Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 15:21

L’ascension  vers la Chapelle  du Dimitile (2e partie)

Après le 3e franchissement de la piste, à notre droite, nous apercevons deux  cases vertes  depuis lesquelles on a une vue imprenable sur la Plaine des Cafres.

P1130285

P1130300

Nous continuons de grimper toujours au milieu d’une végétation variée. De temps à autre on aperçoit des clochettes rose et blanc : ce sont les fleurs des bois de Laurent Martin.

P1130288.JPG

mais aussi du bringelier marron en fleurs.

 P1130318

Parfois ce sont des inflorescences roses rappelant les fleurs du fuchsia qui nous subjuguent. Ces pieds nous dépassent en taille : on appelle ici ces fleurs « fleurs z’anneaux " ou "fleurs ti z'anneaux"

P1130293.JPG

Fougères et vigne marronne nous escortent vers les sommets.  Les vues sont superbes : on distingue nettement le rempart du Bras de la Plaine, le littoral de St Pierre à Saint Louis. Nous sommes au milieu de hauts branles argentés et verts qui font une jolie palette  de nuances.

P1130305

Il nous aura fallu deux heures pour rejoindre la Chapelle depuis le parking où nous avions laissé la voiture.

Cette chapelle me surprend par sa taille, je m’imaginais trouver une petite construction. Que nenni !

P1130308

P1130310

A proximité de  la Chapelle,  il existe une bifurcation vers le Gîte Emile, mais nous la laissons à notre droite et continuons en direction du Camp Marron et du Dimitile. Nous progressons le long de bouquets d’arums, de fougères arborescentes à l’ombre de mimosas et autres arbres de bonne taille.

Bientôt nous sommes à une croisée et nous hésitons sur la direction à suivre.

P1130317

Plutôt que de diriger nos pas vers le Camp marron, nous optons pour « le sentier du guetteur ».

P1130319

Le guetteur, c’est évidemment Dimitile, le chef marron qui vivait là avec ses acolytes et qui surveillait l’endroit depuis les sommets. Notre visée est d’atteindre la table panoramique. A notre droite un panneau en bois signale qu’on se dirige vers la jonction du sentier Zèbre et du sentier de la Grande Jument (deux chemins venant de l’Entre-Deux)

P1130320

Nous croisons deux raideurs qui nous expliquent que la table est à dix minutes de là. Effectivement à dix minutes… mais  au pas de course s’il vous plaît. Nous mettrons près de 25 minutes pour y arriver. Mais avant d’atteindre cet espace aménagé avec une plateforme et une table superbe réalisée par des élèves de Volvic, nous aurons l’occasion de nous arrêter plusieurs fois pour voir une trouée sur le Cirque de Cilaos.

P1130321

P1130338

Nous longeons le rempart mais les arbres nous cachent la vue. Il faudra attendre la dernière montée sur des marches assez hautes pour découvrir un panorama époustouflant sur le Cirque de Cilaos. Nous repérons sans difficulté les sites où nous avons déjà mis le pied : Palmiste Rouge, Ilet à Cordes, Bras Creux... et d'autres que nous rêvons encore de conquérir comme le Grand Bénare, le Piton des Neiges...

P1130339

P1130340

P1130350


Assis au pied de le table,à 1837 m d'altitude, nous pique-niquons, quand deux couples de marcheurs nous rejoignent : ils viennent de remonter par le Sentier Bayonne. Quinze minutes plus tard , les nuages sont là ! Quelle bonne idée d’être venu là avant ce moment fatidique qui efface tout. 

P1130349 à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans randonnée
commenter cet article

commentaires

alainannie 19/02/2013 12:13


Bonjour , je suis tombé sur vore blog en cherchant des explications sur le tressage de vacoa , j'ai trouvé votre blog très intéressant , car j'habite Sainte Marie depuis 7 années et il y a
beacoups de choses que je ne connais pas , ici je viens de voir vos randonnées ,et je me suis permise de les lires , car nous n'avons pas encore fait le Dimitile ,est ce aussi difficile que l'on
dit.....


Je vous remercie pour cette agréable moment : à bientot  Annie

Jacqueline Dallem 19/02/2013 15:21



Bonjour, effeictivement pour le Dimitile, il faut être entraîné, ça grimpe sec.Il y a plusieurs parcours possibles, celui qui est le plus ardu est celui qui consiste à emprunter le Bayonne. Là,
c'est un vrai défi. J'ai déjà emprunté le sentier de la Chapelle, mais il en existe d'autres (celui de la Jument et du Zèbre) Pour ceux qui ne sont pas aguerris, il reste la solution du 4X4 qui
amène les randonneurs jusqu'au Camp Marron et après c'est de la balade jusqu'au Point de Vue sur Cilaos, mais prendre le 4X4 pour moi, ce n'est pas randonner. Un conseil : ne pas oser le Dimitile
par temps pluvieux, c'est dangeureux et on ne voit rien quand on marche dans les nuages.