Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 17:07

Ce deuxième jour à Mayotte, nous le mettons à profit pour faire le tour du cratère situé au Nord de Petite Terre.

Nous nous levons tôt pour ne pas subir les grosses chaleurs. Nous voilà en route pour une randonnée d’une heure. Nous hélons un taxi qui emprunte la route des Badamiers et nous dépose au parking situé au départ de la rando.

 

24

                    vue aérienne (dépliant touristique)

 

Le Dziani Dzaha (lac Dzaha) est géré par le Conservatoire du Littoral. Les eaux sulfureuses du cratère ne sont pas propices à la baignade, mais la promenade sur le chemin qui en fait le tour vaut le coup. Compte –tenu de l’exposition, nous avons bien fait de le parcourir au lever du soleil. En journée, les promeneurs doivent souffrir. Prévoir chapeau de soleil,deux itres d'eau et de la crème solaire et...le produit anti-moustique

24a

 

 

Nous remontons un chemin de terre bien raviné et croisons une femme chargée de bidons et une gamine guidant une brouette.

Toutes deux nous expliquent qu'elles habitent dans une ferme non loin d'ici et qu'elles descendent cette côte abrupte pour aller chercher de l’eau.

 

Après une escalade sportive, nous nous arrêtons au faré (kiosque).Devant nous, le Lac aux eaux miroitantes, nous devinons l'océan derrière la végétation. Nous décidons de 24bcontourner le cratère par la gauche.

Nous dominons l’île, nous voyons au loin  la jetée qui mène à la barge de Dzaoudzi, et au-de là de la passe la ville de Mamoudzou, la cité la plus importante de Grande Terre.

  Le chemin est bien tracé, parfois il faut se frayer un passage dans les herbes hautes, quelquefois on est tout au bord de la falaise mais la végétation est rassurante. Nous croisons deux jeunes gens armés de sabres qui vont certainement s’occuper de l’entretien du sentier.

24c

le départ du sentier

25

vue sur Grande Terre

 

25b

Entre océan et lac

 

 Nous nous arrêtons de nombreuses fois pour apprécier les vues plongeantes sur cette étendue d'abord argentée puis émeraude.

 

25c

 26a

Des lianes colorées s’agrippent aux arbres, des oiseaux chantent, c’est aussi le royaume des libellules rouges et des papillons. Nous nous arrêtons pour photographier les couleurs changeantes du lac, des oiseaux endémiques et des fleurs non encore identifiées

27  28

la moucherolle

28b

 

Nous rencontrons un gendarme en train de faire son footing matinal. Nous lui  demandons la nature des plantations que nous apercevons de temps à autre : c’est bien du manioc !        Mais nos haltes s’écourtent à cause de la présence de moustiques. Nous marchons sur une crête étroite qui sépare l’océan du lac, parfois on distingue des tortues qui nagent en surface ; ça et là des plantes aux tiges droites et aux feuilles lancéolées, sûrement une plantation…

 

Nous arrivons bientôt au point de départ, un pâtre coiffé du bonnet musulman passe sur 30le chemin avec ses vaches et nous salue. Il fait déjà bien chaud !

Nous revenons au gîte, toujours à pied  et croisons des enfants en route pourl'école :il est huit heures du matin.

Nous préparons nos valises sans prendre de petit déjeuner et hélons un taxi qui nous emmène à la barge.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires