Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 16:30

Dimanche matin, j’ai emmené nos hôtes au sentier marmailles de « Notre Dame de la Paix ».  Quelques familles occupaient déjà les lieux pour pique-niquer. Eh oui, le dimanche, on a plaisir à se retrouver autour d’un bon cari en plein air.

 Nous avons eu le temps d’arriver au point de vue sur Roche Plate quand les nuages ont commencé à prendre le rempart d’assaut. Bientôt, tout était dans le coton, mais nous avions eu la chance de distinguer les maisons en contrebas ainsi que le lit de la Rivière.

                       NDDPA photo Myriam

Tranquillement, nous avons rejoint le parcours du sentier botanique.C’est chaque fois une découverte,  et la flore change : parfois on en voit les fleurs, parfois les graines. Cette fois-ci, j’ai appris à reconnaître le mahot grâce à un couple de Réunionnais qui a confirmé que les petites fleurs orange et roses chutes à terre étaient celle de cet arbre.

                             NDDP6

Familiarisée avec plusieurs plantes, j’ai pu désigner à mes amies celles que je connaissais : la canne marronne, l’ananas marron, le change-écorce, l’arum, le bégonia, les fanjans mâle et femelle, la marguerite folle, le bois de raisin…

                             NDDP

NDDP2

Cette fois-ci j’ai pris du temps pour retrouver la langue de bœuf, la tit liane blanche, le mapou.

Nous avons aussi entendu le chant du tec-tec, celui de l’oiseau blanc ainsi que le miaulement si particulier du merle péi ( toujours bien caché)

C’est toujours un plaisir de se promener sur ce sentier – un peu humide ce jour-là- au milieu de troncs noueux, couverts de plantes épiphytes, en frôlant des fougères variées.

                          NDDP3 

Nous avons pris notre temps. Puis vers 11 heures, nous sommes revenues au Tampon par le Petit Tampon et ses plantations d’ananas

                           NDDP0 photo Myriam

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Patrimoine de l'île
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 15:50

Un message de Ferdi, notre expert en astronomie, vient de tomber dans ma boîte électronique. Information que je trouve intéressante à diffuser. Pour ceux qui ne seront pas à Petite-Ile, pour écouter le superbe concert de Villancico, ce soir ...

 

"Pour information, le télescope spatial Hubble sera observable à l'oeil nu mardi soir 17 avril de 19 h 58 min 50 s. à 20 h 02 environ, allant du ouest-sud-ouest vers l'ouest. Aux alentours de 20 h 01 min 40 s, il culminera vers l'ouest à 42° de hauteur, à côté de l'angle supérieur gauche du rectangle de la constellation d'Orion. L'éclat d'Hubble, plus faible que celui de la station orbitale, devrait malgré tout être visible (magnitude 2). En entrant dans l'ombre de la Terre, Hubble s'éteindra juste avant 20 h 02, à mi-chemin entre Sirius du Grand Chien et les 3 étoiles alignées en biais au milieu du quadrilatère d'Orion (si les prévisions du site Heavens-Above sont correctes).

  Autrement, mardi aussi, diffusion à 17 h 45 sur France 5 d'un documentaire sur l'étonnante jeep lunaire des missions Apollo 15, 16 et 17 en 1971-72.

Bonne semaine !"

    Ferdinand

Rappel : ceux qui auront eu l'occasion de voir Hubble, rien ne les empêche d'aller écouter Villancico  mardi à la Châtoire ou encore vendredi à L'Entre-Deux ...

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Ciel
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 19:56

Samedi après - midi, je m’étais fixé le but de faire découvrir Grand Bois à nos invitées z’oreilles Angèle et Myriam.

Nous avons fait un  ti passage aux calbanons de la Cafrine, (fermés le week-end).Et c'était l'occasion de leur montrer un kapokier, un jujubier,un benjoin, des jamblons...

P1070944

Puis nous avons pris la direction du Sentier des Pêcheurs. Là, non loin du Trou bleu, près des barbecues avaient pris place des familles de Petite Ile, Grands Bois et environs. Christian et Harold nous ont invitées à manger leurs préparations culinaires : dans plusieurs marmites il restait encore du cabri massalé, du rougail saucisse.  Mes amies n’ont pu refuser. Elles ont apprécié les carris, mais aussi le rosé frais. Pendant une demi-heure, nous avons bavardé avec ces charmants pique-niqueurs, qui évoquaient leur séjour en métropole, s’intéressaient à la Lorraine, parlaient de leur attachement à la Réunion :  tous étaient manifestement ravis de faire partager leur joie de vivre. 

100_3890.JPG

P1070947

Nous avons continué à marcher dans le quartier appelé Cité Hyacinthe, toujours en longeant l’océan et avons repris la voiture pour nous arrêter devant l’ancienne usine sucrière restaurée.

P1070949

Petite balade sous les banians puis trempette dans le bassin, arrêt à la « plage ti sable ». Enfin, nous avons poussé jusqu’à Manapany où je leur ai fait découvrir l’ancien four à chaux et la côte sauvage de Manapany.

P1070951

 Une après midi bien remplie qui a beaucoup plu à Angèle et Myriam.

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans ami(e)s
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 21:24

Visite tous les mercredis à 14 heures précises. Entrée 4,65 euros

Après nous avoir donné la définition de l’insecte, Blandine, très professionnelle, nous a familiarisé avec les phasmes, expliqué les mœurs de tous les insectes présents dans les vivariums : blatte arlequin, blatte américaine, cochenilles, gendarmes, cétoine ( mouche l’argent), zozis , araignée trembleuse, babouc, bibe, grillons...

phasme 

phasme

blatte

blattes

 

Elle nous a parlé du cycle biologique des moustiques, présenté les insectes aquatiques, les criquets…

D’une étagère, notre guide a retiré des  bocaux contenant des céréales et des insectes qui s’y étaient établis. Ensuite, elle nous a présenté un livret de recettes à base d’insectes : beignets, grillades, soupes…

recettes insectes

Tous les visiteurs sont ensuite sortis dans le jardin où il était question des plantes-hôtes de papillons, de vertus médicales de certaines plantes. L’animatrice s’est dirigée vers une cage habitée par une bibe : elle a introduit un phasme qui aussitôt s’est immobilisé,

jardin-insectarium.JPG

Pour terminer, nous avons eu accès à la serre aux papillons où nous avons observé une chenille, des chrysalides, trouvé des œufs, admiré le vol de plusieurs papillons.

chenille papillon

Comme l’heure tournait, il était déjà 16h15, nous ne sommes pas retournés dans la salle pour voir la vidéo, mais avons pris congé du groupe. Une sortie pédagogique qui mérite le déplacement, même si on se sent à l'étroit dans cet univers insuffisamment mis en valeur.

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans musée
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 15:51

On pourrait en écrire des articles sur ce lieu que je rêvais de découvrir depuis belle lurette. Quelle n’a pas été ma déception en me rendant à ce pôle dit " touristique". 

Rien à redire sur le balisage pour trouver l’insectarium à partir de la bretelle de la RN : il est bien fait à partir du 2e rond-point, à condition d’aller jusqu’au rond-point des grands banians. Là, prendre la 1ère à droite, puis encore une fois la 1ère à droite, passer devant les hôpitaux,  continuer jusqu'au bout de la rue.

 Il nous faut nous garer sur un parking qui est une friche à l’extérieur des locaux, sans une once d’ombre : un seul arbre !

Moi qui pensais entrer dans une pépinière ( un grand parc planté d’arbres) voilà que je découvre derrière les murs  un parking ombragé entouré d’un complexe de petites cases devant lesquelles  poussent quelques plantes. Des pergolas aménagées devant ces bâtiments sont désespérément vides à l’exception d’une. Tous ces bâtiments appartiennent à la ville. Des machines rouillées traînent un peu partout.

insectarium insectarium 1

 insectarium 3

  C’est dans une de ces cases de dimension très modeste, au fond, à droite,  qu’est installé “l’insectarium” avec un petit “i”. A se demander, au vu de l’espace qu’on lui concède,  si l’insectarium est seulement “toléré” par la ville. L’association qui gère ce fonds important d’insectes serait subventionnée par la municipalité. 

insectarium 5

L’ITR, organisme qui doit promouvoir le  tourisme à la Réunion n’est – il pas sensible à l’intérêt indéniable de cette structure ?

La visite animée par  Blandine, une spécialiste férue et passionnée est très très intéressante, mais l’environnement n’est pas à la hauteur des attentes de touristes : la salle d’attente est … à visiter pour sa médiocrité, puis  la salle d’exposition mériterait un coup de neuf, pas assez d’espace ; le jardin extérieur est également de dimension modeste.

insectarium 6 insectarium 7

La halle aux papillons est touffue, difficile d’y circuler, heureusement que nous n’étions qu’une dizaine de visiteurs…) Le panneau explicatif des papillons devant la serre est décoloré, les insectes aquatiques derrière leur vitre ont aussi perdu leur éclat.

insectarium 8

     J’ai du mal à comprendre comment un endroit aussi important n’est pas mis en valeur. Malgré le potentiel existant  en ressources et en animateurs compétents, l’endroit n’est pas attirant.

Comment se fait-il qu’on délaisse un tel atout de la Réunion ? 

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans musée
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 10:43

Il est une plante qui envahit régulièrement mon jardin, qui se développe aussi dans les pots d’orchidées, au pied des palmiers, dans tous les terreaux.

C’est un trèfle aux feuilles fines et larges et aux tiges très fines. Généralement, je l’arrache et ne lui laisse pas le temps de fleurir.

Pour une fois, je n’ai pas « gratté » la terre près de nouvelles plantations et voilà que quelques trèfles ont donné des fleurs. Très jolies d’ailleurs !

                        oxalis

 

Pour lui donner l’envie de ne plus revenir, on peut l’étouffer par du paillage, ou l’asperger de savon liquide ou d’huile.Souvent quand on l’arrache, ses petits bulbes se dispersent, et le trèfle refait surface.

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 11:19

Deux photos que j’ai prises la semaine dernière  au Tampon me semblent très proches : d’abord, c’est celle d’un margouillat qui a fini ses jours dans le chambranle d’une de nos porte-fenêtres puis, celle d’une vieille case qu’on désosse dans la rue Hubert Delisle.

 squelette de margouillat

case démolition 2

On ne peut rien contre le temps. Le sort du margouillat me laisse quelque peu indifférente parce qu’e toute une famille de ces reptiles a pris ses quartiers dans notre maison. Je ne suis pas déçue de la disparition d’un membre de cette famille dont les éléments quoique fort utiles laissent souvent des crottes sur les murs blancs. Même mes nappes en gardent des traces indélébiles.

 case démolition

Mais la destruction d’une vieille case, qui aurait mérité une restauration plutôt qu’une démolition me chagrine énormément. Encore un élément architectural du Tampon qui disparaît au profit d’un immeuble qui s’est littéralement collé au trottoir dans la rue descendant vers le marché couvert. Une mort annoncée qui aurait pu être évitée. Quand les termites sont dans le bois, on peut changer la charpente. Enfin, tout le monde ne raisonne pas comme moi…

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Patrimoine de l'île
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 20:48

 Ce matin, Robin a fait la chasse aux oeufs dans le jardin de ses gramounes. Le lapin de Pâques était passé dans le verger en semant des oeufs en sucre mais aussi des oeufs en chocolat … qui ont commencé à fondre sitôt le semeur parti…

Chasse aux oeufs 5 chasse aux oeufs 2

 

Même le lapinot en chocolat qui se trouvait dans son nid, sous les patates douces a été mortellement touché par le soleil : il avait un gros trou au côté droit ( (comme dans le Dormeur du Val d’Arthur Rimbaud)

 Chasse aux oeufs 3

En regardant les infos sur Réunion 1ère,  hier soir j’ai compris comment on faisait ici  sous les Tropiques pour que la chasse soit une réussite : les enfants cherchent dans les champs de canne ou les vergers des oeufs en “plastique”, puis les troquent contre des oeufs en chocolat au retour du jeu de piste. Cela évite bien des déconvenues, au moins ces friandises-là ne sont pas prises d’assaut par les fourmis ou d’autres bestioles, et les rayons du soleil  ne peuvent pas les atteindre…

 Nid de Pâques

Il faut savoir qu’à la Réunion, ce sont les cloches qui sèment les oeufs… j’en vois d’ici certains qui rigolent ! On ne se moque pas... Vrai que des lièvres n’en a plus bézef sur ce petit caillou. Mais nana des zoreilles comme “nous zot” qui préfèrent penser que c’est le lapin qui s’amuse à ça, ça fait plus vrai…

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans manifestation
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 16:27

A la Réunion, dans la rue, au supermarché, ou encore au téléphone, on vous souhaite une “Bonne Fête” le jour de la Fête des Mères.

Et le Jour de Pâques, il est aussi de bon ton de se souhaiter de Joyeuses Fêtes  dans l’île.

Ce matin, par exemple,  en allant au Géant Casino de la Châtoire ( eh oui, les grands magasins sont ouverts le matin de Pâques à la Réunion) François a rencontré Mme Hoareau , une parente d’élève, qui lui a demandé de me souhaiter une belle fête pascale, et j‘ai eu un mail de randonneurs sympas, les Fontaine, qui également m’ont souhaité de Joyeuses Pâques.

Très vivace cette tradition pascale ! Cela me rappelle ce dimanche où nous avions coutume d’aller chez les grands-parents pour leur dire "Joyeuses Pâques" de vive voix .A cette époque, on faisait ses Pâques : pas question de rater la messe. Et tout le monde était endimanché. On taillait de nouveaux vêtements aux enfants, un air de printemps flottait partout. Si les temps ont bien changé sur le continent, sur la petite île, ça continue.

Même qu’on fait dans certaines localités un chemin de croix le Vendredi Saint  avec un Christ en chair et en os. Les journaux  sont pleins de cet événement.

Ce que je trouve dommage est que  certaines mères de familles ne puissent même pas faire la chasse aux oeufs avec leurs marmailles, le dimanche de  Pâques n’étant pas “Jour de Repos” pour elle. C’est le Jour du Seigneur ! me direz-vous, pas celui des petites gens…

C’est bien pratique de trouver un magasin ouvert, prétendront d’aucuns. Hum !

"Joyeuses Pâques azot tout"

Une fleur pour toi

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans superstitions et religions
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 08:53

 Villancico sera bientôt en tournée dans toute l’île ( du 16 au 22 avril).

Villancico- affiche- 

Dans quelques jours, le choeur “Villancico” et l’orchestre "Taconné" de Bordeaux se produiront dans six localités de la Réunion. Les 70 choristes dirigés par Jacques Detan s'apprêtent à accueillir l’ensemble instrumental de métropole avec lequel, ils vont finaliser le concert. Musiciens et choristes ont chacun de leur côté travaillé ces partitions et l’heure de la fusion approche.

Cela fait quelques années que ces deux formations s’unissent pour donner un concert à la Réunion et l’harmonie existe vraiment :  des liens se sont créés dans la musique et la vie.

 Le travail était  méthodique : toute l’année, pendant la répétition hebdomadaire du mercredi, les différents pupitres travaillent séparément sous la conduite d’un mentor, avant de se retrouvent dans la même salle pour s'accorder. La dernière répétition a eu lieu en l'église de la Châtoire.

Tous se félicitent du résultat : “On est en harmonie,  ça va être formidable ! Quelle émotion, tous vivent la musique ! “ assure un ténor du choeur.

En attendant de voir, et surtout d'entendre, notez les six rendez-vous et réservez vos entrées ! Les choristes ont des billets à proposer en prévente,  il est également possible de réserver en ligne  : www.monticket.re

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Musique
commenter cet article