Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 15:16

Du point de vue, où nous pique-niquons,  nous découvrons les contreforts du Cirque.

 

P1130832

 

et la face insoupçonnée du Taïbit, une paroi haute, étroite, abrupte… 

 

P1130828

Il fait bon se reposer un peu après cette ascension de 3 heures. François d'expliquer à notre amie que "Taïbit" est une expression malgache signifiant  "crottes de lapin", allez savoir pourquoi... des lapins pullulaient peut-être autrefois dans ces lieux  ? Ici pas d'animaux en vue, seulement des oiseaux ...Des tecs-tecs pas farouches du tout s’approchent de nous pour grappiller quelques miettes tombées par terre.

Nous mettrons une quarantaine de minutes pour rejoindre à Marla. D’abord, le chemin en terre serpente entre les arbres, puis on est sur de la roche.

 

P1130833 P1130837

Les vues sont toujours superbes, nous sommes gâtés par le temps !

P1130841

 

La végétation se fait plus rare. Des marches ont été pratiquées  (c'est très pratique pour certains randonneurs, mais contesté par d’autres, qui se sentent freinés par ces aménagements ).

 

P1130838

 

Nous croisons des techniciens de l’ONF : ils coupent les filaos menaçant de s’abattre sur le sentier. Les troncs resteront là, car à cette altitude, il est impensable de les récupérer, ça fera le bonheur des zandettes .

Les vues sur le Cirque de Mafate sont belles et nous nous arrêtons à plusieurs reprises pour faire des photos. On voit bien au loin La Nouvelle, et on devine les sentiers qui relient les îlets, on distingue même la Plaine aux Sables où nous dormirons le soir.

Nous sommes heureux d'avoir pensé à emporter les bâtons de marche : s'appuyer permet de ménager les articulations, très sollicitées.

Après une quarantaine de minutes à descendre (un dénivelé négatif uniquement)nous voilà à Marla.

Véronique est déjà allongée dans l’herbe tendre pour nous attendre.

P1130843

 

A son instar, nous nous reposons un peu.  A notre droite, nous explique Véronique, on aperçoit le gîte de Mme Giroday, l'un des premiers sur la place. On est surpris d’entendre le vrombissement de moteurs, c’est plutôt incongru dans ces lieux qu’on imaginait épargnés par le bruit : ce sont les groupes électrogènes utilisés sur des chantiers qui sont en marche, mais ils ne fonctionneront pas longtemps. 

Les plaques photovoltaïques ont fait leur apparition dans le Cirque de Mafate. Une propriétaire de gîte nous expliquera qu’ils doivent payer l’abonnement mais non la consommation. 

P1130850.JPG

 

Nous sommes surpris par le nombre impressionnants de gîtes que compte cette petite commune, preuve que le Tourisme a de beaux jours devant lui dans cet eldorado : sur des plaques ou des flèches en bois, on lit «  Gîte Horeau Expedit-  Gite Hoareau Yolande » « Gîte Les Trois Roches »… Une bonne dizaine de gîtes accueillent les randonneurs, soit en dortoirs, soit en chambre double, selon les disponibilités. Il vaut mieux réserver, surtout pendant les congés. 

 

P1130856 P1130851

La boutique où nous comptions acheter de l’eau est fermée, alors nous descendrons jusqu’au snack-bar de Jimmy.


P1130873

Là nous faisons une halte avant de repartir vers La Plaine aux Sables (En 2 heures nous devrions atteindre le gîte de Martial Gravina que nous avons réservé.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans randonnée
commenter cet article

commentaires