côte.
Des taches de peinture blanche balisent le chemin, cela évite de faire des choix pas trop heureux, comme trop s'approcher des falaises.
Le but de cette promenade était en voir les roches jaunes au bout du parcours. Le sentier traverse une zone boisée avant qu'on n'atteigne l'endroit. Des oiseaux  gazouillent là, on entend même un coq...
Un chemin très escarpé et très glissant descend vers la crique, à déconseiller aux gens sujets au vertige, ou aux promeneurs mal chaussés. Ça glisse. Le sable fin coule sous les pieds...et à un endroit ce sont des cordes qui permettent la descente et la remontée.
Vue d'en haut la roche jaune est tout aussi impressionnante. Inutile de se mettre en danger.
Au retour,  on apprécie la vue sur l'océan, les hauts de VIncendo, et la marine, comme le font aussi ces deux martins perchés sur la roche noire.

Le Cap Jaune à VIncendo
Le Cap Jaune à VIncendo
Le Cap Jaune à VIncendo
Le Cap Jaune à VIncendo
Le Cap Jaune à VIncendo
Le Cap Jaune à VIncendo
Le Cap Jaune à VIncendo
Le Cap Jaune à VIncendo
Le Cap Jaune à VIncendo
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans randonnée promenade
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 07:52

Céline m'avait parlé de prunes malgaches mûres à photographier non loin du CHR de St Pierre, près de la base militaire.
J'emprunte une petite route à droite, juste avant le magasin Score, me gare et poursuis mon chemin à pied sur un sentier étroit sablonneux qui longe un mur. Au fond,  on distingue déjà l'océan... 
Je m'attarde un peu là pour admirer  le vol d'un paille en queue. D'ici, on voit la côte jusqu'à Grande Anse. Paysage sauvage, reposant. Seulement le bruit des vagues qui heurtent la roche noire, et des gazouillis d'oiseaux.
À main gauche, je remarque des marches qui grimpent. Au sommet, la vue est magique. Vue sur l'arrière pays - hôpital de St  Pierre, Piton  Montvert - 
Un sentier bordé de galets file vers le Sud. Le panneau "Terre Rouge"  indique qu'il s'agit là d'un site protégé. Comme il fait une chaleur torride, je me promets de revenir tôt le matin ou le soir pour continuer ma balade le long de l'océan sur ce chemin.

Au bout du chemin...
Au bout du chemin...
Au bout du chemin...
Au bout du chemin...
Au bout du chemin...
Au bout du chemin...
Au bout du chemin...
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans promenade océan
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 15:15

La Coulée verte

Avec François Meyer, l'ami d'Alsting,  j'ai découvert le matin du 31 octobre un des nombreux sentiers pédestres qui part de la forêt d'Etang Salé. Promenade pépère, dans la chaleur montante d'un beau matin sans nuages.

Les béliers s'affairent à construire leurs nids pittoresques en criaillant. les gousses dorées du Bois Noir donnent une note lumineuse dans ce décor arboré, où ont été replantes des lataniers rouges, des tamarins, des raisins de mer... sous nos pieds le sable noir attire les rayons, nous cherchons l'ombre. Une foule de joggers ou de promeneurs se pressent ici, on y marche à tous les rythmes. Notre vitesse de croisière fait qu'on nous dépasse souvent, mais nous prenons le temps, temps de bavarder, de regarder les oiseaux, de photographier les plantes... comme ces fleurs de raquettes, ou les fleurs du champac.  Nous voilà près du Stade d'Etang Salé.

Les ficus, au bord de la route, font de petites pommes vertes. Nous décidons de diriger nos pas vers une épicerie - bar pour  acheter une boisson sucrée et nous installer un peu, avant de continuer sur le sentier Carangue en direction du Gouffre. Nous longeons la piste cyclable, passons sous le pont de la quatre voies et rejoignons l'aire de stationnement où nous avions laissé la voiture. Deux heures de marche sous un soleil généreux.

Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Balade sur les sentiers d'Etang Salé.
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans promenade
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 12:22

P1030006

 

Où mène donc cette rue qui monte à côté du gîte « Le Cryptoméria » ?


P1030039Un panneau de l’ONF indique la direction du « Plateau des Chênes, du Bassin Bleu, et d’une aire de pique-nique en précisant l’interdiction de camper. 


La route au revêtement goudronné inégal longe quelques habitations, des jardins, un parc à poules, puis passe sous une conduite d’eau forcée, une conduite qui donne des signes d’usure : elle goutte ! 


P1030023

 

Où sont donc les chênes annoncés ? Aucun pour l’instant ! Le cryptoméria, cet arbre importé a colonisé tout l’espace. Introduit à la fin du XIXe siècle, il a été adopté pour le reboisement dans les années 50. 

 

Le soir tombe et les nuages s’amoncellent au-dessus de Cilaos. On domine la ville et son clocher. Les oiseaux s’interpellent dans la végétation. 


P1030013

 

Voilà une clairière, une aire aménagée par l’ONF. Le bivouac est autorisé pour une nuit, le feu est autorisé aux emplacements. C’est le départ d’un sentier sportif et d’une piste de VTT. Le chemin qui monte des thermes aboutit également sur cette aire.

Quelques voitures stationnent là, vraisemblablement des joggers venus se défouler.


P1030020

 

Je reviens sur mes pas, il fait plus frais.


Il va falloir redescendre au gîte par le même chemin. Un dernier regard sur Cilaos dans la descente !

P1030022

       Comme la plupart des Réunionnais, je me hâte pour ne pas être surprise par le

« fénoir ».

P1030029

 

Durée de ma promenade avec arrêts-photos 

20 minutes (aller retour depuis le Cryptoméria vers l’aire de l’ONF)

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans promenade
commenter cet article