Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 18:23

P1130675 copieRandonnée avec les JOLIS PAS le samedi 11 novembre 2011

Durée : 3h30 à 4 heures

Observation : partir tôt, éviter en temps de pluie

 

Arriver à pied  à Ilet à Cordes par le Grand Bras de Cilaos est une belle expérience. Pour moi qui n’ai jamais eu l’occasion de me rendre dans cet ilet du bout du monde, - alors que par la route c’est jouable), j’ai apprécié de monter au hameau comme les gens le faisaient autrefois. 

Marcher avec les Jolis Pas, quel bonheur ! Ce samedi, nous sommes 14 joyeux drilles à faire cette rando. Le car dans lequel nous sommes montés au Tampon nous dépose une heure plus tard un peu plus haut qu’au Pavillon (arrêt des Cars Jaunes « Burel ») 

 

La marche est assez sportive. On monte d’abord en pente douce, on contourne le lieu-dit « parc à tortues », puis devant nous s’ouvre un paysage verdoyant qui se découpe sur le ciel matinal est superbe. Les montagnes arrêtent le regard.

P1130617 copie P1130619

On progresse toujours à l’ombre de la falaise, le chemin est étroit, et à un endroit, l’ONF a installé des cordes pour sécuriser le promeneur.


                         P1130620

 

Après une demi-heure de balade agréable,  nous descendons vers dans le lit du Bras de Cilaos. Le temps d’admirer un bassin bleu où l’eau se jette en cascade, et nous  continuons à descendre sur le sable volcanique, et les roches basaltiques aux multiples formes.

                   P1130627

 

 

 

Là, nous nous déchaussons pour traverser à gué le Bras de Cilaos. Nous avons de l’eau à mi-mollet , je pensais qu’elle serait plus fraîche, mais non, on y serait bien restés.  Très vite, nos pieds sèchent au soleil et nous avons reprenons nos bâtons de marche.

                                         P1130635

 

P1130636 P1130637

Nous sommes à l’endroit appelé « Parc à Dennemont » Plus loin, un autre passage à gué, cette fois-ci on saute de « galet en galet » pour rejoindre la rive droite du cours d’eau, que nous longerons un petit moment en suivant les marques blanches peintes sur les rochers. Quelle chaleur ! On aspire à un peu d’ombre.

                          P1130646

 

 

Nous sommes au lieu-dit « les Trois Bras » ( Bras Rouge, de Benjoin, de Saint Paul) et nous empruntons le petit raidillon sur la gauche qui conduit au  plateau de l’îlet Bois de Nèfles. Bientôt le parcours passe au milieu d’une végétation basse (petits acacias, aloes…), puis les arbustes grandissent. Des filaos des hauts, des néfliers, des grévillées bordent le sentier qui devient de plus en plus escarpé.

P1130651 P1130655

 

 

Ti Yab conseille aux randonneurs de se ménager pour pouvoir aborder la dernière montée ( bien plus dure) avec sérénité. Le sol est jonché d’épines sèches de filaos qui semblent chauffer sous nos pieds. Les bouteilles d’eau se vident. Les fruits secs sont les bienvenus pour redonner un ti peu d’énergie.

 

P1130662

 

Une petite pause et c’est reparti.

L’escalade devient difficile, le soleil est torride, et parfois une petite brise essaye de nous atteindre, sans gros résultat. Et ça grimpe, ça grimpe... Dis tonton, c'est encore loin l'îlet à Cordes, tiens en parlant de cordes, on se ferait bien remorquer...

P1130673 P1130666

Mais quelle belle récompense quand on se retourne :  derrière nous le spectacle vaut la chandelle,  on domine les Trois Bras, les remparts, et au loin on distingue même l’océan. 

 P1130676 copie

 

 

P1130675 copie

 

 

Nous voilà sur une crête. De là, on voit nettement la RN5 qui longe la falaise, le Grand Morne, la Plate-Forme,  Bras Sec au fond, plus haut Cilaos. 

 

P1130695 P1130697

P1130700

 

Mais nous ne sommes pas au bout de nos efforts, encore des escaliers à gravir et on aperçoit enfin les premières maisons d’Ilet à Cordes que nous n’atteindrons qu’une demi-heure plus tard. 

Nous décidons de pique-niquer à l’ombre. Un arrêt récréatif où circulent les figues sèches de Dédé, le rhum arrangé de not’ président, et où on trouve le temps de bavarder gaiement.

P1130703

Encore une quinzaine de minutes de marche et nous découvrons des lentilles sèches rassemblées sur une bâche : nous sommes bien à Ilet à Cordes ( à suivre)

 

P1130704 P1130707

 

8 h35 départ de la marche (arrêt de bus Sentier Burel)

8h 40 paroi cordes

8 h 51 lit de la rivière Parc Dennemont -  des bassins

9 h traversée du premier passage à gué

9 h16 2e passage à gué 

9h 34 remontée dans le lit de la rivière

10h 04  Trois Bras - petit sentier, chemin escarpé

10h 30 pause 

10h’45 montée raide 1er point de vue sur le Bras

11h11 dernier point de vue sur le Bras

11h17 crête et superbes panoramas (Grand Morne- Plate-Forme- Mare sèche)

12 h 01 en vue d’Ilet à Cordes - Pique nique

12h 20 arrivée dans les jardins d’Ilet à Cordes

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans randonnée
commenter cet article

commentaires

Céline 30/09/2016 16:08

Cette randonnée a l'air vraiment très difficile comme indiqué ! Quel niveau faut il avoir ?
Nous avons l'habitude marcher mais pas avec autant de dénivelé.... Par contre j'ai eu une déchirure musculaire il y a 4 semaines et nous allons à Cilaos dans 3 semaines. Pensez vous que je puisse monter là haut ?

Jacqueline Dallem 03/12/2016 07:51

Désolée de ne pas vous avoir répondu plus tôt, vous devez déjà avoir fait le déplacement. Je pense que vous avez hésité, je crois que c'est plus prudent de ne pas faire de gros dénivelés quand on a une déchirure musculaire...

Chris 12/11/2011 17:48



Vous avez eu du meilleur temps que nous à Hellbourg.


Mais apparemment, ce n'est pas facile, facile.


Il y a une photo où ça ressemble plus à de l'escalade, non?


 



Jacqueline Dallem 13/11/2011 05:39



J'ai toujours une hésitation à m'inscrire aux randos qui ont lieu dans la forêt de Bélouve, souvent il pleut et j'aime pas les randos sous la pluie. Notre dernière balade au Trou de Fer a aussi
été arrosée. Faut dire qu'on a eu de la chance de pouvoir monter à Ilet à Cordes sous le soleil, alors que la météo n'était pas clémente pour ce secteur non plus. Un proverbe allemand dit que
"quand les anges voyages, le temps leur sourit..." tu étais vraisemblablement pas dans une équipe d'anges... Pour les photos c'est un peu trompeur, cen'est pas vraiment de l'escalade, ça monte
sec souvent et le sentier est étroit, mais rien à voir avec d'autres sentiers (rando de Bassin Plat à Grand Coude par exemple)