Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 11:57

 Le mot se prononce ainsi et s’écrit de plusieurs façons. On l’appelle aussi « bravatte » ou « bois de pigeon ». Son nom scientifique est « cajanus cajan ». Ses graines combattraient l’hypoglycémie, ses racines et feuilles sont efficaces contre le paludisme. Traditionnellement, on l’utilise à la Réunion pour combattre les problème rénaux ( congestion, néphrite, néphrose, calculs…), les maux de dents, de gorge, les infections cutanées, les problèmes ophtalmiques, les vers intestinaux… La plante aurait des vertus diurétiques et anti-diarrhéiques… La liste est longue. 

      Pour connaître toutes ses vertus, et savoir comment utiliser la plante,  consultez  plutôt le remarquable ouvrage « Des Plantes et des Hommes » de Porcel et Quniam, page 275.

                  zambrevates.jpg

Derrière notre case, un arbrisseau pousse, il est actuellement haut d’1,60 m, et redonne des cosses pour la deuxième année consécutive. Ces gousses oblongues sont comprimées et contiennent 4 à 5 pois. Avant complète maturité, ils se consomment comme des petits pois. On les cuisine avec de la viande et du riz pour préparer le « zembrocale » poêlé au curcuma et aux oignons.

zambrevates-2.JPG 

A Madagascar, on nourrit les chenilles du landibe (borocera madagascariensis) avec les feuilles d’ambrevattes, pour qu’elles fabriquent la soie du Betsiléo.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Cuisine
commenter cet article

commentaires