Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 21:52

Mme Mouniama Maryse, productrice de vanille du Sud de la Réunion qui vend de la vanille s’inquiète de ne pas voir les prix actualisés sur mon blog.

L’augmentation des prix serait justifiée par la baisse de la production.  

Au lecteur d’être vigilant en consultant les sites, les dates sont affichées…

Vrai que le prix de la gousse a flambé ces dernières années… Les prix de 2012 ne sont pas ceux de 2017 ! A bon entendeur salut !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article
7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 09:13

C’est l’asphyxie. Quand reprend l’école, la circulation redevient problématique à la Réunion. Et les énormes affiches publicitaires pour acheter des voitures continuent à fleurir, sur les chaînes de télévision on fait l’apologie des nouvelles berlines. En quelques années on a vu exploser la vente de voitures neuves… on achète, le plus souvent à crédit. Chacun veut s’afficher avec ces véhicules venus engorger l’île. Aucun quota d’importation… Un lobby puissant que l’industrie automobile allez savoir pourquoi …

Par exemple pour rejoindre Saint Pierre depuis Petite Ile, c’est la galère. Sur la N1, au niveau des sorties Maxime Rivière (Grand Bois) et Bassin Plat, les automobilistes trichent, font semblant de sortir et reprennent la N1 sur la bretelle d’accès, et profitent de la naïveté et de la patience des conducteurs honnêtes pour s’insinuer dans le flot qui piétine…

On met parfois une demi-heure pour couvrir 15 km ! Et pour traverser St Pierre et rejoindre Saint Louis, n’en parlons pas. Entre 7h et 9 h du matin, on met quasiment une heure  ! J’ai donc essayé de prendre le chemin cannier à la Cafrine qui débouche à Bassin Plat, chemin parallèle à la N1. Et là, surprise ! Ça bouchonne aussi et pas qu’un peu.

Incroyable ! Aucune voie n’est épargnée. Le covoiturage très timide n’est toujours pas démocratisé et le réseau routier est saturé. Comment font donc les travailleurs pour arriver à l’heure ? A quand la sensibilisation des pouvoirs publics à ce problème qui empoisonne la vie des administrés ?

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation
commenter cet article
7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 08:41

Dimanche matin, au Domaine du Café Grillé,  je bavarde avec une dame des Hauts de Saint Paul venue visiter les lieux en famille. Elle s’arrête et me montre des feuilles où pendent de petites baies vertes.

Elle m’explique qu’autrefois quand elle était enfant, elle aimait manger ces petites graines qui sont mauves à maturité. « Elles ont un goût sucré, assure –t-elle et les enfants en raffolaient. »

Je pensais qu’il s’agissait du « bois pintade » à cause d’un galet posé à son pied sur laquel figurait ce nom. Mais non… c’est un autre bois ! Alors si vous savez de quel arbre il s’agit 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 14:44

Je me promène au Domaine du Café grillé et fais des gros plans de pommes latanier pour un projet que j’ai avec une association.

Une Réunionnaise de Plateau Caillou, très aimable, voit que je m’intéresse aux fruits du latanier rouge.

Elle me raconte qu'autrefois, comme tous ses congénères, elle aimait sucer ce fruit. C' était une douceur, à une époque où les bonbons et autres sucreries n'avaient pas cours. Aujourd'hui les enfants ne connaissent plus ce fruit et ne l'apprécient pas non plus...

Elle me confie une recette dont elle est friande :  « le rhum pomme latanier ».  

Elle précise : « Cette boisson a la couleur du cognac et c’est très bon ! » puis me détaille la recette : elle éclate les pommes, en tire les gousses, enlève la peau amère et en met une petite quantité dans du rhum, ajoute une gousse de vanille et du sucre.

Le mélange repose dans un bocal fermé hermétiquement et au bout d’un an, on peut boire ce « rhum arrangé pomme latanier » !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans recettes végétation
commenter cet article
3 novembre 2017 5 03 /11 /novembre /2017 21:20

Le BALYÉ POM’ ou BALAI POM’ comme on l’appelle  ici, servait autrefois à balayer « la cour ».  Cet ustensile végétal est peu coûteux, écologique, recyclable et efficace. Et… pas bruyant comme ces souffleurs horribles qu’on utilise à tour de bras dans l’île.

Comment confectionner un tel balai ?

Il suffit de couper une feuille verte du palmier latanier, l’enrouler sur elle-même,  la nouer en son milieu, couper les extrémités et attendre que l’ensemble sèche.

La tige qu’on appelle « coton » à la Réunion fait office de manche.

Voilà un balai vert préparé par Nicole... 

 

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans tradition Travail végétation
commenter cet article
3 novembre 2017 5 03 /11 /novembre /2017 20:47

Je me suis arrêtée devant un stand tenu par des dames de Petite Ile, le dimanche de la fête de l’Ail.   Devant elles des créations très jolies en bambou.

Elles préparent le bambou, celui qui sert aussi à fabriquer les gaulettes des pêcheurs. Le travail est laborieux,  et les réalisations sont superbes : paniers, coupelles, des corbeilles, des paniers à linge…

L’Association des Familles de Manapany - les -Hauts organise aussi des ateliers. Ces derniers devraient reprendre début 2018. A retenir !

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans artisanat végétation
commenter cet article
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 22:49

Tous les sportifs et promeneurs qui aiment descendre dans le Bras de la Plaine pour rejoindre l’Entre Deux galèrent pour stationner près du départ du chemin Dassy. La route est étroite et sinueuse à un endroit. Et souvent les stationnements sont gênants pour l’usager devant emprunter cette voie qui monte au Bras de Pontho.

Si les services publics n’ont pas trouvé de solution – c’est regrettable, au vu de tous les gens qui fréquentent ce endroit- un propriétaire de champ a eu une idée de génie.

Il a aménagé un terrain plat qui lui appartient et le met à disposition des automobilistes avec des conditions : ce parking n’est accessible  que dans le créneau horaire : 6h à 18h. Et les chiens doivent y être tenus en laisse. Il va de soi qu’il faut maintenir l’endroit en l’état, propre, et une participation est souhaitée : participation modeste aux frais qu’il a engagés. Pour ce faire il a installé une cagnotte où on peut laisser une pièce de 2 euros ! Bravo à cette initiative. N'oubliez pas le petit geste pour dire merci...

 

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans circulation randonnée
commenter cet article
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 18:07

 

 

 

L’heure est au bilan : les cinq concerts donnés à Terre Sainte, Saint Gilles, La Châtoire, Entre Deux et Saint Denis, par cet ensemble vocal, ont rencontré un franc succès : les bancs des églises où se déroulait cette prestation ont accueilli des centaines de spectateurs pendant ces soirées.

Les lieux choisis étaient en parfaite adéquation avec le programme : un Requiem pourrait évidemment se chanter dans une belle salle où l’acoustique serait parfaite, mais les sanctuaires se prêtent très bien à cette œuvre.

 

Concert à Saint Gilles
Concert à la Cathédrale de Saint Denis
Concert à l'Entre-Deux

 

Pendant cette semaine chargée- et même très chargée pour les choristes qui ont encore une vie active- tout devait être au point. Reconnaissons que les retraités y sont nombreux. On peut déjà saluer l’arrivée de jeunes qui  ont la passion du chant et ont été adoptés et sont choyés par cette sympathique chorale. Ces concerts ont même suscité des vocations dans le jeune public.

On n’imagine pas toute la logistique qui se greffe autour d’un tel événement. La publicité  était un des facteurs majeurs de cette attraction – les choristes eux mêmes avaient dessiné, installé les banderoles- Les diffuseurs avaient été contactés, des journalistes ont écrit des textes flatteurs. Il fallait en outre organiser le transport des musiciens et choristes, louer un véhicule et engager un prestataire très compétent pour faire les installations (sono, lumière, mobilier de billetterie…) Ne pas oublier d’inviter les élus et personnalités du monde musical. Trouver et former des volontaires pour assurer la billetterie et la distribution des programmes était également nécessaire. La trésorière a assuré: pas facile de chanter et d'être ministre des finances. Définir des créneaux de répétitions et des moments de convivialité post-concerts s’imposait. Les membres du comité se sont tous impliqués.

A l’occasion d’une soirée de gala, la Présidente, Brigitte ROBERT, a remercié tous les acteurs de cette manifestation.  Les nombreuses équipes qui s’étaient mises en place ont bien géré leur affaire. Le téléphone n’avait cessé de sonner chez la cheville-ouvrière de ce vaste chantier, et avec son calme habituel elle a trouvé des solutions heureuses à chaque problème. Les solistes venus de métropole ont découvert ici harmonie et joie de vivre. Quelle chance de venir sur cette belle île et d’y chanter, d’être accueillis ainsi ! Une envie de « reviens-y ! »

Les musiciens de la Réunion ont séduit les publics, même les plus jeunes : certains parents avaient à cœur de mettre les enfants près de l’orchestre pour leur faire découvrir les instruments. Rien de virtuel ici ! La qualité exceptionnelle des choristes, solistes et musiciens, dirigés par Jacques Detan,  a été saluée par la presse, et des gens de métier. Rappelons que le chœur se composait de mélomanes non professionnels qui répètent assidument toutes les semaines en vue de cette tournée de concerts. Pour les rejoindre, n’hésitez pas à consulter le site, où on vous donne les lieux et horaires de répétitions ! www.villancico.hautefort.com

Quelques photos des choristes en pleine action dans la Cathédrale de Saint Denis. Je n'ai hélas pas pu faire des zooms sur ceux qui étaient situés dans les coins...

 

Villancico a terminé sa tournée dans l’île.
Villancico a terminé sa tournée dans l’île.
Villancico a terminé sa tournée dans l’île.
Villancico a terminé sa tournée dans l’île.
Villancico a terminé sa tournée dans l’île.
Villancico a terminé sa tournée dans l’île.
Villancico a terminé sa tournée dans l’île.
Villancico a terminé sa tournée dans l’île.
Villancico a terminé sa tournée dans l’île.
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem
commenter cet article
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 13:51

Non loin de la capitainerie du Port de St Pierre, une belle zone de jeux pour enfants et ados a été aménagée.

Des agrès de « parkour » (nom donné aux acrobaties de rue ) attirent de nombreux jeunes.

Ce jour-là, j’ai rencontré une bande de lycéens de Trois Mares qui s’étaient donné rendez-vous ici pour se défouler et s’entraîner à faire des acrobaties !

 

Une aire pour ACROBATES près du port de St Pierre.
Une aire pour ACROBATES près du port de St Pierre.
Une aire pour ACROBATES près du port de St Pierre.
Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans sport
commenter cet article
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 11:18

Je suis montée à pied par le Chemin du Piton Calvaire vers la nécropole pensant y faire de belles photos de tombes fleuries. Mais le cœur n’y était pas…

Des personnes chargées de bouquets allaient sur la tombe de leurs proches, d’autres achetaient de fleurs devant l’enceinte du cimetière. Je ne me suis pas approchée des familles et ai préféré ne pas m'immiscer dans leur intimité en les photographiant.

Je me suis donc contentée de parcourir les chemins boisés du Piton, chemins qui m’ont apporté paix et réconfort.

Au pied du calvaire, à main gauche la route mène à un belvédère d’où on a une belle vue sur Grand bois et St Pierre.

De là, j’ai emprunté un chemin en sous-bois où gazouillaient de nombreux oiseaux : oiseaux blancs, cardinaux, martins tristes, tourterelles péi…

J’ai été surprise par l’abondance de vacoas dans cette zone.

 

Des marches bétonnées non fréquentées apparaissent à deux endroits...

et un morceau de route accède en pente escarpée à mon point de départ. De là, je reprends la route pour rejoindre le parking des pompiers.

J’aime cette portion de voie car elle est bordée de hauts filaos et de temps en temps on a une trouée qui permet de voir la ville de Petite Ile.

On ne dira jamais assez le pouvoir apaisant de la forêt. Comme j’aimerais qu’on protège davantage ce milieu si nécessaire au bien-être !

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article