Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 11:03

J’emprunte souvent la route qui traverse des champs de cannes entre Bassin Plat et la Cafrine. Sur une grande surface, les hautes cannes dorées aux inflorescences duveteuses ont disparu de le surface de la terre pour faire place à un sol noir où se dressent encore çà et là des tiges désolées.  Le feu maîtrisé par les pompiers a été arrêté à proximité des habitations.


P1130090


      P1130089-bis.JPG

Si on ne peut pas considérer cela comme un désastre écologique, parce que les seules plantes calcinées étaient des cannes, il s’agit peut-être d’un désastre économique pour leur planteur.


P1130094

Piste criminelle, escroquerie à l’assurance, ou négligences comme un mégot mal éteint ? Les planteurs se défendent et font même des gardes tournantes pour piéger le pyromane. 

Dans un article de JIR, j’ai lu récemment un article qui m’a bien fait sourire et où j’ai retrouvé avec bonheur un trait d’esprit de notre ami Gérard Moutien. Ce dernier qui était de quart ce soir-là explique sa méprise : il avait suivi un véhicule qui s’était aventuré dans les cannes. Fausse piste : un couple d’amoureux ! Et notre joyeux drille de conclure : « Ils avaient bien le feu, mais pas celui qui allume les cannes ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article

commentaires