Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 18:23

Faire la connaissance d'un anti-esclavagiste réunionnais méconnu, voilà ce que propose ce 10 mai, journée officielle de la commémoration de l’esclavage, le Pôle Valorisation du Patrimoine.

 

Ce soir  à  18h15 dans la salle de conférence de la Médiathèque Barquisseau à Saint Pierre, Patrice Pongerard, anthropologue,  fera découvrir un anti-esclavagiste réunionnais oublié :  Louis Timagène Houat.

 

 

Entrée libre


marronnage.jpg
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Des hommes...
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 15:18

Le pôle Valorisation du patrimoine du service culturel de la Ville de Saint-Pierre organise une conférence demain samedi 3 mai 2014 à 18h15 à la médiathèque Barquissau de Saint-Pierre.

 

Le Conférencier est M. Enis Rockel, guide conférencier bien connu pour ses animations dans le Sud de l’île, romancier, membre de l'Académie de l'Ile de la Réunion, société savante fondée en 1913.

 

Il présentera l'histoire de l'aviation à la Réunion. Maint sujet passionnant sera abordé : l'arrivée de Farman 192 de Goulette, Machesseau et Bourgeois, Roland Garros, l'aviation dans le sud, Monsieur Adam de Villiers, ...

 

Pas de réservation ! Venez nombreux !

 

aviation.jpg
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans manifestation
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 11:43

Le pôle valorisation du patrimoine de saint Pierre propose la découverte de la culture et une initiation à la cuisine créole à Grand-Bois (près de Saint Pierre, vers Saint Joseph). 

 

La journée commence par une Visite des Calbanons de la Cafrine (petit musée rappelant le passé de l’usine sucrière et de la population de Grand-Bois) , visite guidée par Willy Demile et Enis Rockel


P1060832 

Suit un atelier culinaire  avec préparation de mets créoles (cari, samoussas…), atelier suivi d’un repas, auxquels tous les visiteurs participent avec les animateurs bénévoles de l’Association Pêcheurs Golet.

Ces derniers concoctent toujours d'agréables surprises aux invités. On repart toujours très satisfait d'avoir pu approcher la culture créole de si près !


Grand-Bois 0087 P1060882

 

RDV : à 9 heures aux calbanons de Grand-Bois

Durée : environ 5h 

Tarif : 20 euros par personne

 

Réservations obligatoires au 0262 96 29 10 ou par mail à valorisation.patrimoine@saintpierre.re

 

 

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans manifestation
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 02:05

Le phénomène est assez récent. De plus en plus d’écoles initient les enfants aux plaisirs de la baignade dans les vagues. Au fil des ans, on voit de plus en plus de groupes scolaires sur la plage.

Les professeurs d’EPS voient là un formidable terrain d’entraînement pour les enfants. 

 

EPS natation dans l'océan

 

Même des écoles maternelles encadrées par les enseignants et les parents d’élèves se retrouvent une fois par semaine dans le périmètre de baignade devant le poste de surveillance du lagon de Saint Pierre.

 

Si les petites filles ne sont pas très téméraires, on voit que les garçons du même âge sont bien plus hardis. Mais le travail de certains éducateurs pour les familiariser avec l’eau est encourageant. Quelle patience  et quelle organisation ! On surveille son groupe, on ne brusque personne et à la fin de la séance, c’est avec une satisfaction non dissimulée qu’ on regagne la salle de classe !

 

EPS natation océan 2

 

On est loin des années où l’océan était redouté ! Beaucoup d’adultes –des quinquagénaires, sexagénaires…- nés à la Réunion craignent encore aujourd’hui d’affronter les flots, parce que non initiés à la natation dans leurs écoles. 

 

La peur de la houle y est peut-être pour beaucoup, dans de nombreuses familles de pêcheurs on a perdu un des siens qui s’est aventuré trop près du bord ou qui est parti pêcher au large…

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans océan
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 21:03

Mon ami Alain, en me faisant visiter son village, m'a emmenée dans un quartier où il avait coutume de se rendre autrefois pour rendre visite à sa famille. Il m'a confié avec un brin de nostalgie :

 

« Ma marraine s’appelait Aline.  J’allais tous les jours de l’an à pied chez elle et elle me donnait de l’argent. A cette époque, il y a cinquante ans, on faisait des kilomètres sur ces routes qui n’étaient alors que des chemins, les familles n’avaient pas de voiture.

Un jour, j’ai envoyé une boîte de chocolats à ma chère marraine, mais quand elle l’a eue, elle était déjà décédée. 

J’ai appelé ma fille Aline en souvenir d’elle. 

Voilà la case où tante Aline habitait, elle avait été vendue à la famille Sully et maintenant elle est toujours inoccupée. Tu peux la voir derrière le "baro" -là !" (comprenez "le portail")

 

Une case pleine de souvenirs, à ne pas démolir surtout ! »

 

case d'Aline

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Patrimoine de l'île
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 23:18

Ce gîte nous avait  été recommandé par une amie du Tampon. Nous avons donc réservé cet été une nuitée pour échapper aux grandes chaleurs du littoral. Nous avons passé là un bon moment. 

 

Pour nous y rendre, nous sommes montés en car (ligne 60) à Cilaos et avons pris un autre bus (ligne Gueule Rouge) et là , nous avons demandé au chauffeur de bien vouloir nous signaler l’arrêt pour « le Cryptoméria ».  Le car a donc pris la direction de Trois Mares, puis de l’hôpital, du camping  et a bifurqué vers la droite sur la route de Bras Sec … là je vois le gîte qui s’éloigne… Notre chauffeur avait confondu l’arrêt de la Forêt des Cryptomérias avec la location meublée du même nom. Quand il réalise sa méprise, il s’arrête immédiatement. Ouf ! 

P1030003

 

P1030004

 

La location est située à la croisée de la route de Bras Sec et de la rue du Matarum. Une salle commune équipée d’un réfrigérateur, d’une télévision, d’une cafetière… est à disposition de la clientèle..

 

P1030041 P1030042

 

Chaque chambre de cette location meublée a une entrée indépendante et des sanitaires privés. Notre chambre située au rez-de-chaussée côté cour était spartiate, mais proprette ; le matelas était confortable. D’ailleurs, notre objectif n’était pas de passer notre journée ici, mais de marcher dans le cirque. 

 

De ce gîte,  on accède au Plateau des Chênes et on a le choix de nombreuses promenades, soit vers la Roche Merveilleuse, soit vers le Bassin Bleu. Le Cryptoméria est situé à deux pas de la piste VTT et du parcours de santé. Quelques atouts non négligeables. Il est aussi à une dizaine minutes à pied de l’établissement thermal de Cilaos.

 

Pour le repas du soir, on nous a proposé  deux formules : soit manger au snack de la maison (caris, sandwichs…) soit choisir la formule « table d’hôte » : nous avons préféré la deuxième solution.

 

P1030044.JPG

 

Nous n’avons pas regretté la dépense : le cari boucané- bringelles était délicieux.

 

P1030049 P1030047

P1030051 P1030052.JPG

 

Nous avons bu le punch maison avec notre hôtesse, et bavardé avec elle entre les plats et à la fin du repas. Le boucané, qui avait été fait par des membres de la famille de puis préparé par Mme Turpin était très bon. Un repas créole, du terroir,  comme on les aime avec un rhum arrangé pour terminer.

 

Ce soir-là nous étions les seuls à manger dans la petite salle, une aubaine pour accaparer longuement la propriétaire, une dame très aimable. Il existe encore des lieux à la Réunion où on prend le temps de faire la conversation et de partager ! C'est pour cela que nous préférons la formule "chambres d'hôtes".

 

Le Cryptoméria

21, route du Matarum

 tel 0262319103

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Tables d'hôtes et restaurants
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 17:44

A la Pointe du Diable tout est possible : on peut s'y promener, y faire des photos, pêcher à la gaulette... et même s'y cultiver. La preuve...


      .... Le Pôle Valorisation du Patrimoine de Saint Pierre, propose ce dimanche une découverte « inédite » du patrimoine local. 

 

Elle aura pour sujet « La Pointe du Diable »


                               pointe du diable le soir

 

 

Cette visite  animée par  Olivier Hoareau, spécialiste en « Sciences et Vie de la Terre » dure environ une heure trente. 

 

                   pointe du diable géologie

 

Le prix est modique (5 euros par adulte/ 3 euros pour les enfants, les étudiants et les demandeurs d’emploi, gratuit pour les moins de 6 ans).

 

Rendez-vous devant la chapelle de la Pointe du Diable à 9 heures

 

                    pointe du diable chapelle

 

Les réservations sont obligatoires au 02.62.96.29.10 ou par mail à valorisation.patrimoine@saintpierre.re

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Geologie
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 00:21

Sur le GR R1 du Bassin Bleu vers Ilet de Bois Rouge (suite de l'article du 18.04)

 

Durée  : 1h30 prévoir boisson, chapeau  de soleil.

 

P1030340

 

      Nous traversons les éboulis du Bassin Bleu et poursuivons sur un sentier qui grimpe. Dans les arbustes, on entend le “miaou” du merle des Hauts, et on aperçoit des "becs roses".

 

P1020919 P1020914

 

Quelques chênes isolés poussent le long du GR R1.

P1020923 P1020928

 

      Nous dominons Cilaos, les vues sont impressionnantes. Parfois, il nous arrive de nous interroger sur l’emplacement des cases, construites au bord d’un à pic…


P1020930 P1020951

 

De ce chemin, nous avons aussi une vue imprenable sur le Col du Taïbit.

 P1020952

La végétation est très variée : bois de rempart aux clochettes rouges, bois de joli cœur aux baies vertes ou orange, galaberts jaunes… et beaucoup d’autres espèces rendent ce parcours attrayant.

P1020960

 

Le sentier très étroit traverse une végétation dense, puis est exposé au soleil. Alternance ombre - lumière, fraîcheur –chaleur. 

 

Ce n’est pas un boulevard, et pour couse : les dénivelés sont nombreux et le chemin est très resserré à certains endroits, pas facile pour des petites jambes d’enfants ou des mamies aux articulation fragiles…

 

P1020973

 

Un tec-tec nous accompagne en sautillant de branche en branche.

 P1020944

Il nous faut grimper puis amorcer une descente. C’est une partie de plaisir quand on est bien entraîné à marcher ou à courir. D’ailleurs nous croisons un sportif qui fait le chemin inverse.

 

 Nous croyons être près de  la route que déjà le chemin nous oblige à remonter. De nombreux dénivelés auxquels nous ne nous attendions pas. 

 P1020984

De ce sentier, nous avons aussi une vue sur les Fleurs Jaunes ou au lointain sur l’ Ilet à Cordes. Il faut parfois traverser de petits torrents...

 

P1020967 P1020969

 

Au bout d’une heure trente d’efforts, nous sommes en vue de la route. Et nous déboulons justement à un arrêt de bus rose. 

 

P1020990 

Et chanceux, nous avons le temps de lever le bras pour arrêter le bus qui vient d’Ilet à Cordes.  Il est midi moins le quart, nous avons chaud, faim et soif.  C’est vraiment une chance oui, parce que le prochain car est prévu dans 1h30 seulement. Dans une dizaine de minutes nous serons à Cilaos et mangerons au Petit Randonneur 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans randonnée
commenter cet article
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 11:57

Nous avons rejoint le départ du sentier un peu en amont des de l'établissement des thermes. Nous décidons de faire cette petite balade (dont la durée affichée est de 30 minutes).


Etab thermal, Bassin Bleu

 

 P1020868

Bien qu’il fasse déjà chaud, il est  10 heures du matin, nous comptons faire l’aller –retour pour être à Cilaos à 11h.

 

La montée dans le bois est agréable, le terrain est sec. Le sentier  (GR R2) est bordé de résineux  qui sentent bon (ce sont des crytomérias, arbres non endémiques).


P1020871.JPG

 

P1020875

 

Les longoses sont en fleurs. Ces plantes qui sont une véritable peste végétale ont colonisé toute l’île et on a du mal à se débarrasser de leurs racines. Mais leur floraison est superbe.


P1020872.JPG

 

Parfois,  on aperçoit un arbuste endémique comme le bois de raisin.


 P1020877

De temps à autre une trouée dans la végétation permet de voir la ville de Cilaos ou les rochers qui s’élèvent dans le cirque.

P1020880.JPG

 

Au bout de 20 minutes, nous atteignons le plateau des Chênes. Or les chênes ont rares ici. A cet endroit situé à 1340 m d’altitude a été aménagée une zone pour les sportifs (VTTistes et coureurs). 


P1020883

 

D’ici, on pourrait aussi rejoindre la Roche Merveilleuse ou le Col du Taïbit, mais nous nous contenterons du Bassin Bleu.

Une famille allemande randonne là avec des enfants. Le parcours ne présente pas de difficulté.


     P1020891

 

Le long de notre chemin toujours des longoses et quelques chênes, parfois un ti bon dieu, une croix rappelant un décès.

P1020898

Le sentier est étroit. Deux petits ruisseaux le croisent. J’en profite pour me désaltérer un peu.

Les vues sur Cilaos sont magiques :


P1020901

 

Le Bassin Bleu selon certains guides aurait disparu sous les éboulis et il faudrait remonter cet éboulis pour pouvoir y patauger.  Mais nous apercevons en contrebas aussi quelques cuvettes qui permettent de se baigner.



 P1020908

 

    P1020910

 

P1020912

Voilà, nous avons vu le Bassin Bleu. Retour par le même chemin. C’est raisonnable et ça suffit pour une première balade.

 

 

Nous nous asseyons quelques instants sur la roche chaude, un peu à l’ombre, mais au lieu de retourner sur nos pas, nous décidons de continuer sur ce GR pour rejoindre la Route de l’îlet à Cordes… (article suivant)

 

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans randonnée
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 13:01

          « La Grande Lessive » au lavoir de la Providence

 

                         Le jeudi 24 avril de 9h à 16 h

 

... dans le quartier « La Source » à Saint Denis a lieu une manifestation organisée par le "Réseau de Réussite Scolaire de Bourbon" . Vous y êtes tous cordialement invités.

 

                    St Denis affiche Grande Lessive

Au cours de cette journée, on pourra parcourir l’exposition, participer à divers ateliers, écouter des contes, participer à l’accrochage d’œuvres éphémères…

 

Quels ateliers "autour du lavoir" ?

- découvrir comment se faisait la lessive dans le lavoir. Une lessive lontan (gestes, matériel, les étapes du lavage au séchage)

- échanger avec les « gramouns » sur la vie lontan

- découvrir  l’historique de lavoir, les photos du lieu, une exposition sur l’eau

 

Des stands installés pour l’occasion permettront de découvrir une foule d’activités et de réalisations : jeux d’eau, fabrication du savon, création de bulles de savon géantes, sculpture sur savon, fabrication de lessive, transformation de bidons de lessive, réalisation et accrochage d’œuvres créées pour « La Grande Lessive ».

 

      Un des objectifs est de rassembler autour d’une installation artistique toutes les générations. Et le thème retenu pour cet accrochage est «  Piège à rêves »

 

      Nul l’est besoin d’être artiste, tous les usagers des lieux sont invités à accrocher une réalisation à deux dimensions à l’aide de pinces  linge (dessin, peinture, collage, photomontage, photographie, poésie visuelle…)

      Il faut signaler le concours de nombreux partenaires à ce projet ( voir détails sur l’affiche)

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans manifestation
commenter cet article