Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 19:33

La coupe de la canne commencée en juin bat son plein. Sur la route traînent des cannes tombées des tracteurs, la circulation se ralentit à cause des remorques chargées en route vers les balances et des cachalots en route vers les usines. Parfois très courtois les conducteurs se déportent sur la droite pour que vous puissiez les doubler.

Les élèves et les enseignants ont aussi repris l’école, et ce sont des voitures particulières qui en masse se dirigent vers les établissements pour emmener ou aller chercher les marmailles, les bus scolaires aussi ont repris du service. Les salariés reprennent leurs veilles habitudes : se lever tôt, ou quitter le travail plus tard pour éviter les bouchons… et des bouchons il y en a !

D’année en année, c’est pire !

Pour descendre du 12e à la Croisée des Casernes, nous avons mis cinq fois plus de temps que de coutume. Et sur la voie qui montait c’était pire. Un accident a complètement bloqué le trafic. Les pouvoirs publics ne se sont toujours pas penchés sur ces problèmes de circulation et les familles achètent toujours plus de voitures. Les grands panneaux publicitaires vantant le coût modeste des véhicules y sont peut être aussi pour quelque chose…

Finie la torpeur des vacances d’hiver austral !
Finie la torpeur des vacances d’hiver austral !
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 16:28

On peut le prendre à de nombreux arrêts. Le billet au prix unique de 5 euros peut être pris au guichet ou auprès du chauffeur. C'est le seul Car jaune qui dessert l'aéroport Roland Garros .  Les autres s'arrêtent à la gare routière de St Denus. Voilà qu'a été supprimé le bus qui faisait la navette jusqu'à Gillot... on se demande pourquoi...
Mais il ne faut pas être pressé si on monte dans le Bus T, "bus Tranquille"...- ça, c'est moi qui le dis...- . La distance de la gare routière cars jaunes de St Pierre  jusqu'à l' aéroport de St Denis se couvre en 2h30 voire 3h...
Le chauffeur cette fois ci s'est montré coopératif pour charger tous les bagages à l'arrière du véhicule.
Il suit les routes du littoral, s'arrête à l'aéroport de Pierrefonds, a St Louis, Étang Salé.saint leu, La saline, Saint Gilles, Boucan Canot, Saint Paul, La Possession et a St Denis il passe au Jardin de l'Etat ( où n éponge jamais personne) et à la gare routière.
On a même accès ala wifi et à la clim... cette fois enceinte ré je redoutais qu'on nous impose Radio Freedom sur tout le trajet, mais le chauffeur a coupé la Radio au 5e kilomètre.
Depuis le bus on voit bien l'avancée des travaux à la Grande Chaloupe  (on bétonne...) et maintenant a l'entrée de St Denis, livraison programmée  en 2020... jamais de la vie ! 

Car jaune : Le Car T
Car jaune : Le Car T
Car jaune : Le Car T
Car jaune : Le Car T
Car jaune : Le Car T
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 18:18

L'idée est originale. À Petite Ile, les covoitureurs -s'il en existe...-  (on peut toujours rêver) peuvent se donner rendez-vous aux parkings "des zoizos endémiques de La Réunion."

Tiens, demain on se retrouve dans la rue Isautier, mais dans quelle zone de stationnement "le parking des  salanguanes " ou celui des " tec  tec ? "

Et si l'attente du conducteur s'avérait longue, on pourrait toujours se cultiver en lisant les informations concernant le piaf. Ingénieux... Il fallait y penser. D'autres aires mettent les oiseaux à l'honneur....

Bravo aux élus qui ont de  telles initiatives, c'est à la fois joli et instructif. À Petite Ile, on sait joindre l'utile à l'agréable. 

Rendez-vous au "parking des oiseaux"...
Rendez-vous au "parking des oiseaux"...
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation oiseaux
commenter cet article
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 14:14

 Je ne peux m’empêcher de vous faire lire ce billet d’humeur écrit avec passion par une lectrice du blog. Elle réagit à propos de la circulation dans l’île.

« Bonjour, je viens de retourner dans mon "ti péi" mi aim tan après 20 ans dans la fraîcheur métropolitaine. J'ai ramené avec moi ma petite famille, mon mari métro mais fan de l'île et mes 3 enfants. J'ai attendu ce retour pendant bien longtemps et je suis aujourd'hui triste de le dire : j'ai un peu honte du comportement général des réunionnais notamment sur la route : ils roulent généralement vite, très vite, forcent le passage régulièrement, ne respectent pas les priorités, roulent souvent alcoolisés ou sous l'emprise du zamal et de plus, vous engueulent quand vous ne laissez pas rouler à leur guise. Ce n'est évident pas le cas de l'ensemble des réunionnais mais les pratiques sont je crois de plus en plus courantes.  Alor moin créole dans le coeur et dans l'ame moin la honte de mon péi et de certains de ses habitants..... et je ne vous parle pas de ces conducteurs de bus ou de gros camions qui roulent à une allure folle (avec parfois nos enfants avec eux....) et sont obligés de klaxonner dans tous les virages (merci pour ceux qui habitent à côté ) pour ne pas se prendre le véhicule d'en face..... Bref je suis une tantine la réunion en colère !!! Mon sang y bout comme volcan en éruption! »

Merci pour ce témoignage.  Pour ma part, je pense que ce sont les générations les plus jeunes qui se comportent ainsi : comme tout doit aller vite – on se demande d’ailleurs pourquoi-  ils oublient d’être courtois et patients. Problème d’éducation…

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 21:14

… nest plus ce qu'elle était.

Après la traversée de Saint Denis, nous voilà sur la route de la corniche. De Saint Denis à La Possession, sur la Côte Ouest , la chute de roches à l'origine d'accidents a fait naître dans les esprits des politiques l'idée de faire édifier un pont d'environ 13 kilomètres sur l'océan. Un projet colossal, un gouffre financier, une pomme de discorde. Déjà épinglée par la Cour des Comptes pour son coût prohibitif, on se demande déjà quand cette construction ou si cette construction s'achèvera. Le regard n'est plus attiré par le bleu de l'océan mais par les masses de béton et les énormes machines de manutention comme les grues et surtout cette "pieuvre" gigantesque ...

 

La route en corniche...
La route en corniche...
La route en corniche...
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 21:01

Quand l'avion se pose sur le tarmac le long de l'océan, c'est toujours une émotion. Du hublot, on voit la piste, les hangars, la tour de contrôle et la chaîne de montagnes où les cases blanches prolifèrent. Quand on quitte le zinc pour s'engouffrer dans la passerelle de verre, on se sent grisé par la chaleur humide. Un bonheur renouvelé.

Un Escalator puis quelques pas dans un long couloir vitré au dessus duquel les familles guettent les passagers, une descente vers un hall où un seul tapis déverse les bagages et nous voilà dans le hall d'arrivée dans lequel les amis et familles attendent. La plupart sont arrivés à la dernière minute, le prix du parking aurait bien augmenté. Nous emmenons Claire une jeune fille rencontrée à l'enregistrement qui doit rejoindre St Pierre comme nous...et qui s'apprêtait à prendre le bus qui met un temps fou à rejoindre le Sud. Mon amie Verene accepte gentiment qu'elle fasse route avec nous. Ici le covoiturage serait vraiment nécessaire déjà pour éviter l'engorgement des routes... 

Atterrissage à Roland Garros
Atterrissage à Roland Garros
Atterrissage à Roland Garros
Atterrissage à Roland Garros
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 22:01
La ligne T 4 des Cars Jaunes… une expérience !

Je décidais ce jour-là de prendre un car pour l’aéroport Roland Garros à 15h30.

"Inutile de réserver" vous dit- on au téléphone quand vous vous renseignez : on vous explique qu’à cette heure quasiment personne ne prend le car T pour l’aéroport. En réalité les places étaient quasiment toutes occupées à l’heure dite.

Cette ligne T4 mise en place en janvier 2016 me semblait intéressante du fait qu’elle était directe et évitait le changement à la gare routière de Saint Denis. Inutile de transbahuter les bagages. Seulement 5 euros pour le trajet mais il faut s’attendre à passer dans toutes les communes de la côte 0uest de l’île et la durée annoncée est de 2h15.

Le car parti à l’heure n’arrivera à l’aéroport que vers 19h15 ! (soit 3h45 de route). C’était le soir d’un basculement de voies le long de la corniche suite à des éboulements. Nous aurions pu être dans les délais mais c’était sans compter sans les automobilistes indélicats qui prenaient certaines bretelles au Port pour rentrer plus haut par La Possession … et notre chauffeur qui restait sur sa voie s’armait de patience. Arrivé à destination, il était hors de lui, ses nerfs avaient été mis à rude épreuve.

Je regrettais seulement de ne pas avoir prévu les boules Quiès parce que j’ai dû subir Radio Freedom – le volume au maximum- pendant toute la durée du trajet !

Heureusement que mon avion ne partait que vers 21 heures ! Et heureusement que j’avais pris cette option car trois de mes amis avaient proposé de m’emmener. Quel stress cela aurait généré s’ils étaient partis deux heures avant comme ils en ont l’habitude… Déjà en temps normal, faire 1h30 à l’aller et la même chose pour le retour n’est pas très réjouissant… Je leur ai évité ce calvaire dans les bouchons…

Les CARS Z’ECLAIR au nom prometteur, ont dû connaître le même sort !!!

Et je reste persuadée que la nouvelle route du littoral ne résoudra pas ce problème d’engorgement de l’île !

La ligne T 4 des Cars Jaunes… une expérience !
La ligne T 4 des Cars Jaunes… une expérience !
La ligne T 4 des Cars Jaunes… une expérience !
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 18:43

A la Réunion, pendant la journée, quand on arrive devant une pompe à essence, il suffit de demander à un pompiste de mettre la quantité souhaitée, ou le prix pour lequel on veut être servi en gasoil, en essence sans plomb… On quitte seulement de la voiture pour aller payer au guichet.

Habituée à ce système, je me gare devant une pompe à 22 heures sur la RN entre la Cafrine et Saint Pierre, et attends naïvement qu’on me serve.

Je vois un cadran avec des chiffres mais pas la fente pour y introduire une carte. Mi espère un ti peu… (j’attends un peu) et voilà qu’un monsieur charmant m’explique que je dois aller au guichet, payer à l’employé et me servir moi-même à la pompe. Ah bon !

Si je donne trop d’argent, je dois revenir au guichet me faire rembourser du trop perçu…

Il fallait le savoir !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 16:20

BRAS PANON-LE COL DES BŒUFS en voiture.

Pour rejoindre le Col des Bœufs, endroit stratégique pour entamer une randonnée dans le Cirque de Mafate, il ne faut pas être pressé.

Mes amis de Bochum en ont fait l’expérience, eux qui se déplaçaient d’abord en bus sur l’île. Ils ont ainsi appris que les bus avaient des fréquences de desserte très variables. Un mardi, Tine et Hartmut et Finia ont attendu trois heures à un arrêt et comme le car ne montait pas au Col, ils ont dû cheminer 8 km à pied au retour…Donc, très important : il faut bien regarder les tableaux de passage des cars. Parfois l’auto-stop marche !

Cette-fois ci nous avons pris le chemin de ce Col en voiture particulière. Il faut bien compter 3h du Tampon au Col des Bœufs. Nous nous sommes octroyés une petite halte à Salazie pour boire un café, ce qui a rallongé notre voyage d’une petite demi-heure.

L’entrée dans le Cirque de Salazie

C’est toujours un ravissement de prendre cette route depuis Bras-Panon. Les montagnes se découpent devant nous et parfois il nous faut passer au ras de falaises qui risquent de s’ébouler après les fortes pluies.

A plusieurs endroits, se déversent des cascades, l’une d’elle s’abat même sur le toit de la voiture.

Il y a constamment des travaux sur cette portion de route, d’ailleurs la chaussée est moins étroite et le revêtement impeccable.

Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs

Nous arrivons à Salazie où nous faisons une petite pause puis nous continuons et bifurquons vers Grand Ilet. A la Mare à Citrons admirons sur notre gauche le superbe collège Lacaussade. Nous traversons Grand Ilet et 18 km de virages nous attendent.

Mais le temps est radieux et nous permet d’avoir de beaux points de vue. Nous laissons le village de Bélier sur notre gauche et continuons sur la belle route forestière. Points de vues sur le cirque de Salazie depuis les kiosques.

Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs

Un petit arrêt dans la montée au point de départ du Sentier Scout à 1650 m d’altitude. De là, selon les informations lues sur les poteaux, on devrait atteindre La Plaque en 2h10, Ilet à Malheur en 2h30, Ilet à Bourse en 3 heures et Aurères en 3h30 ! Ceci dit pour bons marcheurs, ne pas se fier à ces durées si on est fraîchement arrivé dans l’île et qu’on n’a pas d’entraînement.

Un couple de jeunes se fait déposer là par les parents et compte arriver à Sans Souci dans la soirée en traversant tout le cirque (en partant à 1OH30). Ils comptent en km : 40 km, c’est faisable, pensent-ils. Oté, marmailles, jamais on ne compte en km en montagne !!!

Vers le Col des Boeufs
Vers le Col des Boeufs

Il est 11h quand nous arrivons au parking du Col des Bœufs : nous payons dix euros pour la nuit, parking gardé ! Il y a foule, nous pensons ne pas avoir de place, mais là, c’est le va-et vient permanent. Certains randonneurs remontent du cirque, pendant que d’autres y plongent…

Vers le Col des Boeufs
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 21:48
Gare routière relookée au Centre-Ville à St Pierre

La Gare routière du Centre Ville a fait peau neuve. Trois travées sont destinées aux véhicules de transport. Des bancs à l’ombre et des abris-bus ont été installés. Un guichet permet de retirer les titres de transport.

Attention !

A Saint Pierre, il existe deux gares routières : celle des Cars Jaunes située assez loin du centre (en aval du Boulevard Banks) et celle des bus roses d’Alternéo, située non loin du marché couvert et de la poste, en centre ville.

Les grandes lignes sont desservies par le Cars Jaunes. Les autres par Alternéo. Certaines navettes d’aéroport sont mises en place par les deux compagnies. Ainsi depuis Pierrefonds on peut prendre la navette d’Alternéo pour rejoindre Saint Pierre.

Il suffit d’aller sur leurs sites pour y voir plus clair.

Site des Cars Jaunes :

http://www.cg974.fr/index.php/Horaires-des-Cars-jaunes.html

Site des cars « roses »

www.alterneo.re

Gare routière relookée au Centre-Ville à St Pierre
Gare routière relookée au Centre-Ville à St Pierre
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article