Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 15:49

A Grands –Bois, aux Calbanons, on s’active depuis ce matin pour préparer la Journée de dimanche : on découd des sacs goni et on assemble  les différentes pièces avec de grosses aiguilles pour réaliser une paillasse goni (matelas en toile de jute comme autrefois).

P1130497

 

 

P1130498

 

 

P1130495

 

Un travail d’équipe ! pas moins de 7 membres de l’Association Pêcheurs Golet s’y sont attelés. Il ne restera plus qu’à mettre dans cette couette de la paille canne. Cet accessoire de literie doit trouver sa place sur un « lit- piquets » confectionné par Jean Paul., un lit qu’on ne pouvait pas déplacer en raison des piquets amarrés dans le sol. On l’appelle aussi dans d’autres régions de l’île « lit-court-pas, lit –quitt-pas, lit-poteaux, lit-cad’… »

 

Puis une partie de la journée a été consacrée à la décoration d’un mur de ce calbanon- témoin : il s’agissait de tapisser le mur brut avec des feuilles de catalogues comme on le faisait à l’époque. Un travail de longue haleine.

P1130506 P1130507

Une douzaine de mains se sont activées pour mener ce projet à bout. Chacun y va de sa recette pour la colle : l’une des tapisseuses a apporté un mélange liquide de farine, d’eau et de sucre, mais le résultat n’est pas convaincant : les feuilles tombent. Comme les feuilles de papier glacé ne restent pas fixées, on préconise de coller une première couche de papier-journal. Eh oui, autrefois les feuille de catalogue n’étaient pas en papier glacé et le travail était plus aisé.

Suzette me confie : « Ma maman  autrefois utilisait de la farine qu’elle faisait chauffer avec de l’eau pour obtenir une mixture épaisse. On attendait que a mixture refroidisse.  Puis il fallait deux personnes pour tapisser, l’une encollait la feuille, l’autre l’appliquait sur le mur. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Patrimoine de l'île
commenter cet article

commentaires