Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 10:40

Depuis la varangue d’Alain,  on voit le petit jardin qu’il a aménagé et dans lequel pousse un bel arbuste tout en fleurs : des fleurs rouges en forme de touffes, un peu comme des terminaisons de plumeaux et de grandes feuilles ovales à profondes nervures.


megaskepasma 2

 

megaskepasma 3

 

En regardant mieux, on remarque que les épis terminaux portent des fleurs tubulaires à deux lèvres et des bractées ovales rouge vif.

 

megaskepasma 1

 

C’est le mégaskepasma, encore appelé « bresilian red coat ». Originaire du Vénézuela, il fait partie de la famille de acanthacées.

 

 Cet arbuste exotique ne résisterait pas dans nos contrées lorraines parce qu’il ne supporte pas, paraît-il, les températures inférieures à 15°.Depuis la varangue d’Alain,  on voit le petit jardin qu’il a aménagé et dans lequel pousse un bel arbuste tout en fleurs : des fleurs rouges en forme de touffes, un peu comme des terminaiDepuis la varangue d’Alain,  on voit le petit jardin qu’il a aménagé et dans lequel pousse un bel arbuste tout en fleurs : des fleurs rouges en forme de touffes, un peu comme des terminaisons de plumeaux et de grandes feuilles ovales à profondes nervures.


megaskepasma 2

 

megaskepasma 3

 

En regardant mieux, on remarque que les épis terminaux portent des fleurs tubulaires à deux lèvres et des bractées ovales rouge vif.

 

megaskepasma 1

 

C’est le mégaskepasma, encore appelé « bresilian red coat ». Originaire du Vénézuela, il fait partie de la famille de acanthacées.

 

 Cet arbuste exotique ne résisterait pas dans nos contrées lorraines parce qu’il ne supporte pas, paraît-il, les températures inférieures à 15°.sons de plumeaux et de grandes feuilles ovales à profondes nervures.


megaskepasma 2

 

megaskepasma 3

 

En regardant mieux, on remarque que les épis terminaux portent des fleurs tubulaires à deux lèvres et des bractées ovales rouge vif.

 

megaskepasma 1

 

C’est le mégaskepasma, encore appelé « bresilian red coat ». Originaire du Vénézuela, il fait partie de la famille de acanthacées.

 

 Cet arbuste exotique ne résisterait pas dans nos contrées lorraines parce qu’il ne supporte pas, paraît-il, les températures inférieures à 15°.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article

commentaires