Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 09:51

Le latanier est un palmier endémique de la Réunion. 


P1130165.JPG

Renée m’a offert voilà deux semaines des feuilles de latanier coupées par son fils sur sa petite propriété à Bassin 18. Elle avait bien ficelé les feuilles vertes avant de m’expliquer comment les préparer avant de les travailler.

 

P1130133  P1130131.jpg

P1130136-copie-1.jpg

 

Elles forment un éventail. Il faut les séparer, les détacher et les faire sécher au soleil quelques jours avant de pouvoir tresser.

 

P1130137


P1130138

Après le séchage, avec mon ongle, comme Renée, j’ai fabriqué des lanières de même dimension.

Cette plante se travaille très bien ; elle est moins rêche que le vacoa, plus fine aussi. Mais on n’obtient pas les nuances de la feuille du pandanus. D’ailleurs  le latanier est plus adapté à la confection de capelines. 

 

Après avoir réalisé une tresse à dents j’ai monté la capeline avec une grosse aiguille et de la fibre de latanier. Un travail minutieux et laborieux qui demande beaucoup de temps : plusieurs  heures (sept heures au moins  pour la débutante que je suis)  de la préparation des lanières au montage en passant par le tressage …

 

P1130482 

P1130483

 

Autrefois les habitants de l’île utilisaient la feuille latanier  pour construire leurs cases.

 

Ce que j’ai appris également quant aux feuilles de latanier, en poussant mes recherches sur internet, c’est qu’elles servaient de support à des écrits en Inde : on les blanchissait  en les faisant bouillir dans l’eau de riz puis on les laissait sécher au soleil avant d'écrire dessus  avec un stylet.

 Voir tous les détails sur le site suivant, très documenté :

http://vorasith.online.fr/cambodge/latanier.htm


      Mais le latanier endémique qui pousse à la Réunion a-t-il les mêmes propriétés que celui qui croît en Inde ? Pourrait-on l'utiliser aux mêmes fins ? Je l'ignore.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans artisanat
commenter cet article

commentaires