Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 11:54

La conjugaison, quelle galère pour le jeune Réunionnais qui baigne dans la langue maternelle, la plupart du temps "le créole" à la maison, et qui a coutume de parler le créole avec ses camarades dans la rue, à l’arrêt de bus et même dans la cour de récréation.

Le français, pour ces enfants-là, est "une langue étrangère". Ils sont logés à la même enseigne que certains petits Alsaciens ou certains petits Bretons qui découvrent la langue officielle une fois scolarisés. A la différence qu'en Bretagne, et en Alsace, le dialecte recule alors qu'à la Réunion, la langue "du péi" est encore parlée par 80% de la population (statistique à vérifier)...

 

D’ailleurs, quelle idée saugrenue de transformer l’auxiliaire « être » à chaque personne, alors qu’il serait tellement plus simple de garder le même mot.

 

Au lieu de dire : "je suis, tu es, il est, elle est, nous sommes, vous êtes, ils sont… » le créole utilisera invariablement le mot « lé » simplification orthographique de « l’est » et dira :

Moin (mi) lé

ou lé

lu lé

nou lé,

zot lé,

zot (banna) lé

 

Seuls les pronoms changent mais le verbe est invariable !

On peut vérifier avec le verbe « faire » qui reste à la forme « fé », on simplifie même l’orthographe.

 

Moin (mi) fé

ou fé

lu fé 

nou fé 

zot fé 

zot ( banna) fé

 

Vous pouvez vous amuser avec les verbes « dire «  (di) partir (par), appeler (apèl) chercher (rod). 

 

Attention, il faut d’abord se familiariser avec les pronoms personnels qui peuvent changer avec la localisation ( à Ste Suzanne, « tu » ne se dit pas « ou » mais « vi »). 

 

Amusez-vous bien !

      Changer la terminaison des verbes lé pas nécessaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Langue
commenter cet article

commentaires