Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 17:31

 

                       mûrier 4 troncs 

 

Dans le jardin créole de Claire et Thierry, un énorme mûrier à 4 troncs étale ses branches. Les feuilles fines et très découpées d'un vert luisant ombragent l'escalier qui descend vers les terrasses.

 

                      mûrier feuilles

 

Cet arbre porte quelques fruits allongés qui sont à différents degrés de maturité : verts, roses, puis noirs.

 

                    mûrier fruits

 

Je me suis penchée sur la culture de cet arbre pour savoir si à la Réunion, on le plantait autrefois pour la "sériciculture" ou "élevage des vers à soie". Ces derniers se nourrissent de ses feuilles.

 

Dans l’ouvrage Histoire des Petits Blancs de la Réunion, Alexandre Bourquin signale un article  du N°1177 du Moniteur de la Réunion datant du 21.10.1863, expliquant que l’administration encourageait le développement de la sériciculture à Salazie et à Cilaos, y voyant l’opportunité de valoriser les cirques et de donner du travail – on comptait sur la main d’œuvre féminine des Hauts- et aussi d’occuper les désoeuvrés et ainsi faire triompher la morale.

Quelques petits propriétaires se seraient investis au départ puis l’activité s’est ralentie. Pendant quelques décennies, quelques propriétaires isolés ont poursuivi cette activité. 

En 1914, dans le Manuel de filature de l'ingénieur D. de Prat, il est dit que « les essais de sériciculture tentés à Cilaos ont donné de bons résultats. »

 

Dans les Annales de Géographie de 1900 volume 9 N° 44 page 177 (site www.Persée.fr) on lit :

"A la Réunion, la Compagnie des Indes avait établi au siècle dernier d’importantes magnaneries et de filatures à Salazie. De petites éducations sont encore entretenues à Saint Pierre" (Eh oui, on "éduque" les vers à soie.)

 

Dans une de ces études,  il est aussi écrit que ce genre d’entreprise nécessite une main d’œuvre peu payée, voire gratuite. On peut aisément imaginer pourquoi cet élevage des vers à soie a été abandonné. 

 

La sériciculture, à la Réunion en 2013, c’est bel et bien fini ! Les noms de rue gardent le souvenir de ces plantations : ainsi, à Cilaos, il existe encore une rue des Mûriers, et un gîte du même nom.

A Saint Pierre, il existe également une "impasse des Mûriers", même à Saint Louis on trouve une "rue des Mûriers…"

Le tronc du mûrier :

                                            mûrier tronc

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans végétation
commenter cet article

commentaires