Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 11:46

La célébration de Mariemen bat son plein ce mois-ci, et Gérard, un fidèle lecteur du  blog, a trouvé quelques inexactitudes dans mes propos du 26 avril 2012, et il m’envoie des précisions fort intéressantes sur cet amalgame que fait la population entre la divinité de culte hindou et la Vierge des catholiques. Voilà les observations de notre ami.

                char mariemen Front de mer St Pierre-copie-1 Vierge au Parasol-copie-1

« Il y a un risque de confusion concernant le mois de Marie et le culte hindou (et non tamoul) de la déesse Mariémène ( ou Marliémène) L’orthographe romaine ne permet pas de retranscrire le « r » roulant de son nom. Cette déesse n’a originellement rien à voir avec Marie. Elle est une divinité protectrice des foyers, et une divinité guerrière invoquée pour lutter contre les esprits malfaisants ( proche de l’Athena grecque)

Néanmoins cette confusion n’est pas un syncrétisme. Tout simplement la sonorité du nom de la déesse, son mois de célébration ainsi que ses fonctions protectrices ont amené une grande partie des tamouls hindous de la Réunion à « superposer » son culte à celui de Marie, la mère de dieu, chez les chrétiens. IL est notable que les missionnaires ne sont pour rien (directement du moins) dans cette construction psycho-religieuse. Elle s’explique par la double pratique hindo-catholique des Réunionnais d’origine tamoule. »

 

Photo 1 prise fin avril 2010 sur le front de mer à St Pierre, Mariemen sur le char)
Photo 2 ( prise qd la Vierge était encore sur son socle à Piton Ste Rose à côté de l'église de Notre Dame des Laves) 

Une autre analogie est visible sur ces photos. Vous devinez laquelle ?

Un indice : "Rapport au soleil..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans superstitions et religions
commenter cet article

commentaires