Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 08:31

Dans le cirque de Mafate, au bord des sentiers,  des structures en bois contenant des sacs blancs ouverts,  interpellent le promeneur. 


P1130976

 

Ce sont  des plateformes conçues spécialement pour la collecte des déchets, déchets que viennent récupérer régulièrement  les hélicoptères.  Comme les zones habitées de ce cirque ne sont pas accessibles en voiture, il a bien fallu trouver un moyen d’évacuer les détritus en constante augmentation. Ces zones protégées sont victimes de leur succès après le classement de l’île au Patrimoine Mondial de l’Unesco : le nombre de gîtes et leur capacité ne cesse de croître ;  les besoins en nourriture, boissons  sont de plus en plus importants… 

Le randonneur plus exigeant qui se satisfaisait autrefois de l’eau est heureux aujourd’hui de trouver de la bière, des sodas… Il laissera parfois des flacons vides de gel douche, des barquettes en plastique, en métal… parfois au gîte, parfois dans la nature.

 

Je trouvais cette idée plutôt judicieuse de collecter puis  d’évacuer les restes par la voie  des airs, mais après réflexion, je dois quelque peu réviser mon jugement.

En réalité, ce système de collecte invite à la consommation et déresponsabilise les loueurs de gîtes et ceux qui les fréquentent. Les déchets  verts ne sont pas compostés, alors qu’ils pourraient être valorisés et servir à enrichir les terres ; les restes de repas au lieu d’être donnés aux porcs ou autres animaux sont emportés par l'hélico. Seuls les Mafatais proches de la Nature, respectueux de leur environnement font encore l’effort de recycler sur place (et font par exemple leurs confitures au lieu de les acheter en grande surface)

 

Et j’ai le sentiment que sur ces plateformes très « écolos » on a oublié de faire du tri sélectif : pas de sac spécifique pour le verre, le métal, les déchets organiques… 

 

Le progrès ne consisterait-il pas à réapprendre à vivre avec ce que la Nature nous offre  et à laisser nos comportements de consommateurs à la porte du cirque de Mafate ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans protection de l'environnement
commenter cet article

commentaires