Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 16:58

Quand la musique est trop forte, on aspire à un peu de calme. J’ai donc quitté la guinguette du restaurant « le Benjoin » pour faire une petite balade solitaire.

 

P1090355

                                         En remontant la rivière Langevin

 

Le long de cette route goudronnée, je n’ai pu résister à l’envie de photographier les ixoras jaunes et d'autres plantes ornementales qui poussaient dans les étroits jardins devant les cases.

 

ixora P1090356

Là aussi j’ai immortalisé un bel arbre qui portait des jamalacs.

jamalac  jamalac 1    P1090358

J’ai remonté la rivière sur la route qui mène aux belles cascades, qu'on trouve sur les cartes postales de l'île. Mais je n’ai pas poussé jusque là.  J’ai bifurqué  sur la droite pour  emprunter le Chemin de la Petite Crête.  Un  sentier charmant qui grimpe très doucement à l’ombre d’arbres souvent envahis par des lianes ou des plantes épiphytes. On doit trouver ici foule de plantes endémiques.

P1090381

Dans une clairière, des pieds de songe étaient éclairés par les rayons du soleil.

 P1090361

                                   sous-bois magiques

 

 

 J’ai rencontré un homme âgé qui avait coutume de venir ici se promener pour profiter du calme et du chant des oiseaux. A ma droite, une petite case en tôle, des bananiers. La construction avait plus l’apparence d’un abri d’outils qu’une case d’habitation.  Mais il est vrai que beaucoup de créoles vivent encore dans des abris en tôle de cette dimension.

J’ai photographié au bord de ce sentier des plantes aux feuilles énormes et aux graines surprenantes. J’ai eu beau chercher dans tous mes livres de botanique et sur les sites, pas moyen de mettre un nom sur ces plantes. A ma prochaine visite au Conservatoire de Mascarin, je soumettrai mes photos à des experts.

 

P1090370 X

             graines et fleurs d'une même plante, mais laquelle ?

 

P1090368

 des feuilles géantes

 

Après une vingtaine de minutes de marche sur ce sentier, j’ai entendu un grésillement : comme du sable qui s’écoule dans un tamis. En m’approchant du bruit, j’ai vu devant moi un éboulis, et le grésillement continuait.

 

P1090366 Comme je savais que la rivière Langevin était tristement célèbre aussi pour les chutes de pierres, -d'importants travaux sont actuellement en cours sur ses berges-  je n’ai pas osé poursuivre et suis revenue sur mes pas, tout en herborisant… J’ai cru identifier une fougère « pattes de lézard » mais il faudrait demander confirmation à Edmond Grangaud, spécialiste des fougères.

 

P1090379

 

Ce n’est qu’en arrivant à l’entrée du sentier que j’ai bien observé le panneau de signalisation qui mettait en garde contre les éboulements

 

P1090386

 Ce n'est que partie remise, un jour je reprendrai ce sentier pour savoir où il mène ...

Partager cet article

Repost0

commentaires