Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 09:45

Dans la cour de mes amis du Tampon, nous nous sommes retrouvés très nombreux pour une journée festive. 
Les Guitares, saxophone, kayamb, tambourin, batterie ont accompagné des chansons, des chants créoles... joué des segas, du maloya... à l'ombre d'un ficus géant.
Sur les tables, des cocottes remplies de riz, de cari ti jaque, de cari crevettes, de fricassée de brèdes, mais aussi des salades composées , et des plats indiens dont le "kali"...et des baratas (galettes indiennes)
Toute la famille Waro se donne rendez-vous ici une fois l'an et des amis se joignent à eux dans ce cadre champêtre privilégié. 

Pique nique-partage chez Marie Pierre et René.
Pique nique-partage chez Marie Pierre et René.
Pique nique-partage chez Marie Pierre et René.
Pique nique-partage chez Marie Pierre et René.
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans pique nique Musique ami(e)s
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 09:10

Dimanche 1er janvier, Germain, Mélanie et moi étions invités chez un couple créole vivant au Tampon. Malgré ses 80 ans Anne Marie a cuisiné, ravie de nous faire partager un repas de fête. Noé nous a proposé en apéritif un rhum vieux (30 ans d’âge) en apéritif. Et le repas était accompagné de vins sélectionnés ( Club des Sommeliers - Grande Réserve ) Cet ancien viticulteur, fin connaisseur,  a sorti les bouteilles des grandes occasions.

Anne Marie, originaire de Palmiste Rouge, nous a préparé deux pâtés créoles,  et un gratin de chou palmiste et de chou coco. Succulents ! Puis nous avons pu déguster le cari crevettes de Gilbert, leur fils,  et le cari volaille des parents. Nous nous sommes régalés.

Et Gilbert a pris sa guitare, son carnet de chants et nous avons chanté des airs lontan de la Réunion mais aussi des tubes des années 70. Quel bonheur de se retrouver autour d’une table, dans une cuisine, pour partager un banquet, chanter et  voir sourire les anciens.  

Nouvel An chez Anne Marie et Nono.
Nouvel An chez Anne Marie et Nono.
Nouvel An chez Anne Marie et Nono.
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 22:10

Récemment, j’ai accompagné mon amie Elisabeth dans un endroit où ont été déposées les cendres de son époux, un ami regretté.

J’ai été agréablement surprise par la beauté et le calme des lieux. Dans ce "Centre Funéraire du Sud",  la  Simplicité et la Nature dominent.

 La salle des adieux, située dans un bâtiment futuriste est une belle œuvre architecturale. Des points d’eau végétalisés la soulignent.

L’espace réservé aux urnes est un grand jardin agencé avec goût : de petites allées serpentent entre des colonnes portant les plaques des défunts. Au pied des stèles, des parterres joliment fleuris très bien entretenus … Au loin, à main gauche la montagne, à main droite l’Océan. Rien d’austère ou d’impersonnel. Un havre de paix dans un environnement choisi !

Un grand jardin pour se souvenir...
Un grand jardin pour se souvenir...
Un grand jardin pour se souvenir...
Un grand jardin pour se souvenir...
Un grand jardin pour se souvenir...
Un grand jardin pour se souvenir...
Un grand jardin pour se souvenir...
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 13:13
Au revoir Julia !

Dans l'attachant village de la Plaine

Et sur l'île, on est dans la peine.

Son harmonica jamais plus ne résonnera

Elle vient de nous quitter, notre Julia.

C'était un personnage, Julia Robert,

Devant sa petite case, il y a quelques mois

Elle me disait au revoir, c'était la dernière fois.

Son île, elle l'aimait passionnément.

Avec Julia, ce sont de précieux moments

Que j'ai partagés : elle savait raconter

Elle aimait chanter, cuisiner et tresser

C'est un tout ti bout de somin que j'ai fait

Avec elle et ses marmailles, oté !

Chers amis, vot momon me manque déjà

Un bon peu, oui beaucoup, voilà...

Au revoir Julia !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 11:18

J’ai été invitée par mes amis, Nicole et Jean Paul, pour réveillonner avec eux en famille. Une soirée formidable où les voisins, les nièces, neveux, oncles, tantes, grands-mères étaient de la fête. Plus de vingt personnes…Et tout se passait sous la varangue et dehors. Tables décorées de bougies, et de fleurs de flamboyants, guirlandes colorées et scintillantes partout, guirlandes lumineuses, sapin (cryptoméria) décoré au pied duquel les cadeaux étaient disposés… Vous me direz, pas trop différent de la métropole, si ce n’est que ça se passe à l’extérieur, au chaud !

Veillée de Noël dans une famille réunionnaise...

Il existe cependant des différences : notamment au niveau du repas . Ce soir-là, chez mes amis, on déguste des toasts, on fait griller des camarons et on les flambe, on fait chauffer des sarcives, on mange des bonbons piments, des samoussas, des salades… Dans d’autres familles cela se passe certainement différemment. Ne pas faire de généralités à partir d’une expérience…

Punch coco fait maison, whisky , dodos… sont ce soir-là les boissons péi les plus consommées ! Eh oui, le whisky a la côte à la Réunion, il détrône le rhum aux grandes occasions.

Veillée de Noël dans une famille réunionnaise...
Veillée de Noël dans une famille réunionnaise...
Veillée de Noël dans une famille réunionnaise...

Même pour une fête en famille, on revêt ses plus beaux habits : jupes noires à frous -frous, robe rouge, paillettes, bijoux… On se hisse sur des talons aiguille. Les hommes mettent leur chemise et leur pantalon, et des chaussures…

Ensuite, ce qui frappe est que le père Noël passe dans la maison pour remettre les cadeaux en demandant « si on était sage ». Et on se souhaite « Joyeux Noël » à MINUIT ! C’est surprenant. Alors qu’en métropole c’est au passage vers la nouvelle année qu’on se congratule à minuit.

Une autre différence notable est l’usage des pétards au cours de la soirée. Les « grands enfants » s’amusent » pendant qu’on se bouche les oreilles! et les feux d’artifice à minuit dans le ciel de Saint Pierre ont de l’avance… A minuit on allume de longues bougies magiques et chacun s’amuse à les voir étinceler.

Les jeunes s’amusent à chanter ensemble, avec un micro, en téléchargeant des musiques avec paroles sur Youtube (mie à la page oblige, ici on a la wifi ). On chante en anglais, en français, en créole et on se trémousse. Danse séga aussi, peu importe l’âge… Gilda à 93 ans se bouge toujours...

Veillée de Noël dans une famille réunionnaise...

Et même si on se couche tard, on se lève quelques heures plus tard et ce 25 décembre. On balaye les reliquats de pétard, remet de la déco, lave les verres, épluche des oignons, de l’ail, on continue la fête avec un cabri massalé, gros pois citrouille, préparé par Jean Paul… Et tout le monde revient, d’autres se rajoutent… c'est ça "la R(r)éunion"

Veillée de Noël dans une famille réunionnaise...
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 23:40

… a quitté le club de randonnée pour toujours le 4 octobre. Serviable, discret, il était un compagnon de randonnée très agréable.  


                                                Jose-Boyer.jpg

 

Il n’est pas tout à fait parti parce qu’il reste dans mes pensées. A l’occasion de réunions ou marches sur les sentiers, il aimait à parler de son île. Il en connaissait les secrets, les traditions, la flore, la faune, la musique…

Né au pays, il y a grandi et savait faire découvrir sa terre natale avec passion. Notre danseur de maloya, était aussi un amateur de bonne chère, de caris qu’il cuisinait avec bonheur, ( sa tourte aux brèdes était un délice). 

 José a marqué le club et l’île de son passage. Je suis heureuse d'avoir pu le croiser sur cette terre et d'avoir eu la chance de faire un bout de chemin avec lui.

 

                     Fanfan-et-Jose.JPG

 

               Fanfan et José fermant la marche lors d’une randonnée sur le chemin des Anglais. 

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 00:15

Nos amis Martine et Michel aiment Madagascar. Le couple y va régulièrement, il a même créé une association pour aider les habitants du village natal de Michel, situé sur la côte ouest. 

 

Tous deux aiment recevoir les amis dans leur petite case de Grand Bois à la Réunion. Un jour, ils nous  ont invités à dîner avec  les tresseuses de Pêcheurs Golet, ces gramounettes exceptionnelles qui répondent toujours « présentes » quand on a besoin d’elles aux calbanons  de la Cafrine pour les animations de quartier. Mme Abriel, la doyenne de Grand Bois était aussi des nôtres ce soir-là !

 

Chez Michel

Ce soir-là, nos hôtes nous ont préparé deux plats traditionnels malgaches : le ravitoto, prononcez « ravitout » ( littéralement feuilles pilées). On le prépare avec des feuilles de manioc auxquelles on ajoute de la viande de porc ou de zébu. Pour le zébu à la Réunion, on oublie. Michel nous explique que c’est un plat qu’on préparait et qu’on emportait dans les champs où on travaillait : ce plat se mange froid.

ravitoto

Sur la table du riz blanc et du romazava, prononcez « roumazav ». C’est un ragout délicieux à base de brèdes mafanes, feuilles qui piquent sur la langue en la paralysant un peu. Dans ce bouillon de feuilles on ajoute en général du bœuf qui mijote longtemps. Chaque roumazav a un goût différent en fonction du bouillon. 

 

romazava

 

Nous avons passé un très bon moment avec ces formidables Grandboisiens : c’est toujours un plaisir de se retrouver que ce soit autour d’une table pour tresser du vacoa, ou pour manger, pour écouter des histoires lontan ou chanter…

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 19:56

Samedi après - midi, je m’étais fixé le but de faire découvrir Grand Bois à nos invitées z’oreilles Angèle et Myriam.

Nous avons fait un  ti passage aux calbanons de la Cafrine, (fermés le week-end).Et c'était l'occasion de leur montrer un kapokier, un jujubier,un benjoin, des jamblons...

P1070944

Puis nous avons pris la direction du Sentier des Pêcheurs. Là, non loin du Trou bleu, près des barbecues avaient pris place des familles de Petite Ile, Grands Bois et environs. Christian et Harold nous ont invitées à manger leurs préparations culinaires : dans plusieurs marmites il restait encore du cabri massalé, du rougail saucisse.  Mes amies n’ont pu refuser. Elles ont apprécié les carris, mais aussi le rosé frais. Pendant une demi-heure, nous avons bavardé avec ces charmants pique-niqueurs, qui évoquaient leur séjour en métropole, s’intéressaient à la Lorraine, parlaient de leur attachement à la Réunion :  tous étaient manifestement ravis de faire partager leur joie de vivre. 

100_3890.JPG

P1070947

Nous avons continué à marcher dans le quartier appelé Cité Hyacinthe, toujours en longeant l’océan et avons repris la voiture pour nous arrêter devant l’ancienne usine sucrière restaurée.

P1070949

Petite balade sous les banians puis trempette dans le bassin, arrêt à la « plage ti sable ». Enfin, nous avons poussé jusqu’à Manapany où je leur ai fait découvrir l’ancien four à chaux et la côte sauvage de Manapany.

P1070951

 Une après midi bien remplie qui a beaucoup plu à Angèle et Myriam.

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 17:21

Quel est donc ce rassemblement près du Point de Vue du Bras de Pontho ? Une exposition de "Porsche" ? Tout laisse à croire que tous les véhicules de prestige se sont donné rendez-vous dns cette petite localité de l'île, voisine de Trois Mares.

Quelques minutes plus tôt, les mêmes voitures s'étaient retrouvées au Parc des Palmiers... pour évidemment immortaliser les heureux moments d'un mariage. On photographie d'abord le couple sous les palmiers, puis les moyens de locomotion sont mis à l'honneur devant la place de l'église du Bras de Pontho.

 

 

Pourquoi avoir suivi ce cortège inédit, alors que je ne me sens pas très concernée par les véhicules de luxe ? Eh bien, la raison en est toute simple : c'est Maurice, un copain du lycée Jean Moulin, et originaire de Petite Rosselle, qui épousait hier Carol, une Réunionnaise. Et nous (François et moi) étions de la noce.

photos-Jac-2-023.JPG

Et comme Maurice est le président du "Club Porsche", les membres de cette association étaient de la fête, une fête qui s'est prolongée dans la bonne humeur au Restaurant "Cap Marine" à Grand Bois. La piste de danse n'a pas désempli: la Réunion aime se trémousser au rythme du séga, du maloya, mais aussi du disco... Et les plats délicieux du buffet ont ravi les 150 convives. Merci à Maurice pour  cette soirée mémorable et félicitations aux jeunes époux !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 22:50

 

Ce matin, trois avions venus de métropole entre 8h15 et 8h50, se sont posés sur le tarmac de l’aéroport Roland Garros avec plus d’un millier de passagers : signe que les vacances d’octobre des zoreilles ont commencé. Pendant plus d’une demi-heure un rouleur a rythmé l’arrivée des passagers. Pour nous qui attendions nos hôtes, c’était très agréable, je pensais qu’il s’agissait là d’une idée géniale de la Maison du Tourisme qui innovait pour mettre tout de suite les arrivants dans l’ambiance. Le kayamb aussi accompagnait des danseurs en costume traditionnel, sega et maloya au répertoire.

P1130323.JPG P1130327.JPG

Renseignements pris, ce n’était pas ça du tout ! C’était un groupe de Saint Paul qui accueillait l’association « Les Flamboyants de l’île de la Réunion de Brède » de l cette ville du bordelais où est né Montesquieu. Les Réunionnais ont accueilli leurs amis venus de métropole en leur jouant de la musique, mais aussi en leur proposant un plateau de samoussas et bonbons piments… Et pour arroser le tout, une note de rhum arrangé.

P1130325

Un bel accueil, dont rêverait plus d’un passager avachi un vol de 11 heures et  une nuit sans sommeil . A bon entendeur …

Jamais encore nous n’avons été accueillis en fanfare à notre descente d’avion. Francine en posant le pied sur le sol réunionnais pour la première fois a eu cette chance.

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article