Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 10:24

Dimanche, comme la RN1 était barrée entre Etang Salé et la Veuve en raison d’une manifestation, la déviation nous a contraints à prendre la direction des hauts. C’est la première fois que nous empruntions cette route. 

Cette voie appelée "chemin du bois de nèfles" est étroite, décrit de nombreux lacets, et les maisons qui la bordent sont modestes, rien à voir avec les villas luxueuses qui se construisent çà et là sur les hauteurs de l’île. Les gens d’ici vivent dans leurs petites cases en tôle ou en pierre flanquées de parcs poules. 

 

 

On devait vivre ici de la canne, près des sucreries dont celle du Portail. Il ne reste plus rien de ce site si ce n’est une cheminée très haute qui domine l’océan. Des logements sociaux ont dû remplacer les anciens bâtiments.


cheminée du Portail

 

Près de cette tour, une plaque commémorative rendant hommage aux « Ancêtres engagés » date de novembre 2005.


                cheminée du Portail et plaque commémorative

 

Un escalier bordé de murets en moellons descend à la base de cette cheminée.


                              cheminée du Portail 2

 

                      cheminée du Portail 3

 

Et là avec stupeur, on constate que l’on a essayé de saper la base de cet édifice. Une gêne ? Un symbole à faire disparaître ? François, très observateur, me fait remarquer que la tour se fissure déjà en deux endroits.

En lisant le formidable ouvrage de Vaxelaire  « Trésors Cachés de la Réunion » page 162, je découvre que l’auteur en 1996  avait déjà noté les défauts de la base : « Un lotissement cerne peu à peu la vieille cheminée et la base en a été attaquée, peut être à la pioche (ce n’est en tout cas pas de l’érosion naturelle) ... »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Patrimoine de l'île
commenter cet article

commentaires